3 235/365 – Paris Let’s dance

Paris 1 juin 2020, je profite de la dernière journée où Paris est relativement calme, où on n’entend pas (ou si rarement) un klaxon, où on prend encore le plaisir de flâner dans les rues pour le plaisir de la promenade dans une ville dont on est totalement addict et amoureuse ❤ ❤ ❤ ❤

Parfois j’aime me positionner quelque part et regarder, « attendre » qu’il se passe quelque chose.
Parfois, ce « quelque chose » est là, s’offre à moi comme par magie
J’ai le dos à la tour Eiffel et le pont d’Iena se trouve face à moi.
Un jeune et beau couple accompagné d’une photographe faisait visiblement le même trajet que moi. Ils ont esquissé quelques pas de danse sur le macadam de la chaussée (en temps ordinaire cela aurait été tout simplement impossible). Le moment était magique et je n’ai pas pu résister ❤

Bien sur … j’ai de suite pensé à David Bowie ❤

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 234/365 – Descente vers la rivière Ariège

Première promenade dans mon nouveau pays et à moins de 10 minutes de mon logement un charmant petit coin .
Le plaisir d’entendre la rivière Ariège chanter et le silence (ce qui me change des klaxons parisiens). Ici je n’ai pas encore entendu un seul coup de klaxon en 12 jours.
Prenez le plaisir de regarder la vidéo en mettant le son, vous entendrez l’eau couler librement

En remontant j’ai prit le plaisir de m’arrêter pour ramasser des châtaignes et suis revenue avec une belle récolte
Aujourd’hui j’y suis retournée et ma récolte a doublé de volume 😀

3 232/365 – Fin de voyage

fin de voyage

Maintenant, vous savez 😀
Les buildings ici, ont une drôle de tête (rires)
Un grand changement, en effet. Je ne pouvais plus respirer convenablement les mois d’été à Paris depuis quelques années puis avec la crise du covid 19 on vit mieux dans les … Pyrénées 😀
Question logement je ne suis pas encore chez moi mais je suis passée au bureau de location HLM et les plus petits logements ont 48 m2.
Je pourrais même avoir droit à un beaucoup plus grand avec balcon ou terrasse peut-être même pour la fin de l’année si tout va bien ou début année prochaine.
Aujourd’hui je me suis promenée en manche courte au jardin avec une vue … hé hé … sur un superbe château 😀
Pas encore le temps de passer chez vous tous mais j’ai une connexion wifi alors j’ai pu venir vous dire que tout va bien, très bien même.
La photographie est prise à 6 heures du matin, et bien avant d’arriver là où je suis.
Le voyage en train de nuit était très agréable, très confortable , j’étais seule dans mon compartiment de wagon lit, bref, ce fut un régal de pouvoir dormir sans porter un masque.
je vous laisse, ne pense pas encore repasser de suite sur tous vos sites
Je vous embrasse et portez vous bien

3 231/365 – Paris Montparnasse rue de la Gaité quartier des théâtres

C’était pendant la crise sanitaire du Covid, alors qu’on avait le « droit » de sortir dans un rayon de plus d’1 kilomètre autour de son domicile.
Une petite promenade vers le quartier des théâtres de Montparnasse, deux courtes vidéos pour vous montrer

Nous sommes ici dans le quartier des théâtres de Montparnasse (14ème arrondissement de Paris) et plus principalement rue de la Gaité. Des petites maisons à deux ou trois étages en début de rue et plus loin dans celle-ci on verra des immeubles de quelques étages seulement. On pourra toujours voir la tête de la tour Montparnasse, haute de 58 étages. La crise du coronavirus a fait se refermer les portes et les volets sur des programmes encore à l’affiche en ce moment , tel que le muguet de Noël (au théâtre de Montparnasse). Et nous sommes au mois d’Avril . Le théâtre de la Gaité Montparnasse inauguré en 1868 a été édifié par le limonadier François Jamin et construit avec des matériaux récupérés lors de la démolition du théâtre de l’exposition universelle de 1867. Sa capacité d’accueil est de 398 places. Le théâtre Montparnasse lui , c’est la veuve d’Henri Larochelle qui l’a fait construire en 1886 avec Louis-Hubert Hartman. Une capacité de 915 places (715 pour la grande salle) et 200 places pour celle du petit Montparnasse. Le bâtiment est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1984 C’est un sentiment étrange de se promener dans les rues de Paris encore vides de circulation. Les volets des commerces de bouche (pas ceux réservés pour les adultes …) sont encore fermés. On se croirait presque en plein mois d’août lorsque Paris se vide de ses habitants et qu’il fait si bon s’y promener.

Nous continuons à parcourir la rue de la Gaité, le quartier des théâtres à Montparnasse. Bobino est une salle de music-hall très célèbre. Son nom est issu d’un clown et marionnettiste du XIXème siècle. Inaugurée en 1873 cette salle ne fut qu’une petite guinguette qui a bien évoluée depuis. Ce n’est qu’au lendemain de la première guerre mondiale que la salle devient un music-hall. Cet endroit mythique est détruit en 1985. 1991 réouverture du lieu qui porte désormais un nouveau nom, celui de studio Bobino Eté 2010 les portes se referment quelques mois et est ré appelée Bobino. La salle peut accueillir 900 spectateurs. La comédie Italienne se reconnaît à sa façade bleue et aux ornementations y faisant partie. Avant de bifurquer dans la rue du Maine, vous apercevrez l’enseigne d’un autre théâtre ; le théâtre de la rive gauche qui est un théâtre privé d’une capacité de 400 places. La rue du Maine est une petite rue pavée étroite où se trouve un charmant petit square , le square Gastn Baty C’est ici que se termine notre petite visité guidée du quartier des théâtres de Montparnasse, une façon de voir Paris autrement. Peut-être que vous aussi vous viendrez ici tel un promeneur parisien, un piéton parisien qui aime parcourir comme moi les rues de la capitale

ps : ce sera peut-être le dernier article que je publie avant de déménager, mais je passerai encore pour vous répondre et vous dire bonjour sur vos espaces. A partir du 5 octobre je serai sans internet jusque prochaine connexion.