3 185/365 – L’impasse de Nevers (partie 4)

Rappelez-vous, je terminais la précédente publication par un de mes jurons favoris en vous promettant une belle surprise bien glauque 😀

Allez, venez, suivez moi donc …. mais voyons, n’ayez pas peur  …. Nous allons LA … un nouveau coupe gorge 😉

impasse de Nevers
impasse de Nevers

Avant d’avancer on va d’abord revenir en arrière , quoi de plus normal, non ?
L’impasse de Nevers passe sous la voûte centrale de ce superbe immeuble en briques rouges

Pont Neuf
Pont Neuf
impasse de Nevers
impasse de Nevers

 

 

L’entrée de cette impasse est tout bonnement époustouflante. Un arche monumental, un très grand passage voûté sous immeuble.
Lorsqu’on passe dessous et qu’on prend la peine de lever les yeux on se dit (mon juro favori que vous devez connaître maintenant)
Voyez plutôt : sous cette grande voûte on peut y lire un poeme de Claude Le Petit (1668), un poète libertin qui, à l’âge de 23 ans fut brûlé en place de Grèves sans avoir achevé un livredu doux nom « le bordel des muses ».

 

Nous voyons donc un poeme écrit en vieux français

– La traduction (vous voudrez bien donc me corriger s’il y a des erreurs) est la suivante :

Toi qui va les guêtres traînant
Au long des quais de la rivière
Lis ces vieux vers écris au temps
Où ce beau coin de ton Paris
N’était plus qu’une fondrière
Indigne du bon roi Henry

Faisons ici renfort de pointes
Ce chemin nous  mène au Pont Neuf
D’un bon régal de nerf de bœuf
Saluons ces voûtes mal jointes
Vraiment Pont Neuf il fait bon voir
Que vous ne vous daigniez mouvoir
Quand les étrangers vous font fête
Savez vous bien nid de filous
Qu’il passe de plus grosses bêtes
Par-dessus vous que par-dessous

Pourquoi nous faites vous la morgue
Avec  ….. Votre nouveauté
Pont en cent endroits rajusté
Tout ainsi qu’un vieux soufflet d’orgue
Vous qui faites compassion
A la moindre inondation
D’où vous vient cette humeur altière
Est-ce à cause que vous avez
Cent égouts dans votre rivière
Et plus d’estrons que de pavé

Claude le Petit

 

Sans pied, à main levée, mon objectif 18-250 mm de Sigma couplé à mon 7D fait des merveilles … ❤

poeme de Claude le Petit
poeme de Claude le Petit

Nous allons donc (car vous me suivez, j’en suis certaine 😀  emprunter ce magnifique coupe gorge sans peur et sans crainte , marchant droit et fier, sans avoir peur d’être pris en sandwich par une bande de sacripans venant d’un côté et une autre bande arrivant de l’autre ….. car aucune échappatoire n’est possible 😀

impasse de Nevers
impasse de Nevers

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 1
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 2
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 3

Publicités

3 184/365 – Du Pont au Change en passant par le quai des Orfèvres jusqu’au Pont Neuf – (partie 3)

Etant toujours en vie après être passée par le dernier bar avant la fin du monde, et avant de traverser le Pont au Change, j’ai envie de refaire un tour plus rapide dans le quartier qui est ma foi, très agréable. Nous sommes toujours dans le 1er arrondissement de la capitale (je pourrais peut-être caresser le rêve d’habiter un des logements sociaux  qui feront partie du nouveau projet immobilier de la SAMAR >>> Mr Brossat ?   😉  )

Nous sommes proche de la Tour St Jacques et de l’Hôtel de Ville de Paris, proche de la rue de Rivoli, à côté de la Seine avec ses superbes points de vue … ❤ (soupirs)

Et pour l’instant je suis rue des deux Boules et mon esprit ne peut s’empêcher de penser à , vous voyez ce que je veux dire, hein ? D’autant plus qu’un petit hôtel s’y trouve ….

