3 638/365 – Enfers et Fantômes d’Asie, Musée du Quai Branly Jacques Chirac (11) visite guidée

Nous voiçi à la fin de cette bien longue publication sur l’exposition Enfers et Fantômes d’Asie qui s’est déroulée cet été au musée du Quai Branly Jacques Chirac.
Pour cette dernière publication, je vous laisse sur quelques photographies d’ambiance

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Vers la fin de l’exposition, au moment de sortir (ou presque), après avoir vu des extraits de films Thaïlandais , dans un petit recoin, SI l’on se retourne on tombe nez à nez avec une très charmante jeune fille …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est sur ces deux photographies que je vous laisse.

Les informations que je vous ai données ont été prises pour la majorité des panneaux didactiques de l’exposition elle même et également sur des dites internet divers.

J’espère que ces publications tardives sur l’exposition vous auront plues et que vous ne ferez pas de cauchemars 😀

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris, enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon (3)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon  (4)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Cambodge – (5)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (6)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (7)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Vietnam  (8)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Thaïlande (9)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Thaïlande (10)

 

Publicités

3 637/365 – Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Thaïlande – (10)

Vous êtes toujours là ?
On continue notre visite.

Esprits du monde souterrain : masques et costumes de Phi Ta Khon
A Dan Sai (province de Loei, nord-est de la ThaIlande, les danses masquées de Phi Ta Khon incarnent la venue des esprits du sol au début de la saison des pluies. L’expression farouche de ces esprits renforce leur fonction de gardien des richesses de la terre et indique leur proximité avec les enfers bouddhiques souterrains. La parade des Phi Ta Khon donne lieu à une grande fête de trois jours (Bou Louang) dirigée par le médium de la ville. Elle associe bouddhisme, culte des esprits et rites agraires de fertilité.
Après l’appel des Phi Ta Khon par le médium, la fête célèbre la dernière vie antérieure du Bouddah (Bou Phra Vèt) et se termine par un lancer de fusées destinées à appeler la pluie (Boun Bang Fay).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le spectre prédateur : Phi Krasü
Séduisante demoiselle durant la journée, Krasü se cache derrière les bosquets à la nuit tombée pour se transformer. Des crocs lui poussent tandis que sa tête et ses entrailles s’envolent en quête de nourriture. Phi Krasü est le spectre vorace par excellence.  Elle dévore poissons pourris et excréments, ainsi que de petits animaux vivants. les bêtes retrouvées mortes le matin peuvent avoir été victimes de Krasü. Disposer des plantes épineuses devant les maisons la dissuade généralement d’y entrer et de s’emparer des nouveaux-nés, qui sont ses proies favorites.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Statuette de Phi Krasü

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Manuscrits de l’histoire des Phra Malaï  et des dix vies antérieures du Buddha – 2ème moitié du XIXème siècle
ps : pour en savoir plus, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en vert et en gras ici : Manuscrits

puis de jouer l’ascenseur, vous reconnaîtrez l’image en dessous duquel se trouve le texte explicatif.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Suite et dernière publication de cette exposition, d’ici quelques jours.
En attendant, merci de la visite et … n’oubliez pas le guide 😀

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris, enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon (3)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon  (4)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Cambodge – (5)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (6)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (7)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Vietnam  (8)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Thaïlande (9)

 

3 636/365 – Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Thaïlande – (9)

Nous voilà à nouveau présents après une bien longue absence, pour la suite de la publication sur mes visites à cette exposition extraordinaire qu’a été Enfers et Fantômes d’Asie, à Paris, au musée du Quai Branly Jacques Chirac.

Autre pays, autres coutumes.  Et si nous en prenions connaissance ?

