Lettre ouverte à Ian Brossat, Anne Hidalgo, Emmanuelle Cosse, à la future, au futur Président(e) de la république Française

Vendredi 28 avril 2017
L’appartement pour lequel j’ai postulé cette semaine ne m’a bien évidemment pas été accordé. D’autres personnes sont plus prioritaires.
Cette semaine, rien ne correspond à mes moyens, donc je devrai attendre les nouveaux appartements mis en location mardi pour pouvoir postuler et attendre deux semanes pour me voir me dire que d’autres sont plus prioritaires ?
Avec plus de 44 points à mon dossier ?

Publication du 6 avril 2017 que je remonte en ce jour de grand cirque …

 

L’appartement d’un loyer de 385, 00 € ne m’a pas été accordé  -d’autres personnes sont plus prioritaires que moi – ……

* chaque semaine je postule

* mes proprietaires refusant d’envoyer un papier à la CAF je suis sans allocation de logement

* je suis maintenant avec un RSA de 470, 00 € et toujours plus de 1 000,00 € de loyer (ce qui implique un niveau de surendettement pas croyable et je ne peux pas faire de dossier car si on est accepté on doit s’engager à ne plus avoir de dettes et je n’en aurai plus LORSQUE L’ ON M’AURA ACCORDE UN LOGEMENT POUR LEQUEL JE POSTULE CHAQUE SEMAINE OU QUE J’AURAI UN VRAI LOGEMENT SOCIAL

* le service social du XVème (je le cite ouvertement maintenant) ne fait absolument rien –mis à part remplir des papiers, chose que je peux faire moi-même-

* Ian Brossat, Anne Hidalgo, Emmanuelle Cosse, les élus du XVème,  etc … restent sourds à mes appels

Hier encore les médias annoncent que de nouveaux logements sociaux ont été crées et que les habitants sont prêts à y entrer.

On nous prend pour des CONS, la toute grande majorité des nouveaux logements sociaux ne sont ABSOLUMENT PAS à des VRAIS loyers sociaux.

Je sens que je vais vraiment DIVORCER  d’une ville pour laquelle j’ai un amour inconsidérable … une ville qui ne me le rend absolument pas

 

Le dernier appartement pour lequel j’ai postulé a un loyer CC (sans le chauffage) d’à peine 385, 00 €.

Avec un RSA de 470, 00 €, l’aide logement d ela Mairie de Paris de 84, 00 €, et l’ Allocation Logement de la CAF 310, 00 €. >>> depuis que mes propriétaires refusent d’envoyer à la caf le papier mensuel qui dit ce que je peux payer par mois pour mon logement, je ne preçois plus d’AL .
C’est tout a fait réalisable … SI mon dossier est choisi.
Après il me restera a retrouver un travail à la fin de mon contrat avec la Mairie de Paris (fin 01/2015) et apres ma formation longue durée (terminée il y a peu de temps)

Plus rien à perdre, je n’ai vraiment plus rien à perdre car je suis déjà si bas.

Depuis ce matin la descente commence à s’accélérer.
Jusqu’il y a peu j’avais encore la tête à peine hors de l’eau mais là, je commence à couler vite, très vite.

Lorsque je travaillais encore à la Mairie de Paris (j’avais un contrat de 2 ans qui s’est terminé fin janvier 2015), je m’étais deux fois plus attablée à la recherche d’un logement moins cher que celui que j’avais, me disant qu’avec un contrat de travail -même en CDD- , cela me faliciterait les choses.

Je ne pouvais pas postuler via le site interne de la Mairie car les « contrats aidés » sont des sous merdes désestimés qui n’ont pas droit à grand chose même lorsqu’ils travaillent à la Mairie de Paris donc je me suis tournée vers le privé .
Là aussi cela a été difficile car sans cdi les propriétaires privés ont peur de mauvais payeurs etc ….

