911/365 – Sanatorium de Dreux – Maison de repos pour femmes et jeunes filles – Urbex

Depuis longtemps je n’étais pas intéressée particulièrement par cet endroit, car il n’est que ruine. On n’y trouve vraiment plus rien. C’est aussi un centre d’entraînement du GIGN, un lieu de jeu pour les fans de paintbollers, les pompiers viennent s’y entraîner, les graffeurs s’exercer et … les photographes  pratiquer leur passion 😀

Puis comme nous passions pas loin de là je me suis dit :bah oui vas y , ce sera l’occasion de le découvrir.
Alors : je n’aime toujours pas les sites Urbex qui ne sont plus que ruine et sur les murs desquels il n’y a que graffs. Mais, maissssssssssssss je ne suis pas mécontente du tout d’en avoir découvert l’architecture car là : j’AIME !

Comme tous les sanatoriums, à partir du moment où  furent découverts les médicaments pour soigner la tuberculose, celui-ci a vu son utilité décroître et il a  progressivement été abandonné.
En 1999 il a été racheté par la ville du même nom, pour la somme symbolique de 1,00 €

Le site fait près de 45 hectares ce qui est , reconnaissons le : gigantesque. Il se compose d’une dizaine de bâtiments. Nous ne les avons pas tous explorés. Arrivées avec la fin e l’après-midi, le soleil n’a pas tardé à décroître, ce qui ne nous a pas laissé suffisamment de temps pour tout explorer, mais ce qui a ravi nos regards respectifs , car la lumière était à tomber 😀

Sanatorium de Dreux 2014
Sanatorium de Dreux
2014

Nous ferons la visite en deux trois parutions et aujourd’hui nous allons commencer par une maison de repos pour femmes et jeunes filles, qui fut ouverte en 1935 et qui, à partir de 1955 devient un centre de cardiologie.

Sanatorium de Dreux 2014
Sanatorium de Dreux
2014

Vues extérieures du bâtiment

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans l’intérieur du bâtiment, j’ai aimé m’attarder sur quelques petits détails.

Sanatorium de Dreux 2014
Sanatorium de Dreux
2014

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le 31 janvier. Déjà ?
Comme le temps a passé vite.
Demain dimanche je suis à Vincennes pour le Prix de l’Ile-de-France. Roxane Griff présente. Mais c’est la reine au trot monté également, elle est à ce jour la jument française la plus richement dotée de l’histoire des courses !

Un bon weekend à toutes celles et ceux qui passeront par ici 😀

Publicités

910/365 – Sanatorium de Dreux – Graffs au sanatorium

Lorsque je pars en exploration urbaine, j’essaie toujours de regrouper plusieurs sites. C’est-à-dire qu’avant de partir je choisis (avec la personne qui m’accompagne lors de ces sorties) un itinéraire permettant de faire plusieurs visites dans la journée .
C’est toujours très utile si l’on ne parvient pas à entrer sur un site. Parfois on rentre bien fatiguées car l’on a fait de 3 à 4 sites en une journée.

Sanatorium de Dreux Automne 2014
Sanatorium de Dreux

Le site est gigantesque, mais vraiment gigantesque et très glauque.

L’architecture est très, très intéressante en revanche. Architecture des années 1930. Mais elle, vous la verrez une autre fois. Vous vous douterez bien, après avoir regardé cette série de graffs que je n’en suis pas restée là.

Commençons notre visionnage du diaporama.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un excellent jeudi à tous mes visiteurs ❤

 

 

909/365 – Prix d’Amérique Opodo 2015 – Hippodrome de Vincennes – Défilé bikers et drivers

… le diaporama 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors, comme vous le savez, les chevaux c’est sur mon autre site 😉
Vous avez le lien depuis peu…

Bon mardi ❤

 

908/365 – Hippodrome de Vincennes – Prix d’Amérique Opodo 2015 Défilé d’ouverture des bikers et drivers

De bien meilleures conditions de courses que l’année dernière où nous avons eu droit à des trombes d’eau.
Moins d’eau, plus de journalistes, de photographes, de cameramans sur les pistes. Donc, plus de difficulté à accéder au gagnant mais, maisssssssssss avec d la volonté on peut y arriver 😉  (il suffit de cliquer sur le lien  ci-dessous). Les photographies de la journée , des heats , du défilé, des balances, des personnalités : ce sera pour mon site spécialisé .