Amulettes Thaï
Les pouvoirs des moines sont concentrés par ces amulettes . Les moines les créent à partir de matériaux tenus secrets et sous différentes formes : cachets bouddhiques en terre cuite, diagrammes magiques gravés sur feuille d’or, effigies d’animaux mythiques. Certaines amulette speuvent prendre une forme de foetus qui renferment un esprit « ange gardien » que son propriétaire est tenu d’adopter.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Phi Pret
Dans le bouddhisme, renaître sous la forme d’un damné famélique (Phi Pret) est la dernière et la plus misérable des formes de réincarnation. Yama, le juge des enfers a condamné ces créatures difformes à souffrir de la faim en conséquence de leurs mauvaises action passées. Selon la croyance populaire, l’âme d’un défunt peut aussi se changer en Phi Pret si le rituel funéraire et les offrandes de nourriture ne sont pas respectés.
Le Traité des Trois Mondes décrit le corps mutilé de ces créatures à la bouche « petite comme le chas d’une aiguille » qui les empêche de se nourrir. Elles n’absorbent d’ailleurs que la fumée qui se dégage des aliments et apprécient surtout les plats fumants cuits à la vapeur.
Comme les Phi Pret  résident dans le premier enfer , juste en dessous du monde des humains , ils errent parfois parmi le monde des vivants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après s’être enrichi dans le commerce des amulettes et des tatouages, ces deux moines bouddhistes sont tombés dans les enfers. Ils se battent sous la forme de damnés faméliques.
Anupong Chantorm utilise les monstres des enfers pour critiquer les dérives commerciales de la religion contemporaine, notamment la vente des amulettes. La peinture est réalisée sur un assemblage de robes monastiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

NANG NAK le fantôme sentimental

Mademoiselle Nak (Nang Nak) est le fantôme le plus célèbre de Thaïlande. Son histoire, entre fiction et réalité, se passe au XIXème siècle, à Phakanong, aujourd’hui quartier de Bangkok.
Nak meurt en donnant naissance à son fils, peu après le départ à la guerre de son mari,Mak. De retour chez lui Mak retrouve son épouse et son enfant mais ignore que ceux-ci ne sont que des fantômes. Une succession de faits étrange le conduit à admettre bientôt la réalité et à prendre conscience du danger que représente l’âme tourmentée de Nak.
Depuis sa première version muette en 1930, ce récit a inspiré plusieurs films. Son succès au cinéma, et plus particulièrement celui de l’adaptation réalisée en 1999 par Nonzee Nimibutr  (voir plus bas le lien du film) à contribué à élever Nak au rang de divinité locale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ou si vous préférez cliquer sue le lien en vert et en gras qui vous mènera à la chaîne youtube qui le diffuse :  NANG NAK

Suite de la publication Thaïlande de cette exposition, d’ici quelques jours.
En attendant, merci de la visite et … n’oubliez pas le guide 😀

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris, enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon (3)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon  (4)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Cambodge – (5)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (6)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (7)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Vietnam  (8)

3 613/365 – Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Vietnam – (8)

Cortège funéraire
Cette maquette a été réalisée pour l’exposition coloniale de 1931

Ce diaporama nécessite JavaScript.

en terme d’explication vous n’aurez rien, car je n’ai rien, tout simplement.
Cette maquette se trouvait dans une vitrine avec un autel à tablette d’ancêtre (Chine) et de papiers funéraires à brûler (Thaïlande)

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris, enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon (3)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon  (4)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Cambodge – (5)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (6)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (7)

3 604/365 – Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine – (7)

Nous restons en Chine

Songdi Wang, roi du troisième enfer (1517 – en fonte de fer)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les rois-juge des enfers sont vêtus à la manière de magistrats de l’époque médiévale. Ils président des cours de justice où comparaissent les morts selon la nature des délits qu’ils ont commis durant leur existence

Le pendu, septième vénérable assistant du roi des enfers

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Epée d’exorcisme (métal et fil de coton)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

les armes de l’exorcisme : les prêtres taoïstes maîtrisaient les vampires grâce à des charmes en papier, des sabres en sapèques, des miroirs et des diagrammes magiques. Les symboles du yin et du yang, e riz gluant et le saké repoussent les jiangshi, à l’instar des gousses d’ail et des crucifix utilisés en Occident. Généralement les objets associés à la pureté, à la fertilité et à l’harmonie universelle sont de nature à chasser les esprits néfastes.
Justement parlons en ds prêtres taoïstes ou plutôt, regardons leurs costumes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ces costumes sont portés lors de grandes cérémonies
Costume de gauche : décor brodé des divinités de palais et de montagnes est un résumé de l’univers. Sur la coiffe, les étoiles de la Grande Ourse forment un lotus doré
Costume de droite : le décor en broderie représente le symbole du Tao (énergie universelle) entouré de huit trigrammes du « Classique des mutations ».

