3 293/365 – La dernière danse Urbex (3)

la derniere danse

Dernier étage, une porte entrouverte et un soleil brûlant nous attendent pour continuer l’exploration.

 

J’étais loin d’imaginer, avant de passer cette porte, la vue que j’allais avoir.

Et celle-ci est d’une splendeur incroyable.
Comme les gens devaient se sentir bien ici attablés devant un bon repas ou encore déambulant entre celles-ci , un barbecue ou encore un buffet géant.

 

On peut encore imaginer sur cette terrasse du dernier  étage -plus petite que sa voisine du dessous- ,
des petites tables rondes en fer peintes en blanc avec leurs chaises assorties.

Des deux terrasses l’on avait une vue splendide avec le regard qui portait au loin.

la derniere danse
la derniere danse

Il y a quelques mois à peine, cette barrière en bois tenait encore debout

la derniere danse

De l’autre côté, en longeant la barrière en bois on a vue sur un des autres bâtiments que comporte l’ensemble, complètement fermé celui-là …
Des cheminées gigantesques servant aux différents fourneaux, barbecues et cheminées probablement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

la derniere danse

 

Un petit tour dans les caves ? 😀
C’est hébétée que j’y suis arrivée, je n’étais pas ivre mais puréeeeeeee  je n’avais pas assez de mains et de doigts pour compter tous les casiers géants qui ont contenu du vin .

Et du bon vin ; Bouzy, Morgon, Chateau Latour etc …
Ah ca, des Chateaux Latour il en restait pas mal mais … toutes vides elles étaient les bouteilles.
Ce que les squatters ou autres « recuperateurs » on pu venir s’y ennivrer ici !

 

 

Je ne compte pas le nombre de cadavres ….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un dernier tour rapide de l’ensemble , la découverte d’un réfrigérateur électrique avec sa lourde porte en bois, des débris de pierrailles (car de ce côté il y a eu le feu) et un acces à la petite maison attenante à cette partie du bâtiment et où il n’y a f’anchement rien de tres intéressant .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a la troisième partie à explorer mais …. les portes de celle-ci resteront closes 😀

la derniere danse

Pas de photographies de la façade extérieurecôté rue  …..   😉
Nous repartons,  non sans avoir foutu la trouille de leur vie à trois jeunes ados en manque de sensation forte qui, ayant entendu des gens (c’était nous deux), se sont enfuis, les jambes pendues à leur cou 😀

Un dernier regard avant de terminer l’explo qui fut pour ma part ce que j’en attendais avec en prime,  une nouvelle rencontre.

la derniere danse

ps : une petite parenthèse pour une personne qui se reconnaîtra et qui aime à dire que chez moi il y a trop de blabla.
>>  Qu’elle continue à braire … cela lui va SI bien 😀

3 291/365 – La dernière danse Urbex (2)

Que de verres contenant des grands crus classés, de la bière, de la limonade ou simplement de l’eau ; levés et bus.
Que de mains se frôlant.
Que de jupes virevoltant.
Que de mots sussurés à l’oreille.
Que de rendez-vous galants donnés.
Que de musiques entendues et de couples aimant danser.
Que de joie, de rires et de bonne humeur.

Une dernière danse et les portes se ferment … une ultime fois.

 

         La dernière danse

la derniere danse

Je commence mon exploration par le sous sol. C’est vraiment gigantesque et encore je me trouve sous un seul des plusieurs bâtiments que compose l’ensemble de la structure.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais je ressors au niveau de la rue. Une « passante » sac au dos, me croise puis, reviens sur ses pas et entame la conversation : vous faites de l’urbex ?
Je la regarde et crois la reconnaître sous sa casquette, ses lunettes, cette jovialité qui semble l’habiter.
L’ayant reconnue et sachant qu’elle est une exploratrice dans l’âme je lui réponds d’emblée oui.
…. aurais-je un ou des signes particuliers qui t’ont fait penser que je pratiquais l’explotration ?

Un regard vers ma tenue a été sa réponse.

Au fait tu es bien  xxxxxx ?
Oui, oui me dit elle
Je suis Yoshimi.
Ahhh c’est donc toi ?

Nous décidons de faire l’explo ensemble.
L’endroit a été tagué, squatté, il y a eu le feu aussi.
Que vais-je trouber à l’étage (qui est en fait le rez-de-chaussée) une fois les escaliers empruntés ?

