3 194/365 – Pont de la Concorde – Aménagements berges de Seine rive gauche (partie 6)

Oh my gode !
Voià comment je terminais la partie 5 de notre promenade.
J’étais donc en bout du pont de la Concorde quand …

Pont de la Concorde
Pont de la Concorde

Mais ; que s’est-il passé à ce moment là ? Qu’ai-je donc vu ?

Pas moins de dix pompiers faisant leur jogging, vêtus d’un mini short rouge échancré sur le haut des cuisses  et courant, vers moi ❤
Quoi de plus normal, allez vous me dire, de commencer à me sentir , comment dire … euhhh, toute chose, non ?
Je chantais déjà chabadabada, chabadabada …..je voyais le ralenti ….
Imaginez donc votre auteur courant (son 7G grippé à sa main), les cheveux au vent (sous son bonnet), chaussée de Dr Martens (couleur tatoo), le sourire aux coin des lèvres et les pompiers arrivant dans leur tenue plus que craquante tout cela non pas en bord de mer mais sur les quais de Seine, dans la ville la plus romantique au monde et chabadabada, chabadabada … ❤

Après avoir prit une photo (qui est floue compte tenu de mon émotion), compte tenu de mon état cardiaque, je me suis accoudée à un petit mur pour regarder la Seine et reprendre mes esprits.

L’architecture des immeubles environnants est assez particulière

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je suis rive gauche, les berges de Seine de ce côté sont aménagées pour le plus grand plaisir des joggeurs, des touristes et des simples promeneurs.
J’avise des bancs près de tables de jeux et me repose quelques minutes, le temps de prendre un petit déjeuner.
Les émotions matinales … 😉 cela donne faim 😀
yoshimiparis-photographiecopiei7d_0959-42Je vous propose de visionner mes différentes prises de vue de l’aménagement des berges de Seine rive gauche dans le diaporama suivant

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Clic sur le lien en gras pour voir d’autres photographies de cet aménagement des berges de Seine rive gauche : ici >>>>    Franklin Azzi , architecture

Après quelques centaines de mètres je remonte vers les quais du côté Musée d’Orsay et me dirige vers le quai Anatole France, puis la rue Bonaparte que j’emprunterai jusqu’à Saint Germain des Prés, fatiguée, une fois de plus mais cette fois-ci avec un petit quelque chose dans le ventre.

Cycliste Quai Anatole France
Cycliste Quai Anatole France

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 1
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 2
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 3
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 4
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 5

itineraire promenade de la fiac 2016 jardin des Tuileries par la place de la concorde aux quais de seine rive gauche
itineraire promenade de la fiac 2016 jardin des Tuileries par la place de la concorde aux quais de seine rive gauche

Bus :  24,  27,  39,    68,  69,  72,  73,  84, 95,  N 01, N 11,  N 12,  N 13,  N 24

RER : C – Musée d’Orsay

Métro : 1 – 8 – 12 : Concorde
1 : Tuileries

Publicités

3 192/365 – Fiac 2016 hors les murs Place Vendôme L’arbre Ugo Rondinone (partie 4)

Nous nous étions quittés à la sortie du Jardin des Tuileries alors que je me dirigeais d’un pas rapide vers la Place Vendôme en espérant que les candélabres soient encore allumés et que je puisse profiter de la lumière que je désirais avoir.
Il faut croire que les Dieux étaient avec moi car j’avais à peine terminé mes prises de vue que les lumières se sont éteintes et que le ciel nuageux a fait place à cette ambiance si particulière du jour qui se lève.

J’aime vraiment la FIAC « hors les murs » avec les oeuvres d’art exposées dans divers coins de Paris et chaque année je viens donc au Jardin des Tuileries et parfois après ici même à la place Vendôme pour découvrir ce qui s’y trouve.
Si l’année du sestoy de Mac Carthy était entrée dans les annales en 2014 , cette année j’avais le plaisir de retrouver les arbres de Ugo Randinone.
En effet ; en 2010 je m’étais rendue bien avant le lever du soleil et par un matin vraiment glacial au Jardin des Tuileries et l’arbre de Ugo Randinone se trouvait en plein centre d’un bassin, la lune se couchait … c’était sublime. Je shootais encore avec un petit appareil de poche numérique.
Regardez plutôt : clici sur le lien en gras ici  : l’arbre Ugo Rondinone Fiac hors les murs 2010 jardin des Tuileries 

Cette année le spectacle que donnaient les arbres d’Ugo Place Vendôme était vraiment très beau dans le jour qui commence à se lever.

