3 027/365 – Des guimauves pour un anniversaire

Aujourd’hui c’est mon anniversaire.
Alors, comme je n’ai pas cuisiné de gâteau, je vous propose de piocher dans un de ces trois pots de guimauves.
Ne vous gênez pas, allez y , soyez gourmands.

Guimauves
Guimauves

Cette photographie est également le « prélude » d’un sujet gourmand à paraître fin mars/début avril et qui entrera dans une autre bien longue promenade déjà dans la boîte, mais à travailler.

Publicités

3 026/365 – Le village sourd – Retour au village – Le volet rouge – URBEX

Toujours dans ce village fantôme , lors de ma deuxième visite …
J’ai voulu m’attarder auprès de cette petite maison, dans un coin du village où je n’étais pas allée.  Peut-être est-ce la lumière du moment qui m’a invitée à y rester un peu.

le village fantôme - retour au village
le village fantôme – retour au village
le village fantôme - retour au village
le village fantôme – retour au village

3 025/365 – Le village sourd – Retour au village – Lectures perdues – URBEX

Ces deux photographies sont anciennes. C’est-à-dire qu’elles datent de 2014 je pense, lorsque je suis retournée pour la deuxième fois dans un village désert  (ou presque) .
La première fois que j’y suis allée , dans  une petite maison  à l’étage  il restait dans une pièce  un meuble ancien et de la vaisselle. Au rez-de-chaussée j’avais remarqué plein de livres qui gisaient parmis les décombres.

La deuxième fois que j’y suis allée, à un an d’intervalle, j’ai voulu retourner dans cette petite maison dont les habitants avaient laissé des objets personnels, des livres et quelques meubles dont un piano ! Comment peut on laisser un piano derrière soi !
Devant la maison se trouvaient des tas de détritus  et des livres.  Il y avait des traces de feu. Une (ou des) personne(s) indélicate(s) avaient dû y mettre volontairement le feu. Pourquoi ? …
A l’étage il ne restait absolument plus rien des quelques objets et meubles.

Comme j’aime les livres, je me suis attardée sur eux.

Lectures perdues
Lectures perdues
Lectures perdues
Lectures perdues

Plusieurs mois plus tard apres ma deuxième visite ; je regardais des photos prises par d’autres personnes  au même endroit et j’ai vu avec horreur que le piano avait complètement été détruit …..

3 024/365 – La belle endormie – Urbex

C’était il y a longtemps déjà, aucours de l’été caniculaire que nous avons connu en 2015 … au cours d’un un des nombreux  « demi-tours » ….
Encore une ferme abandonnée, une de plus … (mais pas qu’elle  !!!)
Deux photographies prises rapidement avec mon petit appareil photo de poche numérique.

Dans la campagne endormie
Dans la campagne endormie
Dans la campagne endormie
Dans la campagne endormie

3 023/365 – Dans l’Ile de la Cité sur les traces de Cartouche par la rue de la Colombe (partie 3)

10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité

Au n°10 de la rue de la Colombe  un chantre au lutrin de l’Eglise de Paris a habité.

Alors ; le mot lutrin ; qu’est ce que cela peut bien vouloir dire ?
Le site Paris.catholique.fr dit ceci : Le lutrin est un pupitre élevé placé dans le choeur d’une église pour recevoir les livres de chant liturgique sur les quels les chantres chantent l’office.
Au lutrin, les chantres sont toujours debout, face au pupitre. Au Moyen Age le lutrin faisait aussi partie du mobilier civil.

La maison, le n° de 10 de la rue possède des fenêtres à coulisse et un escalier de bois à balustre dont la physionomie n’aurait à ce jour pas changé.

 

Alors : j’ai recherché des informations architecturale sur ce bâtiment sans trouver quelque chose de très probant, mis à part ce qui est écrit plus haut. J’aurais aimé avoir ou du moins connaître des détails sur l’architecte du bâtiment, l’année de sa  construction. Mais lorsqu’un bâtiment n’est pas classé et inscrit sur la liste des Monuments Historiques, la recherche  n’est pas vaine, mais quasi impossible.

