3 213/365 – De la Place Vendôme à l’Opéra de Paris (6)

Voilà que j’ai quitté la rue St Honoré pour bifurquer vers la Place Vendôme (oui je sais … encore 😀  )
D’autres arbres y ont été placés maintenant et comme nous sommes dans la période des fêtes de fin d’année (cette promenade a été faite debut decembre) des sapins ont été habillés de guirlandes aux fines lumières.

colonne Vendôme ... de Noël
colonne Vendôme … de Noël

Je suis en route depuis tôt le matin, il fait faim , les pieds aimeraient se reposer. Direction l’Opéra de Paris où je prendrai le bus 95 pour rentrer « at home ».
Il n’est pas loin de 10 h 00, je suis en route depuis 6 h 30 .. la Place de l’Opéra n’est plus loin maintenant. Je prends la rue d’ Aunou pour arriver sur le boulevard des Capucines.

Hotel Scribe
Hotel Scribe

Quelques prises de vue des décorations de Noël que l’on voit en rue ou dans les vitrines.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un beau cadeau m’attend , le soleil levant sur la façade de l’Opéra.
C’est beau, non ?

Opéra de Paris
Opéra de Paris

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  1
Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  2
Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  3
Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  4
Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  5

itineraire promenades des Invalides par les Champs Elysées à l'Opéra de Paris
itineraire promenades des Invalides par les Champs Elysées à l’Opéra de Paris

Bus : 21, 27, 39, 52, 63, 68, 68, 69, 72, 81, 83, 93, 95, N01, N11, N24,

Métro : Invalides : 8 , 13
Palais Royal/Musée du Louvre : 1, 7,
Opéra : 3, 7, 8

RER : Invalides : C
Musée d’Orsay : C

Publicités

3 212/365 – Le long de la rue Saint Honoré (5)

Dior rue Saint Honoré
Dior rue Saint Honoré

Le titre de l’article est clair, non ?
Nous allons y rester.

 

Sachant que je me trouvais dans un quartier cher, cosy, cossu et où l’on trouve des enseignes des boutiques (nombreuses) de luxe et des hôtels du même type, j’ai simplement déambulé dans la rue pour me diriger tranquillement vers la place de l’Opéra.

J’y croiserai quelques touristes asiatiques ainsi que de rares habitants. Il est aux alentours de 9heures à peine ce dimanche matin et les seules personnes courageuses à être dehors sont ces rares touristes rencontrés et votre auteur 😀

Au moment où j’ai effectué cette promenade, les vitrines étaient décorées pour les fêtes de fin d’année et proposaient aux passants des cadeaux … de prix. Les hôtels étaient sobres dans leurs décorations, mais c’est tellement joli à voir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La rue de la Sourdière est une des nombreuses rues étroites que je croiserai, de même que la rue du Marché St Honoré, qui mène au marché du même nom.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’entrée de l’Hotel Royal est simplement décorée de deux sapins garnis de lumières jaunes. Cette même entrée est surmontée d’une marquise du plus bel effet et l’on voit de la lumière chaude qui illumine le hall de cet hôtel.
Oh, qu’il doit faire bon s’y trouver a chaud avec un bon café dans les mains et une corbeille de croissants au beurre avec de la confiture de fraise …

Hôtel Royal Saint Honoré
Hôtel Royal Saint Honoré

Et en terme de café (j’aurais bien aimé prendre mon petit déjeuner à l’Hôtel Royal …..), si nous faisions une pause café ?  Nous nous reverrons pour le dernier et sixième volet de la promenade d’ici quelques jours 😀

sucrette café richard
sucrette café richard

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  1
Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  2
Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  3
Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  4

 

 

3 211/365 – Rue de Rivoli, Place André Malraux et rue Saint Honoré (4)

Je ne ferai que traverser le Place du Carrousel pour déboucher sur la rue de Rivoli qui est encore vide de tout véhicule (ou presque).

4 décembre 2016 rue de Rivoli 9h11 du matin
4 décembre 2016 rue de Rivoli 9h11 du matin

Là, j’ai plutôt envie de rester dans le quartier, avant de me diriger vers la rue St Honoré.

Le long de la rue de Rivoli, sous les arcades, se trouve l’Art Club Gallery. Clic sur le lien en gras ici : >>> Art Club Gallery  pour connaître son histoire qui dure depuis 20 ans déjà.
Je m’arrête devant un tableau qui représente une vierge à l’enfant assise dans un avion. Je n’ai pas vu le nom de l’artiste. J’ai un petit peu cherché sur internet en y insérant quelques moits clés, sans trouver. Si quelqu’un peu m’aider … merci.
J’ai centré sur le sujet que je trouve original .

