3 190/365 – Lever de soleil sur l’Obélisque de la Concorde et injonctions paradoxales au jardin des Tuileries (partie 2)

Arrivée au bout du jardin je discute quelque peu avec le gardien pendant que son chien aboie comme un demeuré dans la voiture .

Jardin des Tuileries au petit matin
Jardin des Tuileries au petit matin

Dilemme …..
Je vois les Champs qui s’éveillent , l’Arc de Triomphe tout au loin.
Je sors du jardin des Tuileries pour aller déambuler vers les champs qui commencent à s’éveiller …

Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin

Ou je reste ici pour continuer à voir les oeuvres de la Fiac ? (je dois également penser à aller Place Vendôme).

Bon ; le choix est tout de même vite fait ; je suis venue pour la Fiac 2016 hors les murs et elle ne dure que le temps du weekend.  Je fais donc demi-tour pour reprendre l’allée centrale et voir les oeuvres sous une autre lumière. Maintenant le jour va se lever vite et la lumière va changer tout aussi vite.

Aujourd’hui, on va faire court et propre et simplement admirer injonctions paradoxales sous une autre lumière

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine :  >>>>  partie 1

3 189/365 – Du Pont du Carrousel au Jardin des Tuileries et la FIAC 2016 (partie 1)

Nouvelle promenade😀
Le temps de quelques publications, je vous emmènerai du Pont du Carrousel (au petit matin) en passant par le jardin des Tuileries  (et la FIAC 2016), puis la place Vendôme (toujours pour la FIAC 2016) en continuant ensuite par la Place de la Concorde, le Sénat, et les quais de Seine (côté Musée d’Orsay).

Mettez des bonnes chaussures de marche, prenez du café et pourquoi pas un petit déjeuner avec vous et, en route😀

Lorsque je descend à l’arrêt de bus au Pont du Carrousel, il est plus tôt que lors de notre dernière promenade.
En ce moment il fait encore noir. Les lumières des candélabres donnent à la ville et au pont que je traverse une allure fantômatique que j’apprécie.  De très rares automobiles traversent Paris qui est encore endormie et j’écoute le silence qui m’entoure.
Un des rares moments où on me fiche la paix, et que j’apprécie grandement

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je me dirige vers la Place du Carrousel et tourne à gauche en direction du Jardin des Tuileries.
Hier j’étais venue découvrir les oeuvres de la FIAC 2016 exposées  dans ce très beau jardin , repérer les endroits où se trouvent celles que j’ai envie de photographier pour ne pas avoir de problème à les retrouver dans la pénombre matinale du lendemain.
Je pourrai alors les photographier dans le soleil levant en espérant que le ciel soit un petit peu dégagé quand même …

Il est encore fort tôt, l’heure à laquelle on peut parfois voir des hommes, telles des ombres sortir des fourrés où ils avaient donné rendez-vous à d’autres hommes pour des rencontres furtives … le lieu est connu pour .

Une première oeuvre s’offre à ma vue dans la pénombre.  Il s’agit de Injonctions paradoxales  de Vincent Mauger , le louvre éclairé en arrière plan
Je vous la montrerai plus en lumière dans un autre moment de notre promenade partagée. En attendant, pour en savoir plus sur cette oeuvre et sur l’artiste, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en gras ici : >>>> Injonctions Paradoxales, Vincent Mauger, Fiac 2016 hors les murs , Jardin des Tuileries

Injonctions Paradoxales,Vincent Mauger
Injonctions Paradoxales,Vincent Mauger

Je continue à marcher dans l’allée centrale ou cette fois-ci je vois le Cubikron, une oeuvre de Eric Baudart,  que nous verrons sous une autre lumière plus tard.

