3 365/365 – Automne à Montfort l’Amaury

Automne à Montfort l’Amaury

Il y a quelques années j’ai découvert cette charmante petite ville. Je suis montée sur les hauteurs pour admirer un superbe coucher de soleil et voir la ville de plus haut.
On était au début de l’automne, les couleurs étaient formidables.
Et j’ai une furieuse envie d’y retourner en cette saison.

 

Publicités

3 354/365 – Eglise Saint-Médard de Noisiel

Une petite Eglise devant laquelle je passe de temps en temps.
Une longe allée bordée d’arbres se dessine pour y arriver.
Les messes n’y sont plus dites aussi souvent qu’avant.
Une cité ancienne ouvrière se trouve dans les environs proches.

Eglise Saint-Médard de Noisiel

Pour la petite histoire, voici ce que dit le panneau :
 » le première Eglise de Noisiel, dédiée à Saint-Médard est édifiée sur les terres du prieuré de Gournay.  Détruite au cours des guerres de religion, au XVIème siècle, elle est rebâtie en 1602 par Jean du Tremblay, premier seigneur laïc de Noisiel, puis agrandie en 1670 par Yves Mallet, seigneur du Luzard. A la révolution, l’église est désaffectée puis détruite, si bien qu’en 1851 les habitants de Noisiel n’ont plus de lieu de culte. En 1856, le duc de Lévis fait construire l’Eglise actuelle. Emile Menier exclut la religion de son projet social et édifie la cité ouvrière à distance de l’église, fréquentée occasionnellement par les ouvriers.  »

Cette église est de style néo-romane.

3 353/365 – Jardins Grand Trianon (5)

Nous voici à la fin de ma visite au Grand Trianon (visite effectuée le 16 août 2017).
Cette journée j’avais vraiment , une fois de plus, beaucoup marché et surestimant ma capacité à « tenir le coup » je commençais également à m’essouffler.

Une large volée de marches attend les visiteurs à la sortie du Grand Trianon. Celles-ci descendent vers les jardins que nous allons visiter.
Ce jardin est constitué de grandes haies, de plusieurs bassins . Beaucoup de bancs sont disséminés ici et là. Petite visite pour moi.

Grand Trianon sortie vers jardins

Ce n’est pas au pas de course que j’ai terminé ma visite , mais d’un pas rapide. J’y retournerai à l’automne lorsque la lumière deviendra rasante.
Pour l’heure, voici une vue du Petit Trianon et de sa façade côté sud. c’est elle que l’on voit de l’extérieur lorsqu’on se promène dans le grand parc.
Au décès de Louis XIV, Louis XV lui succède donc et il prend la décision de faire construire pour Madame de Pompadour , un petit château. Comme celle-ci décède à son tour et avant la fin de la construction de celui-ci, c’est à la Comtesse du Barry (nouvelle favorite de Louis)  qui occupera le nouveau petit château

petit Trianon façade sud

Il y a quelques fontaines avec des angelots à l’air facétieux que je n’ai pas hésité un seul instant à immortaliser.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De jolies fleurs égaient ici et là le jardin de parterres richement colorés.

jardins Grand Trianon

La promenade continue et j’arrive devant un petit pavillon au milieu du jardin. C’est un petit pavillon réservé au calme , aux collations et « divertissements » …
Ce pavillon à une histoire lui aussi. J’y reviendrai lors de ma prochaine visite dans cet endroit fort joli.

Petit Trianon pavillon au milieu du jardin

Le Petit Trianon (proche du petit pavillon), a été construit de manière à ce que chacune de ses façades donne sur un jardin différent.

Petit Trianon

Le Temple de l’Amour lui, a été construit dans le Jardin Anglais.
Marie Antoinette, à la mort de Louis XV, a effectué beaucoup de changements dans le domaine.
Je vous en parlerai également plus longuement lors de ma prochaine visite dans le courant de ce prochain automne je l’espère …

Petit Trianon temple de l’amour

Pour revoir les 4 premières publications, c’est par ici.
Suivez le guide !
La 1ère partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici :1ère partie de la visite

La 2èmee partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 2ème partie de la visite

La 3èmee partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 3ème partie de la visite

La 4èmee partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 4ème partie de la visite

3 352/365 – Panneau de velours de soie cramoisi, Grand Trianon Château de Versailles (4)

Grand Trianon Panneau de velours de soie cramoisi semé d’aigles impérials russes

Nous sommes à la sortie du Grand Trianon avec cette éclatante tapisserie rouge.