Vampires sauteurs

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bouchez vous le nez si vous les croisez.
Dents acérées, ils sont vêtus de costumes de mandarins et avancent comme des somnambules les bras tendus devant eux.

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris, enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon (3)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon  (4)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Cambodge – (5)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (6)

3 600/365 – Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Cambodge – (6)

Revenons, le temps d’une photographie sur la suite de mes visites à l’exposition Enfers et Fantômes d’Asie, qui se termine d’ci deux jours.

Aujourd’hui nous serons au Cambodge avec Bodhisattva Vajrapani
Statue en grès de la deuxième moitié du xème siècle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans le courant du Xème siècle, les développements du Bouddhisme du Grand Véhicule ou mahayana (qui sera remplacé par le theravara  à la fin de la période angkorienne) conduisent les sculpteurs khmers à représenter certaines entités bouddhiques , tel ce « porteur de foudre » à la façon de démons (asura)

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris, enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon (3)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon  (4)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Cambodge – (5)

 

3 591/365 – Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Japon – (5)

Crabe habité par un esprit de samouraï noyé

Il est une région, située à la pointe sud de Honshu où il y a eu une bataille maritime. Cela s’est passé au XIIème siècle, une bataille entre deux clans.
Dans cette région,  des carapaces de crabe sont peintes et gardées dans les maisons en signe de protection . On pense que l’esprit d’un samouraï noyé habite cette carapace.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tsuba (garde de sabre)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour en savoir plus sur les tsubas, je vous propose de cliquer sur le lien en vert et en gras ici :  tsuba 

Yurei

Nom générique servant à désigner les fantômes de la tradition japonaise
Dans la croyance populaire japonaise, la mort d’une personne et la disparition de son enveloppe charnelle ne signifie pas nécessairement la montée au paradis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un clic sur le lien en vert et en gras vous en apprendra plus :  yurei

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris, enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon (3)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon  (4)

 

3 590/365 – Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon – (4)

L’horreur, l’épouvante se trouve également dans les BD  .

Hideshi Hino  –  Hell Baby
Ici se trouve une planche originale de Hell Baby de Hideshi Hino
Hideshi Hino est né en Chine de parents fuyant les événements d’après guerre. Il est retourné au Japon, s’intéresse pour le dessin et au lycée opte pour le métier de mangaka.

Alors ; Hell Baby sont des de jumeaux nés dans une nuit sombre et orageuse à Tokyo : un démoniaque assoiffé de sans, une fille infernale. Abandonné dans une décharge dans un sac en plastique, Hell Baby meurt, mais est ramené à la vie par une lumière mystérieuse . Hell Baby se bat pour la survie parmi les animaux de la décharge cherchant à se venger parmi les gens normaux de Tokyo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Shigeru Mizuki

De son vrai nom Shigeru Mura est également un auteur de mangaka . Il est d’ailleurs un des fondateurs du manga d’horreur. Il se spécialise dans des histoires de monstres et de fantômes japonais.
Il est mort le 30 novembre 2015
Ici un article qui relate son décès (clic sur le lien en vert et en gras) :  Shigeru Mizuki 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris,enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques chirac, Japon (3)

3 579/365 – Paris,Enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon – (3)

Nous resterons encore au Japon pour cette 3ème partie de la visite de l’exposition enfers et démons d’Asie au musée du quai Branly Jacques Chirac

Masque et costume de shishi (lion mythique)

Voiçi ce qu’en dit le panneau explicatif de l’exposition
Le shishi est l’adaptation japonaise du lion chinois gardien de temples, influencée par d’anciens cultes locaux de divinités animales.
Généralement, la danse des shishi fête l’arrivée du printemps. Elle a lieu dans les temples, dans la rue, devant les maisons ou dans d’autres espaces publics pour chasser les mauvais esprits.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Celui-ci date des années 2000 et provient de la préfecture de Yamagata,Nagai.
Il est en bois laqué et doré, poils de yak, costume en toile de coton ; lanterne en papier, bois, métal.