  • je pensais avoir finalement trouvé une pepite, en l’occurence un appartement dans un petit immeuble de 3 étages qu’un propriétaire avait acheté et rénovais.  Il cherchait également une personne pour entretenir les communs, sortir les poubelles et je m’étais proposée (ce qui aurait rajouté un salaire déclaré à celui que j’avais à la Mairie de Paris).
    Il était très intéressé par mon profil et mon âge était un gage de sérieux.
    Seulement il ne m’avait pas dit passer par une agence et l’agence a dit NIET !
  • J’ai aussi visité des taudis, vous pouvez pas savoir ce que les gens osent proposer à la location. Un jour de pluie j’arrive à l’heure du rendez-vous. L’appartement se situe au 1er étage d’une petite maison de banlieue. Il y a quelques marches pour descendre dans la cour et une énorme flaque d’eau de près d’1 mètre de large à sauter pour se trouver au sec.  La cage d’escalier est remplie de trace d’humidité sur les murs, la porte de l’appartement est en carton pâte ou presque, l’appartement pue l’humidité etc … de plus le propriétaire s’occupe de faire visiter par l’ancienne locataire et ne se déplacera pas pour un état de lieux, une signature de contrat, je ne le verrais même pas !
    J’ai fuit.
  • D’autres vistes du même genre que je n’ose même pas vous décrire.

Dans un même temps je continuais chaque année à effectuer le renouvellement de ma demande de logement social.

Fin 2015 un agent de la Mairie de mon arrondissement a l’ouverture d’esprit de me dire que je peux postuler via le site où la Mairie de Paris réserve une part de ses logements sociaux aux personnes qui n’ont pas encore de logement sociaux et qui n’ont pas les moyens de louer dans le privé.
Je m’inscrit de suite et depuis je postule chaque semaine.

Lorsque je travaillais à la Mairie de Paris j’avais déjà prévu que je pourrais être dans la merde (veuillez m’excuser cette expression),  en contactant le plus de personnes possibles susceptibles de m’aider.
je vous ai même écrit plus d’une fois à vous Madame Hidalgo, à vous aussi Monsieur Brossat et recevant la même réponse stéréothypée année après année.
 » La Ville de Paris contruit des logements sociaux ou en rénove, mais le prix proposé à la location n’est pas DU TOUT  celui qu’on peut attendre d’un vrai loyer social pour des gens tres bien sur eux et dans leur tête et qui en ont VRAIMENT besoin. « 

J’ai également contacté quelques fondations d’aides qui ont des logements  – des vrais logements pas de places dans des centres …..- qu’ils proposent à la location à des gens  comme moi. Mais pour pouvoir y prétendre il faut passer par le biais des travailleurs sociaux de sa Mairie d’arrondissement et là , dans mon arrondissement c’est un cas assez particulier.

  1.  Je les avais également contacté deux trois fois lorsque je travaillais encore à la Mairie de Paris et pour toute réponse on me disait : faites des dettes, revenez nous voir et on verra si on peut faire quelque chose pour vous
  2. Mais vous êtes déjà dans un 2 pièces, revenez nous voir lorsque vous aurez un avis d’expulsion
  3. Une autre personne du même service à laquelle j’avais annoncé tout ce que j’avais déjà fait me dit : mais qu’est ce que vos voulez qu’on fasse d’autre pour vous, vous avez deja tout fait comme démarche.
    En fait l’aide qu’ils proposent est de vous aider à remplir des papiers.
    Mais je suis loin d’être une décérébrée même si je ne suis pas bac + xxxxxxxxx
  4. en ce qui concerne les petites associations qui proposent des logements. La travailleuse sociale me disait que dans cette Mairie d’arrondissement ils ne travaillent pas avec ce genre de structure  (NO COMMENT ). Je fais comment alors pour y pretendre si les travailleurs sociaux de la commune ou j’habitent ne travaillent pas avec ce systeme et ne m’aide donc pas ?

J’ai pour une deuxième fois envoyé un dossier DALO.

Il a été refusé avant même que je ne sois convoquée chez le Juge début janvier et donc avant même d’attendre le résultat du délibéré qui me fait vous écrire cette lettre ouverte.
De plus il faut à Paris attendre un délai de 9 ans avant de faire un Dalo. C’est quelque chose de pas pensable !!!

Madame Hidalgo, Madame Cosse, Monsieur Brossat ….