rue des deux boules
rue des deux boules
rue des deux boules
rue des deux boules

au milieu de cette rue je lève les yeux sur un balcon bien garni. Il y a du y avoir une fête, un anniversaire ou alors les habitants ont des enfants qui aiment faire d ela décoration et des bricolages.
La façade a un certain attrait ; regardez plutot

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un regard vers la rue Saint Germain l’Auxerrois et je le dirige vers le Pont au Change.  (en fait le Pont Saint Michel de ce côté)
Il n’y a pas une belle lumière sur la plus vieille horloge publique de Paris qui se trouve sur une des façades du Palais de la Cité .
D’ailleurs je traverserai d’un pas rapide l’Ile de la Cité pour me rediriger vers le Pont Neuf en passant par le boulevard du Palais et oh … je suis passée devant le fameux 36 quai des Orfèvres …
Je reviendrai prochainement dans le quartier , un petit matin lorsqu’il y aura moins de monde, pour vous en montrer ma vision 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La promenade qui longe le quai des Orfèvres est agréable, avec une belle vue sur le Pont Neuf et le nombreux bâteaux et péniches qui sont amarrés au quai.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’arrive en bout de quai, mon regard se porte sur … oh  putain de bordel de m…e   D.I.A.N.T.R.E  qu’est-ce-que c’est que ce binz ? Je DOIS aller aller par là !

Pont Neuf
Pont Neuf

Vous saurez ce qui s’y trouve.
Et je suis en train de rire sous cape, car je sais que vous allez me dire que je vous emmène encore dans des endroits glauques 😀
Mais vous le verrez à la prochaine publication .

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 1
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 2

3 183/365 – Autour de la SAMAR jusqu’au dernier bar avant la fin du monde – (partie 2)

Nous continuons aujourd’hui la promenade commencée il y a quelques jours à peine.

Après avoir traversé le pont des Arts , j’avais emprunté le Quai du Louvre en direction de la SAMAR.
J’avais envie de voir où en étaient les travaux, s’ils avaient repris (pour la partie qui avait du arrêter à cause du enième procès)…

Je suis maintenant Quai de la Mégisserie et rue du Pont Neuf je remarque une façade qui m’intrigue.
L’enseigne imposante porte la marque de Luis Vuitton, c’est le siège du malletier qui se trouve installé là. De grandes baies vitrées donne à cet ensemble une impression colossale.

Luis Vuitton - malletier
Luis Vuitton – malletier

Mais pour l’heure, c’est la SAMAR qui m’intéresse.
Si les travaux de grand hôtel de luxe qui prendra place à l’endroit de l’ex magasin principal de la SAMAR sont toujours en cours, en revanche il me semble que les travaux tant décriés du côté de la rue de Rivoli semblent stoppés, une fois de plus. Du moins et à l’heure actuelle, je ne sais pas si le chantier a pu reprendre.

Coin rue de la Monnaie - rue Baillet
Coin rue de la Monnaie – rue Baillet

Lorsque j’emprunte une petite rue, la rue Baillet , un trou béant entouré d’une palissade laisse présager que la suite des travaux est en « attente ». Les vieilles maisons qui se trouvent rue de l’arbre sec ont fait couler beaucoup d’encre. Pour l’heure, elles sont debout et bien protégées.

Rue de Rivoli, le soleil matinal illumine la belle façade (encore debout) d’un des anciens magasins de la SAMAR

LA SAMAR rue de Rivoli
LA SAMAR rue de Rivoli
LA SAMAR rue de Rivoli
LA SAMAR rue de Rivoli