Pour en savoir plus sur cette oeuvre, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en gras ici : >>>> Cubikron, Eric Baudart, Fiac 2016 hors les murs, Jardin des Tuileries

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans un autre coin du jardin, plus vers le côté de la Place Vendôme se trouve une sorte de demi coquille dans laquelle on peut s’installer quelques instants si on le désire. Il s’agit de Armadillo Tea Pavillon, une oeuvre de Ron Arad. Pour en savoir plus sur cette oeuvre, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en gras ici : >>>> Armadillo Tea Pavillon,  Ron Arad, Fiac 2016 hors les murs, Jardin des Tuileries

Armadillo tea pavillon,Ron Arad,Fiac 2016 hors les murs,jardin des Tuileries
Armadillo tea pavillon,Ron Arad,Fiac 2016 hors les murs,jardin des Tuileries

Je suis maintenant du côté de l’entrée Place de la Concorde. Je me retourne pour voir un ciel qui commence à devenir clair sous le soleil levant.

Jardin des Tuileries au petit matin
Jardin des Tuileries au petit matin

Nous continuerons la promenade lors d’une prochaine publication.
Merci de votre visite

3 188/365 – Panneau signalisation détourné Street Art

Nouvelle série dans le chapitre street art

Il y en a partout à Paris, seulement on ne fait pas attention à eux …
Le jeu consiste à les trouver et on a de la chance lorsqu’ils ne sont pas scotchés d’affichettes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 187/365 – De la rue de Nesle à l’Institut de France – (partie 5)

Nous voiçi sorti vivant de ce coupe gorge😀

coin Impasse de Nevers et rue de Nesle
coin Impasse de Nevers et rue de Nesle

Le n° 13 de la rue de Nesle est une maison ancienne fort intéressante. (c’est celle du bout du coupe gorge, vous vous souvenez ? Celle qui fait l’angle avec la rue de Nesle, ci-dessus .
Elle est du XVIIème siècle issue du lotissement des terrains des pères Augustins (1620). La porte cochère est composée de vantaux de bois anciens, ancres métalliques et bandeaux prononcés.
Ceux qui y habitent ont chez eux une cour pavée qui parait il est assez pittoresque (il y a un puits, des escaliers à rampe en fer forgé … au fond de cette cour se trouve le vestige d’un monument historique et classé « un vestige d’une tour de l’enceinte de Philippe Auguste »). Cette maison possèderait d’ailleurs un souterrain qui la reliait avec la Tour de Nesle et le Palais de la Reine Blanche.

> >> je vous invite très sincèrement à cliquer sur le lien en gras ici >>> la tour de Nesle,  lieu de débauche au centre de Paris

Ce site est une pure M.E.R.V.E.I.L.L.E ! Je viens de le découvrir en cherchant des infirmations sur la tour de Nesle, sur la Reine Blanche …. Ce site raconte de manière fort agréable l’histoire.
Mais je vous préviens, concernant la tour de Nesle, la Reine Blanche ; c’est tres tres sexe, sanguinaire, on parle de gens bien né homosexuel, de femmes délaissées et trompées qui ne recoivent pas de sexe … qui s’ennuient probablement et vont rechercher ailleurs ce qu’elles ne recoivent pas ou plus de leurs epoux.

>>> je comprends mieux maintenant l’histoire de ce souterrain qui reliait la maison (voir photographie du haut) avec la tour de Nesle et le Palais de la Reine Blanche.
Mais voyons ; ce terrain appartenait aux Augustins …. il y avait du sexe à gogo du côté de la Tour de Nesle. Pourrait on OSER croire queue  que ? Rhooooooooooo😉

Vite, j’emprunte la rue de Nesle, plus large, plus lumineuse  aussiLa rue de Nesle est habitée de maisons anciennes du XVIème, XVIIème et XVIIIème siècle. Un hôtel joliment coloré
Je tourne à gauche dans la rue Dauphine où, dans une galerie, un homme masqué me regarde (à qui je tirerai la langue d’ailleurs).