Je décide de commencer à travailler avec mon petit Nikon coolpix 31, je sortirai mon gros boitier plus tard.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ahhhh le voilà ce fameux escalier. Il est gigantesque et monte dans un puits de lumière,  de chaque côté d’une structure en métal qui trône en son centre. Les marches sont en bois, la couleur bleu ciel des rambardes s’écaille.

la derniere danse

En levant la tête j’appercois la charpente en bois de belle facture en excellent état encore.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’en haut le contre jour ne me permet pas de faire des merveilles mais on peut quand même avoir un bon apperçu de l’ensemble qui s’offre à la vue.
Beaucoup de graffs, sur les murs, sur le sol en marbre aussi …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La cheminée, gigantesque elle aussi en est remplie de ces graffs, on ne la voit même presque plus. Il n’y a plus rien dans les étages mis à part la cheminée, et un monte charge.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant de sortir sur la terrasse et d’admirer en toute sécurité la vue que l’on a d’en haut, je sors mon Canon pour quelques prises de vue en noir et blanc de cet escalier sur lequel on ne peut manquer de flasher ..

la derniere danse

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sortirons « en terrasse » lors de la prochaine publication 😀

Lettre ouverte à Cecile Delpoio

Madame … ou Mademoiselle ….
Il y a quelques temps vous êtes venue me demander ou se trouvait la fameuse résidence Gryffondor.
Je vous ai répondu gentillement que en exploration urbaine on ne donnait pas ainsi les adresses  (surtout à des inconnus).

Avant d’effectuer ma réponse je suis allée voir votre site pour remarquer que vous fesiez de la video, des bandes montages, un peu de photo etc … que c’etait votre metier, que vous en viviez vu que vous possédez un n° de siret , vous avez egalement un site. Que vous recherchez probablement des lieux atypiques … Je n’allais pas vous donner le pain dans la bouche !!!

http://www.societe.com/societe/madame-cecile-delpoio-523248847.html

http://www.cecile-delpoio.com/

ps : diantre … apres plusieurs semaines de recherche  ?
Il m’est arrivé de trouver un endroit apres plus de deux ans de recherche et j’ai possé des cris de sioux
Je n’ai aucunement ni harcelé, ni insulté  etc … la personne a qui j’ai demande l’adresse et qui m’a dit egalement « bonne recherche » !

J’ai simplement REFUSE de divulguer l’adresse d’un lieu à une professionnelle et depuis à chaque fois sous une identité différente , fausse adresse email et IP tournante, vous me harcellez de messages sur ce site ici en me jettant votre dépit au visage.
Tout cela parce que en exploration urbaine l’on ne donne pas des adresses à des inconnus et que je vous ai souhaité « bonne recherche ».
Ce matin je reçois ce gentil message

Il faut « vraiment » se la péter pour dire des choses pareilles et surtout être tres imbu de soi même.

Alors je vous demande publiquement de CESSER de me harceler de la sorte, sinon je porterai tout simplement plainte contre vous.
J’espère que je suis claire.

ps : là, je vous fait de la pub ; vous n’êtes pas contente ? 😀

 

 

3 281/365 – Chateau qu’esttoutseul – Urbex

Si l’on fait attention et qu’on tend l’oreille, on entendra encore les hurlements de ces filles, devenues mères trop tôt et que les bonnes soeurs forcaient à gaver leurs mômes de tablettes de chocolat périmées.

chateauqu’esttoutseul

Obligées  de rester enfermées dans l’enceinte du chateau par les bonnes soeurs, ne pouvant pas approcher un homme à moins de cent pas, la nuit, ces mêmes filles se faufilaient hors du château pour aller danser dans les bals que le Duc donnait non loin de là et où paraît il on aimait à s’encanailler jusqu’à l’aube.

chateauqu’esttoutseul

Ce château s’est tres fort dégradé en quelques années.
Il y avait une superbe structure en métal au centre de la bâtisse. Elle supportait une verrière. Cette structure est maintenant en piteux état et pour ce qu’il en reste tient par le miracle du Saint Esprit.
S’y aventurer pour aller aux étages releve de l’inconscience.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La visite ne fut pas très longue. Je n’ai sorti que mon petit Nikon Coolpix 31, des gamins s’amusant à jeter des pierres et briques du 2ème étage, j’ai fait rapidement le tour, laissant mon Canon dans le sac.

