3 004/365 – Autoportrait

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Autoportrait
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Autoportrait
Publicités

3 003/365 – De la Pitié Salpetriere à Alesia (partie 4)

Reprenons, voulez-vous, notre promenade entre la Pitié Salpetrière et Alésia.
Nous nous étions quitté en compagnie d’un chat …
J’emprunte une petite rue pavée … c’est parce qu’elle est pavée justement que je me suis dirigée vers elle.
Au coin du n°7 de la rue des Gobelins  l’artiste Miss Tic a laissé son emprunte.

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Miss.Tic - rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Miss.Tic – rue des Gobelins

Sur la façade opposée de ce même bâtiment un autre artiste a préféré laisser un message écrit.

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – rue des Gobelins

Lorsque je  me recule pour admirer le bâtiment dans son ensemble , il me fait penser à une ancienne usine ou alors un bâtiment qui a pu héberger des ateliers d’artistes. Pourquoi ? A cause de ses grandes vitres.
La Manufacture des Gobelins que nous avons quitté la dernière fois se trouvant à côté, mon impression pourrait être  bonne ou du moins se rapprocher de la vérité.

 

 

 

En revenant sur mes pas je m’intéresse de plus près à une grande entrée en fer forgée que j’avais croisée. Elle se trouve au n° 3 de la rue des Gobelins et se trouver fermée. Je me contenterai d’observer au travers des barreaux pour apprendre qu’au fond de la cour se trouve l’ Eglise Evangélique des Gobelins.

Vous voyez ce panneau, un de ceux que je vous avais décrit dernièrement.  Vous vous souvenez de son nom ?
Allez,  je vous le redis si vous avez oublié. C’est un panneau « histoire de Paris » ou appelé « panneau Pelle Starck » : du nom de son inventeur. Voyons voir les informations écrites dessus.

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - 3 rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – 3 rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - 3, rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – 3, rue des Gobelins

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La promenade continue vers le Boulevard Arago que j’emprunte en direction de Denfer Rochereau (qui se trouve bien, bien loin …).

En faisant bien attention, si vous vous y aventurez de ce côté (à pieds) … vous apercevrez sur le trottoir de gauche un équipement urbain richement décoré.
Je continue vers Denfer Rochereau en commençant très sérieusement à traîner la savatte. Bon Dieu, mais qu’est-ce qui m’a prit de vouloir rentrer à pied chez moi en m’aventurant par là bas ? J’ai mal aux pieds que Diantre !Rentrer dans cette boulangerie pour acheter de quoi tenir le coup jusque la maison ?  Ce serait tres tentant en effet mais je resisterai jusqu’au bout !

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Boulevard Arago
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Boulevard Arago

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En continuant mon chemin, quelques petits détails attirent mon regard comme : ce commerce où ne se trouve aucun marchand.
Hein, quoi  ….. 😉
Ce sont des grandes vitrines en fait, de très grands distributeurs automatiques., un nouveau genre de commerce qui a commencé à fleurir dans la capitale. Il y en a quelques uns qui ont ouvert au cours de l’année 2015 et proposent  des produits comme des boissons, des snacks salés et sucrés, des repas rapides qui peuvent être pris sur le pouce …

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau

Un ancien restaurant/bar à vin qui proposait de la cuisine traditionnelle française qui, si on enlevait une lettre de son enseigner serait rebaptisé d’une drôle de façon 😉
L’amant du sud, en plein Paris … pourquoi pas après tout 😀

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau

Un petit peu plus loin je résiste difficilement à l’envie d’un autoportait (que vous verrez demain)

Toujours sur le Boulevard Arago (qui est bien trop long pour des pieds fatigués) et au croisement de celui-ci et de le rue du Faubourg Saint Jacques je me suis encore arrêtée quelques minutes.
S’y trouve une bien jolie façade et j’apprendrai que c’est , clic ICI pour des informations >>>  la Faculté de Théologie Protestante.