 » Si lorsque je travaillais encore pour la Mairie de Paris je pouvais survivre avec mon SMIC, maintenant depuis que mon contrat a prit fin je ne survis plus et j’ai malheureusement du apprendre à mendier auprès d’associations qui vous donnent des colis alimentaires.(j’ai du insister mourdement pour avoir un renouvellement aupres du service social d’arrondissement et me suis vue entendre dire « mais on reserve cela a ceux qui en ont vraiment besoin) >>> NO COMMENT une fois de plus de la part de ce service social d’arrondissement.
Cela me permet d’économiser » sur mon budget nourriture et d’ainsi verser un montant de 500, 00 € à mes propriétaires  -à chaque fois que j’ai économisé cette somme – pour rembourser la dette de loyer que j’ai depuis plus d’un an maintenant -depuis fin 2015 en fait -. Loyer 1 078, 00 € et depuis hier 04/04/2017 le RSA  …. >>> NO COMMENT , une fois de plus !
Mon loyer est largement supérieur à mon salaire, je ne parviens pas à trouver un logement dans le privé, on ne m’a toujours pas attribué de logement social, je postule chaque semaine sur le site spécialisé, le Maire de ma commune et les élus de mon arrondissement connaissent ma situation  …..

  • Me loger dans un foyer ? Absolument IMPOSSIBLE pour plusieurs raisons.
    – J’ai un animal dont je suis RESPONSABLE  et dont je ne me séparerai pas.
    – Le loyer est d’en moyenne 425, 00 € et mes affaires, mes meubles mes 7 bibliothèques pleines de livres, le peu qui me reste de ma famille, ma vie ? J’en fais quoi ?
    – Un garde meuble est la solution en effet, mais le coût est d’approximativement 325, 00 € par mois qu’il faut rajouter au reste …
    Dans un foyer ? J’en ressors les pieds devant en moins d’un mois. Ce qui n’est pas non plus a solution.  (en même temps cela fera de la place pour un clandestin  !!!)
    – J’ai le COURAGE de dire que je ne veux absolument pas me retrouver (je ne stigmatise pas mais c’est bien réel également) avec une catégorie de la population qui n’a pas de légalité en France et qu’on loge  en attribuant une location de survie.
  • A ma Mairie d’arrondissement on me dit que ce sera difficile d’accéder à ma demande si je n’accepte pas un mini studio de même pas 20 m2.
    Mais que diantre, COMMENT  pouvez vous vivre à mon âge dans un logement de cette taille quand
    votre lit prend presque toute la place. (je ne cite qu’un exemple)

    –  On me dit de le vendre et d’acheter du petit. Mais euhhhhh ; de quel DROIT m’obligerait on à ne pas avoir de vie privée comme je l’entend ? 
    –  On me dit de vendre mes livres. Premièrement ca se vend pas sans code barre et si vous réussissez à les vendre ca se vend des clopinettes.  Mes livres c’est aussi la seule chose qui me reste de mon frère .Oublie t’on parfois qu’en face de vous se trouve une personne humaine qui a vraiment besoin d’aide et d’etre estimée ?

Vous voyez, j’ai prit le taureau par les cornes bien avant le début des ennuis. Je suis prévoyante. Désolée de savoir l’être … !
Je suis une personne sensée et saine d’esprit mais qui en a marre, vraiment marre.  Qui jusqu’ici tenait tête face aux abberrances qu’elle peut rencontrer dans ses démarches et réponses quon lui fait.
Je suis également une personne qui sait parfaitement bien tenir son budget et ne fait pas de dépenses inconsidérées et si j’ai des dettes de loyer depuis si longtemps c’est que les loyers dans le privé sont tres chers et comme je viens de l’expliquer tres longuement, malgré l’avance que j’ai prit dans mes recherches pour éviter d’être dans la merde je suis en plein dedans, je m’enfonce et cela ne sent vraiment pas bon pour moi.

