3 194/365 – Pont de la Concorde – Aménagements berges de Seine rive gauche (partie 6)

Oh my gode !
Voià comment je terminais la partie 5 de notre promenade.
J’étais donc en bout du pont de la Concorde quand …

Pont de la Concorde
Pont de la Concorde

Mais ; que s’est-il passé à ce moment là ? Qu’ai-je donc vu ?

Pas moins de dix pompiers faisant leur jogging, vêtus d’un mini short rouge échancré sur le haut des cuisses  et courant, vers moi ❤
Quoi de plus normal, allez vous me dire, de commencer à me sentir , comment dire … euhhh, toute chose, non ?
Je chantais déjà chabadabada, chabadabada …..je voyais le ralenti ….
Imaginez donc votre auteur courant (son 7G grippé à sa main), les cheveux au vent (sous son bonnet), chaussée de Dr Martens (couleur tatoo), le sourire aux coin des lèvres et les pompiers arrivant dans leur tenue plus que craquante tout cela non pas en bord de mer mais sur les quais de Seine, dans la ville la plus romantique au monde et chabadabada, chabadabada … ❤

Après avoir prit une photo (qui est floue compte tenu de mon émotion), compte tenu de mon état cardiaque, je me suis accoudée à un petit mur pour regarder la Seine et reprendre mes esprits.

L’architecture des immeubles environnants est assez particulière

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je suis rive gauche, les berges de Seine de ce côté sont aménagées pour le plus grand plaisir des joggeurs, des touristes et des simples promeneurs.
J’avise des bancs près de tables de jeux et me repose quelques minutes, le temps de prendre un petit déjeuner.
Les émotions matinales … 😉 cela donne faim 😀
yoshimiparis-photographiecopiei7d_0959-42Je vous propose de visionner mes différentes prises de vue de l’aménagement des berges de Seine rive gauche dans le diaporama suivant

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Clic sur le lien en gras pour voir d’autres photographies de cet aménagement des berges de Seine rive gauche : ici >>>>    Franklin Azzi , architecture

Après quelques centaines de mètres je remonte vers les quais du côté Musée d’Orsay et me dirige vers le quai Anatole France, puis la rue Bonaparte que j’emprunterai jusqu’à Saint Germain des Prés, fatiguée, une fois de plus mais cette fois-ci avec un petit quelque chose dans le ventre.

Cycliste Quai Anatole France
Cycliste Quai Anatole France

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 1
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 2
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 3
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 4
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 5

itineraire promenade de la fiac 2016 jardin des Tuileries par la place de la concorde aux quais de seine rive gauche
itineraire promenade de la fiac 2016 jardin des Tuileries par la place de la concorde aux quais de seine rive gauche

Bus :  24,  27,  39,    68,  69,  72,  73,  84, 95,  N 01, N 11,  N 12,  N 13,  N 24

RER : C – Musée d’Orsay

Métro : 1 – 8 – 12 : Concorde
1 : Tuileries

Publicités

3 193/365 – Rue de Rivoli, Place de la Concorde et Assemblée Nationale (partie 5)

Continuant ma promenade très matinale, je suis maintenant rue Castiglione ; la rue qui va de la Place Vendôme à la rue de Rivoli.
Je n’ai aucune idée de la direction que prendra ma promenade, je vais donc au hasard (même si je connais le quartier).

yoshimiparis-photographiecopiei7d_0959-46J’aime voir Paris qui s’éveille. Tout est calme dans les rues, on commence seulement à voir circuler quelques véhicules et les trottoirs sont vides de gens … C’est le pied quoi ❤

Enfin je me dis c’est le pied jusqu’au moment où je vois ca :  un homme qui promène son clebs, un petit roquet, hargneux, qui gueule et qui gueule (je me dis gentil toutou, oh ce qu’il est mignon … et je pense ; sale bête !).

La rue de Rivoli que j’ai finalement empruntée est d’un calme olympien ! Pas de bruit, la quiétude la plus totale retrouvée après la rencontre du roquet.

rue de Rivoli au petit matin
rue de Rivoli au petit matin

J’ai une furieuse envie de continuer Place de la Concorde, de la traverser pour me diriger vers le Pont de la Concorde et de là je reviendrai vers le pont du Carrousel pour rentrer « at home » , enfin, c’est l’idée que j’ai en tête pour le moment.
On peut vraiment dire que Paris, le matin … c’est la plus belle ville du monde ❤

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce qui est plus que sympa le matin lorsqu’on est photographe , c’est de pouvoir se positionner sur des places qui d’habitude voient passer multitudee de véhicules en tout genre, sans être gêné d’aucune manière.
Le Pont de la Concorde que je traverse a une longueur de 153 mètres . Sa construction a débuté en 1787 et  l’ouverture à la circulation a eu lien en 1791. Sa largeur la plus grande est de 31 mètres.
Arrivée devant l’Assemblée Nationale je me pose la question ; vais-je continuer à droite vers le Pont Alexandre III et prendre le métro à Invalides, ou vais-je aller vers la gauche ?