M’étant arrêtée un très long moment devant cette vieille maison je me suis amusée à « regarder » le plus de détails possible. Il ne m’a pas été évident de la prendre en photo dans son entièreté. Rappelez-vous l’étroitesse de la rue 😉

Un petit anachronisme me fait sourire.  Au rez-de-chaussée il doit y avoir une cusine car une vitrine en hauteur nous fait voir un bon nombre de pots contenant des épices diverses et variées, toutes aussi colorées les unes que les autres. Des sels de différentes couleurs, des poivres  …

10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a bien sur une entrée mais actuellement elle n’est certes pas  l’entrée principale de ce n° 10 de la rue). Voyez plutôt. Et lorsqu’on fait attention on peut voir à côté de la porte une petite ouverture munie d’un barreau en fer forgé.

10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité

 

 

A propos de fer forgé.  Si nous prenions le temps de nous arrêter un petit peu sur des détails de l’usure de cette matière, avec le temps ?

 

10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité

 

 

 

 

 

 

Et maintenant on va brusquement lever la tête jusqu’en haut de cette très vieille maison. (attention aux torticolis). On verra une lucarne et cette lucarne doit être originale (c’est-à-dire qu’elle a gardé le bois dont elle a été faite , même si elle a très certainement été restaurée ou recouverte de matériaux de notre époque). On remarquera que le bois du dessu de la lucarne a été travaillé.

10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité

On continue notre gymnastique pour redescendre le regard sur quelque chose de particulier. Alors là, si un de mes lecteurs sait de quoi il s’agit , ce serait gentil qu’il nous l’explique dans un commentaire. Merci.
Pour moi, c’est une planche en bois avec des trous … dont certains sont bouchés .

10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité

On terminera l’article sur des photographies de détail de cette façade que j’apprécie vraiment beaucoup et dont les volets sont encore en bois.

10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité
10, rue de la Colombe,75004 Paris,Ile de la Cité

 

Pour revoir la partie 1 et la partie 2, il vous suffit de cliquer sur les liens ci-dessous :
>>> Dans l’Ile de la Cité sur les traces de Cartouche par la rue de la Colombe – partie 1
>>> Dans l’Ile de la Cité sur les traces de Cartouche par la rue de la Colombe – partie 2

3 020/365 – Golden Blog Awards 2015

C’était l’année dernière, lors de la cérémonie des Golden Blog Awards à l’Hôtel de Ville de Paris.

Golden Blog Awards 2015
Golden Blog Awards 2015

Une belle occasion de faire de jolies rencontres entre blogueurs et parfois même de blogueurs qu’on aime suivre et dont on fait la connaissance sur place.

Golden Blog Awards 2015
Golden Blog Awards 2015

Dans mon ancien métier, enfin .. lors de mon dernier contrat, j’ai eu l’occasion de me rendre plusieurs fois à l’Hôtel de Ville de Paris, avec mes collègues.  On restait dans la même maison  mais … dans un autre bâtiment (la Ville de Paris est tellement vaste ) 😉

Golden Blog Awards 2015
Golden Blog Awards 2015

Et oui, tout comme aux tats-Unis on a aussi nos … comment dire ? … enfin, vous voyez non ? 😀
Bon … ok, ils ne sont ni en or ni même recouverts d’or. Il suffit simplement de le penser 😀

Golden Blog Awards 2015
Golden Blog Awards 2015
Golden Blog Awards 2015
Golden Blog Awards 2015

A l’année prochaine (enfin : cette année )

3 019/365 – Dans l’Ile de la Cité, sur les traces de Cartouche, par la rue de la Colombe (partie 2)

sur les traces de Cartouche
sur les traces de Cartouche
sur les traces de Cartouche
sur les traces de Cartouche

Nous arrivons sur la gauche avec le n° 3 de la rue et en face nous voyons une belle dénivellation avec un grand escalier composé de plusieurs marches pour arriver tout juste en face de la façade d’un bâtiment :  (quelques unes des maisons de cette rue  -comme les n° 6, 7 et 9- ont une façade sans porte ; celle-ci se trouvant d’un autre côté, une autre rue.)