Je tournerai dans le coin, entre la rue de Rivoli, la rue Boucher, rue des Bourdonnais. Je profite de ce moment matinal où la ville est encore endormie et où ne circulent que très peu de véhicules pour me promener à mon aise.
Quai de la Mégisserie je passe devant l’oisellerie bien connue mais que je n’apprécie guere pour vendre ses animaux qui restent dans des boîtes vitrées, sur de la paille synthétique, dans l’attente d’un hypothétique acheteur.
Regardant au travers de la vitre , je remarque le regard porté d’un pett chien dans ma direction, il a un regard déterminé, il doit avoir du caractère  😀

oisellerie du Pont Neuf
oisellerie du Pont Neuf

Me perdant vers l’avenue Victoria (le nom avenue est pompeux je trouve même si elle est bordée d’arbres.
Je m’esclaffe lorsque je vois le titre d’un établissement
Il porte le doux nom de « dernier bar avant la fin du monde »
Intriguée je m’approche et purée …  il me donne envie d’aller y faire un tour un de ces quatres (des amateurs pour m’y accompagner ? )
Vous pourrez y boire une dernière bière, y faire des rencontres transhumaines, passer un blind test spécial « geek », voire prendre un verre en terrasse dont la palissade a entièrement été réalisée en colosse floral de la planète X.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je resterai encore un petit peu dans le quartier pour me diriger ensuite vers le Pont au Change … mais ce sera pour le prochain épisode de notre promenade)

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>> partie 1

3 164/365 – Quartier Saint Lambert Rue Santos Dumont (partie 3)

Nous quittons ce petit coin de paradis pour revenir à la rue Santos Dumont et emprunter le sens interdit (aux voitures) 😀

32 rue santos dumont
32 rue santos dumont

La promenade dans le quartier Saint Lambert se termine aujourd’hui. Elle aura été courte (en nombre de publication) mais je l’ai faite un matin , après le café  car j’avais envie simplement de profiter du soleil, du calme avant les grandes chaleurs que nous avons connues cet été.
Dans cette rue se trouvent quelques maisons au cachet particulier. C’est une rue avec de petites maisons ou petits immeubles à deux étages en général, la plupart sont anciennes et possèdent des éléments d’architecture qui valent qu’on s’y intéresse.
Comme au coin de la rue antos Dumont et de la rue Franquet. Un immeuble où se trouve sur le toit une ballustrade . Alors , est-ce que cet élément a été rajouté après la construction ? J’ai effectué des recherches sans trouver.  On verra au rez-de-chaussée des grilles qui doivent être d’origine à la construction.

1 rue Franquet
1 rue Franquet

Aux numéros 18, 20, 22  et 24 de la rue Santos Dumont, 4 immeubles
Les n°s 22 et 22  semblent faire partie d’un ensemble appelé à être soit détruit, soit réhabilité.

24 rue Santos Dumont
24 rue Santos Dumont
22 rue santos dumont
22 rue santos dumont

Au n°20 je me suis intéressée à ces 4 marches qui mènent  à une porte qui doit ouvrir directement à la pièce d’habitation principale.

20 rue Santos Dumont
20 rue Santos Dumont

le n° 18 quand à lui est assez détonnant par rapport aux autres maisons de la rue. Ses propriétaires (selon un habitant du coin) n’y passeraient que quelques mois par an.

18 rue Santos Dumont
18 rue Santos Dumont
18 rue santos dumont
18 rue santos dumont

Pour l’ensemble de ces habitations j’ai effectué des recherches dans des documents relevant du patrimoine je n’ai absolument rien trouvé concernant la date de construction, l’architecte etc …

Il commence à faire faim. Le café du matin ne suffit plus. Le ventre crie famine et il est déjà près de 11 heures. Du café, je passerai directement au poulet du dimanche 😉
Un regard sur l’enfilade de maison et je repars chez moi où Eos doit bien sagement m’attendre, couchée dans les plumes .

rue santos dumont
rue santos dumont

 

 

itineraire promenade quartier saint lambert
itineraire promenade quartier saint lambert

BUS : 62 – 95 – 89

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

Quartier Saint-Lambert : >>>>  partie 1
Quartier Saint-Lambert : >>>>  partie 2

 

3 163/365 – Quartier Saint-Lambert, Villa Santos-Dumont (partie 2)

Nous continuons notre promenade en empruntant la rue Santos Dumont ou nous voyons sur notre gauche une rangée de petites maisons à deux etages à l’architecture particulière et dont quelques habitations ont gardé au dessus de la porte d’entrée une petite marquise en verre.

rue santos dumont
rue santos dumont
rue santos dumont
rue santos dumont

Il fait calme en cette matinée ensoleillée et les gens commencent à se lever.
Je vais vous emmener dans un petit coin de campagne en plein Paris, à deux pas de la maison, un petit endroit bourré de charme qu’il est difficile de quitter lorsqu’on s’y trouve.

