3 070/365 – Shooting Zentai au quartier d’affaire de la Défense

Jeremie, shooting zentai à la Défense
Jeremie, shooting zentai à la Défense – août 2012

En regardant mes archives photographiques, je suis retombée sur un dossier sympa.
A l’époque, même si j’avais toujours mon boitier argentique, j’avais trop envie de refaire de la photographie et je m’étais procurée à bon marché un petit appareil photo de poche numérique.
J’avais fait connaissance du quartier d’affaire de la Défense dont je suis totalement tombée in love of  ❤

Je sortais encore pas mal à l’époque et j’ai fait quelques connaissances amicales sympathiques.
De ces connaissances quelques uns portaient de drôles de « costumes » colorés qui s’appellent en fait des zentai. Dans ces soirées les gens aimaient se faire prendre en photo (du moins celles et ceux aux costumes invraisemblables).

Jeremie, shooting zentai à la Défense
Jeremie, shooting zentai à la Défense – août 2012

Il y avait bcp de faux-tographes qui faisaient des shooting en dehors de ces soirées.
J’ai voulu m’amuser moi aussi (on ne m’aimait pas lorsqu’on me voyait arriver avec mon petit pocket à deux balles). La plupart de ces faux tographes avaient un ego s.u.r.d.i.m.e.n.t.i.o.n.n.é et devaient compenser ce qu’ils n’avaient pas entre les jambes par les capacités numériques de leurs boitiers fort chers 😀
Mais je n’en avais cure et je me suis amusée de mon côté.

Jeremie, shooting zentai à la Défense - août 2012
Jeremie, shooting zentai à la Défense – août 2012

J’avais donné rendez-vous à Jérémie à 7h00 du matin un samedi.  Pourquoi pas un dimanche alors que ce serait plus calme ?
Oh nonnnnnnnnnnn je voulais qu’il y aie des gens, que ceux-ci soient interpellés, se posent des questions .
On s’est amusé deux trois heures durant comme des fous.
Je ne savais pas quel zentai il aurait avec lui et lorsque je l’ai vu sortir sa longue … queue j’ai éclaté de rire  et j’avais déjà en tête certaines prises de vue que je ferais (une de celles-ci se trouve dans le diaporama. Vous l’aurez reconnue je suppose 😀

Regardez plutôt le diaporama ci-dessous  😀

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lors des shootings que je faisais je tenais absolument à respecter les regles et faisais signer des autorisations de diffusion (que je possède toujours d’ailleurs)
Si Jérémie voit cet article ou tombe dessus par hasard, qu’il n’hésite pas à me contacter .

Ces photographies datent de 2012 !

 

3 069/365 – Eclairage public, Candélabre

candelabre
candelabre
candelabre
candelabre

3 068/365 – Dans le quartier du Faubourg Montmartre, l’Eglise Saint-Eugène et la rue du Conservatoire (partie3)

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

Au coin opposé au dôme se trouve l’Eglise Saint Eugène, c’est la paroisse Saint Eugène Sainte Cécile.

Sur ma gauche j’ai emprunté la rue du Conservatoire pour m’intéresser à la façade et à quelques détails , du côté du presbitaire.

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aurez remarqué que le nom de cette paroisse porte deux noms de Saints  : Sainte Cécile qui est la patronne des musiciens et Saint Eugène en l’honneur d’Eugénie la femme de Napoléon III qui fut à l’origine de la construction de cette Eglise et qui en fut la marraine.
Eugène, compagnon de St Denis fut décapité à Deuil (pres d’Enghien). Ses restes furent jetés dans un lac.

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette Eglise a la particularité de ne pas posséder de clocher pour ne pas troubler les étudiants du Conservatoire National de Musique qui se trouve proche.
Elle est le premier edifice religieux à avoir été entièrement construit en métal ; technique qui a eu un énorme avantage dans le gain de temps de la construction qui a duré près de 25 mois de travaux entre 1854 et 1855. Seuls les murs ont été édifiés en maçonnerie.
Elle a une longueur de 50 mètres pour une largeur de 25 mètres et une hauteur de 23 mètres.

L’ensemble de l’edifice est éclairé par des vitraux de Lusson.

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

Elle a été construite à l’emplacement de l’Hôtel des Menus Plaisirs du Roi par l’architecte Louis-Auguste Boileau (le même architecte que le Bon Marché)

A l’intérieur s’y trouve  un orgue réalisé en 1850 pour l’Exposition Universelle.