Les shishi sont des animaux mythiques à tête de lion et symbole de protection.
Pour en savoir encore plus, clic sur le lien en vert et en gras ici :  shishi

Oni (démon)

Il peut être un ogre, un démon ou même  … un chat
clic sur le lien en vert et en gras pour en savoir plus ici :   oni

Ce diaporama nécessite JavaScript.

celui-ci est en bois peint

Le fantôme de Kohada Koheiji
(série Hyakumonogatari), les « cent histoires »
editeur : Tsuruya Kiemon (Senkakudo)

D’après la légende, Kohada Koheiji était un acteur de fantômes qui devint lui-même un de ses personnages. Lors d’une partie de pêche en barque, il se noya après avoir été poussé à l’eau par l’amant de son épouse. Son cadavre sort du marais, passe la tête au dessus de la moustiquaire du lit de son assassin et de sa complice pour les hanter jusqu’à les faire sombrer dans la folie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Spectre de Seigen

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

3 578/365 – Paris,Enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon – (2)

Nous commencerons la visite de cette extraordinaire exposition par le Japon
J’ai voulu regrouper pour la présentation des visites effectuées les photographies prises par pays.
Je n’ai pas tout photographié non plus donc possible que les publications de certains pays soient moins fournies.

Pour les personnes désirant voir le premier volet, un clic sur le lien en vert et en gras ici : enfers et fantômes d’Asie

Masques de théâtre nô
Tout d’abord, qu’est-ce que le théâtre Nô ?
Voiçi ce qu’en dit le site « vivre le Japon »
ILLUSTRE FORME DU THÉÂTRE CLASSIQUE JAPONAIS, LE NÔ REPRÉSENTE, DANS UNE ESTHÉTIQUE ELLIPTIQUE ET ALLUSIVE UN TEMPS POÉTIQUE, UN DRAME SUBTIL ASSOCIANT LE CHANT ET LA DANSE À UN TEXTE LYRIQUE. LE NÔ A FAILLI DISPARAÎTRE UNE PREMIÈRE FOIS AVEC L’AVÈNEMENT DE L’ÈRE MEIJI, EN 1868, QUAND LE JAPON A OUVERT SES PORTES À L’OCCIDENT ET APRÈS LA SECONDE GUERRE MONDIALE QUAND L’ANCIEN EMPIRE INSULAIRE FUT OCCUPÉ PAR LES AMÉRICAINS
Pour en savoir plus, clic sur le lien en vert et en gras ici :  théâtre nô

Vous verrez dans le diaporama les masques d’une femme et d’un homme damnés et celui d’un esprit de guerrier

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur cet art, quelques clics sur les liens en vert et en gras ci dessous 
Masques de théâtre Nô 

Théâtre Nô

théâtre Nô

Je me suis arrêtée devant ces affiches de cinéma
L’une représente le film Kaibyô noroi numa (the gost-cat cursed pond), d’Oshihiro Ishikawa (1968), et l’autre affiche représente le film Arima Neko (le chat fantôme du palais d’Arima) de Shigeru Kito (1937)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Yokaï
Le mot Yokaï signifie esprits, démons, ou encore fantôme
Pour en savoir plus, clic sur le lien en vert et en gras :  Yokaî

Ici les yokaïs sont représentés sur des cartes postales (2016)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Figurine de Sadako
Sadako Yamamura est le fantôme du célèbre film d’horreur japonais The Ring (1998). Personnage tres populaire au début des années 2 000.Ring est un film d’horreur japonais réalisé par Hideo Nakata sous le scénario de Hiroshi Takahashi d’après le roman du même titre de Kōji Suzuki, sorti dans les salles en 1998

Sadako a de longs chevaux qui cachent un œil exorbité.
Sadako est un spectre qui ne se promène plus dans les campagnes d’Edo mais dans les appartements

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deux extraits de ce film « the ring »
Je vous avoue n’avoir regardé mon écran que le temps de prendre les liens
C’est donc à vos risques et périls que vous les regarderez …..

Ici il vous faudra cliquer sur le lien en vert et en gras  : the ring

Envie de revoir les publications précédantes ?
Clic sur le lien en vert et en gras
Enfers et fantômes d’Asie (1)