Beaucoup de photographies à traiter pour mon autre site 

 

Prix d'Amérique Opodo 2015 - Défilé  d'ouverture des bikers et des drivers
Prix d’Amérique Opodo 2015 – Défilé d’ouverture des bikers et des drivers

 

Il y avait du monde, beaucoup de monde … pas loin de 40 000  spectateurs dehors, dans les tribunes.
Dans les écuries  beaucoup plus de monde que de coutume avec des journalistes, des équipes de télévision du monde entier, des photographes …
Cette année je me suis centrée sur les écuries et les heats.

Je suis en vacances mais j’ai pas mal à faire malgré tout.  (traitement des photographies, journée à l’hôpital, courses etc …) . Des billets sont programmés et je répondrai à tous au fur et à mesure du temps que je peux consacrer à venir ici durant ces prochains jours.

Bonne journée sous la pluie.

 

907/365 – Brouillard au 121 !

Le toit du "nid d'oiseau" Octobre 2014
Brouillard à la tête du « nid d’oiseau »
Octobre 2014
Le toit du "nid d'oiseau" Octobre 2014
Brouillard à la tête du « nid d’oiseau »
Octobre 2014

 

25 Janvier, billet programmé.
Je suis dans les startinggate  pour me rendre à l’hippodrome de Vincennes.
Aujourd’hui s’y déroule le Grand Prix d’Amérique ! 😀
Je pense à Roxane Griff … beaucoup.
Elle est une très grande jument, et pour moi : elle est déjà rentrée dans l’histoire.
Elle mérite de le gagner 😀

Un excellent dimanche à toutes celles et ceux qui passeront par ici 😀

…/365 – Le Château des Singes – Retour au Château – Urbex

Et si nous montions au renier aujourd’hui ?

La première fois que j’y suis allée je n’y étais pas montée. j’avais vu des images de ce grenier sur quelques blogs. Cette fois-ci je voulais me rendre compte par moi même sans me laisser influencer par une personne disant « il n’y a rien à voir ».

Empruntons donc les escaliers , même si la vue que vous voyez est celle que l’on a lorsqu’on en redescend.

Le Château des Singes - Retour au Château Octobre 2014
Le Château des Singes – Retour au Château
Octobre 2014

Nous ne verrons rien de particulier. Mais la charpente est loin d’être vilaine. Le reste n’est qu’un amas de portes et de bois entassés tant bien que mal et maltraitées par ceux qui sont venu se servir ! Nous y voyons également l’emplacement où se trouvait la cheminée, un mur de briques rouges, et il ne reste plus rien des planchers qui ont du exister il n’y a pas si longtemps encore.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En redescendant les escaliers je ne manque pas de repasser par la chambre où il restait un lit avec une veste et un pot de chambre, quelques livres également.  Il ne reste plus que le lit , les portes donnant sur le couloir ont été ouvertes et laissées telles. Des nouveaux dégâts et des parties de lit ou de meubles qui n’ont pas pu être emportées par des pilleurs.

Le Château des Singes - Retour au Château Octobre 2014
Le Château des Singes – Retour au Château
Octobre 2014

Sur le palier un détail que capte mon regard. Une trace laissée par ce a a dû être un meuble.

Le Château des Singes - Retour au Château Octobre 2014
Le Château des Singes – Retour au Château
Octobre 2014

Avant de rejoindre le rez-de-chaussée je repasse par le long couloir du 1er étage, celui que nous avions emprunté en direction des dernières pièces où le dernier propriétaire : Monsieur P…….. vivait jusqu’à l’automne 2012. Je voulais une vue de la balustrade de pierre que le lierre envahissait petit à petit.

