3 354/365 – Eglise Saint-Médard de Noisiel

Une petite Eglise devant laquelle je passe de temps en temps.
Une longe allée bordée d’arbres se dessine pour y arriver.
Les messes n’y sont plus dites aussi souvent qu’avant.
Une cité ancienne ouvrière se trouve dans les environs proches.

Eglise Saint-Médard de Noisiel

Pour la petite histoire, voici ce que dit le panneau :
 » le première Eglise de Noisiel, dédiée à Saint-Médard est édifiée sur les terres du prieuré de Gournay.  Détruite au cours des guerres de religion, au XVIème siècle, elle est rebâtie en 1602 par Jean du Tremblay, premier seigneur laïc de Noisiel, puis agrandie en 1670 par Yves Mallet, seigneur du Luzard. A la révolution, l’église est désaffectée puis détruite, si bien qu’en 1851 les habitants de Noisiel n’ont plus de lieu de culte. En 1856, le duc de Lévis fait construire l’Eglise actuelle. Emile Menier exclut la religion de son projet social et édifie la cité ouvrière à distance de l’église, fréquentée occasionnellement par les ouvriers.  »

Cette église est de style néo-romane.

3 157/365 – Visite de l’Eglise de la Trinité (partie 6)

Lors du dernier volet de cette promenade nous étions dans le quartier de Pigalle et des sex shop.
Il est temps, aujourd’hui d’aller à confesse à l’Eglise.
Alors, pour confesser nos fautes apres Pigalle et les sex shop, un sujet religieux, et rien que cela .  Nous allons visiter l’ Eglise de la Trinité.
Pourquoi elle ?
J’étais donc au métro Blanche , dans le quartier de Pigalle et désirais revenir dans les environs proches de la gare Saint Lazare.
Au pif j’ai donc emprunté une de ces petites rues qui descendent vers ce quartier.

Tout d’un coup je vois au loin … nom de bleu me dis je, je vais continuer jusque là !

Mais, ami lecteur, je dois te dire pourquoi j’allais aller là et pourquoi j’ai poussé mon juron favori (enfin, un de mes jurons favoris) 😀
Il y a plusieurs mois, lorsque je revenais d’un reportage photo je suis tombée nez à nez avec cette Eglise en disant p.u.r.é.e, c’est pas possible , une Eglise pareille en plein Paris .
Vous allez vite comprendre pourquoi !

Eglise de la Trinité
Eglise de la Trinité

Cette très grande Eglise est en piteux état. Depuis belle lurette des barrières empêchent les promeneurs de venir se délasser dans le petit parc au devant de ce bâtiment.
Des pierres peuvent en effet tomber, des échafaudages sont montés le long des facades et des travaux de restaurations ou de consolidations sont entrepris doucement.

L’intérieur est tout simplement grandiose et je ne peux m’empêcher de regarder un petit peu partout. On peut photographier librement mais on se doit (cela me paraît évident aussi) de respecter les personnes qui viennent ici pour prier ou se recueillir …

Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité

Regardons maintenant des détails intérieurs sous forme de diaporama

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a un orgue dans cette Eglise, et pas n’importe quel orgue.
Olivier Messian  (1908-1992) était organiste titulaire des grandes orgues de la Sainte Trinité de 1931 à 1992.

Orgue de Messian Eglise de la Trinité
Orgue de Messian Eglise de la Trinité
Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous trouverons également des plaques  qui nous racontent que cette Eglise a renouvelé sa consécration en 1923 et en 2013.

Une autre nous citera le nom de quelques intervenants et une autre encore nous dira que cette Eglise fut convertie en ambulance durant le siège de Paris.

Voyez cela en diaporama

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ressortons maintenant pour admirer quelques détails extérieurs qui en valent la peine.

Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité
Eglise de la Sainte Trinité

La promenade est terminée, nous avons marché dans trois ou quatre arrondissements différents.
Je vous dis à une prochaine promenade avec l’histoire d’un pigeon
pigeon-sdfcopieyoshimi-paris-photographiei7d_0266Ce pigeon est complètement apprivoisé.
C’est un sdf (on voit sa main) qui a trouvé ce pigeon qui était mal en point . Il l’a soigné, l’a nourri. Mais ce pigeon ne va pas avec les autres, il est complètement accro à son sauveur si bien que lorsque le sdf doit se déplacer le pigeon l’accompagne.
Nous avons parlé quelques minutes et il m’a montré que le pigeon restait là ou où il le placait. Il a toute la liberté de s’envoler et de partir ou du moins de rester avec les autres mais non … le sdf l’appelle et il vient. Ce qu’il fait aussi est de le placer parmis les autres mais non, il ne reste pas.

