3 597/365 – Autoportrait sportif

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et vous, faites vous du sport ?
En avez vous fait ?
Venez donc en parler dans un commentaire.

Il fut un temps où j’étais très sportive.
Dans mon adolescence avec une bande de copain(e)s, nous allions régulièrement le matin à l’ouverture de la piscine, profiter tous ensemble de ce plaisir.
Au début de ma vie de jeune adulte j’ai commencé à pratiquer l’équitation. Un an après j’ai acheté un ancien cheval de manège qui, devenu moins fatigué car moins monté s’est avéré un excellent choix.
Milady m’a procuré beaucoup d’années de pur bonheur en promenade, sur la piste extérieure et en manège mais également en concours nationaux de dressage où nous obtenions de tres bons résultats dans notre catégorie.
Une année je l’ai présentée à un concours pour lui faire avoir des papiers (je l’avais achetée bcp moins cher mais on me l’avait vendue sans ses papiers). Nous étions pas peu fière elle et moi d’avoir obtenu la 2ème place, sur 9 concurrentes et seulement 3 acceptées.
C’était aussi un temps où avec une copine on s’était acheté une raquette de tennis et où on allait louer un cours et taper la balle ensemble. Après, il m’arrivait, après le tennis, de sauter sur ma moto et d’aller monter ma jument.
Un petit peu d’athlétisme dans ma jeune adolescence, en activité le samedi matin, avec des potes.
Puis du vélo, surtout lorsque sur le tard j’ai du aller habiter un trou à la campagne pour survivre (avant de venir ici à Paris). A la campagne je roulais beaucoup, mais vraiment beaucoup en vélo et j’aimais cela.
Arrivée à Paris j’ai pratiqué du sport en salle puis cela devenant trop cher j’ai cessé d’y aller.
Ma santé ne me permet plus de sport , du moins de cette façon mais … j’aimerais pouvoir refaire du vélo, de la route. Lorsque ma situation sera améliorée, lorsqu’on m’aura enfin attribué un appartement , lorsque les finances redeviendront  … normales (si on peu appeler cela normal), j’aimerais me racheter un vélo (car le mien je l’ai deja aussi vendu …). Pour 100,00 € on devrait avoir quelque chose de convenable.
Ah oui … la pétanque j’adore. J’ai revendu récemment mes boules bleues de Marseille …

3 003/365 – De la Pitié Salpetriere à Alesia (partie 4)

Reprenons, voulez-vous, notre promenade entre la Pitié Salpetrière et Alésia.
Nous nous étions quitté en compagnie d’un chat …
J’emprunte une petite rue pavée … c’est parce qu’elle est pavée justement que je me suis dirigée vers elle.
Au coin du n°7 de la rue des Gobelins  l’artiste Miss Tic a laissé son emprunte.

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Miss.Tic - rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Miss.Tic – rue des Gobelins

Sur la façade opposée de ce même bâtiment un autre artiste a préféré laisser un message écrit.

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – rue des Gobelins

Lorsque je  me recule pour admirer le bâtiment dans son ensemble , il me fait penser à une ancienne usine ou alors un bâtiment qui a pu héberger des ateliers d’artistes. Pourquoi ? A cause de ses grandes vitres.
La Manufacture des Gobelins que nous avons quitté la dernière fois se trouvant à côté, mon impression pourrait être  bonne ou du moins se rapprocher de la vérité.

 

 

 

En revenant sur mes pas je m’intéresse de plus près à une grande entrée en fer forgée que j’avais croisée. Elle se trouve au n° 3 de la rue des Gobelins et se trouver fermée. Je me contenterai d’observer au travers des barreaux pour apprendre qu’au fond de la cour se trouve l’ Eglise Evangélique des Gobelins.

Vous voyez ce panneau, un de ceux que je vous avais décrit dernièrement.  Vous vous souvenez de son nom ?
Allez,  je vous le redis si vous avez oublié. C’est un panneau « histoire de Paris » ou appelé « panneau Pelle Starck » : du nom de son inventeur. Voyons voir les informations écrites dessus.

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - 3 rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – 3 rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - 3, rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – 3, rue des Gobelins

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La promenade continue vers le Boulevard Arago que j’emprunte en direction de Denfer Rochereau (qui se trouve bien, bien loin …).