1 villa santos dumont
1 villa santos dumont

Nous voiçi Villa Santos Dumont
Mais tout d’abord ; savez-vous d’ou vient ce nom Santos Dumont ?
Non ?
Et bien voiçi, c’est le nom d’un ancien aviateur ( 1873 – 1932 ) qui a été un des premiers à faire des vols en avion et qui a inventé le premier dirigeable. Il avait des origines brésiliennes . Il s’est suicidé le 23 juillet 1932.

Petite impasse champêtre toute  pavée, de petites maisons et d’anciens ateliers d’artistes où l’on voit une vigne courir le long des murs. On ne peut que tomber sous le charme d’un tel endroit.
Située non loin du parc George Brassens, on tend l’oreille et on n’entend rien que le chant des oiseaux et les familles qui s’activent chez elles.
Plusieurs artistes ont séjourné dans cette impasse comme Gatti un mosaîste de nationalité Italienne, Zadkine un sculpteur. George Brassens a vécu ici à la fin de sa vie.

Chaque habitant a fleuri et arrangé le devant de sa maison de plantes toutes aussi jolies les unes que les autres.

villa santos dumont
villa santos dumont

Nous voyons de la vigne avec de nombreuses grappes qui commencent joliment à se colorer de mauve.  Des vélos d’enfants ou autres jouets peuvent rester ici ou là.
Des boites aux lettes nous laissent des mots d’acceuil bien gentils.
On peut y voir aussi de bien belles décorations et des boules de graines laissées  dans les branchages pour servir de nourriture aux oiseaux.

villa santos dumont
villa santos dumont

On regarde ces petis détais sous forme de diaporama ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au bout de la ruelle un motard, amateur de Franck Margerin, a garé sa BMW, toute noire.
Sur celle-ci un message bien clair 😉

villa santos dumont
villa santos dumont

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je vous laisse pour vous retrouver avec plaisir d’ici la fin de cette promenade dans le quartier Saint Lambert du 15ème arrondissement.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

Quartier Saint-Lambert : >>>>  partie 1

3 162/365 – Dans le quartier Saint Lambert (partie 1)

Nouvelle promenade 😀
C’était un petit matin, après le lever des poules, au moment où les personnes sont levées depuis peu, un jour de beau temps et de grand soleil, le jour de ma rencontre avec un petit rouquin que je vous ai déjà présenté il y a peu de temps.

portrait d'un chat
portrait d’un chat

Je voulais tout d’abord retrouver une belle et grande mosaïque qui représente une tête de cheval.
Nous sommes dans un quartier ou s’est trouvé un marché et abattoir pour chevaux (grand Dieux et pour mon plus grand bonheur, il n’existe plus) . Les abattoirs et marché aux chevaux de Vaugirard est une société qui a été créee en 1957 et a été mise en liquidation. Les abattoirs ont eux été détruits au début des années 1980.
Ceci explique cette très belle mosaïque.

mosaïque représentant une tete de cheval
mosaïque représentant une tete de cheval