C’est un panneau en velours de soie cramoisi semé des aigles impériales Russes – 1856
Il provient de la manufacture LE MIRE, père et fils (1811-1865)

Commandé à Lyon en janvier 1856 et livré aux tapissiers russes en février 1858, ce meuble textile en lampas brocard cramoisi est enrichi de l’aigle impériale rebrodée.

L’échantillon d’époque représenté ici révèle le faste de la petite salle du trône du palais d’Hiver.
Mise en oeuvre dans la première moitié du XIXème siècle, cette pièce d’apparat constitue un hommage au règne de Pierre le Grand.

voici ci-dessous un détail de cette très jolie pièce.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour la 5ème et dernière partie de notre visite au Grand Trianon, nous sortirons pour une courte promenade au jardin.
A très vite 😀

Pour revoir les 3 premières publications, c’est par ici.
Suivez le guide !
La 1ère partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici :1ère partie de la visite

La 2ème partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 2ème partie de la visite

La 3ème partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 3ème partie de la visite

3 347/365 – Grand Trianon, salon de la famille de Louis-Philippe, salon de la Chapelle , salon de musique, Château de Versailles (3)

Aujourd’hui pour la troisième partie de la visite, nous continuerons par le salon de famille de Louis-Philippe (vues de détails seulement), le salon de la chapelle (1 seule photographie) qui fut aussi le premier salon de l’Impératrice et par le salon de musique (photographies de détails également) et par le salon de musique.

Grand Trianon salon de famille de Louis Philippe

C’est en 1838 que Louis-Philippe fait réunir deux pièces pour créer un grand salon qui servira aux réunions de la famille royale et de ses invités de marque. La corniche actuelle date de cette époque.
Les pièces qui furent « réunies » sont : l’antichambre des jeux et la chambre du sommeil (première chambre à coucher de Louis XIV), devenues salon des Grands Officiers et salon des Princes (sous le 1er Empire).

La couleur dominante de cette chambre est  … le jaune.

Le mobilier de ce salon est composé de canapés, de sièges, de guéridons, de consoles, de vases, de tables, de candélanres, d’appliques en bronze, de tableaux …..

Je vous propose de voir quelques-uns des détails dans le diaporama ci-dessous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Grand Trianon salon de famille de Louis Philippe

J’ai vraiment beaucoup apprécié ce salon, tant par la luminosité qui s’en dégage que par la décoration qui n’est pas si chargée . Les dorures sont d’une splendeur.

Le salon de la Chapelle a été transformé en antichambre en 1692 lorsque Louis XIV s’y est installé. A l’époque de Napoléon ce salon devint le salon de l’Impératrice.

Grand Trianon salon de la chapelle premier salon de l’Impératrice

Le salon de Musique a été l’antichambre du 1er appartement de Louis XIV. C’est là aussi qu’avait lieu le souper du roi. Ce salon est devenu par après la salle de billard, celle où aimait à jouer Louis-Philippe.

Il y a d’ailleurs un grand choix de queues fièrement dressées dans leur présentoir.
On ne saurait d’ailleurs laquelle choisir. … mais je m’égare, je m’égare …

Grand Trianon salon de musique

Dans ce salon trône fièrement sur une table une pendule colonne en porcelaine de Sèvres . Nous n’en verrons ici que la base.
Voyons ceci ainsi que le détail d’un tisonnier dans le diaporama ci-dessous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous en avons terminé pour aujourd’hui. J’espère que vous avez aimé la visite.
Je vous propose de nous retrouver d’ici quelques jours, une semaine.

Pour revoir les 2 premières publications, c’est par ici.
Suivez le guide !
La 1ère partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 1ère partie de la visite

La 2ème partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 2ème partie de la visite

 

3 343/365 – Grand Trianon, chambre de l’Impératrice, salon de la Chapelle, Château de Versailles (2)

Aujourd’hui pour la deuxième partie de la visite, nous continuerons la visite par la chambre de l’Impératrice et le salon de la Chapelle (1 seule photographie pour lui).