Dans 4 mois au pire, dans un an ou un petit peu plus d’1 an au pire, je suis expulsée et ce dans de l’indifférence presque générale (car on ne sent pas qu’on est soutenu dans ses démarches et qu’on vous aide VRAIMENT  et pas en remplissant des papiers à votre place !!!).
Il est évident que je ne dois pas être la seule qui vive des conditions pareilles mais je suis comme on dit une grande gueule, une forte tête  car lorsque je vois des malversations ou un système qui ne tourne pas rond, des incohérences etc … je ne peux pas me taire.

La seule chose que j’ai ce sont mes mots en espérant être lue pour faire bouger les choses.
Mais le jour où elles bougeront je serai déjà hors de ce logement, probablement expulsée.
Je ferai tout ce qui est en mon possible pour ne pas l’être quitte a faire ce que l’on pourrait redouter (et qui ne donne plus aucune chance de revenir en arrière)

Monsieur Brossat, Madame Hidalgo, Madame Cosse,  Madame la future Présidente ou Monsieur le futur Président de la République Française.
J’espère que vous ou du moins vos secrétaires arriveront jusqu’à ce message .
J’ai besoin d’un logement, un 2 pièces (il y en a à Paris) . Seulement il y a deux contraintes  (notées sur ma demande de logement sociale et donc accessible par vos services).

J’ai pourtant des passions dans la vie mais je sens que je commence à avoir moins de force car je me suis battue jusqu’ici.

Je suis une photographe amateur (je ne vis donc pas de ma passion). Ce site est loin d’être le premier que j’ai mais il a 6 ans maintenant et me tient à coeur.
… et je suis une vraie amoureuse de Paris , la ville qui m’a adoptée il y a 13 ans maintenant.
Je suis amoureuse  de Paris mais de Paris qui ne me le rend pas vraiment, amoureuse éconduite devrait on dire. Et j’approche du divorce !

Je ne sais même pas si je m’inscrirai comme l’année dernière aux Golden Blog Awards 2017 dans la catégorie Paris bien sur. Je ne suis absolument pas certaine de le faire et si je le fais je ne sais absolument pas dans quelle condition ce le sera . Depuis plus d’un an j’ai trimé dur, vraiment dur pour mes lecteurs qui apprécient ce que je publie.
J’adore faire ces promenades improvisées pour présenter aux gens des quartiers de Paris ou tout le monde ne va pas forcément. je fais énormément de découvertes dans Paris que j’aime faire partager et j’effectue enormément mais vraiment beaucoup de recherches pour parler de ce que je vois.

 

Maintenant  à celles et ceux qui seront arrivés au bout de ma lecture ; je vous prie de m’excuser d’avoir été si privée avec vous toutes et tous alors que vous savez pour la plupart que je n’aime pas trop raconter sur ma vie.
Effectivement votre auteur yoshimiparis,  auteur et webmaster du site yoshimiparis photographie est dans la merde. Elle garde le sourire mais la bouche fermée car une bouche ouverte dans la merde ….. 😀

Il est possible que des personnes se réjouissent de cette situation et s’en gaussent. Qu’ils et qu’elles rient si cela peut les aider à être heureux !!!!

Pour les autres ; des billets sont programmés et deux promenades attendent d’être travaillées (avec les recherches sur internet que cela inclu).

Je continue de passer tous les jours mais n’ai vraiment pas la tête aux réjouissances ayant une épée de Damoclès qui pend au dessus de ma tête

Si vous voulez me rendre un service , ce serait celui de faire suivre, de partager ce billet regulièrement  (car chaque réedition entraine une autre IP) donc un autre partage.
Utilisez (facebook, tweeter, ou autre). En ces temps d’éléctions ca pourrait toujours servir aux autres et à faire améliorer les choses, changer des lois etc ….

Merci à vous.

3 261/365 – Lycée Victor Duruy, Musée de l’armée, les Invalides, Vizir dernier cheval de Napoléon (4)

Après cet arrêt à l’Eglise St François Xavier, je continue à longer le Boulevard des Invalides pour passer devant un collège.lycée situé dans un quartier plutôt cossu de la capitale , le Lycée Victor Duruy.