5,7,9 rue de la Colombe :
Cette parcelle d’angle, d’une surface de 430 m² environ, comprend un ensemble de trois immeubles de logements datant du XVIIIe siècle. Ayant subi des surélévations, les immeubles atteignent actuellement des hauteurs de cinq à six niveaux. Un passage cocher donne accès à une cour étroite et profonde de 20 mètres. Le sol de la cour est constitué de pavés de granit et de dalles de pierre dont certaines sont des

stèles funéraires. Comme sur la parcelle mitoyenne du 19 rue des Ursins, le rez-de-chaussée est en partie soutenu par des colonnes de pierre de l’ancien couvent des Jacobins.

Les marches montrent un beau dénivellement qui laissent penser que dans le passé à du exister des fossés qui servaient à délimiter le cloître. On peut donc penser que dans le passé la cité était plus basse que le contexte actuel qu’on lui connait.

sur les traces de Cartouche
sur les traces de Cartouche
sur les traces de Cartouche
sur les traces de Cartouche
sur les traces de Cartouche - trace des vestiges d'une enceinte de Paris "la porte César"
sur les traces de Cartouche – trace des vestiges d’une enceinte de Paris « la porte César »

Il est un endroit devant lequel les gens ne font pas attention bien souvent et, s’ils s’y promènent sans guide qui indique que là, à cet endroit il faut lever la tête (ou la baisser) pour voir quelque chose d’intéressant, ils ne le feront pas.
Personnellement je n’ai pas besoin de guide (même si dans ma vie j’ai du passer moi aussi à côté d’endroits à voir, ou de détails intéressants)
Le jour où je suis venue , je me suis amusée à un exercice. Un couple, guide en main empruntait la rue et nous avons, l’espace de quelques minutes engagé la conversation. Voyant qu’ils passaient sans vraiment regarder je leur ai posé une question ; voyez-vous les traces là sur le sol ? Ils regardent et me disent : non. Je leur montre d’abord puis leur indique la plaque apposée bien en hauteur qui donne des explications.

Au niveau du n°5  et du n°6 (où se trouve un restaurant) sur le sol se trouve une trace. Cette trace montre l’endroit où l’on a retrouvé en 1829 et lors de fouilles, les vestiges d’un mur : « le mur de César ». https://fr.wikipedia.org/wiki/Enceintes_de_Paris

 

sur les traces de Cartouche
sur les traces de Cartouche

Paris fut entourée de murs dans le passé. Il en reste quelques vestiges visibles disséminés ici et là. N’hésitez pas à cliquer sur le lien suivant pour voir où ils se trouvent. Peut être même que vous êtes passé par là sans connaître leur emplacement ou sans même les remarquer.(mis à part la Porte Saint Denis et la porte Saint Martin) !
Certains des vestiges font partie de notre quotidien, car nous passons devant en voiture, à pied ou en bus. D’autres font partie intégrante de nouvelles destinations comme rue des jardins Saint Paul . Même au Louvre il y a une trace de ces vestiges !
http://www.plandeparis.info/enceintes-paris/plan-enceintes-paris.html

Je m’arrête au niveau du n° 5 ou 7 car je remarque des grilles qui bouchent l’entrée d’une cave. Je me penche car je veux voir comment c’est. Je ne sais pas si le sol est d’origine, mais je me plais à imaginer comment cela a pu être avant.

sur les traces de Cartouche
sur les traces de Cartouche
sur les traces de Cartouche
sur les traces de Cartouche

 

 

 

 

 

 

sur les traces de Cartouche - 5 rue de la Colombe
sur les traces de Cartouche – 5 rue de la Colombe
sur les traces de Cartouche - 5 rue de la Colombe
sur les traces de Cartouche – 5 rue de la Colombe

Au n° 8 un ancien commerce dont les grilles ont fermé depuis belle lurette. Il se nommait Topka. Alors, j’ai recherché sa trace sur le web sans trouver quelque chose de significatif. Peut-être était-ce un restaurant …

 

8 rue de la Colombe - Topka
8 rue de la Colombe – Topka
8 rue de la Colombe
8 rue de la Colombe

Le n° 10 de la rue nous réservera quelques surprises architecturales  que nous verrons lors d’une prochaine publication qui terminera la partie 3 de la rue de la Colombe.

Pour revoir la partie 1, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous :
>>> Dans l’Ile de la Cité sur les traces de Cartouche – partie 1