Je ne conseillerais à êrsonne d’emprunter les escaliers intérieurs ou du moins … ce qu’il en reste.
C’est être inconscient également, pour le simple fait de prendre quelques photos (comme on le voit sur les pages d’explorateurs -même « connus » ) , d’emprunter ce qu’il reste d’escalier, pour monter aux étages et avoir des vues que personne n’a.
Pour ma part, j’ai « tendu le bras » pour montrer l’état.
C’est par ces escaliers que l’on accédait aux deux tours latérales du château.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pas grand détails qui restent à l’intérieur
Le plafond de ce qui a du être une petite chapelle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

QUelques vues de l’intérieur qui ne portent pas un tres grand intérêt. Parquets, boiseries, cheminées ayant été « récupérées » depuis bien longtemps.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce château n’est pas si vieux que cela.  Et cela fait de la peine de savoir qu’en si peu de temps apres son abandon le temps a très vite fait son oeuvre. Cela ne fait même pas 50 ans qu’il a été abandonné.
Une tres grosse batisse ordonnée autour d’une cour intérieure carrée qui plus tard se voit recouverte d’une tres grande verrière.
Au rez-de-chaussée se trouvait une salle de garde avec une somptueuse cheminée d’un tres bel effet et un gigantesque escalier en bois à vis. (que l’on peut voir sur la dernière photo publiée ici même).
Il y a eu des écuries  qui plus tars sont devenues des garages. Et quelque part dans le parc du château se trouvaient (s’y trouvent elles encore sous les broussailles ? ) 4 grandes satues représentant chacune une saison de l’année ainsi que 2 guerriers.
Durant les 50 premières années de sa courte vie la bâtisse a vu passer tout le Paris des arts et de la finance. Etrangement, c’est le Ministère des Finances qui en fut le dernier proprietaire (avant son abandon).
Au moment de la 1ère guerre mondiale la propriété est vendue et morcelées en plusieurs terrains.
C’est à la fin des années 1970 et suite à un incendie, que le dernier étage s’ecroule et que sa décrépitude s’accélère à grande vitesse.

J’ai récemment vu une photographie dqui date de 2011 où l’on voit encore une grande partie de la toiture , toute pointue, recouverte d’une partie de ses éléments de protection. Juste à côté une énorme cheminée (encore entière en 2011) qui en hauteur dépassait celle de la toiture, une 2ème cheminée moins large mais tout aussi haute et elle aussi sans dégât (en 2011) trônait encore à un autre angle de la demeure.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une cave. Enfin, je devrais dire quelques caves avec un carrelage à damier rouge et blanc, en relativement bon état  que les « récupérateurs » n’ont pas du juger utile de venir voler.

chateauqu’esttoutseul

Un questionnement cependant concernant ces « arches extérieures ». Cela ne me semble pas avoir été un cloïtre … lorsque j’ai fait le tour du château je n’ai pas vu quelque indice qui aie pu m’indiquer un chemin de ronde ou de promenade .

chateauqu’esttoutseul

Une imposante bâtisse tout de même, et qui a du être jolie dans son passé.

 

chateauqu’esttoutseul

Lorsque je suis sortie de l’enceinte, j’étais en train de cueillir des fraises des bois lorsque j’entends des voix : Madame, madaaame. Je me retourne vers le château pour être effarée de voir des gamins de même pas 14 ans, assis au tout dernier étage les jambes dans le vide ……

Trouvée ce matin sur internet, une photographie ancienne de l’intérieur du château, avec des escaliers d’une splendeur pas possible – j’ai volontairement legerement pixellisé l’image – .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

le Château questtouseul ; vous vous doutez bien que ce n’est pas son vrai nom.
Mais l’origine de son vrai nom remonte au temps où les riches bourgeois se faisaient contruire dans les bois ou du moins en dehors des villes, de grosses demeures.

Il faudrait que j’y revienne un jour, pour photographier les détails extérieurs des facades ou du moins, ce qu’il en reste et ce, avant que le château ne s’écroule … ce qui ne saurait tarder.
Rendez-vous compte : en moins de 50 ans, tout un étage s’est déjà écroulé !

3 159/365 – C’est béton ! – Urbex

Voulant la voir depuis longtemps, voilà qui est fait 😀

c'est béton - urbex
c’est béton – urbex

Impossible d’y entrer – un mur de 10 mètres de haut d’un côté et de l’autre …
Mais c’est pas grave, c’est l’architecture du batiment qui m’intéresse, son histoire et celle de son bienfaiteur ….. c’est vraiment béton

La suite en diaporama ci-dessous. Mon 18-250 mm ayant travaillé à fond pour tenter d’en voir un petit peu plus sur la structure du bâtiment qui s’effrite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 136/365 – La friche de tous les dangers URBEX