Elle est voisine de la Prison de la Santé qui se trouve derrière,et une petite rue, la rue Messier fait office de frontière 😀

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Faculté de théologie protestante de Paris
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Faculté de théologie protestante de Paris

Là je ne résisterai pas non plus au plaisir de la description de ce bâtiment. J’ai retrouvé sur internet des documents PDF sur lesquels je travaillais à la Mairie de Paris , lors de mes descriptifs de photographies et plus précisément lorsque je travaillais sur des bâtiments classés Monuments Historiques.
C’était un régal ce travail et extrêmement jouissif pour ma curiosité . Il n’a duré malheureusement que deux ans !
Mes sources sont donc de ce document PDF …

 » Au point de vue architectural, la faculté de théologie protestante de Paris est un ensemble de bâtiments implantés dans un vaste jardin comportant deux éléments de grandes qualités : un portail d’entrée, ouvert  dans un pan coupé constitué de deux colonnes toscanes supportant un entablement et un fronton triangulaire  orné d’une minerve, et un bâtiment principal présentant une façade composée de deux étages sur rez-de-chaussée et un niveau de comble dont la travée centrale est signalée par des pilastres à bossage et un fronton brisé. Sa façade présente un avant corps en saillie surmonté d’un petit campanile. La faculté de théologie protestante  a investi les locaux préexistants en 1879.  »

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau

En face de la Faculté de Théologie Protestante, sur l’autre côté du Boulevard Arago il y a cette superbe Eglise. En rentrant chez moi  et en m’informant sur internet j’apprendrai qu’il s’agit d’une Eglise privée qui se trouve sur les propriétés foncières des Sœurs  de Saint-Joseph de Cluny.
Un petit peu d’histoire en cliquant sur le lien ici >>> : sœurs Saint Joseph de Cluny
La fondatrice des Sœurs de Saint Joseph de Cluny s’appellait  clic ici >>> : Anne-Marie Javouhey 

Est dite Bienheureuse.
La Chapelle a été contruite par l’architecte Lebreton et est de style néo-gothique inspiré du 13ème. Elle possède des autels dans l’abside et aux extrémités des transepts avec de nombreux vitraux latéraux. Elle est du XIXème. (source le patrimoine religieux).

Je commence à boitiller car j’ai réellement mal aux pieds.
La Place Denfer Rocherau n’est plus trop loin maintenant, encore un petit  gros effort !
Après quelques minutes de repos nous reprendrons cette promenade pour une cinquième et dernière partie

 

3 000/365 – Jours de fêtes au Grand Palais

Jours de fêtes au Grand Palais
Jours de fêtes au Grand Palais

Cela fait maintenant deux , trois ans que Marcel Campion installe chaque année une grande roue sous la Nef du Grand Palais. Une grande roue et plein d’autres manèges.

Mercredi je désirais avoir tout de même un semblant de Noël alors avec un petit peu d’économie je me suis payé l’entrée (20,00 € quand même ….) pour vivre cette fête sous la superbe verrière de ce non moins magnifique Grand Palais.

Tous les manèges sont gratuits, absoluments gratuits et vous pouvez y aller autant de fois que vous le désirez.

En revanche si vous désirez une barbe à papa, ce n’est pas très cher ( J’ai vu deux jeunes filles commander une barbe à papa king size et je vous promets les amis, qu’elle est vraiment très grande et qu’il faut être au moins deux personnes pour la terminer 😀 ),des pommes d’amour ou autres sucreries il vous faudra le payer.

Ce qui est également payant c’est des jeux comme les petits canards pour les enfants, le tir à la carabine, la pêche aux cadeaux, le lancement d’anneaux pour gagner quelque chose.
J’avais lu un article sur le web dont je n’ai pas gardé le lien qui ne faisait pas mention du tarif à 20,00 € pour les adultes, mais à 15,00 € et affirmait que barbe à papa, tir à la carabine … était gratuit.
Ce n’est pas bien grave car cela reste pas trop cher, mais si vous tenez réellement à jouer à tous ces jeux vous pouvez être pris par la fougue et cela pourrait risquer de vous coûter assez cher.