Vierge à l'enfant dans un avion
Vierge à l’enfant dans un avion

Je ne vais pas rester rue de Rivoli mais bifurquerai Place du Palais Royal.  Un regard vers  le Louvre des antiquaitres et le Conseil d’Etat.
Les petites rues autour du Conseil d’Etat m’invitent à les suivre, mais je decline leur invitation en leur promettant de revenir les voir un jour  que j’espère proche.
Pour l’heure, je passe devant le Kiosque des Noctambules et la Comédie Française.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous allons rentrer dans une période mercantile à souhait (cette promenade a été faite debut decembre, alors que maintenant tout ce cirque est terminé depuis une bonne semaine),  et pour les aficionados de la course au cadeau  il y a de quoi avoir bourse à délier …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous savez que j’aime ces petits matins dans Paris, lorsqu’il y a encore si peu de monde dans les rues et que les rares voitures présentes vous permettent de vous placer dans des endroits où peu de temps après vous risqueriez votre vie en vous y positionnant.
C’est une ambiance assez particulière ces matins là, même dans les quartiers qui se veulent touristiques et où tôt le matin il y a déjà (pour moi) trop de monde.

hôtel du Louvre
hôtel du Louvre

Là je me trouve Place André Malraux, l’avenue de l’Opéra (qui mène jusque l’Opéra de Paris) se trouve dans mon dos.
La rue St Honoré se trouve sur ma droite. Nous allons l’emprunter.

Fontaine place André Malraux
Fontaine place André Malraux

La rue St Honoré est une longue rue étroite et très vite je fais deux jolies découvertes étonnantes.
Une Eglise et une maison à l’architecture surpenante.
La petite ruelle à côté de l’Eglise n’est pas un coupe gorge 😉
Dommage me diriez vous , non ?

La maison a été construite en 1892 par l’architecte A-J.Sellerier. Elle est composée de briques décoratives rouges et blanches et vernissées de couleur bleue. Ce qui est intéressant est ce grand bow window métallique sur l’angle de la maison.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous nous retrouverons pour la suite de la promenade d’ici quelques jours.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>> partie 1
Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  2
Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  3

 

3 210/365 – De la passerelle L.Senghor en longeant les quais jusque la Place du Carrousel et le Musée du Louvre (3)

Durant le spectacle qui s’offrait à mes yeux,  le paysage dans mon dos vers la grande roue de la place de la Concorde, qui était encore dans la pénombre est maintenant bien dégagé.
On voit au loin la nef du Grand Palais et la passerelle L.Senghor toute illuminée.

petit matin sur la Seine
petit matin sur la Seine

 

Aurore quai de Seine
Aurore quai de Seine

J’ai envie de longer les quais Anatole France puis Voltaire pour bifurquer ensuite sur le pont du Carrousel que je traverserai et passer -une fois de plus – devant la place du Carrousel, la Pyramide du  Louvre et le jardin des Tuileries.

Le jour pas encore tout à fait levé et les lumières pâles qui illuminent les quais de Seine donnent à ceux-ci un romantisme désuet que j’aime à admirer.
Il ne manque plus qu’un petit peu de brume.
Avec de l’imagination et en fermant les yeux, en y pensant très fort, peut-être y verrons nous passer des acteurs de cinéma (Jean Gabin …. Lino Ventura, Francic Blanche, Michel Simon … bref, que d’excellents acteurs toujours vivant grâce aux archives de cinéma) et entendrons nous les mots « silence, on tourne ! »

Lorsque je suis sur le pont du Carrousel le ciel est d’une couleur safranée, les bâtiments s’y détachent dans un noir de jais.
La place du Carrousel encore vide de touriste laisse place à quelques rares « amoureux matinaux ». Je la traverse avec dans l’idée d’arpenter la rue St Honoré.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  1
Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  2

 

 

 

3 209/365 – Aurore de la grande roue Place de la Concorde et sur les ponts de la Seine (2)

grande roue illuminée place de la Concorde
grande roue illuminée place de la Concorde

 

 

Fin de la partie 1 de la promenade il y a quelques jours, j’avais donc un peu froid et me posais la question à savoir ; rentrer « déjà » ou arrivée sur les ponts de la Seine , sentir que ca va mieux et continuer.

Pour l’heure j’ai traversé la place de la Concorde en coupant à travers tout et arrivant vivante et sur mes deux pieds non loin de la grande roue qui est enfin illuminée et revêti ses habits de fête.
Crotte me dis je, j’aurais aimé la voir ainsi dans l’axe lorsque je me trouvais sur les Champs.
Mais c’est pas graaaaaaaaaaave.

Je ne transpire plus, je n’ai plus froid donc je vais continuer.
Lorsque je me trouvais dans les allées du marché de Noël, je voyais poindre au loin des lueurs orangées qui laissaient présager un beau ciel dégagé et coloré sur la Seine.
J’accélère légèrement l’allure car je ne veux pas rater le spectacle.
Je longe alors le quai des Tuileries pour me diriger vers la passerelle Léopold Sedar Senghor

aurore sur le quai Anatole France
aurore sur le quai Anatole France

Le spectacle commence.