Nouveau spot urbex !
Découvert et fait … dans la foulée.
Je suis en vacances, ne nous privons pas de cette joie 😀

la friche de tous les dangers Urbex
la friche de tous les dangers Urbex

Glauque, très très glauque.
Pas le genre de spot dont je raffole  (vous connaissez ma préférence pour les Manoirs et les Châteaux -architecturalement et historiquement parlant -), mais je suis curieuse alors je fonce.
Beaucoup d’herbes et de broussailles hautes  et dans les broussailles , enfin, si on ose s’y aventurer, on ne sait pas sur quoi (ou qui) on marche ou dans quel trou (et de taille) on pourrait tomber.
Un petit diaporama pour vous montrer ma découverte, pas encore vue sur le net en tout les cas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors, je connais son histoire bien sur, mais ne divulguerai rien, ne laisserai aucune piste dans le titre ou le texte que je suis en train d’écrire.
Cherchez donc ce spot.
Vous le trouverez peut-être … ou pas 😀

3 081/365 – Chez Nathanaëlle – Urbex

Une  « vieillerie » que j’avais oubliée dans les toiles d’araignée …

Chez Nath
Chez Nath

Cette cabane faisait partie d’un ensemble qui se trouve sur une île.
Certaines d’elles sont encore en état mais en revanche plusieurs sont carément à l’instar de celle-ci, qui aurait pu appartenir à Nathanaëlle, Jean, Claude, Isabelle, à Virginie, à Nathalie, à Hugo, à Sylvaine, à Patrick, à Serge, à Daniel  et bien d’autres …

3 071/365 – Résidence Gryffondor – Urbex

Petit intermède entre deux promenades et retour en arrière à la Résidence Gryffondor ; une photographie que je n’avais pas publiée.
Ce sera l’occasion d’effectuer un retour en arrière sur cette visite effectuée il y a à peu près un an.

Résidence Gryffondor - 2015
Résidence Gryffondor – 2015

Ce sera également l’occasion de faire un retour dans le temps avec quelques imprim ecran de vues aériennes de 1951, 1967,1978,1987 et 2015

*1951 :  on voit bien devant la résidence un parterre de forme ovale. A droite de la résidence les bâtiments qui servaient de bureaux principalement et probablement des salles de classe. Les terrains sont bien entretenus. C’est à ce moment que la résidence a commencé à accueillir des gosses en rééducation.
Il y a un terrain divisé en quatre « carrés » . C’est quelque part sur la gauche ou la droite  de cet emplacement que se trouve les deux serres (pour celles et ceux qui les ont découvertes).

*1967 : la vue aerienne de l’époque n’est pas fameuse, c’est tout ce que j’ai pu faire …
On voit cependant bien la trace du grand bâtiment d’accueil et celle du parterre de forme ovoïde qui se trouve tout juste devant celui-ci.

*1978  : tout semble normal. Quelques changements minimes  mais rien de probants. Tout semble « en état ».

*1987 : derrière la résidence un grand terrain rectangulaire semble avoir été tracé. Serait-ce l’emplacement d’un futur terrain de tennis ? On avait une vue sur l’arrière de la résidence.

>> plus de mission de vue aerienne du côté de la résidence n’a été faite depuis.

*2015 imprim écran google map : on voit nettement ce qu’il reste du terrain de tennis et on remarquera qu’à la gauche de celui-ci des bâtiments en préfabriqué ont été installés. (probablement peu de temps après 1987).
Voyons tout cela en diaporama :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’ensemble aurait été reconverti en préventorium puis en centre de réeducation, dans les années 50

L’entrée se fait en effectuant une petite promenade dans un  petit bois qui n’est plus entretenu, avec des branchages qui surplombent des sentiers qui ont quasi tous disparu  sous la végétation galopante. Des ronces qu’il faut écarter pour arriver en vue d’une s&érie de bâtiments qui devaient contenir des bureaux ou des classes.
Le Château qui se dégage est dans un tres bel état et sa blancheur éclatante.
Mon oeil regarde partout, chaque petit détail. Un escalier en colimaçon, les deux « tours » dont les toitures en tuiles grises sont surplombées de quatre pics ou « pointes », des gouttières avec des motifs d’animaux, aux étages supérieurs des zincs avec des motifs d’animaux  etc …. bref tant de details qu’on aime découvrir.

J’ai d’abord aimé en faire le tour pour mieux l’apprécier, m’approprier chaque détail.