Envie de voir l’itinéraire de la promenade ?

itineraire promenade de la gare saint lazare à la Trinité en passant par la place Clichy et Pigalle
itineraire promenade de la gare saint lazare à la Trinité en passant par la place Clichy et Pigalle

TRANSILIEN : J – R  Gare Saint Lazare
BUS : 53 – 66 – 80 -N2 – N15 – N16 – 81 – 95 – 30 – 54  – 74 – N01 – 30 – 54 – N02 – 26 – 43
METRO : 3 – 12 – 13 – 14 – Gare Saint Lazare
12 -Europe
2 – 3 – Place de Clichy
2 – Blanche
12 – Trinité-d’Estienne d’Orves

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 1
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 2
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 3
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 4
De la gare St Lazare à la Trinité en passant par la Place de Clichy et Pigalle  : >>>>  partie 5

3 094/365 – Eglise Saint Sulpice détails architecture intérieure

détails intérieur Eglise Saint Sulpice
détails intérieur Eglise Saint Sulpice

Il y a quelques semaines, j’ai rencontré un blogueur pour une sortie photo.

J’ai voulu montrer à Alstamatiou, lors de son passage à Paris, quelques endroits de notre Patrimoine dont .. l’Eglise Saint Sulpice.

L’Eglise est classée MH depuis 1915

Le début de sa construction était en 1646, mais les travaux se sont terminés en 1870 !

 

 

 
Voiçi quelques vues de détail d’architecture intérieure , un petit diaporama pour les quelques vues suivantes ci-dessous

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

3 068/365 – Dans le quartier du Faubourg Montmartre, l’Eglise Saint-Eugène et la rue du Conservatoire (partie3)

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

Au coin opposé au dôme se trouve l’Eglise Saint Eugène, c’est la paroisse Saint Eugène Sainte Cécile.

Sur ma gauche j’ai emprunté la rue du Conservatoire pour m’intéresser à la façade et à quelques détails , du côté du presbitaire.

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aurez remarqué que le nom de cette paroisse porte deux noms de Saints  : Sainte Cécile qui est la patronne des musiciens et Saint Eugène en l’honneur d’Eugénie la femme de Napoléon III qui fut à l’origine de la construction de cette Eglise et qui en fut la marraine.
Eugène, compagnon de St Denis fut décapité à Deuil (pres d’Enghien). Ses restes furent jetés dans un lac.

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette Eglise a la particularité de ne pas posséder de clocher pour ne pas troubler les étudiants du Conservatoire National de Musique qui se trouve proche.
Elle est le premier edifice religieux à avoir été entièrement construit en métal ; technique qui a eu un énorme avantage dans le gain de temps de la construction qui a duré près de 25 mois de travaux entre 1854 et 1855. Seuls les murs ont été édifiés en maçonnerie.
Elle a une longueur de 50 mètres pour une largeur de 25 mètres et une hauteur de 23 mètres.

L’ensemble de l’edifice est éclairé par des vitraux de Lusson.

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

Elle a été construite à l’emplacement de l’Hôtel des Menus Plaisirs du Roi par l’architecte Louis-Auguste Boileau (le même architecte que le Bon Marché)

A l’intérieur s’y trouve  un orgue réalisé en 1850 pour l’Exposition Universelle.

Jules vernes s’y est marié à l’âge de 29 ans avec une jeune veuve du nom d’Honorine de Viane. (il n’y avait que 12 personnes présentes et il a rétribué chacun d’eux ; sacristain, employé de Mairie …)
>>> Alors, les Menus-Plaisirs du Roi  … qu’est- ce que cela pouvait bien être ?
Et bien … pas ce que vous devez toutes et tous penser … bande de dégoûtants ! 😉
Nous sommes ici a côté du conservatoire national. Le Roi a toujours été grand amateur d’art, de musique … il ne faut don cfaire qu’un pas et cliquer sur ces liens pour assouvir votre curiosité et enfin savoir 😀

Les Menus-Plaisirs du Roi se trouvaient donc (avant leur destruction donc) à l’emplacement qu’occupe l’ Eglise depuis. Par après ils ont été dirigés vers Versailles.
Lien en vert ici >>> L’Hôtel des Menus-Plaisirs du Roi

Ils y sont restés jusqu’en 1852 : clicc sur le lien en vert ici >>> autres infos sur les plaisirs du Roi

 

Et si vous désirez en savoir plus sur l’histoire de ce patrimoine, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en vert >>>> Eglise Saint-Eugène, Sainte Cécile

Alors ; venons en à la rue du Conservatoire dans laquelle nous nous trouvons.
Par un décret du 30novembre 1853, cette rue fut ouverte sur les terrains d’un ancien garde-meuble et fait référence au Conservatoire National de musique s’y trouvant.
Elle a une longueur de 197 mètres et une largeur de 12 mètres.