Jules vernes s’y est marié à l’âge de 29 ans avec une jeune veuve du nom d’Honorine de Viane. (il n’y avait que 12 personnes présentes et il a rétribué chacun d’eux ; sacristain, employé de Mairie …)
>>> Alors, les Menus-Plaisirs du Roi  … qu’est- ce que cela pouvait bien être ?
Et bien … pas ce que vous devez toutes et tous penser … bande de dégoûtants ! 😉
Nous sommes ici a côté du conservatoire national. Le Roi a toujours été grand amateur d’art, de musique … il ne faut don cfaire qu’un pas et cliquer sur ces liens pour assouvir votre curiosité et enfin savoir 😀

Les Menus-Plaisirs du Roi se trouvaient donc (avant leur destruction donc) à l’emplacement qu’occupe l’ Eglise depuis. Par après ils ont été dirigés vers Versailles.
Lien en vert ici >>> L’Hôtel des Menus-Plaisirs du Roi

Ils y sont restés jusqu’en 1852 : clicc sur le lien en vert ici >>> autres infos sur les plaisirs du Roi

 

Et si vous désirez en savoir plus sur l’histoire de ce patrimoine, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en vert >>>> Eglise Saint-Eugène, Sainte Cécile

Alors ; venons en à la rue du Conservatoire dans laquelle nous nous trouvons.
Par un décret du 30novembre 1853, cette rue fut ouverte sur les terrains d’un ancien garde-meuble et fait référence au Conservatoire National de musique s’y trouvant.
Elle a une longueur de 197 mètres et une largeur de 12 mètres.

Une prochaine publication, nous nous arrêterons à son carrefour avec la rue Sainte Cécile puis nous le traverserons pour en parcourir quelques mètres et arriver devant un bâtiment qui a vu passer (et verra encore passer de nombreuses années) des artistes venus apprendre leur art.

Pour revoir les autres parties, veuillez cliquer sur les liens en gras
>>> Dans le quartier du Faubourg Montmartre, les Folies Bergères (partie 1)

>>> Dans le quartier du Faubourg Montmartre, rue de Trévise, rue Sainte Cécile et le Comptoire National d’Escompte de Paris (partie 2)

 

3 067365 – Printemps à Paris

Ces deux photographies ont été prises au début du mois de mars … quelque part à Paris. Une matinée où il pleuvait comme vache qui pisse. J’avais mon appareil photo de poche numérique avec moi et je traversais ce petit jardin.
Le printemps était bien en avance …

printemps à Paris
printemps à Paris
printemps à Paris
printemps à Paris

3 065/365 – Dans le quartier du Faubourg Montmartre, rue de Trévise,rue Sainte-Cécile et le Comptoir National d’Escompte de Paris (partie 2)

La rue de Trévise que je vais emprunter a une longueur de 415 mètres et une largeur de 12 mètres, elle porte le nom du maréchal Mortier (Duc de Trévise).
Le n°22 et son portique d’entrée particulier. Il détonne car il semble subsister à une demeure ancienne probablement non classée  -je n’ai trouvé aucune information sur cette adresse-

22 rue de Trévise
22 rue de Trévise
22 rue de Trévise
22 rue de Trévise

 

 

 

 

 

 

 

 

Tournant à gauche j’emprunte la rue Sainte Cécile.   J’aperçois au bout de la rue une passerelle entre les n° 7 et 8 de la rue. Elle relie la BNP et oh my Gode … un immeuble avec un superbe dôme. Il faut absolument que j’aille voir de plus près ce que c’est.  .. je termine ma phrase –car je viens de voir- que la passerelle relie donc la BNP et le Comptoir National d’Escompte de Paris.

8 rue Sainte Cécile
8 rue Sainte Cécile

Le Comptoir National d’Escompte de Paris >>> clic sur les 2  liens en vert :
Comptoir National d’Escompte de Paris (lien 1)
– Comptoir National d’Escompte de Paris (lien 2) 
(maison mère de la BNP), fut fondé en mars 1848 et dans un contexte de crise financière.

Le Comptoir National d’Escompte de Paris, Monument Historique a une hauteur de 64 mètres.
C’est en 1878 que les travaux de construction debutent pour s’achever en 1881. C’est l’architecte Edouard Cornoyer qui est le créateur de cette oeuvre monumentale. En 1882, c’est ce même Edouard Cornoyer qui a en charge la restauration du Mont Saint-Michel >>> clic sur le lien en vert : Mont-Saint Michel/Edouard Cornoyer

Comptoir National d'escompte de Paris
Comptoir National d’escompte de Paris

Revenons au bâtiment qui nous occupe et en l’occurence au Comptoir National d’Escompte de Paris. Lors de sa construction, beaucoup de nouveautés technologiques ont été apportées avec notamment la grande verrière ou le plancher en verre de Saint gobain, le chauffage à vapeur en circuit fermé et également tout un système de réseau à air comprimé qui faisait circuler les « pneumatiques » à travers tout l’ensemble du bâtiment.
Divers artistes sont intervenus également comme Villeminot (pour les ornements), Aimé Millet (pour le statuaire), Charles Lamaire et Gian Domenico Facin (pour les mosaïques), Edouard Dideron (pour les vitraux) et Christofle (pour les lanternes extérieures).
En 1991 une partie des bâtiments est inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques.

Alors, je suis restée au croisement pour quelques prises de vue du bâtiment et explorer de là où je me trouvais quelques détails que j’ai plaisir à vous montrer.