Les premières pièces du rez-de chaussée sont remplies d’objets les plus divers ; panier percé, poupée, recettes de cuisine, petit mobilier, jouets, ballons etc …
Puis arrive la pièce majeure de cette visite ; un superbe escalier tournant en bois sculpté.
Le prendre en photo en entier n’est pas chose facile, comme le griffon sculpté qui se trouve en bas de l’escalier. (le griffon a parait il été volé depuis … durant l’été 2015)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de voir l’escalier plus en détail  et admirer les jolies tapisseries  que vous trouverez aux murs montant à l’étage ? Cliquez donc sur le lien en gras ici : >>> escalier

Avant d’aller visiter les pièces du rez-de-chaussée, je fais une incursion dans le hall d’entrée de la résidence. Sur le mur trône une belle tapisserie

Résidence Gryffondor 2015
Résidence Gryffondor 2015

J’entre maintenant dans une grande salle qui a du être la salle de repos , de loisir et probablement salle à manger, car la cuisine se trouve tout juste à côté.
Dans la salle de loisir trône une énorme cheminée blanche. Elle est vraiment impressionnante et surtout fort jolie et j’ai aimé m’attarder pour regarder attentivement les petits détails .

Résidence Gryffondor 2015
Résidence Gryffondor 2015

Il reste la télévision, un brancard, un lustre. Pas grand  chose mais on se plait à imaginer la vie qu’il y avait ici (et le bruit) car nous sommes dans une résidence qui a acceuilli nombre de gosse …
Une tentative de restauration avait débuté mais a été avortée et depuis les bâtiments sont restés ainsi.
Un film aurait été tourné dans cette résidence.
Envie de voir cette salle ?  Cliquez donc sur le lien en gras ici : >>> salle de loisir

La cuisine m’a réservé des surprises. Je ne m’attendais pas à voir une telle batterie avec encore de nombreux ustensiles.

Résidence Gryffondor 2015
Résidence Gryffondor 2015

Envie de voir la cuisine en diaporama ? Cliquez donc sur le lien en gras ici : >>> cuisine

L’étage lui réserve une surprise avec un cabinet médical où restent quelques objets et mobilier, dont une table de consultation.

Résidence Gryffondor - Chez le docteur
Résidence Gryffondor –
Chez le docteur

Envie de revoir le cabinet médical  en diaporama ? Cliquez donc sur le lien en gras ici : >>> cabinet médical

Il y a dans les étages bon nombre de portes menant à des chambres, des salles de détente ou trainent encore quelques jeux comme un ballon, une boite en fer blanc avec des pièces de monopoly etc … etc …
Envie de voir  les étages ? Cliquez donc sur le lien en gras ici : >>> dans les étages

Entre deux portes je remarque des escaliers qui doivent monter au grenier. Je monte les marches. Il fait fort chaud ici.  Je remarque qu’un squatteur a du habiter ici quelques temps. Je remarque aussi un ancien nid de guêpes …
Envie de voir le grenier ? Cliquez don csur le lien en gras ici : >>> grenier

L’endroit est tres vaste, d’autres bâtiments s’y trouvent avec des salles qui devaient être des classes et aussi des bureaux et où reste encore (j’avais regardé au travers des fenêtres « fermées » …)  des jeux, des cahiers, des cassettes vidéo, des dossiers et quelques petits meubles.

Mais dans cet immense pars il y a d’autres bâtiments avec une cave ou des resistants auraient bien pu se cacher. Je n’ai pas à cette époque visité la cave.
Il y avait un terrain de sport et des serres, tout cela bien envahi par la végétation sur des sctructures bien rouillées.

Résidence Gryffondor 2015
Résidence Gryffondor 2015
Résidence Gryffondor 2015
Résidence Gryffondor 2015
Résidence Gryffondor 2015
Résidence Gryffondor 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je devrais y retourner à l’automne ou en hiver, lorsque la végétation sera moins dense et que je pourrai mieux admirer les structures de toutes ces serres.

Mais si vous désirez revoir les reportages de cette série sur la Résidence Gryffondor, vouspouvez aussi cliquer sur le lien en gras ici : >>> Résidence Gryffondor 2015

Vous y arriverez sur le dernier reportage et pour commencer par le début devrez donc dérouler l’ascenseur jusqu’en bas.

Bonne visite 😀

 

ps : une petite parenthèse récente (juin 2017) pour une personne qui est venue me demander l’adresse de ce site et qui à ma réponse (bonne recherche) m’en a voulu.
Cette personne fait des videos,  des tournages, etc, etc … en fait son gagne pain et il faudrait en plus lui donner des adresses d’endroit ou travailler ?

Madame Cecil  machin chose : vous pensez vraiment que la marmotte met le chocolat dans le papier alu ?  Et qu’en plus je vais vous donner les moyens de faire de l’argent , de vous nourir ?