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Puis je continuerai en direction du quai de Conti

bouquiniste Quai de Conti
bouquiniste Quai de Conti

Quai de Conti que je longerai jusque l’Institut de France pour reprendre doucement la route de la maison.

Institut de France
Institut de France
Institut de France
Institut de France

Mais … au final je prendrai la rue Bonapaparte jusque St Germain , je passerai devant le Café de Flore, la brasserie Lipp ou je shoote sauvagement deux serveurs à qui plus tard je demanderai de poser pour moi ainsi que leur autorisation de publication .

café de Flore
café de Flore

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 1
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 2
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 3
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 4

itineraire promenade quartier saint germain l'auxerrois
itineraire promenade quartier saint germain l’auxerrois

BUS  :  24, 27, 21
39, 38
95, 96
N12, N13, N11, N24, N122, N15, N16, N14, N21, N22,
69, 67,
72, 76, 70, 74, 75,
81, 85,
58,

Métro  :  Lignes : 4 – Cité , Saint Germain des Prés
7 –  Pont Neuf

Vous remarquerez que Paris est magnifiquement bienb désservie en transport en commun. Pour ma part je suis très loin de me plaindre et ravie dans le choix.
Alors ; laissez donc votre voiture au placard et prenez les transports en commun pour moins de pollution (et d’embouteillage) en ville😀

3 185/365 – L’impasse de Nevers (partie 4)

Rappelez-vous, je terminais la précédente publication par un de mes jurons favoris en vous promettant une belle surprise bien glauque😀

Allez, venez, suivez moi donc …. mais voyons, n’ayez pas peur  …. Nous allons LA … un nouveau coupe gorge😉

impasse de Nevers
impasse de Nevers

Avant d’avancer on va d’abord revenir en arrière , quoi de plus normal, non ?
L’impasse de Nevers passe sous la voûte centrale de ce superbe immeuble en briques rouges

Pont Neuf
Pont Neuf
impasse de Nevers
impasse de Nevers

 

 

L’entrée de cette impasse est tout bonnement époustouflante. Un arche monumental, un très grand passage voûté sous immeuble.
Lorsqu’on passe dessous et qu’on prend la peine de lever les yeux on se dit (mon juro favori que vous devez connaître maintenant)
Voyez plutôt : sous cette grande voûte on peut y lire un poeme de Claude Le Petit (1668), un poète libertin qui, à l’âge de 23 ans fut brûlé en place de Grèves sans avoir achevé un livredu doux nom « le bordel des muses ».

 

Nous voyons donc un poeme écrit en vieux français

– La traduction (vous voudrez bien donc me corriger s’il y a des erreurs) est la suivante :

Toi qui va les guêtres traînant
Au long des quais de la rivière
Lis ces vieux vers écris au temps
Où ce beau coin de ton Paris
N’était plus qu’une fondrière
Indigne du bon roi Henry

Faisons ici renfort de pointes
Ce chemin nous  mène au Pont Neuf
D’un bon régal de nerf de bœuf
Saluons ces voûtes mal jointes
Vraiment Pont Neuf il fait bon voir
Que vous ne vous daigniez mouvoir
Quand les étrangers vous font fête
Savez vous bien nid de filous
Qu’il passe de plus grosses bêtes
Par-dessus vous que par-dessous

Pourquoi nous faites vous la morgue
Avec  ….. Votre nouveauté
Pont en cent endroits rajusté
Tout ainsi qu’un vieux soufflet d’orgue
Vous qui faites compassion
A la moindre inondation
D’où vous vient cette humeur altière
Est-ce à cause que vous avez
Cent égouts dans votre rivière
Et plus d’estrons que de pavé

Claude le Petit

 