Lorsque vous entrez vous ne pouvez , en premier lieu , n’admirer qu’elle, la grande roue.
M.O.N.U.M.E.N.T.A.L.E au centre de la nef du Grand Palais.
J’étais arrivée à l’ouverture (11h00) pour avoir le moins demonde possible  et faire des photographies dans de bonnes conditions.
Je n’ai peut-être pas eu la magie des lumières de tous les manèges qui s’illuminent à la nuit tombée, mais j’ai pris grand plaisir à me trouver là et à déambuler sur le site.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un petit tour dans un des manèges ? Vous aurez le choix entre virevoler autour d’un manège ancien, ou alors avoir des sensations fortes sur un manège ou vous tournez et vous retrouvez la tête en bas à une hauteur pas possible. Il y a de quoi amuser tout le monde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il vous sera peut-être difficile de résister à la tentation de sucreries toutes aussi diverses que variées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous fêtions (enfin, peut-être pas tout le monde) Noël il y a encore quelques jours, le Père Noël est parti se reposer en compagnie de la Mère Noël et il leur faudra encore surveiller tous ces facétieux lutins.
Encore un petit peu de magie et de rêve pour vous …

Jours de fêtes au Grand Palais
Jours de fêtes au Grand Palais
Jours de fêtes au Grand Palais
Jours de fêtes au Grand Palais

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout cela c’était  ici, au Grand Palais.

Jours de fêtes au Grand Palais
Jours de fêtes au Grand Palais

 

Pour les curieuses et les curieux de cette architecture, voiçi :

Le dôme a été construit entre 1897 et 1900 et a d’ailleur fait partie de l’exposition Universelle de 1900.

L’escalier d’honneur est de l’architecte Louvet et pèse pas moins de 160 t
La verrière est tout simplement magnifique.

Le Grand Palais sert surtout pour des manifestations diverses et variées . Il accueilliedes sports hippiques comme le Saut Hermès, des expositions de peinture, des ventes aux enchères de véhicules anciens, des films, des rencontres débat etc ..

Sa coupole est en acier (Eiffel), ses murs sont en pierre.
* En 1910 : Mouvements du bâtiment dus à la déformation des fondations profondes sur la moitié sud du palais.
* En 1993 : Les premiers boulons tombent. Le Grand Palais est fermé pour permettre la pose de 2 hectares de filets. Réouverture provisoire.
* Août 1993 : Inspection de tout le bâtiment. Le rapport demande la fermeture du Grand Palais.
* 2 Février 1994 : Réouverture du Palais de la Découverte, des Galeries nationales et de la faculté.
* 1995 : Un concours pour le bureau d’études associé est lancé. SETEC gagne le concours. Travaux à entreprendre: consolidation des fondations, restauration de la charpente métallique, révision de la couverture.
* Octobre 2001/mars 2003 : Travaux de rénovation pour un coût de 50.7 millions d’euros.
* 2002/2005 : Confortement des fondations et des charpentes métalliques de la nef à un coût prévisionnel total de 124,9 millions d’euros.
* 2003/2005 : Restauration des façades et des toitures.
Sources (Structurae)

Donc voulais vivre deux trois heures de pur plaisir au milieu de tous ces manèges, d’odeur de barbe à papa et de pommes d’amour; de cris d’enfants résonnant dans cet immense espace.

 

2 099/365 – Eos, mon Noël – Le blog d’Eos

Hier c’était Noël.
Mon humaine m’avait dit que cette année elle était certaine que le Père Noël en personne m’apporterait des cadeaux. En effet, j’ai été tres,tres,tres sage 😀
Alors la nuit du 24 au 25 décembre j’ai essayé de veiller le plus tard possible pour le voir apporter mes cadeaux, mais j’étais tellement fatiguée d’avoir galopé dans l’appartement, d’avoir joué avec des ficelles que je me suis endormie, le nez entre les pattes.

Le matin du 25 décembre j’ai bondit de mon lit  en galopant vers le salon et en miaulant, c’est Noël, c’est Noël …

voyons voir ce que Père Noël a apporté.
Ouééhéhéhéhéh, deux cadeaux, j’ai reçu deux paquets

Après m’être arrêtée pile poil devant me suis dit : prudence … on ne sait pas ce qu’il peut-y avoir dedans. Et si ca me sautait à la figure, hein ?
Alors je me suis frottée contre mes deux paquets cadeau

Eos,Noël 2015
Eos,Noël 2015

Puis, je les ai inspecté minutieusement, je voulais voir ce que c’était.