Nous sommes rue Fizeau, au niveau du n°7 et notre promenade commence.
J’avais envie de vous emmener dans un coin proche de mon quartier car il reste encore de vieilles maisons qui pour la plupart sont appelées à être démolies à plus ou moins brève échéance. Il y a encore des rues pavées que j’aime tant. Une atmosphère particulière.
Au n° 18 de la même rue j’ai donc fait la connaissance d’un petit rouquin qui visait trois corneilles et une bande de pigeons. La maison est basse et lorsqu’on y regarde bien on voit de jolies mosaïques carrées qui représentent des scènes de voyage dans des pays etrangers.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On continue toujours sur la même rue avec d’autres maisons , petites ; un ou deux étages tout au plus. Certaines ont des grilles aux fenêtres, ou possèdent encore de vieux volets en bois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon regard est attiré, rue victor galland, par un mur aux couleurs chatoyantes sur lequel danse une végétation galopante. La rue est pavée elle aussi, les trottoirs étroits. Elle n’est pas longue et au bout de celle-ci les murs crépis d’une autre vieille bâtisses sont décorés eux aussi. La maison fait le coin, elle a encore un vieux toit de tuiles en brique.
Nous sommes maintenant au niveau de la rue Castagnary

fresque rue victor galland
fresque rue victor galland

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ici-même , près des immeubles que l’on voit derrière, se trouve une rangée de petites habitations dont certaines vivent leurs dernières heures, fermées par des portes anti intrusion.

127 rue Castagnary
127 rue Castagnary
129 rue castagnary
129 rue castagnary

Retournons sur nos pas, car non loin d’ici se trouve un groupe scolaire d’une beauté époustouflante. Il est tout en briques rouges, mais je ne vais vous en montrer que deux fresques que l’on peut voir en levant les yeux

collège Modigliani
collège Modigliani
collège Modigliani
collège Modigliani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce groupe scolaire a été construit entre 1932 et 1935, par l’architecte Pierre Sardou et il est de style architectural Art Déco.
Rue de Cherbourg, au niveau du n° 26  je lève le nez

26 rue de cherbourg
26 rue de cherbourg

On tourne au niveau de la rue des Morillons pour s’arrêter devant une devanture particulière. Un ancien commerce ? Une ancienne boucherie peut-être …

87 rue des morillons
87 rue des morillons

Quelques mètres plus loin nous tournons dans une rue qui nous mènera vers un endroit particulier, au calme, étonnant et détonnant.
Mais ça, ce sera pour le prochain billet de la promenade 😉 .

3 157/365 – Visite de l’Eglise de la Trinité (partie 6)

Lors du dernier volet de cette promenade nous étions dans le quartier de Pigalle et des sex shop.
Il est temps, aujourd’hui d’aller à confesse à l’Eglise.
Alors, pour confesser nos fautes apres Pigalle et les sex shop, un sujet religieux, et rien que cela .  Nous allons visiter l’ Eglise de la Trinité.
Pourquoi elle ?
J’étais donc au métro Blanche , dans le quartier de Pigalle et désirais revenir dans les environs proches de la gare Saint Lazare.
Au pif j’ai donc emprunté une de ces petites rues qui descendent vers ce quartier.

Tout d’un coup je vois au loin … nom de bleu me dis je, je vais continuer jusque là !

Mais, ami lecteur, je dois te dire pourquoi j’allais aller là et pourquoi j’ai poussé mon juron favori (enfin, un de mes jurons favoris) 😀
Il y a plusieurs mois, lorsque je revenais d’un reportage photo je suis tombée nez à nez avec cette Eglise en disant p.u.r.é.e, c’est pas possible , une Eglise pareille en plein Paris .
Vous allez vite comprendre pourquoi !

Eglise de la Trinité
Eglise de la Trinité

Cette très grande Eglise est en piteux état. Depuis belle lurette des barrières empêchent les promeneurs de venir se délasser dans le petit parc au devant de ce bâtiment.
Des pierres peuvent en effet tomber, des échafaudages sont montés le long des facades et des travaux de restaurations ou de consolidations sont entrepris doucement.

L’intérieur est tout simplement grandiose et je ne peux m’empêcher de regarder un petit peu partout. On peut photographier librement mais on se doit (cela me paraît évident aussi) de respecter les personnes qui viennent ici pour prier ou se recueillir …

Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité

Regardons maintenant des détails intérieurs sous forme de diaporama

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a un orgue dans cette Eglise, et pas n’importe quel orgue.
Olivier Messian  (1908-1992) était organiste titulaire des grandes orgues de la Sainte Trinité de 1931 à 1992.