Lycée Victor Duruy

Il faisait partie d’un hôtel du Faubourg Saint Germain (à l’origine), cet hôtel est actuellement le Musée Rodin, situé à côté du Lycée Victor Duruy.
1820 : une ocngragation religieuse prend possession de l’hôtel
1830/35 : construction de la ferme de Babylone
1855/60 : un couvent et deux chapelles sont construits à l’emplacement de l’ancien potager
la loi du 7 juillet 1904 : suppression des congrégations enseignantes. Les maisons d’éducation sont fermées.
1911 : l’Etat acquiert la propriété
8 octobre 1912 : l’ancien couvent devient un lycée pour jeunes filles et internat qui jusque 1954 a abrité des classes.
Première guerre mondiale : les bâtiments sont occupés par les quartiers du général Galliéni
1960 : suppression des classes enfantines mixtes
fin 1980 : début du grand chantier de rénovation du lycée
1996 : fin du chantier de rénovation

Ce diaporama nécessite JavaScript.

office National des anciens combattants et des victimes de guerre

C’est dans l’avenue de Tourville que je m’engage. A l’angle de cette rue et de celui du Boulevard des Invalides se trouve l’ office National des anciens combattants et des victimes de guerre, qui se trouve dans l’enceinte des Invalides.  Son entrée se situe au niveau du n° 6 du Boulevard des Invalides.

Pour en savoir plus, un clic sur le lien en gras ci apres : >>>  Office National des anciens combattants et des victimes de guerre

 

 

 

 

En face de l’avenue de Tourville, la place Vauban avec la statue du maréchal Galliéni

 

douves, institution Nationale des Invalides

 

institution Nationale des Invalides

Chaque année lors de la fête Nationale Française le 14 juillet, j’aimais me rendre sur place et au musée de l’armée . Assister aux festivités qui se déroulaient sur l’Esplanade des Invalides, aller voir de plus près les chars, les tanks, les véhicules divers de l’armée, les hélicoptères.
J’aimais également (et c’etait gratuit ce jour là, visiter le musée de l’armée. Aller dire bonjour à Vizir le cheval blanc de Napoléon  -il a été depuis remis en meilleur état de conservation- … il est vraiment petit et ressemble plus à un grand poney un peu famélique qu’ à un petit cheval.

Vizir est le dernier cheval de Napoléon.  C’est un étalon, cadeau d’un sultan Ottoman fait à Napoléon en 1802 qui est marqué d’un N sur la croupe. Entre 1814 et 1815 il va accompagner Napoléon sur l’ile d’Elbe. 
C’est Léon de Chanlaire qui recueille Vizir dans les écuries impériales alors que Napoléon est en train de mourir en exil sur lîle de Ste Hélène.
En 1826, cinq ans après la mort de Napoléon, c’est au tour de Vizir de décéder, à l’âge plus que respectable de 33  ans !
Vizir est empaillé par Lon qui craint des représailles contre la dépouile du cheval, il le vend à William Clark un anglais qui vit dans le nord de la France. En 1839 celui ci craint également pour la dépuille de Vizir et le fait passer en contrebande en Angleterre. (pour ce faire il a du être désempaillé et sa peau fut alors repliée dans une grosse malle). 

En 1843 il est à nouveau rempaillé et exposé.
En 1868, le Musée de l’armée ayant fait une collecte pour le rachat de la dépuille de Vizir, celui-ci rentre en France. 
Fin du règne du neveu de Bonaparte. Vizir est relégué au placard et durant plus de 30 ans on n’entendra plus parler de lui.
1905 : il reprend finalement sa place au musée de l’armée à quelques pas de la tombe de son maître.

Le musée de l’armée. Je me dirige vers l’entrée se trouvant Boulevard de la Tour Maubourg que je me decide d’entrer. Des militaires en faction servant de vigiles. Je passe sous les portiques avec mon « arme » dans la main ….. (photographique … ) et en rigole avec les militaires 😀

Nous nous retrouveront dans quelques jours pour la suite.
En attendant, portez vous bien.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?

C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

De Vaugirard à Bosquet Grenelle : >>>  partie 1
De Vaugirard à Bosquet Grenelle : >>>  partie 2
De Vaugirard à Bosquet Grenelle : >>>  partie 3

 

 

3 259/365 – Boulevard des Invalides, Eglise St François Xavier, Zastava 750L (3)

Quittant la place Camille Claudel je continue par la rue du Cherche Midi.

