3 193/365 – Paris le Carmel de Montmartre

Vous rappelez vous la rue du Chevalier de la Barre où j’étais allée me  promener il y a quelques temps ?
Celle où il valait mieux se dé-chapeauter et s’agenouiller au passage d’un cortège religieux (pour garder la tête sur les épaules), celle où on aimait à fusiller les  gens …..
Pour la revoir clic sur le lien en vert et en gras ici >>> rue du Chevalier de la Barre

Le Carmel est situé lui aussi dans cette rue, au n°34 rue du Chevalier de la Barre.
C’est pour assurer auprès de la Basilique de Montmartre une présence de prière, que fut fondé en 1928 le Carmel de Montmartre.
Ce bâtiment à l’aspect austère est surprenant par son architecture faite de grosses pierres blanches
Situé au pied du campanile de la Basilique du Sacré Coeur de Montmartre, le Carmel de Montmartre est une communauté de moniales de l’Eglise catholique vivant selon la spiritualité du Carmel et l’esprit de sainte Thérèse d’Avila
diaporama : 3 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

… j’aurais aimé en savoir plus sur son histoire, son architecture ….

 

3 192/365 – Paris trois soeurs à Montmartre

Au bas de l’escalier du funiculaire de Montmartre, trois soeurs se promenant

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 189/365 – Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre

Vue vers la Basilique du Sacré Coeur de Montmartre
Envie d’aller me perdre par la bas prochainement … il y a pas mal à y faire en dehors des coins à touristes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

3 188/365 – Paris perspective vers le Défense

A droite de la photographie, le dôme (ou coupole)que vous voyez est celui de l’Eglise Saint-Augustin : Monument Historique, début de construction 1860, fin de construction 1871

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 186/365 – Paris Les toits de l’Opéra Garnier l’âge heureux

Peut-être les plus anciens d’entre vous s’en souviendront
Une série , l’âge heureux. La vie de petites filles, élèves de danse à l’Opéra de Paris.

Petite fille j’ai adoré cette série avec beaucoup d’affection d’ailleurs

Vous rappelez vous le moment où elles ont prit la clé de la porte « interdite », celle qui donne sur les toits de l’Opéra , puis qu’elles s’y aventurent  ? Que deux des élèves resteront bloquées sur le toit et ne parviendront plus à rentrer pour le début du ballet auxquelles elles participent puis que l’une d’elle se casse la jambe ? (extrait qui commence vers la minute 30 jusque 44) , ou vous verrez les toits de l’Opéra.

Et peut-être reconnaîtrez-vous ceci ?
Diaporama : 2 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici pour vous le film tourné à l’époque. Si vous le regardez dans son entièreté, vous pourrez également revoir le Paris de cette époque où de très nombreuses scènes ont été tournées.

3 179/365 – Paris Montmartre En descendant la rue du Chevalier de la Barre

Dimanche dernier , reprenant mes bonnes vieilles habitudes, j’étais partie de bon matin me promener du côté de Montmartre. Je voulais bien évidemment éviter la foule de touriste maissssssss pour vous emmener ici j’ai bien du faire un petit détour et me fondre au milieux d’eux le temps de prendre un chemin de traverse .
Me trouvant donc derrière la Basilique du Sacré Coeur de Montmartre, j’ai laissé le flot de touriste tourner à droite pendant que …. je tournais à gauche 😀
Nous sommes rue du Chevalier de la Barre.
Quel drôle de nom. Mais le personnage qui était-ce,le nom de la rue ; son histoire ?

Celui qui a donné son nom a la rue a été décapité.
Que diantre, décapité ; et la raison ?
Il n’a tout simplement pas voulu retirer son chapeau au passage d’une procession religieuse !!!
On peut dire qu’il est mort jeune. Né en 1746 il est mort … sans sa tête, 20 ans plus tard.
Mais on lui a octroyé un privilège ; rendez vous compte, il a été décapité à l’épée, privilège réservé aux nobles. Le bourreau lui aurait « épargne » le supplice de lui arracher la langue (ils étaient charmants à cette époque)

Revenons à notre promenade . Je longe le parc  pour rejoindre une volée d’escaliers (les escaliers si typiques et nombreux de Montmartre) et les descendre.  Me trouvant rue Lamarck  et avant de la traverser, je me retourne vers la Basilique du Sacré Coeur de Montmartre
(diaporama : 2 photographies)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

puis, je la traverse pour continuer mon chemin vers cette maison aux volets bleus.
(diaporama : 2 photographies)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant de continuer , je voudrais inclure deux vidéos , une nouveauté dans ce site (marchant mon Canon dans une main et mon petit apn servant à filmer dans l’autre, je n’ai pu éviter quelques saccades)

 

Un joli coupe gorge (le passage Cottin) et de très nombreuses marches sur ma gauche, mais je continue à descendre cette petite rue pavé qui m’appelle.

La rue du Chevalier de la Barre date du XVIIème siècle. Elle a porté le nom de rue des Rosiers et est déjà indiquée sur un plan en 1672.
C’est en 1885 que lui fut donné le nom de la Barre puis en 1906, en mémoire du chevalier décapité elle fut appelée rue du Chevalier de la Barre.
A cette époque beaucoup de restaurants, de bistrots et de boutiques de souvenirs où on y trouvait seulement des articles de piété.
Des généraux furent mis à mort dans cette rue (mais cela je vous le laisserai découvrir par vous même)

La partie de cette rue que j’emprunte est piétonne, on se croirait presque dans un décor de cinéma, il y passe peu de monde, il fait calme. On entend parfois les habitants des immeubles qui s’interpellent, semblant se connaître et échangeant paisiblement entre eux. Une femme à la fenêtre du 1er étage croise mon regard, on se salue.
(diaporama : 2 photographies)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Arrivée dans le bas de la rue on ne peut plus y circuler qu’à pied (ou en poussant un vélo à la main) et je finis par arriver rue Ramsey et à peine plus loin je rejoindrai la rue de Clignancourt.
On est ici dans le vrai Paris, l’authentique je dirais, le Paris dans lequel je n’habiterai malheureusement pas …