La 1ère partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : >>> 1ère partie de la visite

La chambre de l’Impératrice Marie-Louise était auparavant la chambre du roi Louis XIV.
Créée en 1691 à l’emplacement de quatre petites pièces de buffets et destinée à Louis XIV, puis au grand Dauphin. Au XIXème siècle , elle fut affectée à Madame Mère, puis à l’Impératrice Marie-Louise, et enfin à la reine Marie-Amélie. Celles-ci conserva une partie du mobilier impérial qu’elle fit compléter.
Sous l’Empire la chambre a été divisée pour former une chambre plus petite et un salon qui a servi à l’Impératrice.

Grand Trianon chambre de l’Impératrice

Le lit fut celui que Napoléon avait aux Tuileries et celui dans lequel mourut le roi Louis XVIII, frère de Louis XVI, en 1824.
Il est en bois doré et baldaquin par JACOB DESMALTER , livré en 1809 pour Napoléon 1er aux Tuleries, puis modifié pour Louis XVIII qui y mourut en 1824.
Apporté à Trianon et élargi pour Louis-Philippe et Marie-Amélie, le dossier porte le chiffre LP couronné.

Grand Trianon chambre de l’Impératrice

On remarquera de part et d’autre du lit royal des colonnes corinthiennes.
Le mobilier est dû à l’ébéniste MARCION. (sièges, pommier, bergère, six fauteuils, douze chaises, un tabouret de pieds et un écran).
La balustrade est en bois peint et dorée par MARCION – 1810 –
Deux somnos (table de nuit) en frêne par ALFONSE JACOB DESMALTER – 1837 –
Table dite de famille (table circulaire)
etc, … etc … etc …

J’ai été en admiration devant les couleurs vraiment pétantes flamboyantes aux yeux .
La première chose que j’ai remarqué en entrant dans la pièce fut ce canapé, rose fushia , vif, très vif que j’ai adoré, vraiment !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Passons dans le salon de la Chapelle.
Je n’ai fait que de le traverser mais je m’y arrêterai plus en profondeur lors d’une prochaine visite.

En 1692, il fut transformé en antichambre lors de l’installation de Louis XIV.

Grand Trianon salon de la chapelle premier salon de l’Impératrice

J’espère que vous avez aimé la visite de ce jour.
Je vous dis à dans quelques jours, une semaine, pour la suite de la visite et d’autres couleurs oh combien chatoyantes 😀

3 339/365 – Grand Trianon, boudoir de l’Impératrice,salon de Madame Mère -dit salon des Glaces- Château de Versailles (1)

Durant les vacances – qui ne sont  pas terminées – , j’ai effectué quelques visites de château et j’ai le plaisir de commencer les publications faites lors de mes promenades durant ces deux mois de vacances.

Nous commencerons aujourd’hui une première série sur le château de Versailles et plus précisément sur le grand Trianon. C’est Jules Hardouin Mansart qui en entreprend sa construction en 1687 sous l’oeil personnel du Roi !
Il est classé MH en 1862 et déclaré Patrimoine Mondial en 1979 !

Sous le 1er Empire, en 1804, Napoléon 1er fait complètement amménager le Grand Trianon pour y habiter à la belle saison.
Après la révolution 1789/1799, les tableaux et collections de peintures sont transportées au Louvre et le mobilier vendu aux enchères et complètement dispersé.

Avant de commencer la visite, regardez donc cette vidéo issue de la chaîne youtube Château de Versailles., pour vous présenter le domaine.
J’y ai appris que c’est Louis XIII en 1629 qui fit bâtir un petit pavillon de chasse.
Petit pavillon de chasse qui a bien évolué … 😀
Regardez, c’est étonnant l’évolution que cela a prit et les modifications apportées par la suite.

Pour l’heure, nous nous intéresserons au Grand Trianon.