En faisant bien attention, si vous vous y aventurez de ce côté (à pieds) … vous apercevrez sur le trottoir de gauche un équipement urbain richement décoré.
Je continue vers Denfer Rochereau en commençant très sérieusement à traîner la savatte. Bon Dieu, mais qu’est-ce qui m’a prit de vouloir rentrer à pied chez moi en m’aventurant par là bas ? J’ai mal aux pieds que Diantre !Rentrer dans cette boulangerie pour acheter de quoi tenir le coup jusque la maison ?  Ce serait tres tentant en effet mais je resisterai jusqu’au bout !

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Boulevard Arago
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Boulevard Arago

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En continuant mon chemin, quelques petits détails attirent mon regard comme : ce commerce où ne se trouve aucun marchand.
Hein, quoi  ….. 😉
Ce sont des grandes vitrines en fait, de très grands distributeurs automatiques., un nouveau genre de commerce qui a commencé à fleurir dans la capitale. Il y en a quelques uns qui ont ouvert au cours de l’année 2015 et proposent  des produits comme des boissons, des snacks salés et sucrés, des repas rapides qui peuvent être pris sur le pouce …

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau

Un ancien restaurant/bar à vin qui proposait de la cuisine traditionnelle française qui, si on enlevait une lettre de son enseigner serait rebaptisé d’une drôle de façon 😉
L’amant du sud, en plein Paris … pourquoi pas après tout 😀

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau

Un petit peu plus loin je résiste difficilement à l’envie d’un autoportait (que vous verrez demain)

Toujours sur le Boulevard Arago (qui est bien trop long pour des pieds fatigués) et au croisement de celui-ci et de le rue du Faubourg Saint Jacques je me suis encore arrêtée quelques minutes.
S’y trouve une bien jolie façade et j’apprendrai que c’est , clic ICI pour des informations >>>  la Faculté de Théologie Protestante.

Elle est voisine de la Prison de la Santé qui se trouve derrière,et une petite rue, la rue Messier fait office de frontière 😀

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Faculté de théologie protestante de Paris
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Faculté de théologie protestante de Paris

Là je ne résisterai pas non plus au plaisir de la description de ce bâtiment. J’ai retrouvé sur internet des documents PDF sur lesquels je travaillais à la Mairie de Paris , lors de mes descriptifs de photographies et plus précisément lorsque je travaillais sur des bâtiments classés Monuments Historiques.
C’était un régal ce travail et extrêmement jouissif pour ma curiosité . Il n’a duré malheureusement que deux ans !
Mes sources sont donc de ce document PDF …

 » Au point de vue architectural, la faculté de théologie protestante de Paris est un ensemble de bâtiments implantés dans un vaste jardin comportant deux éléments de grandes qualités : un portail d’entrée, ouvert  dans un pan coupé constitué de deux colonnes toscanes supportant un entablement et un fronton triangulaire  orné d’une minerve, et un bâtiment principal présentant une façade composée de deux étages sur rez-de-chaussée et un niveau de comble dont la travée centrale est signalée par des pilastres à bossage et un fronton brisé. Sa façade présente un avant corps en saillie surmonté d’un petit campanile. La faculté de théologie protestante  a investi les locaux préexistants en 1879.  »

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau

En face de la Faculté de Théologie Protestante, sur l’autre côté du Boulevard Arago il y a cette superbe Eglise. En rentrant chez moi  et en m’informant sur internet j’apprendrai qu’il s’agit d’une Eglise privée qui se trouve sur les propriétés foncières des Sœurs  de Saint-Joseph de Cluny.
Un petit peu d’histoire en cliquant sur le lien ici >>> : sœurs Saint Joseph de Cluny
La fondatrice des Sœurs de Saint Joseph de Cluny s’appellait  clic ici >>> : Anne-Marie Javouhey 

Est dite Bienheureuse.
La Chapelle a été contruite par l’architecte Lebreton et est de style néo-gothique inspiré du 13ème. Elle possède des autels dans l’abside et aux extrémités des transepts avec de nombreux vitraux latéraux. Elle est du XIXème. (source le patrimoine religieux).

Je commence à boitiller car j’ai réellement mal aux pieds.
La Place Denfer Rocherau n’est plus trop loin maintenant, encore un petit  gros effort !
Après quelques minutes de repos nous reprendrons cette promenade pour une cinquième et dernière partie