Comme la plupart des rues de Paris elle a porté plusieurs nom et celui qu’elle porte actuellement lui a été donné en 1832.
Quelque part le long de ses 1 175 mètres de long se trouve une plaque (en fait son nom de 1595 gravé dans la pierre)   « rue des Vieilles Thuilleries ». Je ne l’ai pas trouvé car je n’ai parcouru que la première centaine de mètres.
Cette rue comporte beaucoup d’immeubles dont la destination a changé mais qui sont des lieux remarquables

Je suis toujours dans  le 15 ème arrondissement au Boulevard des Invalides. La frontière avec le 6ème arrondissement est proche, celle du 7ème aussi .
Ce qui m’occupe pour le présent c’est l’architecture des bâtiments que je rencontre.
Comme cet ensemble qui est une voie privée se trouvant sur le Boulevard du Montparnasse mais s’appelant  » Square du Croisic  » . Des gros immeubles bourgeois où doivent habiter des familles bien aisées propriétaires de leur bien ou alors pouvant se payer des loyers mensuels dont le montant pourrait permettre aux démunis de se payer un an de loyer social (les vrais loyers sociaux bien sur).

12,,square du Croisic

Hummmm Boulevard des Invalides … Invalides … dôme des Invalides …
Ca y est Musée de l’armée.
Je vais aller par là bas !
Allez, au pas !!

J’arrive en vue de la station de métro Duroc, passe devant un restaurant Indien et une boutique qui propose des marchandises en tout genre. Des cages à oiseaux et des paniers, des robes font étalage sur le trottoir. Des plats et autres objets de cuisine se trouvent à l’intérieur. Tout cet ensemble hétéroclite donne une joyeuse touche de couleur.

boutique bazar Indien

Je marche le long du Boulevard des Invalides et au loin je vois le dôme des Invalides qui brille de tout son éclat.  De l’autre côté du trottoir , au niveau du 56 Boulevard des Invalides, se trouve l’ Institut National des jeunes aveugles.
Cet ensemble est gigantesque et occupe tout un bloc.
Plus loin, au iveau du n°40 je m’intéresse à la facade de l’immeuble et à ce très beau Bow window.

40 boulevard des Invalides

Je me trouve pres de l’avenue de Breteuil, la rue de Babylone, l’avenue de Saxe, la rue Oudinot …

Eglise Saint François Xavier

De l’Eglise Saint François Xavier clic sur le lien en gras ici pour en savoir beaucoup :  >>>  Eglise Saint François Xavier

Cette Eglise dont les portes ont été ouvertes aux fidèles le 16 juillet 1874 (uniquement dans la Chapelle de la Sainte Vierge et les 4 Chapelles latérales),  est dédiée à Saint François Xavier, patron des Missions.

Au delà, le chantier continue avec la présence d’ouvriers, d’achafaudages, et un curé M.Roquette qui a grande hâte de voir les travaux terminés . Celui-ci fait placer un Autel provisoire pour pouvoir célébrer la messe de Paques le 28 mars 1875  alors que le choeur et le transept sont toujours envahis par les échafaudages.

Fin des années 1878 les crédits alloués par la Ville de Paris sont épuisés , l’année où devaient êtres construites les grandes orgues et les cloches précédemment bénites.

Le 9 mai 1889 M.Roquette décède.

La suite ?
Vous pourez la lire en cliquant sur le lien en gras ici : >>>  consécration de l’Eglise Saint François Xavier

Ci dessous un mini diaporama de deux photographies prises de l’autre côté du Boulevard des invalides, vers des détails de l’Eglise Saint François Xavier avec entre autre
* le fronton de la façade qui représente Saint François Xavier qui baptise les habitants de l’ Inde et du Japon, (sculpteur : Gabriel Jules Thomas 1824-1905).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant de continuer plus loin le long du Boulevard des Invalides, pour celles ou ceux qui désireraient acheter une automobile ancienne, voiçi une vieille Zastava 750 L

zastava 750 L

Vous savez où elle se toruve maintenant. Peut-être y est elle encore proposée à la vente ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On se retrouve d’ici quelques jours pour la suite.
Merci de votre visite 😀

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?