Assemblée Nationale
Assemblée Nationale

J’opte pour aller vers la gauche  lorsque tout d’un coup.
Oh my gode !

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 1
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 2
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 3
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 4

3 192/365 – Fiac 2016 hors les murs Place Vendôme L’arbre Ugo Rondinone (partie 4)

Nous nous étions quittés à la sortie du Jardin des Tuileries alors que je me dirigeais d’un pas rapide vers la Place Vendôme en espérant que les candélabres soient encore allumés et que je puisse profiter de la lumière que je désirais avoir.
Il faut croire que les Dieux étaient avec moi car j’avais à peine terminé mes prises de vue que les lumières se sont éteintes et que le ciel nuageux a fait place à cette ambiance si particulière du jour qui se lève.

J’aime vraiment la FIAC « hors les murs » avec les oeuvres d’art exposées dans divers coins de Paris et chaque année je viens donc au Jardin des Tuileries et parfois après ici même à la place Vendôme pour découvrir ce qui s’y trouve.
Si l’année du sestoy de Mac Carthy était entrée dans les annales en 2014 , cette année j’avais le plaisir de retrouver les arbres de Ugo Randinone.
En effet ; en 2010 je m’étais rendue bien avant le lever du soleil et par un matin vraiment glacial au Jardin des Tuileries et l’arbre de Ugo Randinone se trouvait en plein centre d’un bassin, la lune se couchait … c’était sublime. Je shootais encore avec un petit appareil de poche numérique.
Regardez plutôt : clici sur le lien en gras ici  : l’arbre Ugo Rondinone Fiac hors les murs 2010 jardin des Tuileries 

Cette année le spectacle que donnaient les arbres d’Ugo Place Vendôme était vraiment très beau dans le jour qui commence à se lever.

L'arbre d'Ugo Rondinone Place Vendôme - Fiac 2016 hors les murs
L’arbre d’Ugo Rondinone Place Vendôme – Fiac 2016 hors les murs

Le jour précédent j’étais venue en pleine journée avec mon petit appareil phoro de poche, pour me rendre compte de ce que cela donnaoit en plein jour.
C’étai pas mal aussi 😀

L'arbre,Ugo Rondinone,Fiac 2016 hors les murs,Place Vendôme
L’arbre,Ugo Rondinone,Fiac 2016 hors les murs,Place Vendôme

La colonne de la Place Vendôme était encore en restauration il y a quelques mois. Elle est maintenant toute propre …
Deux plans serrés pour clore cette 4ème partie de la promenade que j’ai voulue courte, car les deux suivantes nous allons beaucoup marcher  😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 1
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 2
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 3

3 191/365 – Fiac 2016 hors les murs au Jardin des Tuileries (partie 3)

Pour la troisième partie de notre promenade (qui sera longue, car j’ai encore beaucoup marché) je resterai encore au Jardin des Tuieries pour vous montrer comme proposé lors de la dernière publication les oeuvres sous une autre lumière.
Pour revoir les deux premières publications, il vous suffit en fin d’article, de cliquer sur les liens en gras.

Le ciel de ce petit matin, lorsque le soleil s’éveillait, était teinté de rouge, d’orange, de mauve. Maintenant qu’il commence à faire clair les couleurs commencent elles aussi à s’estomper pour fair eplace à un ciel nuageux mais partiellement dégagé.

Je reviens donc vers l’allée centrale du jardin pour voir de plus près une structure métallique assez particulière. Elle est composée de trois éléments qui sont des sommiers de matelas métalliques.
La vue d’ensemble (voir la partie  2 de la promenade  et cliquer sur le lien en gras partie 2 en fin d’article) m’a laissée sceptique.  Puis, j’ai eu l’idée de faire ces vues ci
Dormez, dormez, je le veux 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il faut aussi sortir de la zone rectiligne de l’allée centrale et emprunter les allées secondaires.
De loin , une couleur jaune canari ressort fortement au travers des feuilles de couleur automnale des arbres. Pour moi cde n’est qu’une forme rectangulaire tres colorée , sans plus. Mais je vais essayer d’en faire quelque chose …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je me dirige maintenant vers une sortie latérale, celle où se trouve l’Armadillo Tea Pavillon de Ron Arad qui commence à reçevoir les premiers visiteurs. En arrivant au petit matin je la voyais comme la carapace d’un escargot. Du moins, c’est ce à quoi elle m’a fait penser.
De dedans j’ai pensé à l’entrée de ce pavillon comme le cadre d’une peinture qui montre un jardin en automne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je sors du jardin pour traverser la rue de Rivoli et me diriger vers la Place Vendôme. En cette heure qui reste matinale, une cohorte de Rom munies de leurs fausses pétitions à signer dans le seul but de vous soutier de l’argent, sort du jardin aussi , probablement chassée par un des gardiens.