Sans pied, à main levée, mon objectif 18-250 mm de Sigma couplé à mon 7D fait des merveilles …❤

poeme de Claude le Petit
poeme de Claude le Petit

Nous allons donc (car vous me suivez, j’en suis certaine😀  emprunter ce magnifique coupe gorge sans peur et sans crainte , marchant droit et fier, sans avoir peur d’être pris en sandwich par une bande de sacripans venant d’un côté et une autre bande arrivant de l’autre ….. car aucune échappatoire n’est possible😀

impasse de Nevers
impasse de Nevers

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 1
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 2
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 3

3 184/365 – Du Pont au Change en passant par le quai des Orfèvres jusqu’au Pont Neuf – (partie 3)

Etant toujours en vie après être passée par le dernier bar avant la fin du monde, et avant de traverser le Pont au Change, j’ai envie de refaire un tour plus rapide dans le quartier qui est ma foi, très agréable. Nous sommes toujours dans le 1er arrondissement de la capitale (je pourrais peut-être caresser le rêve d’habiter un des logements sociaux  qui feront partie du nouveau projet immobilier de la SAMAR >>> Mr Brossat ?  😉  )

Nous sommes proche de la Tour St Jacques et de l’Hôtel de Ville de Paris, proche de la rue de Rivoli, à côté de la Seine avec ses superbes points de vue …❤ (soupirs)

Et pour l’instant je suis rue des deux Boules et mon esprit ne peut s’empêcher de penser à , vous voyez ce que je veux dire, hein ? D’autant plus qu’un petit hôtel s’y trouve ….

rue des deux boules
rue des deux boules
rue des deux boules
rue des deux boules

au milieu de cette rue je lève les yeux sur un balcon bien garni. Il y a du y avoir une fête, un anniversaire ou alors les habitants ont des enfants qui aiment faire d ela décoration et des bricolages.
La façade a un certain attrait ; regardez plutot

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un regard vers la rue Saint Germain l’Auxerrois et je le dirige vers le Pont au Change.  (en fait le Pont Saint Michel de ce côté)
Il n’y a pas une belle lumière sur la plus vieille horloge publique de Paris qui se trouve sur une des façades du Palais de la Cité .
D’ailleurs je traverserai d’un pas rapide l’Ile de la Cité pour me rediriger vers le Pont Neuf en passant par le boulevard du Palais et oh … je suis passée devant le fameux 36 quai des Orfèvres …
Je reviendrai prochainement dans le quartier , un petit matin lorsqu’il y aura moins de monde, pour vous en montrer ma vision😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La promenade qui longe le quai des Orfèvres est agréable, avec une belle vue sur le Pont Neuf et le nombreux bâteaux et péniches qui sont amarrés au quai.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’arrive en bout de quai, mon regard se porte sur … oh  putain de bordel de m…e   D.I.A.N.T.R.E  qu’est-ce-que c’est que ce binz ? Je DOIS aller aller par là !

Pont Neuf
Pont Neuf

Vous saurez ce qui s’y trouve.
Et je suis en train de rire sous cape, car je sais que vous allez me dire que je vous emmène encore dans des endroits glauques😀
Mais vous le verrez à la prochaine publication .

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 1
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 2

3 183/365 – Autour de la SAMAR jusqu’au dernier bar avant la fin du monde – (partie 2)

Nous continuons aujourd’hui la promenade commencée il y a quelques jours à peine.

Après avoir traversé le pont des Arts , j’avais emprunté le Quai du Louvre en direction de la SAMAR.
J’avais envie de voir où en étaient les travaux, s’ils avaient repris (pour la partie qui avait du arrêter à cause du enième procès)…

Je suis maintenant Quai de la Mégisserie et rue du Pont Neuf je remarque une façade qui m’intrigue.
L’enseigne imposante porte la marque de Luis Vuitton, c’est le siège du malletier qui se trouve installé là. De grandes baies vitrées donne à cet ensemble une impression colossale.