Une prochaine publication, nous nous arrêterons à son carrefour avec la rue Sainte Cécile puis nous le traverserons pour en parcourir quelques mètres et arriver devant un bâtiment qui a vu passer (et verra encore passer de nombreuses années) des artistes venus apprendre leur art.

Pour revoir les autres parties, veuillez cliquer sur les liens en gras
>>> Dans le quartier du Faubourg Montmartre, les Folies Bergères (partie 1)

>>> Dans le quartier du Faubourg Montmartre, rue de Trévise, rue Sainte Cécile et le Comptoire National d’Escompte de Paris (partie 2)

 

2 093/365 – Entre la Pitié Salpetrière et Alésia (partie 1)

Comme vous l’a raconté EOS il y a deux trois jours ; jeudi , en sortant de chez le dentiste et comme j’avais (je l’ai presque toujours avec moi) mon petit appareil photo de poche numérique  » le nikon coolpix 31″, et comme il faisait beau, j’ai décidé de prolonger mon absence de l’appartement par une grande promenade. Je n’avais pas mangé mais pas grave, je ferais avec  sans.

Cet article entre aussi dans la tres récente catégorie des promenades que je fais à l’impromptu (et classé dans l’onglet « A Paris »), avec mon petit apn et en faisant ce que l’on dit « de la photo de rue », c’est-à-dire brute, pas recadrée, pas retravaillée, prise sur le vif !

Vous me suivez ?

Sortie de l’hopital de la Pitié Salpêtrière qui se trouve Boulevard Vincent Auriol, je me dirige vers la place d’Italie ; je verrai bien ce que je pourrai rencontrer et voir.
Je ne tarde pas à appercevoir de l’autre côté du Boulevard un graff.J’ai cherché la signature sans la trouver.

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Graff Boulevard Vincent Auriol
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Graff Boulevard Vincent Auriol

Paris regorge de graffitis, de fresques murales dans beaucoup de quartier d’ailleurs. Il suffit de se promener et de regarder, de faire attention …. le street art est très présent .
Je n’ai pas mit bien longtemps avant de trouver une bien jolie chose.

Une grande fresque murale de l’artiste David de la Mano  et à côté d’elle  une petite trace de l’artiste Americain Cost

Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia - Fresque murale - David de la Mano
Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia – Fresque murale – David de la Mano


Ci après le lien d’un article que j’ai trouvé sur internet où l’artiste David de la Mano est en train de peindre son oeuvre.
Cliquez ici >>> David de la Mano 

Toujours dans le même quartier, une autre fresque murale bien connue d’ailleurs et peinte parl’artiste Obey « né en 1970 à Charleston aux Etats-Unis »  et non loin de là une autre jolie fresque murale de l’artiste bien connu C215 et qui représente une tête de chat géante.

Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia - Fresque murale - Obey
Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia- Fresque murale – Obey
Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia - Fresque murale - C215
Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia – Fresque murale – C215

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous le pont du métro aérien , des travaux de renforcement des piliers effectués dans le cadre de la maintenance du Patrimoine.
Ci après le lien d’un article intéressant sur la renovation des viaducs métalliques. On y vera également une photo ancienne de la construction de ce même viaduc. Clic ici >>> viaduc métro ligne 6

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Sous le pont du métro aérien de la ligne 6, travaux de renfocrement des piliers effectues dans le cadre de la sauvegarde du Patrimoine
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Sous le pont du métro aérien de la ligne 6, travaux de renfocrement des piliers effectues dans le cadre de la maintenance du Patrimoine

Sinon vous avez également un article Wilkipedia sur la ligne 6 du métro parisien clic ici >>> ligne 6 du métro Parisien

Tout en continuant à parcourir le Boulevard Vincent Auriol, j’apperçois une oeuvre de l’artiste C215, encore une devrais-je dire vu que nous avons vu son chat géant un petit peu avant.

Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia - C215
Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia – C215
Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia - C215
Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia – C215

Me voilà presque arrivée en vue de la Place d’Italie. je traverse un aménagement urbain avec de la vegetation situé sur la partie centrale du boulevard, juste après l’entrée du métro dans le sous sol de la ville.

Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia - En vue de la Place d'Italie
Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia – En vue de la Place d’Italie

Quelle ne fut pas ma surprise (j’aime les belles surprises), de voir accolés entre deux immeubles de six etages une petite eglise et ce qui semble être son presbythère, au n° 172 boulevard Vincent Auriol.
En m’approchant je remarque sur le mur de ce que je pense être un ancien presbythère un panneau qui me dit que ce serait l’eglise evangelique vietnamienne de Paris … et rentrée à la maison sur internet je trouve ceci : clic >>> eglise evangelique vietnamienne de Paris  et l’adresse indiquée est la même que le bâtiment. Je lis et comprend qu’après leur culte les gens se réunissent pour un repas. Cela correspond à ce que j’ai lu ailleurs clic >>> eglise réformée néerlandaise  qui indique qu’à l’époque et apres le culte les gens se rassemblaient dans une salle qu’ils louaient pour prendre un repas tous ensemble, mais que depuis 1976 (je cite l’article donc), les cultes sont célébrés dans l’eglise luthérienne de la Trinité située au 172 boulevard de la gare (rebaptisé depuis en boulevard Vincent Auriol), que dans cette eglise il y a une salle où les gens se retrouvent pour prendre une boisson et ce genre de choses … Ce qui correspond donc a la même adresse que l’eglise evangelique vietnamienne de Paris.
Alors je regarde Wilkipedia qui dit ceci clic >>> eglise Luthérienne de la Trinité et j’arrive sur l’Eglise que j’ai photographiée mais qui se trouve au n°177.
Etrange tout de même qu’un numéro pair (le 172) et un numéro impair (le 177) se trouvent en photo l’un a côté de l’autre. Une erreur wikipedia probablement vu que google nous l’indique au n°172 (la même adresse que l’eglise du culte vietnamien)
En rentrant chez moi j’ai essayé d’en savoir plus : quel est le nom de l’architecte qui a bâti cette petite eglise, de quelle époque est elle etc ….
Je n’ai rien trouvé mais j’ai appris que cette eglise celebrait un culte … protestant ! lien de la page face de bouc ici >>> Eglise protestante unie de France, Paroisse luthérienne Trinité-St Marcel
Ah ce qu’on voyage ici avec les cultes qui semblent changer …

Entre la Pitie Salpetriere et Alesia - Eglise Luthérienne de la Trinité - Eglise evangelique Vietnamienne de Paris
Entre la Pitie Salpetriere et Alesia – Eglise Luthérienne de la Trinité – Eglise evangelique Vietnamienne de Paris

Ci dessous le panneau informatif des horaires des réunions pour la « section » vietnamienne

Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia - Eglise evangelique Vietnamienne de Paris
Entre la Pitié Salpêtrière et Alesia – Eglise evangelique Vietnamienne de Paris

Alors, point de vue architecture pour la petite eglise, je n’en sais toujours pas plus.
Si une personne d’entre vous trouve quelque chose, je suis preneuse 😀 et merci.

Pour le second volet de cette grande promenade, nous traverserons la Place d’Italie pour nous diriger vers les Gobelins.
Je suis fatiguée, voilà deux heures que je configure cet article, j’ai faim et j’ai mal aux pieds, : il faut que j’aille m’asseoir 😉

 

 

788/365 – Un air de vacance

Lors de ma grosse journée de randonnée le mois dernier, je’ai pas mal marché entre les divers sites que je voulais voir et ceux rencontrés au hasard.
Cette image a un air de vacance 😀

Clocher solitaire Ile-de-France  Juillet 2014
Clocher solitaire
Ile-de-France
Juillet 2014

Laissons donc nous aller à la farniente.

Que dites vous ?
Il y en a qui travaillent aujourd’hui ?
Oh,  désolée 😉

Bonne semaine et bon lundi 😀

275/365 – Vin de Messe

La photo c’est la lumière, la lumière et LA lumière.
Il suffit parfois d’un éclairage extérieur pour avoir un effet surprenant 😀

Paris - 23 Décembre 2012
Paris – 23 Décembre 2012

Le « hola » lumineux provient d’un réverbère qui se trouvait là , mais que l’on ne voit pas sur l’image.

Bonne journée même s’il fait encore nuit noire 😀
Have a nice day 😀