C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

De Vaugirard à Bosquet Grenelle : >>>  partie 1
De Vaugirard à Bosquet Grenelle : >>>  partie 2

 

 

3 258/365 – Monter au ciel à la petite ceinture

monter au ciel

La petite ceinture du XVème ne m’a pas vraiment fait monter au ciel … 😉  comparativement à celle du XVIème qui , elle m’a enchantée.

photographie exfiltrée d’un reportage à venir …..

3 257/365 – Hopital Necker enfants malades, cité Garnier, Place Camille Claudel, rue de Vaugirard (2)

chantier desamiantage

Juste à côté des bâtiments Administratifs de l’assistance publique de Paris se trouve un gros chantier de désamiantage.
Ce bâtiment fait partie des grands travaux de restauration, d’amélioration, de désamiantage et de modernisation de l’Hopital Necker (constitué de 28 bâtiments). Certains bâtiments seront déruits (ou le sont déjà) , les autres seront progresivement désamiantés, restaurés, modernisés.

Pour plus d’information sur la progression des travaux, un clic sur le lien suivant en gras ici : >>> Hopital Necker enfants malades

 

 

Au niveau de l’entrée du métro ligne 12 station Falguière je me trouve face à un tres grand bâtiment intéressant.
Cet ensemble s’appelle la cité Garnier.

cité Garnier,131 rue de Vaugirard

Pour la petite histoire …  » des imprimeurs qui s’appelaient Garnier ont demandé à un architecte qui s’appelait Madeline, de construire un grand ensemble de logements -en l’occurence, une cité-. C’était en 1936.
Les imprimeurs désiraient une tres grande entrée qui devait être encadrée de deux grands bâtiments avec des angles arrondis.  Le bâtiment reliant les deux ensembles devait comporter une grande arche sous immeuble.

cité Garnier,131 rue de Vaugirard

Toute la facade du bâtiment est en grès (le grès est auto-nettoyant)

cité Garnier,131 rue de Vaugirard,zaengerler roussel ceramique

Lorsque je me retourne vers la rue du  Cherche Midi, je ne peux que remarquer quelque chose que je dois fixer .  Une partie d’un des bâtiments de l’Hopital Necker et un autre dont je ne connais pas la dénomination. Deux bâtiments d’époque et donc d’architecture bien différentes … hummm il y a quelque chose à faire photographiquement ..

architecture rue du cherche midi

Avant de m’engager plus dans la rue du Cherche Midi je reste encore quelques minutes sur la Place Camille Claudel.
Cet arbre n’est pas trop gênant mais après réflexion , si j’avais effectué le cadrage différement en me deplacant sur ma droite, j’aurais certes eu les trois premieres lettre de metropolitain, mais je n’aurais pas eu le kiosque en totalité.

Place Camille Claudel – entrée métro Falguière

Je tourne donc pour une autre vue, vers la rue de Vaugirard cette fois-ci avec l’arbre quelque part dans mon dos cette fois ci 😀

Place Camille Claudel – entrée métro Falguière

Une dernière vue vers la rue de Vaugirard .
La rue de Vaugirard est la plus longue rue de Paris. Si vous la parcourez de bout en bout, vous marcherez pendant 4 kilomètres 300 !
Ancienne voie romaine, elle a porté le nom du village qui était sa destnation et se nommait « Vaugirard ».
Nous sommes ici approximativement à son milieu.

rue de Vaugirard

Merci de m’avoir accompagnée durant ce petit bout de promenade qui est le deuxième volet. On se retrouve d’ici quelques jours pour la suite 😀
Envie de revoir les autres publications de la promenade ?