Orgue de Messian Eglise de la Trinité
Orgue de Messian Eglise de la Trinité
Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous trouverons également des plaques  qui nous racontent que cette Eglise a renouvelé sa consécration en 1923 et en 2013.

Une autre nous citera le nom de quelques intervenants et une autre encore nous dira que cette Eglise fut convertie en ambulance durant le siège de Paris.

Voyez cela en diaporama

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ressortons maintenant pour admirer quelques détails extérieurs qui en valent la peine.

Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité

La promenade est terminée, nous avons marché dans trois ou quatre arrondissements différents.
Je vous dis à une prochaine promenade avec l’histoire d’un pigeon
pigeon-sdfcopieyoshimi-paris-photographiei7d_0266Ce pigeon est complètement apprivoisé.
C’est un sdf (on voit sa main) qui a trouvé ce pigeon qui était mal en point . Il l’a soigné, l’a nourri. Mais ce pigeon ne va pas avec les autres, il est complètement accro à son sauveur si bien que lorsque le sdf doit se déplacer le pigeon l’accompagne.
Nous avons parlé quelques minutes et il m’a montré que le pigeon restait là ou où il le placait. Il a toute la liberté de s’envoler et de partir ou du moins de rester avec les autres mais non … le sdf l’appelle et il vient. Ce qu’il fait aussi est de le placer parmis les autres mais non, il ne reste pas.

Envie de voir l’itinéraire de la promenade ?

itineraire promenade de la gare saint lazare à la Trinité en passant par la place Clichy et Pigalle
itineraire promenade de la gare saint lazare à la Trinité en passant par la place Clichy et Pigalle

TRANSILIEN : J – R  Gare Saint Lazare
BUS : 53 – 66 – 80 -N2 – N15 – N16 – 81 – 95 – 30 – 54  – 74 – N01 – 30 – 54 – N02 – 26 – 43
METRO : 3 – 12 – 13 – 14 – Gare Saint Lazare
12 -Europe
2 – 3 – Place de Clichy
2 – Blanche
12 – Trinité-d’Estienne d’Orves

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 1
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 2
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 3
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 4
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 5

3 153/365 – Métro Blanche le Moulin Rouge et les sex shop (partie 5)

Rappelez vous à la dernière parution, nous avions quitté le cimetière de Montmartre.
A présent nous descendons l’avenue Caulaincourt jusqu’au niveau du boulevard de Clichy que nous allons emprunter pour nous diriger vers les quartiers chauds …

Au boulevard de Clichy nous sommes sur deux arrondissement.
Les numéros pairs se situent dans le 18ème arrondissement et le snuméros impairs se situent dans le 9ème arrondissement.
En 1864 il y a eu fusion des boulevards et chemins de ronde qui suivaient à l’extérieur et à l’intérieur le mur des fermiers généraux.
Les boulevards étaient : boulevard Pigalle, boulevard des Martyrs et boulevard de Clichy.
Alors … qu’est ce qu’étaient le mur des fermiers generaux ?
Il ne s’agit pas de ferme ou de fermiers, mais d’impôts. Ce sont des remparts de fortifications qui ont été construits en 1784 et dont les travaux ont été achevas en 1790 et dont subsitent  encore des vestiges comme :
* la barrière d’enfer
* la barrière du Trône
* la rotonde de Chartres
* la rotonde de la Villette
Mais vous pourrez en savoir plus en cliquant sur les liens suivant en gras ici :
>>>  l’enceinte des fermiers généraux
>>>  mur des fermiers généraux

Le quartier de Pigalle dans lequel nous sommes est tres touristique.
L’endroit le plus photographié dans ce quartier est sans conteste le Moulin Rouge.

le Moulin Rouge
le Moulin Rouge
street art girls in paris
street art girls in paris

Allez donc vous promener sur leur site (clic sur le lien en gras ici : >>>  le Moulin Rouge vous en apprendre sur son histoire 😀
La Machine qui se trouve juste à côté est un endroit ou sont organisés des spectacles . Il y a bien des années je suis allée en tant que photographe à une des fameuses Nuits Demonia (une grosse fête dantesque et complètement déjantée).