Le Château des Singes - Retour au Château Octobre 2014
Le Château des Singes – Retour au Château
Octobre 2014

Je redescend maintenant pour rejoindre le rez-de-chaussée avec une frise sculptée dans la pierre de taille, une trace laissée sur un volet de bois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le prochain billet vous réservera une surprise, elle concerne la pièce que l’on pensait être une pièce de musique à cause des fresques sur le haut du mur …

 

 

906/365 – Le Château des Singes – Retour au Château des Singes – Urbex

Aujourd’hui nous resterons au Château des Singes.
Pour revoir le long chapitre qu’il lui est consacré, veuillez cliquer >>> ICI
Le lien commencera avec le dernier article consacré. Donc pour commencer par le début de l’histoire de mes visites, en octobre 2013, il vous faudra dérouler le menu jusqu’à la fin .

J’avais de l’appréhension en arrivant dans la chambre des singes.
Mais avant d’y entrer il me fallait passer par le hall d’entrée avec le grand escalier .  Les graffitis que des connards avaient dessinés ne sont heureusement plus visibles. Un Urbexeur (un vrai et respectueux) a eu l’excellente idée de venir avec des pots de peinture dont la couleur se rapprochait le plus de celle des murs et d’en recouvrir les graffitis. Des gendarmes sur place l’ont même félicité de son geste 😀

Il y a dorénavant un trou qui a été fait dans la niche du hall d’entrée. Les derniers pilleurs venus sont des gens qui balaient derrière eux comme vous le voyez mais … qui laissent portes et fenêtres ouvertes . J’en ai fait le récit veuillez cliquer  >>> ICI , dans le premier article sur mon retour au Château des Singes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai appris il y a près de deux mois que des GROS CONNARDS ont découpé au couteau les tapisseries qui représentaient les singes et que l’on voit encore sur la deuxième de mes photographies.

Le saccage n’est pas terminé, car tous les boutons des portes et des superbes armoires ont disparu également. Veuillez cliquer >>> ICI  et >>> ICI pour les revoir.

Pour mon prochain billet sur le retour au Château des Singes, nous emprunterons les escaliers pour aller au grenier. Grenier où je n’étais pas allée la première fois.

Ce weekend je me prépare pour couvrir le Grand Prix d’Amérique à l’Hippodrome de Vincennes.
Le Grand Prix d’Amérique est une course au trot attelé mais c’est surtout un événement exceptionnel qui voit plus de 40 000 spectateurs venir sur la plaine de Gravelle. C’est également la course au trot la plus richement dotée avec une allocation totale de 1 000 000 € (450 000 € et 45% des entrées au 1er) !
J’attends mon accréditation avec une impatience  immense 😀

Passez toutes et tous une belle journée

 

909/365 – Le Château des Singes – Retour au Château -Urbex – Behind the door

Continuons ensemble mon retour au Château des Singes.

Pour celles et ceux qui n’ont pas vu la première visite que je lui ai faite en octobre 2013, ils peuvent cliquer ici pour retrouver tous les articles de cette section .
Pour retrouver la deuxième visite que je lui ai faite en octobre 2014 cette fois, veuillez cliquer ici 

Venez, on va à l’étage.
Derrière la porte, que vais je retrouver  … j’ai peur. En voyant l’état du rez de chaussée, je ne peux qu’imaginer le pire derrière cette porte.

Retour au Château des Singes - Octobre 2014
Retour au Château des Singes – Octobre 2014

                                                            On la pousse ?

Retour au Château des Singes - Octobre 2014
Retour au Château des Singes – Octobre 2014

Je traverse ce long couloir jonché de planches. De nouvelles portes se trouvent désossées et attendent que les pilleurs viennent les chercher. Des chambres qui se trouvaient fermées sont ouvertes désormais, mais sur des pièces qui étaient déjà vides. Je repasse par la salle de bain … puis arrive dans l’aile droite du 1er étage, là où Monsieur P….. avait élu domicile jusqu’en 2012 où il a été mit en maison de repos.
Ce que je vois me consterne !