C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

De Vaugirard à Bosquet Grenelle : >>>  partie 1

 

 

 

 

3 256/365 – Sous station éléctrique Necker, SAMU, Assistance publique de Paris (1)

Nouvelle promenade,  effectuée le 8 mars 2017.
Elle comportera 6 ou 7 publications (on marchera donc …)

J’ai décidé de la commencer là. Clic, première prise de vue, une maison d’angle rue Falguière/rue Dulac

maison d’angle ruedu lac/rue falguière
16 rue Dulac, vegetation grimpante

Dans le quartier il y a un immeuble en construction, une école pas loin, des bureaux et immeubles d’habitation.
La rue Dulac que je vais emprunter a été créée en 1847 et comme pas mal de noms de rues a vu le nom du sien modifié. Elle fut nommée passage Dulac jusque 1909 et porte le nom de la personne qui a crée la voie. Elle est longue de 127 mètres et large de 11 mètres.

Je commence à la descendre lorsque très vite je ne peux que remarquer au 16 rue Dulac, une petite maison coincée entre deux immeubles et au fond d’une petite cour. Un muret avec des grilles en fer forgé et du lierre qui habille tout cela donne accès à l’ensemble.
Ce n’est pas dénué de charme.

Au bout de la rue j’arrive à la rue de Vaugirard . Avant même de me poser la question ; je vais aller à gauche ou à droite ? Je n’ai pas d’hésitation car j’ai remarqué un immeuble carelé de blanc et surtou, surtout … une petite rue pavée.
Je VEUX  aller voir cette petite rue 😀

Et … waoww je suis aux anges. Ce n’est pas une rue mais une impasse, elle est pavée et il n’est pas difficile d’imaginner cette rue comme elle a pu être dans le passé. Dans un même temps j’aime la vue , au delà du portail du fond qui est fermé.

Impasse de l’enfant Jesus


Au fond de l’impasse un grand bâtiment de brique. Je lève la tête pour lire l’inscription se trouvant au dessus des grandes baies vitrées et j’y vois que c’est la sous station électrique Necker.

sous station électrique Necker

Alors … sous station éléctrique Necker, recherche internet cela donne les informations suivantes ; cette sous station électrique Necker alimente en courant électrique la partie sud de la ligne 12 du métro (ligne A du Nord-Sud à l’époque -ref carte postale ancienne publiée plus haut- )

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je reviens vers le bâtiment apperçu avant d’emprunter cette impasse. Il s’agit du SAMU de Paris.
Le bâtiment fait angle avec l’avenue de Vaugirard

SAMU de Paris Impasse de l’enfant Jesus
SAMU de Paris Impasse de l’enfant Jesus

Un vieux bâtiment, de briques jaunes comme la sous station électrique Necker se situe à côté su Samu de Paris.
Il y a à peu près deux ans, j’avais visité  en exploration urbaine un ancien sanatorium, l’architecture des deux ensembles est presque similaire.  probablement construits à la même époque.
Envie de revoir l’exploration urbaine du Sanatorium ? Clic sur le lien en gras ici : >>>  Sanatorium de Dreux

Situé au 146 rue de Vaugirard, je suis devant le pavillon George et Florence Blumenthal et plus précisément l’administration generale assistance publique de Paris.

Pavillon George et Florence Blumenthal – Administration generale assistance publique de Paris

 

 

3 255/365 – Le Phénix – Exposition Harry Potter Gare de Montparnasse

En attendant la prochaine promenade qui débutera apres le weekend pascal, un phénix nous accompagnera durant ces trois jours.

Le Phénix vit un temps infini car, dès que son corps commence à décliner, il a la capacité de s’enflammer et de renaître de ses cendres en redevenant un poussin.

Le Phénix

J’ai de la chance d’habiter à 10 minutes à peine à pied de la gare Montparnasse et d’être passée plusieurs fois le long de cette voie 24.
L’exposition Harry Potter qui devait se terminer fin janvier a duré jusque la fin du mois de mars.

  • une longue promenade est déjà programmée et deux autres plus courtes sont dans la boîte en attendant d’être travaillées.

3 254/365 – Impasse de l’Enfant Jésus

impasse de l’enfant Jesus
Impasse de l’enfant Jesus

En prélude à la prochaine promenade qui débutera d’ici quelques jours.
ps : j’ai eu difficile à ne choisir qu’ne des deux vues qui donnent pourtant deux aspects bien différents.