Je ne l’ai pas visité en entier lors de mon passage, mais j’y retournerai une autre fois. En automne plus que probablement ou alors en hiver, lorsqu’il y aura moins de monde et que je serai donc moins « gênée » pour mes prises de vue. Lorsqu’il y aura surtout une jolie lumière rasante  ❤

Grand Trianon

Le Grand Trianon ne portera ce nom qu’après la fin de la construction du Petit Trianon . Mais le Grand Trianon est aussi surnommé le Trianon de marbre. Le marbre rouge utilisé est du marbre rouge du Languedoc.
Il était surtout le château personnel du roi Louis XIV – Versailles étant le château réservé à la Cour- .
Ce château est composé de deux ailes ; l’aile Nord et l’aile Sud.

Je vous propose de le découvrir avec moi et … mon regard si personnel sur les choses qui m’entourent 😀

Empruntons ce corridor des gravures baigné d’une lumière royale (bonjour à Stéphane Bern) 😉 …

grand trianon, corridor des gravures

…  pour arriver devant le boudoir de l’Impératrice.

Grand Trianon boudoir de l’Impératrice

Ce boudoir fut premièrement le boudoir de Madame Mère, mère de Napoléon , en 1805 puis, celui de l’Impératrice Marie-Louise en 1810.
Cette pièce fut par après rattachée aux appartements que le  roi Louis-Philippe s’est fait amménager dans les cuisines du  Louis XIV.
Cet appartement de Louis Philippe (non visible sur la photo) est aujourd’hui affecté pour la réception des hôtes de marque du Ministère des Affaires Etrangères.
Dans ce boudoir on trouve un canapé à haut dossier avec ses deux bergères, un tapis dit en peau de tigre, un bureau « arc de triomphe », (non visible sur la photographie) et d’autres mobiliers non visibles sur la photo egalement
Le lustre est de style Premier Empire en bronze doré

Nos arrivons au salon des glaces.

Salon du conseil sous Louis XIV, la pièce a conservé  sa corniche et son décor de boiseries de glaces dantant de 1687/1689. Modifié en 1706.
En 1805 il devint le grand cabinet de Madame Mère puis celui de l’Impératrice Marie-Louise.
Cette pièce fut à nouveau utilisée comme cabinet du Conseil sous Louis-Philippe.

Grand Trianon Salon des glaces

Les rideaux sont en Lampas de soie dit Quatre parties du Monde, tissés par PERNON  à Lyon à la fin du XVIIIème siècle pour le grand cabinet de la reine Marie-Antoinette au château de Compiègne, dont une partie fut rachetée en 1805 à Paris (tissage moderne d’apres les modèles anciens)

Ce diaporama nécessite JavaScript.


L’ensemble des sièges livrés en 1805 pour cette pièce par JACOB DESMALTER recouverts de 
 Lampas de soie dit Quatre parties du Monde et destinés à Madame Mère.

Grand Trianon salon de Madame Mère – salon des Glaces

En levant la tête on pourra admirer de jolis angelots gravés

Grand Trianon salon de Madame Mère – salon des Glaces

Nous continuerons la visite d’ici quelques jours, une semaine,  si vous le voulez bien.
J’ai plutôt l’intention d’effectuer mes publications de ma visite faite au Grand Trianon, entre d’autres publications, histoire de ne pas lasser (et de me laisser aussi le temps de les préparer).

A bientôt pour la suite 😀

 

 

 

3 313/365 – Tour Anne de Bretagne

C’est à 185 mètres d’altitude, sur une butte, qu’ au XI ème siècle, Simon 1er de Montfort fait édifier un château.
Le 1er château bâti sue cette colline n’était en fait qu’une sorte de forteresse en bois.
Au XIVème siècle, les anglais démantèlent le château. Cela s’est passé au cours de la guerre de cent ans alors que le château était en pierre.
La comtesse de Montfort, Anne de Bretagne, et bienfaitrice de la ville, décide d’entreprendre la restauration de ce château. L’architecte élèvera alor sune tour avec une très jolie porte en gothique flamboyant.

De nos jours, seuls quelques pans de murs -jolis de surcroît- surplombent encore la petite ville.
Ces ruines sont classées Monument Historique en 1862.

La tour Anne de Bretagne est un vestige de cette période.

Du haut de la colline on a une vue superbe sur la petite ville et l’Eglise de Montfort et sur  l’ Eglise Saint Pierre.

Et, lorsque vous vous trouvez là le soir et que le soleil se couche, c’est tout simplement fabuleux ❤   ❤   ❤

Ce diaporama nécessite JavaScript.