Luis Vuitton - malletier
Luis Vuitton – malletier

Mais pour l’heure, c’est la SAMAR qui m’intéresse.
Si les travaux de grand hôtel de luxe qui prendra place à l’endroit de l’ex magasin principal de la SAMAR sont toujours en cours, en revanche il me semble que les travaux tant décriés du côté de la rue de Rivoli semblent stoppés, une fois de plus. Du moins et à l’heure actuelle, je ne sais pas si le chantier a pu reprendre.

Coin rue de la Monnaie - rue Baillet
Coin rue de la Monnaie – rue Baillet

Lorsque j’emprunte une petite rue, la rue Baillet , un trou béant entouré d’une palissade laisse présager que la suite des travaux est en « attente ». Les vieilles maisons qui se trouvent rue de l’arbre sec ont fait couler beaucoup d’encre. Pour l’heure, elles sont debout et bien protégées.

Rue de Rivoli, le soleil matinal illumine la belle façade (encore debout) d’un des anciens magasins de la SAMAR

LA SAMAR rue de Rivoli
LA SAMAR rue de Rivoli
LA SAMAR rue de Rivoli
LA SAMAR rue de Rivoli

Je tournerai dans le coin, entre la rue de Rivoli, la rue Boucher, rue des Bourdonnais. Je profite de ce moment matinal où la ville est encore endormie et où ne circulent que très peu de véhicules pour me promener à mon aise.
Quai de la Mégisserie je passe devant l’oisellerie bien connue mais que je n’apprécie guere pour vendre ses animaux qui restent dans des boîtes vitrées, sur de la paille synthétique, dans l’attente d’un hypothétique acheteur.
Regardant au travers de la vitre , je remarque le regard porté d’un pett chien dans ma direction, il a un regard déterminé, il doit avoir du caractère  :D

oisellerie du Pont Neuf
oisellerie du Pont Neuf

Me perdant vers l’avenue Victoria (le nom avenue est pompeux je trouve même si elle est bordée d’arbres.
Je m’esclaffe lorsque je vois le titre d’un établissement
Il porte le doux nom de « dernier bar avant la fin du monde »
Intriguée je m’approche et purée …  il me donne envie d’aller y faire un tour un de ces quatres (des amateurs pour m’y accompagner ? )
Vous pourrez y boire une dernière bière, y faire des rencontres transhumaines, passer un blind test spécial « geek », voire prendre un verre en terrasse dont la palissade a entièrement été réalisée en colosse floral de la planète X.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je resterai encore un petit peu dans le quartier pour me diriger ensuite vers le Pont au Change … mais ce sera pour le prochain épisode de notre promenade)

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>> partie 1

3 181/365 – Du Pont des Arts au Pont Neuf en passant par la SAMAR – (partie 1)

Nouvelle promenade
Un dimanche matin le ciel est clair, je prends le 1er bus pour le centre ville.
Je decend du bus à la station,  Pont du Carrousel/Quai Voltaire sur le Quai Voltaire
La promenade débute :D

bus stop
bus stop

Le soleil commence à être haut dans le ciel alors qu’il est à peine 7h30 (j’aurais aimé que le 1er bus passe plus tôt).
Je suis Quai Malaquais, les boites vertes des bouquiniste sne sont pas encore ouvertes, mais les cafés ont déjà sorti tables et chaises pour acueillir les premiers clients. Mon regard se porte sur une façade colorée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est vers le pont des arts que je me tourne. De là je pourrai admirer un superbe lever de soleil en direction du Pont Neuf. Les tons rouges,oranges et jaunes sont époustouflants sur la ville qui se réveille et le ciel ressemble à un ciel de feu !

Paris brûle t'il ?
Paris brûle t’il ?