Il y a pas mal d’etablissement de bouche (sans mauvais jeu de mots, hein ? ….. ) comme des cafés, des restaurants.
Il y a beaucoup de commerces aussi où l’on trouve des jouets par exemple, de la lecture etc … enfin, pas le genre de jouets auxquels vous pensez, ni de saintes lectures.
Venez, entrez donc dans un de ces commerces, vous en saurez tres vite plus 😀

sex shop
sex shop

Je dois avouer qu’avec le matériel photo que j’utilise … je ne suis pas allée beaucoup plus loin que le métro Blanche.  Il y a pas mal de pickpocket dans le coin et je n’ai pas envie de les tenter avec le matériel photo que j’utilise …

L'entrée de métro Blanche et le Moulin rouge
L’entrée de métro Blanche et le Moulin rouge

C’est donc ici que je rebrousse chemin pour continuer la promenade vers un autre endroit que je découvrirai au hasard de mes pas.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>   partie 1
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>   partie 2
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>   partie 3
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>   partie 4

 

 

3 152/365 – Quartier Grandes Carrières de la Place de Clichy au cimetière de Montmartre (partie 4)

Continuons notre promenade au hasard des rues.
Nous sommes toujours place de Clichy , mais à une des entrées du métro

metropolitain place de Clichy
metropolitain place de Clichy

Le boulevard de Clichy monte vers l’avenue Caulincourt et le cimetière de Montmartre où j’ai simplement envie d’aller faire quelques pas.
En chemin se trouvent deux hôtels et quelques commerces qui vendent des articles aux touristes de passage.
La plupart de ces articles « parisiens » ne sont probablement pas « made in Paris » mais bon, le commerce de masse veut ca …

articles pour touristes
articles pour touristes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sommes aussi proche de Pigalle et donc du Moulin Rouge, de ses nombreux bars à spectacles, peep show ou autres sex shop. Nous y reviendrons plus tard.
Pour l’heure, je vais vous faire découvrir non pas un coupe gorge (comme j’ai prit l’habitude de le faire …), mais une petite ruelle pavée bien sympathique où tout en haut de celle-ci vous découvrirez une habitation qu’ont fréquenté deux artistes de renom. Pour ce faire , vous devrez aller sur place et la chercher …
Je ne donnerai pour une fois ni le nom de la ruelle ni les noms des artistes. A vous de les découvrir si vous vous décidez à aller dans le coin 😀
Si vous la trouvez, il y a de fortes chances que  vous y rencontriez celui que j’ai appelé l’homme aux chats.
Lorsqu’il se promène, il est quasi tout le temps accompagné d’un de ses chats.

la ruelle de l'homme aux chats
la ruelle de l’homme aux chats
l'homme aux chats
l’homme aux chats

 

 

 

 
Une volée de marches nous mène vers l’entrée du cimetière.

volée d'escalier vers l'entrée du cimetière de Montmartre
volée d’escalier vers l’entrée du cimetière de Montmartre

Le cimetière de Montmartre est assez atypique, nous allons simplement y faire quelques pas et essayer de decouvrir la tombe d’un artiste pris au hasard … le choix s’est porté sur Dalida !

La chance me sourit car un groupe de de trois jeunes hommes à l’allure « apprêtée » …. se dirige vers une allée du cimetière. Je décide donc de les suivre en votre compagnie pour decouvrir une tombe rien de plus normale, sans « frou-frou » particulier.
En revanche j’ai rencontré non plus l’homme aux chats mais une femme aux chats et en l’occurence une personne qui s’occupe de nourrir les chats du cimetière et de les faire stériliser .
Voiçi un des occupants

un des chats du cimetière de Montmartre
un des chats du cimetière de Montmartre

Avant la construction du Pont Caulincourt, les habitants … du cimetière pensaient avoir une place au soleil. C’est le baron Haussmann qui en 1860 avait prévu la construction de ce pont au dessus du cimetière. Il a du abandonner cette idée à cause d’un grand nombre d’opposition. Mais en 1887 l’idée fut reprise et menée à exécution.
On peut voir lorsqu’on se promène dans le cimetière, les lourdes colonnes qui soutiennent le pont avec comme inscription sur celles-ci « hauts fourneaux de Montlucon 1888 !