L'arbre d'Ugo Rondinone Place Vendôme - Fiac 2016 hors les murs
L’arbre d’Ugo Rondinone Place Vendôme – Fiac 2016 hors les murs

Le jour précédent j’étais venue en pleine journée avec mon petit appareil phoro de poche, pour me rendre compte de ce que cela donnaoit en plein jour.
C’étai pas mal aussi 😀

L'arbre,Ugo Rondinone,Fiac 2016 hors les murs,Place Vendôme
L’arbre,Ugo Rondinone,Fiac 2016 hors les murs,Place Vendôme

La colonne de la Place Vendôme était encore en restauration il y a quelques mois. Elle est maintenant toute propre …
Deux plans serrés pour clore cette 4ème partie de la promenade que j’ai voulue courte, car les deux suivantes nous allons beaucoup marcher  😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 1
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 2
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine : >>>  partie 3

3 191/365 – Fiac 2016 hors les murs au Jardin des Tuileries (partie 3)

Pour la troisième partie de notre promenade (qui sera longue, car j’ai encore beaucoup marché) je resterai encore au Jardin des Tuieries pour vous montrer comme proposé lors de la dernière publication les oeuvres sous une autre lumière.
Pour revoir les deux premières publications, il vous suffit en fin d’article, de cliquer sur les liens en gras.

Le ciel de ce petit matin, lorsque le soleil s’éveillait, était teinté de rouge, d’orange, de mauve. Maintenant qu’il commence à faire clair les couleurs commencent elles aussi à s’estomper pour fair eplace à un ciel nuageux mais partiellement dégagé.

Je reviens donc vers l’allée centrale du jardin pour voir de plus près une structure métallique assez particulière. Elle est composée de trois éléments qui sont des sommiers de matelas métalliques.
La vue d’ensemble (voir la partie  2 de la promenade  et cliquer sur le lien en gras partie 2 en fin d’article) m’a laissée sceptique.  Puis, j’ai eu l’idée de faire ces vues ci
Dormez, dormez, je le veux 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il faut aussi sortir de la zone rectiligne de l’allée centrale et emprunter les allées secondaires.
De loin , une couleur jaune canari ressort fortement au travers des feuilles de couleur automnale des arbres. Pour moi cde n’est qu’une forme rectangulaire tres colorée , sans plus. Mais je vais essayer d’en faire quelque chose …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je me dirige maintenant vers une sortie latérale, celle où se trouve l’Armadillo Tea Pavillon de Ron Arad qui commence à reçevoir les premiers visiteurs. En arrivant au petit matin je la voyais comme la carapace d’un escargot. Du moins, c’est ce à quoi elle m’a fait penser.
De dedans j’ai pensé à l’entrée de ce pavillon comme le cadre d’une peinture qui montre un jardin en automne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je sors du jardin pour traverser la rue de Rivoli et me diriger vers la Place Vendôme. En cette heure qui reste matinale, une cohorte de Rom munies de leurs fausses pétitions à signer dans le seul but de vous soutier de l’argent, sort du jardin aussi , probablement chassée par un des gardiens.

Place Vendôme j’irai voir des arbres. Il faut que j’accélère le pas et arriver avant que les candélabres ne s’éteignent.
Je vous montrerai tout cela lors de la prochaine publication, d’ici quelques jours.
A bientôt 😀

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine :  >>>>  partie 1
De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine :  >>>>  partie 2

3 190/365 – Lever de soleil sur l’Obélisque de la Concorde et injonctions paradoxales au jardin des Tuileries (partie 2)

Arrivée au bout du jardin je discute quelque peu avec le gardien pendant que son chien aboie comme un demeuré dans la voiture .