Ouverture ….
– affannoso ,  l’inqiétude monte , tout est puissance et force comme si le rouge venait de l’enfer pour monter dans le ciel et en prendre entièrement la possession.
– con dolore , la puissance naissante venue avec force s’efface subitement poco a poco dans la douleur leggiero  , faisant entendre sa plainte.
– roulement de tambours … tutta forza le bleu du jour naissant a prit la majorité de la place dans le ciel et on voit encore la couleur satane à l’horizon que l’on voit s’estomper tristamente, tranquillo .
– cantabile, leggiero 
un doux ton orangé nous fait signe que le jour commence

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Durant le spectacle qui se déroulait sous mes yeux, je me suis retournée, le temps d’une photographie.
Le paysage dans mon dos n’avait bien sur  pas les mêmes couleurs que le spectacle pour lequel j’avais prit ma place.
Je reprends ma route vers le pont du Carousel que je traverserai pour continuer quelque part vers Opéra.

aurore vers la passerelle senghor et la grande roue
aurore vers la passerelle senghor et la grande roue

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

Des Invalides par les Champs Elysées à l’ Opéra de Paris : >>>  partie  1

 

3 208/365 – Des Invalides à la Place de la Concorde via les Champs Elysées et le marché de Noël ( 1)

Avenue du Maréchal Galieni vers pont Alexandre III
Avenue du Maréchal Galieni vers pont Alexandre III

Nouvelle promenade.

Alors ; cette promenade nous mènera des Invalides en traversant le pont Alexandre III pour aller vers les Champs Elysées, la place de la Concorde, les quais côté Musée du Louvre et Quai d’Orsay, via les Tuileries, la rue Saint Honoré et jusque Opéra.

Bon : Je suis partie tôt une fois de plus, la nuit est encore présente et il fait froid. Le bus 95 et le bus 62 me disent à cette heure matinale (il est pourtant déjà 6h30) que j’ai encore au moins 40 minutes d’attente.
Putain de merde, un dimanche matin …
Plan B le métro la ligne 13 que je prendrai jusque Invalides et le Pont Alexandre III où j’avais l’intention de commencer notre nouvelle promenade.

Lorsque je descend il fait encore nuit noire et d’ailleurs, on ne voit pas encore grand chose.

Une automobile ou deux, deux trois hommes seuls et personne d’autre.  On me regarde bizarrement avec mon boitier scotché à la main droite. Je me positionne au centre de l’avenue du Maréchal Galieni et je prend ma première photographie.

J’ai envie d’aller vers les Champs Elysées et me dirige vers le pont Alexandre III. Un regard vers la droite pour appercevoir la grande roue au loin Place de la Concorde. Un promeneur matinal passe, me dit « bonjour » …..
Oh purée, ca caille vraiment là …
La circulation est peu dense Cours la Reine, et toujours cette grande roue qui semble me narguer et me demander de me diriger vers elle. Je la laisse sous bonne garde pour passer devant le Petit Palais. En voyant les lumières allumées à l’intérieur j’ai une pensée brusque … j’essaye de me projeter , visitant ce musée là au moment présent à une heure plus que matinale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En face, du côté du Grand Palais, il semble que l’on s’active.  Probablement des livreurs.
L’avenue Winston Churchill qui me mène vers les Champs Elysées est vide de toute circulation. J’aime la ville ainsi lorsque tout ou presque dort encore.
Mais j’ai dit « presque » … A l’abord des Champs je rencontre quelques policiers en faction et échange deux trois mots avec eux. Ils sont sympa, c’est assez cool.
Les illuminations de Noël sur la grande roue place de la Concorde et les Champs Elysées ne sont pas encore allumées car il n’est pas 8 heures, mais je ne suis pas venue pour cela.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’ici une heure à peine il ne me serait plus possible de prendre ce genre de photographie, sans prendre de risque …
Lorsque je déambule dans les allées du marché de Noël, il règne encore une odeur sucrée de barbe à papa, de bonbon, de caramel et autres friandises et il est pourtant pas loin de 7h30, l’heure où les derniers fêtards rentrent chez eux. (et les premières courageuses sortent dans la ville …) et les baraques fermées depuis quelques heures.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le marché de Noël, c’est pas du tout mon truc, tout comme Noël (mais ca maintenant, vous devez le savoir). Dans les marchés de Noël et surtout dans les grandes villes comme Paris, on y propose maintenant un petit peu de tout et du n’importe quoi qui souvent n’a aucun rapport avec la fête de la Noël. Je trouve cela dommage, mais … cela plaît aux touristes qu’il faut faire venir dans la ville.
Mais bon, c’est joli, les illuminations et les décorations sont toujours superbes 😀

J’arrive Place de la Concorde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai transpiré en marchant et commence à avoir froid , ce qui n’est pas bon.
Alors je fais quoi ? Je rentre déjà pour ne pas choper la crève ou je continue … ?
Bon ; je vais déjà traverser la Place de la Concorde et je verrai une fois de l’autre côté de la Seine.
Pour l’heure, la grande roue qui n’est pas encore illuminée se présente à mon regard, quelques pigeons sont rassemblés sur le trottoir.