Comptoir National d'Escompte de Paris
Comptoir National d’Escompte de Paris
Comptoir National d'escompte de Paris
Comptoir National d’escompte de Paris

Le dôme en tuile est carément gigantesque et je suis restée de bien longues minutes bouche bée à l’admirer.  J’ai zommé à fond (je n’ai qu’un mon 18-200 mm) , cela engendre un peu de bruit mais nous ferons avec 😀

Comptoir National d'escompte de Paris
Comptoir National d’escompte de Paris
Comptoir National d'escompte de Paris
Comptoir National d’escompte de Paris

Dans mon dos se trouve un autre bâtiment, que nous viendrons voir de plus près une prochaine parution.

Pour revoir la 1ere partie, veuillez cliquer sur le lien en gras

>>> Dans le quartier du Faubourg Montmartre, les Folies Bergères (partie 1)

 

487 BIS/365 – Le manoir de Mr Hugo – Château du Petit Chevincourt – Au rendez-vous de la mort joyeuse – Urbex

Il y a plusieurs années de cela, j’avais vu sur la page photo d’un de mes contacts d’un réseau social des photos anciennes prises dans un château complètement abandonné et dans lequel était resté une très grande partie du mobilier. La visite que la personne avait faite  se situait dans les années 1980/1990.

Ce château faisait partie d’un vaste domaine boisé composé de fermes. La 1ère guerre mondiale étant passé par là a détruit une grande partie du domaine et plus tard un deuxième château a été construit. Cela nous mène au milieu des années 1930.

La deuxième guerre arrivant malheureusement elle aussi, le château sera finalement terminé vers la fin des années 1940 (1948 je crois bien).
Puis, den 1964 les derniers propriétaires décèdent,  « Au début des années 1960 , en 1964 plus précisément, les propriétaires (de riches personnes qui venaient le weekend dans une grosse voiture américaine avec chauffeur,  décèdent… ) »  .
Le joli potager avec ses rangées de carottes, de haricots  et de salade couvertes de cloches de verre devient l’ombre de lui même. Les herbes sauvages reprennent le dessus.
Au milieu des années 1960, leur grosse voiture se trouve toujours dans le garage. Mais le domaine n’est plus entretenu, la végétation devient de plus en plus envahissante et les arbres reprennent possession de tout le terrain.
L’endroit est vraiment flippant ! Il est devenu le terrain de jeux des enfants du quartier.

L’intérieur du manoir était vaste, les chambres du personnel se trouvaient sous le toit et ce même personnel accédait à cet étage par un escalier en colimaçon se trouvant à l’extérieur du manoir.

Tout est resté intact, en état, le mobilier et le reste jusqu’au moment où les brocanteurs de la région et d’ailleurs ayant eu vent de l’abandon de la demeure suite au décès des propriétaires, ont commencé à venir se servir au fin des années 1960/début des années 1970. Donc soit avant que le film n’aie été tourné ou peu de temps après …

Manoir de Mr Hugo (Château de Petit Chevincourt) - Aout 2013
Manoir de Mr Hugo (Château de Petit Chevincourt) – Aout 2013

Depuis, la demeure a été ouverte à tous les vents. Ce château a ensuite été squatté, vidé du mobilier, il a subi un incendie. Un film y a même été tourné au milieu des années 1970 ; un film d’horreur, tourné par Juan Luis Bunuel  » au rendez-vous de la mort joyeuse »

extrait ici :

En 2012 des échafaudages sont montés sur la façade du Manoir, le lieu est en cours de réhabilitation, on dit qu’une école ouverte aux métiers du stylisme va s’y installer.

Le film en entier ici :

Ma vidéo montage de mes propres photographies  ici :

http://www.dailymotion.com/video/x13e30a_le-manoir-de-mr-hugo_webcam

Cliquez sur le lien pour la visionner, Vous y verrez le Manoir de Mr Hugo (Château du Petit Chevincourt) en début d’état de restauration.

J’ai alors commencé ma visite.
Les caves  : glauques à souhait. Une petite pièce circulaire , puis deux petites pièces adjacentes (une comportant ce qui reste de la chaudière et une autre où l’on trouve la tuyauterie d’eau chaude et froide (entre autre)..
Après un long couloir , noir, que je n’ai pas emprunté ; le vent s’engouffrant par les trous d’aération et ceux laissés par les pierres ne s’y trouvant plus faisait froid dans le dos.

Pour les étages imaginez vous un grand escalier dans l’entrée qui mène vers l’étage et les chambres.  Celles du personnel étaient situées sous les combles, comme il se doit à cette époque. Mais on y montait bien évidemment par un escalier approprié qui se toruvait à l’extérieur du château
Au rez-de-chaussée sur la droite, la pièce à vivre (le grand salon et la salle à manger) avec plus loin la cuisine .
A l’extérieur dans le parc, imaginnez un immense potager, une pièce d’eau, des allées et qualques arbres pour donner de l’ombre.

Envie de voir les autres publications sur ce sujet ?
Cliquez donc sur le lien en gras : Le Manoir de Mr Hugo (Château du Petit Chevincourt)