Eos,Noël 2015
Eos,Noël 2015
Eos,Noël 2015
Eos,Noël 2015

Et j’ai maintenant deux copains de plus pour me tenir compagnie la  nuit.
Bon ok, j’avais déjà ma garde rapprochée mais ces deux nouveaux amis  et eux feront connaissance.
J’vous dit pas la nouba qu’on fera tous ensemble pendant que mon humaine dort. Mais, chuuut 😀

Eos,Noël 2015
Eos,Noël 2015

2 098/365 – Noël 2015 Paris

C’est aujourd’hui Noël.
Celles et ceux qui me connaissent savent que je n’aime pas Noël. Ou plutôt : que je n’aime plus Noël et ce, depuis bien longtemps déjà.

Où sont nos Noël d’antans ou le réel partage existait encore ?
Où sont nos Noël , où le mot Noël avait vraiment une signification ?

Aujourd’hui et depuis bien trop d’années malheureusement ce n’est que commerce. Partout, et bien des semaines avant le 25 décembre, on « conditionne » les gens à de futurs achats que l’on doit faire.
C’est la course aux achats et même parfois à la dernière minute, on doit acheter quelque chose et si on va chez quelqu’un on doit absoooooolument avoir un cadeau . Aux yeux de certain(e)s, au plus il est grand ou gros, au plus il est très cher, au meilleur il sera et au plus il sera apprécié.

Les voeux c’est même pareil …
C’était agréable de reçevoir des cartes de Noël colorées, aves de jolis dessins ou photographies et de lire quelques mots qui avaient été écris avec amour et attention.
C’était agréable de voir ces mêmes cartes colorées au pied du sapin ou posées sur un petit meuble.  On passait devant, on les regardait et on relisait tous ces mots gentils.
Maintenant, les gens envoient des textos, parfois mêmes groupés. C’est rapide, et même si c’est impersonnel on en a terminé avec cette corvée, qui plus est, ne dure que  quelques minutes.

J’aurais aimé pouvoir revenir à ces moments où, même si on arrivait les mains vides on pensait aux gens et notre seule présence était déjà un cadeau.
J’aurais aimé pouvoir revenir à ces moments où l’on prenait son téléphone et où on appelait les gens, où l’on entendait des voix.
J’aimerais pouvoir revenir à ces moments où l’on envoyait et recevait ses voeux par de jolies cartes postales colorées.

Noël so British au BHV - 2015
Noël so British au BHV – 2015

Alors mon cadeau à moi pour vous toutes et tous qui passez ici c’est le partage de photographies que je suis allée faire vendredi en fin d’après-midi en allant voir les illuminations et les vitrines de Noël du BHV.
C’est peut-être rien, mais c’est cadeau …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et en terme de cadeaux je préfère de loin ceux que l’on reçoit sans s’y attendre, ou ceux que l’on fait gratuitement sans raison. Comme il y a pres d’un an :  un cadeau que j’ai fait à quelqu’un, un petit objet que j’avais reçu, que je désirais garder mais je savais que la personne en aurait une belle utilité

Des souvenirs de Noël on en a toutes et tous.
Alors mon meilleur souvenir, c’est celui-ci  >>>

… ma mère nous avait fait promettre à mon père, à mon frère et à moi même ceci : j’aimerais que à Noël tous les trois, où que vous soyez (même si c’est au bout du monde), que vous vous appeliez pour vous souhaiter un joyeux Noël.

c’était il y a bien trop longtemps déjà mais nous avons toujours respecté sa demande, même si nous ne nous entendions pas toujours très bien tous les trois ensemble mon père, mon frère et moi. On s’écrivait aussi, pas toujours sur des cartes postales de Noel, mais on s’écrivait.

une année je n’ai plus pu souhaiter un Joyeux Noël à mon frère et d’ailleurs le mot « Joyeux » dans les périodes qu’il connaissait aurait été déplacé. Mais je l’appelais et nous parlions de longues minutes au téléphone.

après , je n’ai plus pu souhaiter un Joyeux Noël à mon père, même si lui a connu de longues années bien difficiles.

Alors Noël pour moi ?