pilier soutenant le pont de Caulaincourt - cimetière de Montmartre
pilier soutenant le pont de Caulaincourt – cimetière de Montmartre

En sortant du cimetière , levez donc les yeux pour voir cette facade d’un tres tres vieux commerce qui ne peut absolumebnt pas être modifiée et doit donc rester à l’origine. C’est la tenancière de ce petit commerce avec qui j’ai entamé la conversation qui m’en a fait part.

facade commerce ancien
facade commerce ancien

A l’intérieur du petit commerce se trouvent encore certains ustensiles d’origine, de même que le carrelage du sol.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 1
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 2
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 3

3 151/365 – Quartier Saint Georges la place de Clichy, ses environs, son histoire (partie 3)

Continuons notre promenade .
Après la gare St Lazare , nous avions quitté les abords d’une Eglise Boulevard des Batignolles.
Dirigons nons maintenant vers la Place de Clichy !

le Méry place de Clichy
le Méry place de Clichy

Un immeuble à la facade intéressante a abrité un cinéma aujourd’hui disparu. Ce cinéma était dans les années 90 l’un des derniers  cinémas pornographiques (qui diffusait donc des films pornos). Il a definitivement fermé ses portes au milieu des années 1990 (en 1995 je pense).
Lors de son ouverture en 1935, ce petit cinéma d’environs 350 places s’appelait tout simplement le Clichy car il était situé Place de Clichy.
Au début des années 60 le cinéma qui a alors changé de propriétaire changera de nom. En effet, le nouveau propriétaire a une épouse du nom de Méry. Il débaptisera alors le nom du cinéma pour l’appeler du nom de sa femme. Le cinéma deviendra alors un petit cinéma de quartiers. Sa capacité sera ramenée de 350 à 250 places. Mais dans le courant des années 70 le propriétaire changera la programmation de son cinéma pour en faire un cinéma pornographique.
En 1996 et dans la plus grande discrétion, le cinéma fermera ses portes.
En 2003, après 8 années de fermeture, la salle changera complètement de destination en devenant une salle de spectacle et plus particulièrement un théâtre.
Lorsque je suis venue, la salle de spectacle réouverte en 2003 semble fermée elle aussi. En effet, une porte anti intrusion semble avoir été placée, mais un club « le titan »
En 2002 la salle de cinéma le Méry alors dans un piteux état, a servi de scène au tournage d’un film « la chatte à deux têtes »
Voiçi des extraits vidéo de ce film.

Au centre de la place de Clichy trône une grande colonne.
Savez-vous qu’ici même eut lieu la bataille de la Place de Clichy. Il se dit qu’elle fut une des plus héroïques de l’histoire de la Ville de Paris !
Pour en savoir plus sur cette fameuse grande bataille, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en gras : ici >>>>  la bataille de la place de Clichy

Sur la colonne sont gravés des scènes de cette bataille. Regardez donc ..

la bataille de la place de clichy
la bataille de la place de clichy

J’ai plus envie maintenant de monter en direction du cimetière de Montmartre, là où se trouve (entre autre) la tombe de Dalida. Je verrai bien ce que je rencontrerai en cours de route . Après je bifurquerai vers Pigalle et ses endroits chauds !

cercle clichy montmartre
cercle clichy montmartre

Pour l’heure et pour celles et ceux à qui l’argent brûle les doigts, qu’ils aillent donc passer un petit moment dans une salle de jeu tout près d’ici. Ils pourront jouer au Poker ou à d’autres jeux d’argent.
Cette salle de jeu est connue et ancienne. Elle organise régulièrement des tournois divers.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A très vite, pour la suite de notre promenade 😀

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 1
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 2