Jardin des Tuileries au petit matin
Jardin des Tuileries au petit matin

Dilemme …..
Je vois les Champs qui s’éveillent , l’Arc de Triomphe tout au loin.
Je sors du jardin des Tuileries pour aller déambuler vers les champs qui commencent à s’éveiller …

Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin
Obélisque place de la Concorde au petit matin

Ou je reste ici pour continuer à voir les oeuvres de la Fiac ? (je dois également penser à aller Place Vendôme).

Bon ; le choix est tout de même vite fait ; je suis venue pour la Fiac 2016 hors les murs et elle ne dure que le temps du weekend.  Je fais donc demi-tour pour reprendre l’allée centrale et voir les oeuvres sous une autre lumière. Maintenant le jour va se lever vite et la lumière va changer tout aussi vite.

Aujourd’hui, on va faire court et propre et simplement admirer injonctions paradoxales sous une autre lumière

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De la FIAC 2016 par la Place de la Concorde aux quais de Seine :  >>>>  partie 1

4 décembre , le jour de la publication de cet article … Je le dédie à mon frère qui est né un 4 décembre et qui est « parti » depuis trop longtemps déjà.

3 189/365 – Du Pont du Carrousel au Jardin des Tuileries et la FIAC 2016 (partie 1)

Nouvelle promenade 😀
Le temps de quelques publications, je vous emmènerai du Pont du Carrousel (au petit matin) en passant par le jardin des Tuileries  (et la FIAC 2016), puis la place Vendôme (toujours pour la FIAC 2016) en continuant ensuite par la Place de la Concorde, le Sénat, et les quais de Seine (côté Musée d’Orsay).

Mettez des bonnes chaussures de marche, prenez du café et pourquoi pas un petit déjeuner avec vous et, en route 😀

Lorsque je descend à l’arrêt de bus au Pont du Carrousel, il est plus tôt que lors de notre dernière promenade.
En ce moment il fait encore noir. Les lumières des candélabres donnent à la ville et au pont que je traverse une allure fantômatique que j’apprécie.  De très rares automobiles traversent Paris qui est encore endormie et j’écoute le silence qui m’entoure.
Un des rares moments où on me fiche la paix, et que j’apprécie grandement

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je me dirige vers la Place du Carrousel et tourne à gauche en direction du Jardin des Tuileries.
Hier j’étais venue découvrir les oeuvres de la FIAC 2016 exposées  dans ce très beau jardin , repérer les endroits où se trouvent celles que j’ai envie de photographier pour ne pas avoir de problème à les retrouver dans la pénombre matinale du lendemain.
Je pourrai alors les photographier dans le soleil levant en espérant que le ciel soit un petit peu dégagé quand même …

Il est encore fort tôt, l’heure à laquelle on peut parfois voir des hommes, telles des ombres sortir des fourrés où ils avaient donné rendez-vous à d’autres hommes pour des rencontres furtives … le lieu est connu pour .

Une première oeuvre s’offre à ma vue dans la pénombre.  Il s’agit de Injonctions paradoxales  de Vincent Mauger , le louvre éclairé en arrière plan
Je vous la montrerai plus en lumière dans un autre moment de notre promenade partagée. En attendant, pour en savoir plus sur cette oeuvre et sur l’artiste, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en gras ici : >>>> Injonctions Paradoxales, Vincent Mauger, Fiac 2016 hors les murs , Jardin des Tuileries

Injonctions Paradoxales,Vincent Mauger
Injonctions Paradoxales,Vincent Mauger

Je continue à marcher dans l’allée centrale ou cette fois-ci je vois le Cubikron, une oeuvre de Eric Baudart,  que nous verrons sous une autre lumière plus tard.