Lorsque je me retourne vers le Pont du Carrousel, les rayons du soleil l’illuminent de toute sa splendeur.
Je reste là et j’admire. Mais nous sommes quatre photographes à être présent, voulant immortaliser ce moment que tout amateur de belles choses  se plaît à contempler.

lever de soleil pont des Arts vers pont du Carrousel
lever de soleil pont des Arts vers pont du Carrousel
lever de soleil tour St Jacques
lever de soleil tour St Jacques

J’ai envie aujourd’hui d’aller voir comment se trouve la « vieille dame » ou la SAMAR pour les amoureux de cet ancien grand magasin à la belle architecture.
Elle est maintenant toute entourée de bâches et sa façade de front de Seine est complètement cachée par des « box » qui servent de bureaux aux divers intervenants et ou de salles de repos aux ouvriers.
Il y a un petit peu plus de deux ans, j’étais allée la mitrailler, sous toutes les coutures (extérieures) et j’ai de ce fait des photographies qu’il ne sera plus possible de prendre.
J’ai sur mon site crée un sous chapitre intitulé « LA SAMAR » qui se trouve dans le chapitre PARIS 01 et qui se trouve : clic sur le lien en gras ici : >>>> LA SAMAR 
D’autres photographies suivront dans ce chaptre là, photographies que j’ai prises le jour de la promenade que nous commençons aujourd’hui, et photographies anciennes.
>> j’aurais aimé pouvoir suivre le projet photographiquement parlant, mais il est des projets qui sont pas impossible à réaliser, mais tres difficiles …
Ce que je peux faire se trouvera donc dans le chapitre cité plus haut.

Pour l’heure, je traverse le Pont des Arts
Les travaux de construction du Pont des Arts ont débutés en 1801 pour se terminer en septembre 1803.
C’est une loi du 24 ventôse de l’an IX qui ordonne la construction de trois ponts à Paris

Ventôse était le 6ème mois du calendrier républicain Français qui commençait un 19,20 ou 21 février pour se terminer un 19,20 ou 21 mars.

Ce pont a été inauguré le 23 septembre 1803 et a été endommagé plusieurs fois dont une fois en 1979 où il s’écroule sur une longueur de 60 mètres par un accident de bateau.
J’ai envie d’aller diire bonjour à LA SAMAR en direction du Pont Neuf puis de me laisserai guider. En passant devant une des entrées du Musée du Louvre qui donne dans la cour carrée, je tourne sur ma droite pour longer le Quai François Mitterand.

pont des Arts
pont des Arts
musée du Louvre, entrée cour carrée
musée du Louvre, entrée cour carrée

Le soleil réchauffe de ses rayons bienfaisants une des façades du musée du Louvre

musée du Louvre
musée du Louvre

La voilà , LA SAMAR, cachée derrière un légo de boites métalliques servant de bureaux aux divers intervenants du projet immobilier.

arret de bus Pont Neuf Quai du Louvre et LA SAMAR
arret de bus Pont Neuf Quai du Louvre et LA SAMAR

Mais notre promenade s’arrêtera pour aujourd’hui au Pont Neuf .
Les travaux de construction du Pont Neuf ont débuté en 1578 pour se terminer en 1607.
C’est un ouvrage  en maçonnerie, un pont routier voûté.
Jacques 1er Endrouet du Cerceau en est l’architecte.
C’est le Roi Henri III qui a désigné une commission chargée d’assure rla bonne construction de ce pont.
>> lorsque je lis dans des documents d’architecture, l’histoire de ce pont est fantastique. Mais trop longue pour vous la dévoiler.
Juste quelques petits infos.
– 1621 : consolidation des fondations de pile sur le grand bras
– 1813 la pompe de la Samaritaine est détruite. Son histoire avec copie d’un dessin ancien se trouve ici : clic sur le lien en gras ici >>> pompe de la SAMAR
– 1853 et 1855 : les candélabres ont été placés. Ces candélabres ont été concus par Baltard.
– 17 décembre 1885 : la deuxième arche du petit bras s’affaisse et entraîne donc les arces attenantes
– septembre 1985 : le pont est empaqueté par Christo

lever de soleil pont Neuf
lever de soleil pont Neuf

Notre promenade reprendra d’ici quelques jours . A bientôt😀