Retour au Château des Singes - Octobre 2014
Retour au Château des Singes – Octobre 2014

Le fameux meuble en métal où Monsieur rangeait soigneusement ses fiches de compte… ne se trouve plus là : à sa place, toutes les fiches sont éparpillées soigneusement dans toute la pièce, comme un tapis.  Une personne qui serait « simplement venue voler ce meuble » n’aurait tout de même pas prit la peine de tout étaler partout. Ceci est du vandalisme.
D’ailleurs j’ai retrouvé un petit peu partout dans le Château les tiroirs dans lesquels ces fiches se trouvaient. Il y en avait dans les bibliothèques blanches du rez de chaussée et même jusque dans le parc du Château.  Pourquoi alors voler un meuble pour en laisser dans divers endroits la majorité des tiroirs ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je retrouve , également éparpillés sur le sol une grande partie des journaux de sport hippique qui étaient soigneusement rangés par piles entières dans ce grenier.  Le nom d’un cheval attire mon oeil « Coctail Jet ». Ce nom ne m’est absolument pas inconnu car ce cheval trotteur a été un champion et maintenant ses filles et ses filles ont prit sa relève. Ses saillies sont loin d’être données !

Retour au Château des Singes - Octobre 2014
Retour au Château des Singes – Octobre 2014

J’aurais pu me pencher et prendre avec moi ce journal pour le ramener et le lire tranquillement. Mais non … ne rien prendre avec soi. Venir, regarder, photographier et … repartir avec son seul matériel photographique 😀

En descendant les escaliers je vois l’état des deux pièces de l’aile droite. C’est incroyable comme la dégradation est galopante. La deuxième pièce, la petite bibliothèque ou ce qui a pu être une chambre, celle où se trouvait encore il y a un an une étagère avec quelques livres et petits objets … Je lui donne ce dernier hiver avant de s’effondrer.

Je suis dégoûtée de ce que je viens de voir.  Déçue certes mais je ne comprends pas les gens qui viennent avec pour but : le vandalisme ! Prétextant probablement la vétusté et la décrépitude du lieu pour ne rien respecter et casser, plus encore !

Je réemprunte ce couloir du 1er étage pour rejoindre l’aile centrale du 1er  et ensuite emprunter cette fois ci les escaliers pour monter au grenier.

Retour au Château des Singes - Octobre 2014
Retour au Château des Singes – Octobre 2014

Merci de vos visites qui me font plaisir. Je vous souhaite une belle journée 😀

 

907/365 – Le château de Franconville – L’orangeraie

La voiçi enfin cette orangeraie en bien piteux état dont je vous ai parlé récemment.

L'Orangeraie du Château de Franconville - Eté 2014
L’Orangeraie du Château de Franconville – Eté 2014

De plus près cela donne ceci :

L'Orangeraie du Château de Franconville - Eté 2014
L’Orangeraie du Château de Franconville – Eté 2014

Des grilles protègent les promeneurs de chutes éventuelles de pierres et de l’orangeraie aussi. Des arbustes et autres buissons ont poussé. Bref, la végétation est plus que dense . De plus, lorsqu’on réussit à trouver un passage derrière le grillage, l’on ne sait vraiment pas sur quoi on marche. On peut tomber dans un trou même en y prenant garde.
Après à peine trois ou quatre mètres, je n’ai plus pu avancer et j’ai donc rebroussé chemin.
A regret ? Oui et non on va dire, car j’aurais bien aimé voir l’architecture de cette partie du domaine 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En se retournant l’on peut voir un bassin.
On imagine sans peine la Châtelaine venant s’y reposer ou un mignon donnant rendez vous à un de ses galants 😉

Ceci termine cette bien longue incursion dans ce domaine qui, je vous le rappelle a été acheté au printemps 2014 par une Russe qui désire rester anonyme.

Un agréable weekend à vous toutes et tous !