3 503/365 – Paris, vélo libre service hors d’usage quai des Tuileries

Jeudi dernier fin d’après midi j’effectue une longue promenade dans le quartier des Tuileries.
Au soleil couchant je me promène le long des quais, du pont des Arts jusqu’au pont de la Concorde puis le tour de la place de la Concorde sous une belle lumière. Mes jambes n’en peuvent plus mais je traverse quand même le jardin des Tuileries pour aller reprendre le bus 95 face aux Pyramides.

La lumière était jolie le long des quais et j’y ai vu un vélo de location hors d’usage, qui n’était plus que l’ombre de lui-même.

l’ombre de lui même
l’ombre de lui même

3 408/365 – Paris, l’étudiante du jardin du Palais Royal

l’étudiante du jardin du Palais Royal

3 407/365 – Paris, les Makabés de la place du Palais Royal

Samedi dernier je me trouvais du côté de la Comédie Française lorsque mon oreille a capté de la musique, quelque part dans les environs.
Après avoir entendu d’où elle venait, j’ai alors pointé mon objectif en zoomant pour voir ce que c’était exactement.

Et j’y ai vu une fanfares de makabés ; affublés en Père Noël, arborant un tres beau pull moche, voire portant un chapeau de renne.

les makabes de la place du Palais Royal

Rentrée à la maison je me suis mise à rechercher des informations sur ces makabes bien vivants.
Et j’ai appris qu’il s’agissait de la fanfare des étudiants en médecine de Kremlin Bicetre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’était sympa ce samedi en fin d’après midi que de s’attarder ainsi quelques minutes à les écouter.

 

3 406/365 – Paris, la dame au petit chien de la place Colette

la dame au petit chien de la place Colette

Ces deux trois dernières semaines je reviens doucement promener mon regard dans Paris.

Samedi dernier je me trouvais devant la Comédie Française, place Colette et je vois cette dame joliment vêtue, attablée à la terrasse d’un café et posant délicatement la main sur son petit chien qui étais assis à côté d’elle.

J’ai trouvé ce moment superbe, tout simplement.

3 403/365 – Paris, le petit joueur de saxophone

Un samedi en fin d’après-midi, je sortais du jardin du Palais Royal pour aller prendre le 95.
J’avais avec moi un sac rempli de livres trouvés dans une caisse non loin de la galerie Vivienne et je cheminais ainsi mon appareil photo scotché à la main lorsque …

Lorsque j’entendis s’élever des notes de musique.
Je cheminai ainsi, me laissant guider par mon oreille puis je vis un petit garçon jouant du saxophone place Colette, devant la Comédie Française.

Il avait posé sa trottinette contre le pied d’un éclairage public, avait ouvert son étui et jouait, muni de gants (il faisait bien froid).

le petit joueur de saxophone

Je suis restée ainsi quelques minutes à l’écouter et je lui aurait bien donné une pièce pour son mérite, mais n’avais à mon habitude pas d’argent sur moi
Je lui souhaite une longue vie de musicien.

3 398/365 – La fumeuse de la fontaine Molière

la fumeuse de la fontaine Molière

Je peux vous assurer qu’il s’agit de la fontaine Molière …
Fontaine que l’on verra lors d’un reportage photographique que j’ai commencé dans le quartier ….. 😀 que j’aime vraiment beaucoup et très riche niveau culturel.

3 395/365 – L’homme en noir du Palais Royal

l’homme en noir

Samedi fin d’après-midi je me promène autour du Palais Royal.

Progressivement je reviens dans Paris.
Au départ j’ai essayé de commencer à m’en détacher, ne sachant pas si je pourrai y rester, si on m’attribuera un logement dans la capitale que je vénère -oui, le mot n’est pas trop fort -.
A l’heure actuelle je suis toujours dans le logement que j’aurais du quitter il y a 18 mois et on ne m’a toujours rien proposé ailleurs.

Mais, même si j’ai essayé de me détacher de la ville dont je suis amoureuse, l’amour lui ne se commande pas.
Paris pourrait se passer de moi mais moi … je ne peux absolument pas me passer d’elle.

Alors je reviens, progressivement dans des quartiers que j’affectionne. Du côté de l’Opéra, des Tuileries, du Palais Royal … Bon Dieu je sais pertinemment que je n’habiterais pas ces quartiers mais je pense que mon cœur éclaterait de bonheur si ce vœu pouvait s’exaucer

Sous quelle forme ce sera ici sur ce site ?
… on s’en fou, non ? 😀

 

3 192/365 – Fiac 2016 hors les murs Place Vendôme L’arbre Ugo Rondinone (partie 4)

Nous nous étions quittés à la sortie du Jardin des Tuileries alors que je me dirigeais d’un pas rapide vers la Place Vendôme en espérant que les candélabres soient encore allumés et que je puisse profiter de la lumière que je désirais avoir.
Il faut croire que les Dieux étaient avec moi car j’avais à peine terminé mes prises de vue que les lumières se sont éteintes et que le ciel nuageux a fait place à cette ambiance si particulière du jour qui se lève.