Place Vendôme j’irai voir des arbres. Il faut que j’accélère le pas et arriver avant que les candélabres ne s’éteignent.
Je vous montrerai tout cela lors de la prochaine publication, d’ici quelques jours.
A bientôt 😀

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine :  >>>>  partie 1
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine :  >>>>  partie 2

3 190/365 – Lever de soleil sur l’Obélisque de la Concorde et injonctions paradoxales au jardin des Tuileries (partie 2)

Arrivée au bout du jardin je discute quelque peu avec le gardien pendant que son chien aboie comme un demeuré dans la voiture .

Jardin des Tuileries au petit matin
Jardin des Tuileries au petit matin

Dilemme …..
Je vois les Champs qui s’éveillent , l’Arc de Triomphe tout au loin.
Je sors du jardin des Tuileries pour aller déambuler vers les champs qui commencent à s’éveiller …

Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin

Ou je reste ici pour continuer à voir les oeuvres de la Fiac ? (je dois également penser à aller Place Vendôme).

Bon ; le choix est tout de même vite fait ; je suis venue pour la Fiac 2016 hors les murs et elle ne dure que le temps du weekend.  Je fais donc demi-tour pour reprendre l’allée centrale et voir les oeuvres sous une autre lumière. Maintenant le jour va se lever vite et la lumière va changer tout aussi vite.

Aujourd’hui, on va faire court et propre et simplement admirer injonctions paradoxales sous une autre lumière

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine :  >>>>  partie 1

4 décembre , le jour de la publication de cet article … Je le dédie à mon frère qui est né un 4 décembre et qui est « parti » depuis trop longtemps déjà.

3 189/365 – Du Pont du Carrousel au Jardin des Tuileries et la FIAC 2016 (partie 1)

Nouvelle promenade 😀
Le temps de quelques publications, je vous emmènerai du Pont du Carrousel (au petit matin) en passant par le jardin des Tuileries  (et la FIAC 2016), puis la place Vendôme (toujours pour la FIAC 2016) en continuant ensuite par la Place de la Concorde, le Sénat, et les quais de Seine (côté Musée d’Orsay).

Mettez des bonnes chaussures de marche, prenez du café et pourquoi pas un petit déjeuner avec vous et, en route 😀

Lorsque je descend à l’arrêt de bus au Pont du Carrousel, il est plus tôt que lors de notre dernière promenade.
En ce moment il fait encore noir. Les lumières des candélabres donnent à la ville et au pont que je traverse une allure fantômatique que j’apprécie.  De très rares automobiles traversent Paris qui est encore endormie et j’écoute le silence qui m’entoure.
Un des rares moments où on me fiche la paix, et que j’apprécie grandement

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je me dirige vers la Place du Carrousel et tourne à gauche en direction du Jardin des Tuileries.
Hier j’étais venue découvrir les oeuvres de la FIAC 2016 exposées  dans ce très beau jardin , repérer les endroits où se trouvent celles que j’ai envie de photographier pour ne pas avoir de problème à les retrouver dans la pénombre matinale du lendemain.
Je pourrai alors les photographier dans le soleil levant en espérant que le ciel soit un petit peu dégagé quand même …

Il est encore fort tôt, l’heure à laquelle on peut parfois voir des hommes, telles des ombres sortir des fourrés où ils avaient donné rendez-vous à d’autres hommes pour des rencontres furtives … le lieu est connu pour .

Une première oeuvre s’offre à ma vue dans la pénombre.  Il s’agit de Injonctions paradoxales  de Vincent Mauger , le louvre éclairé en arrière plan
Je vous la montrerai plus en lumière dans un autre moment de notre promenade partagée. En attendant, pour en savoir plus sur cette oeuvre et sur l’artiste, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en gras ici : >>>> Injonctions Paradoxales, Vincent Mauger, Fiac 2016 hors les murs , Jardin des Tuileries

Injonctions Paradoxales,Vincent Mauger
Injonctions Paradoxales,Vincent Mauger

Je continue à marcher dans l’allée centrale ou cette fois-ci je vois le Cubikron, une oeuvre de Eric Baudart,  que nous verrons sous une autre lumière plus tard.

Pour en savoir plus sur cette oeuvre, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en gras ici : >>>> Cubikron, Eric Baudart, Fiac 2016 hors les murs, Jardin des Tuileries

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans un autre coin du jardin, plus vers le côté de la Place Vendôme se trouve une sorte de demi coquille dans laquelle on peut s’installer quelques instants si on le désire. Il s’agit de Armadillo Tea Pavillon, une oeuvre de Ron Arad. Pour en savoir plus sur cette oeuvre, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en gras ici : >>>> Armadillo Tea Pavillon,  Ron Arad, Fiac 2016 hors les murs, Jardin des Tuileries

Armadillo tea pavillon,Ron Arad,Fiac 2016 hors les murs,jardin des Tuileries
Armadillo tea pavillon,Ron Arad,Fiac 2016 hors les murs,jardin des Tuileries

Je suis maintenant du côté de l’entrée Place de la Concorde. Je me retourne pour voir un ciel qui commence à devenir clair sous le soleil levant.

Jardin des Tuileries au petit matin
Jardin des Tuileries au petit matin

Nous continuerons la promenade lors d’une prochaine publication.
Merci de votre visite