… voir ces décorations a été un petit plaisir et m’a fait revenir bien des années en arrière où ce mot Noël avait encore une réelle signification.

Noël British au BHV - 2015
Noël British au BHV – 2015

C’est surtout pour moi une journée tout à fait comme une autre mais pas triste du tout, Noël por moi, ne signifiant absolument rien 😀
Le plaisir que je m’offre ces 15 jours de détente ce sont pas mal de promenades dans Paris, pas mal de photographies, des sorties comme au Grand Palais, dans un  musée, à une exposition, ailleurs aussi. Bref, je n’ai absolument pas le temps de m’ennuyer.
C’est …. plaisir 😀

2 097/365 – Lettre au Père Noël

Lui avez-vous écrit ?
Et pour savoir s’il trouve que vous avez été sage ……..,  il vous faudra attendre demain matin. 😀
Aujourd’hui une très dure journée attend le Père Noël.
Ayez donc une petite attention pour lui .
Bien que nous sommes presqu’en été (au vu des températures), les nuits sont fraîches :  alors un chocolat chaud, ou un thé ou un café, un verre de « gnôle » … mais la meilleure bien sur, quelques biscuits ou fruits, de l’eau des sucres et des pommes pour ses rennes et ce serait une jolie attention 😉

Lui ais-je écrit ?
Non, mais il sait ce dont j’ai réellement besoin …

Lettre au Père Noël
Lettre au Père Noël

2 096/365 – Entre la Pitie Salpetriere et Alesia – Manufacture des Gobelins – (partie 3)

Etes vous bien chaussés amis lecteurs ? Car nous continuons notre promenade aujourd’hui.

Au coin de l’avenue des Gobelins et de la rue de Croulebarde, la facade en briques rouges et pierres de calcaire blanches d’un tres grand bâtiment était  entièrement recouvert de vigne vierge. La partie du côté de l’avenue des Gobelins était lui, complètement nu. Le contraste est saisissant !
J’apprendrai en passant devant l’entrée principale qu’il s’agit de la Manufacture des Gobelins dont le nom officiel est Manufacture Nationale des Gobelins.

Entre la Salpetrière et Alesia - Manufature des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufature des Gobelins

La construction de cet édifice a débuté au XVIIème siècle pour se terminer en 1918.
Je ne vais pas vous en retracer l’histoire.  Je vous propose, pour vous documenter de clic ici >>> Manufacture Nationale des Gobelins

Je n’hésite pas à vous communiquer un autre lien (document PDF) de 24 pages hyper intéressant sur la manufacture et bien plus précis que le lien Wilkipédia. Clici ici >>> la Manufacture des Gobelins, quatre siècles de création

 

De chaque côté du grand portail principal, sur la façade avant (qui comporte plusieurs travées) de briques et de pierres de calcaire blanches, se trouvent des médaillons représentant des personnages aux noms illustres et représentant chacun une activité ayant trait à la tapisserie.
Pour les voir il vous faudra  … lever la tête. Je conçois que cela peut être difficile pour certains d’entres vous qui seraient pressés, mais en se promenant le nez en l’air on voit tellement de choses 😉

Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne pourrai pas admirer la grande façade dans son entièreté, car un camion de déménagement du Mobilier National : pour t’informer, clic ici >>> mobilier National était en train de charger (ou décharger).
La Manufatctre se visite, ds panneaux horaires et indicatif de ce que l’on peut voir se situent sur la façade principale.

Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins

Dans tous les arrondissements parisiens et devant tous les musées, tous les monuments historiques, les téâtres etc … se trouvent ce que on appelle des « panneaux histoire de Paris » plus communément appelés Pelles Starck.
Elles sont situées à hauteur d’hommes et sont en fonte noire. On y trouve indiqué des notions historiques sur ce qu’on s’apprête à visiter . Elles ont été dessinées par Monsieur Philippe Starck.
En 2009 on disait que ces bornes devenaient desuetes et qu’on allait penser à les modifier pour en faire des bornes interactives. Nous sommes à la fin de 2015 et je n’en ai encore vues aucunes dans Paris  >>> pour mon plus grand bonheur

Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins

voiçi donc la fin de la 3ème partie de cette promenade (qui comportera 5 publications)