J’aime vraiment la FIAC « hors les murs » avec les oeuvres d’art exposées dans divers coins de Paris et chaque année je viens donc au Jardin des Tuileries et parfois après ici même à la place Vendôme pour découvrir ce qui s’y trouve.
Si l’année du sestoy de Mac Carthy était entrée dans les annales en 2014 , cette année j’avais le plaisir de retrouver les arbres de Ugo Randinone.
En effet ; en 2010 je m’étais rendue bien avant le lever du soleil et par un matin vraiment glacial au Jardin des Tuileries et l’arbre de Ugo Randinone se trouvait en plein centre d’un bassin, la lune se couchait … c’était sublime. Je shootais encore avec un petit appareil de poche numérique.
Regardez plutôt : clici sur le lien en gras ici  : l’arbre Ugo Rondinone Fiac hors les murs 2010 jardin des Tuileries 

Cette année le spectacle que donnaient les arbres d’Ugo Place Vendôme était vraiment très beau dans le jour qui commence à se lever.

L'arbre d'Ugo Rondinone Place Vendôme - Fiac 2016 hors les murs
L’arbre d’Ugo Rondinone Place Vendôme – Fiac 2016 hors les murs

Le jour précédent j’étais venue en pleine journée avec mon petit appareil phoro de poche, pour me rendre compte de ce que cela donnaoit en plein jour.
C’étai pas mal aussi 😀

L'arbre,Ugo Rondinone,Fiac 2016 hors les murs,Place Vendôme
L’arbre,Ugo Rondinone,Fiac 2016 hors les murs,Place Vendôme

La colonne de la Place Vendôme était encore en restauration il y a quelques mois. Elle est maintenant toute propre …
Deux plans serrés pour clore cette 4ème partie de la promenade que j’ai voulue courte, car les deux suivantes nous allons beaucoup marcher  😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 1
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 2
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 3

3 191/365 – Fiac 2016 hors les murs au Jardin des Tuileries (partie 3)

Pour la troisième partie de notre promenade (qui sera longue, car j’ai encore beaucoup marché) je resterai encore au Jardin des Tuieries pour vous montrer comme proposé lors de la dernière publication les oeuvres sous une autre lumière.
Pour revoir les deux premières publications, il vous suffit en fin d’article, de cliquer sur les liens en gras.

Le ciel de ce petit matin, lorsque le soleil s’éveillait, était teinté de rouge, d’orange, de mauve. Maintenant qu’il commence à faire clair les couleurs commencent elles aussi à s’estomper pour fair eplace à un ciel nuageux mais partiellement dégagé.

Je reviens donc vers l’allée centrale du jardin pour voir de plus près une structure métallique assez particulière. Elle est composée de trois éléments qui sont des sommiers de matelas métalliques.
La vue d’ensemble (voir la partie  2 de la promenade  et cliquer sur le lien en gras partie 2 en fin d’article) m’a laissée sceptique.  Puis, j’ai eu l’idée de faire ces vues ci
Dormez, dormez, je le veux 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il faut aussi sortir de la zone rectiligne de l’allée centrale et emprunter les allées secondaires.
De loin , une couleur jaune canari ressort fortement au travers des feuilles de couleur automnale des arbres. Pour moi cde n’est qu’une forme rectangulaire tres colorée , sans plus. Mais je vais essayer d’en faire quelque chose …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je me dirige maintenant vers une sortie latérale, celle où se trouve l’Armadillo Tea Pavillon de Ron Arad qui commence à reçevoir les premiers visiteurs. En arrivant au petit matin je la voyais comme la carapace d’un escargot. Du moins, c’est ce à quoi elle m’a fait penser.
De dedans j’ai pensé à l’entrée de ce pavillon comme le cadre d’une peinture qui montre un jardin en automne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je sors du jardin pour traverser la rue de Rivoli et me diriger vers la Place Vendôme. En cette heure qui reste matinale, une cohorte de Rom munies de leurs fausses pétitions à signer dans le seul but de vous soutier de l’argent, sort du jardin aussi , probablement chassée par un des gardiens.

Place Vendôme j’irai voir des arbres. Il faut que j’accélère le pas et arriver avant que les candélabres ne s’éteignent.
Je vous montrerai tout cela lors de la prochaine publication, d’ici quelques jours.
A bientôt 😀

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine :  >>>>  partie 1
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine :  >>>>  partie 2

3 190/365 – Lever de soleil sur l’Obélisque de la Concorde et injonctions paradoxales au jardin des Tuileries (partie 2)

Arrivée au bout du jardin je discute quelque peu avec le gardien pendant que son chien aboie comme un demeuré dans la voiture .

Jardin des Tuileries au petit matin
Jardin des Tuileries au petit matin

Dilemme …..
Je vois les Champs qui s’éveillent , l’Arc de Triomphe tout au loin.
Je sors du jardin des Tuileries pour aller déambuler vers les champs qui commencent à s’éveiller …

Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin

Ou je reste ici pour continuer à voir les oeuvres de la Fiac ? (je dois également penser à aller Place Vendôme).

Bon ; le choix est tout de même vite fait ; je suis venue pour la Fiac 2016 hors les murs et elle ne dure que le temps du weekend.  Je fais donc demi-tour pour reprendre l’allée centrale et voir les oeuvres sous une autre lumière. Maintenant le jour va se lever vite et la lumière va changer tout aussi vite.

Aujourd’hui, on va faire court et propre et simplement admirer injonctions paradoxales sous une autre lumière

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine :  >>>>  partie 1

4 décembre , le jour de la publication de cet article … Je le dédie à mon frère qui est né un 4 décembre et qui est « parti » depuis trop longtemps déjà.