Pour en savoir plus sur cette oeuvre, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en gras ici : >>>> Cubikron, Eric Baudart, Fiac 2016 hors les murs, Jardin des Tuileries

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans un autre coin du jardin, plus vers le côté de la Place Vendôme se trouve une sorte de demi coquille dans laquelle on peut s’installer quelques instants si on le désire. Il s’agit de Armadillo Tea Pavillon, une oeuvre de Ron Arad. Pour en savoir plus sur cette oeuvre, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en gras ici : >>>> Armadillo Tea Pavillon,  Ron Arad, Fiac 2016 hors les murs, Jardin des Tuileries

Armadillo tea pavillon,Ron Arad,Fiac 2016 hors les murs,jardin des Tuileries
Armadillo tea pavillon,Ron Arad,Fiac 2016 hors les murs,jardin des Tuileries

Je suis maintenant du côté de l’entrée Place de la Concorde. Je me retourne pour voir un ciel qui commence à devenir clair sous le soleil levant.

Jardin des Tuileries au petit matin
Jardin des Tuileries au petit matin

Nous continuerons la promenade lors d’une prochaine publication.
Merci de votre visite

3 187/365 – De la rue de Nesle à l’Institut de France – (partie 5)

Nous voiçi sorti vivant de ce coupe gorge 😀

coin Impasse de Nevers et rue de Nesle
coin Impasse de Nevers et rue de Nesle

Le n° 13 de la rue de Nesle est une maison ancienne fort intéressante. (c’est celle du bout du coupe gorge, vous vous souvenez ? Celle qui fait l’angle avec la rue de Nesle, ci-dessus .
Elle est du XVIIème siècle issue du lotissement des terrains des pères Augustins (1620). La porte cochère est composée de vantaux de bois anciens, ancres métalliques et bandeaux prononcés.
Ceux qui y habitent ont chez eux une cour pavée qui parait il est assez pittoresque (il y a un puits, des escaliers à rampe en fer forgé … au fond de cette cour se trouve le vestige d’un monument historique et classé « un vestige d’une tour de l’enceinte de Philippe Auguste »). Cette maison possèderait d’ailleurs un souterrain qui la reliait avec la Tour de Nesle et le Palais de la Reine Blanche.

> >> je vous invite très sincèrement à cliquer sur le lien en gras ici >>> la tour de Nesle,  lieu de débauche au centre de Paris

Ce site est une pure M.E.R.V.E.I.L.L.E ! Je viens de le découvrir en cherchant des infirmations sur la tour de Nesle, sur la Reine Blanche …. Ce site raconte de manière fort agréable l’histoire.
Mais je vous préviens, concernant la tour de Nesle, la Reine Blanche ; c’est tres tres sexe, sanguinaire, on parle de gens bien né homosexuel, de femmes délaissées et trompées qui ne recoivent pas de sexe … qui s’ennuient probablement et vont rechercher ailleurs ce qu’elles ne recoivent pas ou plus de leurs epoux.

>>> je comprends mieux maintenant l’histoire de ce souterrain qui reliait la maison (voir photographie du haut) avec la tour de Nesle et le Palais de la Reine Blanche.
Mais voyons ; ce terrain appartenait aux Augustins …. il y avait du sexe à gogo du côté de la Tour de Nesle. Pourrait on OSER croire queue  que ? Rhooooooooooo 😉

Vite, j’emprunte la rue de Nesle, plus large, plus lumineuse  aussiLa rue de Nesle est habitée de maisons anciennes du XVIème, XVIIème et XVIIIème siècle. Un hôtel joliment coloré
Je tourne à gauche dans la rue Dauphine où, dans une galerie, un homme masqué me regarde (à qui je tirerai la langue d’ailleurs).

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Puis je continuerai en direction du quai de Conti

bouquiniste Quai de Conti
bouquiniste Quai de Conti

Quai de Conti que je longerai jusque l’Institut de France pour reprendre doucement la route de la maison.

Institut de France
Institut de France
Institut de France
Institut de France

Mais … au final je prendrai la rue Bonapaparte jusque St Germain , je passerai devant le Café de Flore, la brasserie Lipp ou je shoote sauvagement deux serveurs à qui plus tard je demanderai de poser pour moi ainsi que leur autorisation de publication .

café de Flore
café de Flore

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 1
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 2
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 3
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 4

itineraire promenade quartier saint germain l'auxerrois
itineraire promenade quartier saint germain l’auxerrois

BUS  :  24, 27, 21
39, 38
95, 96
N12, N13, N11, N24, N122, N15, N16, N14, N21, N22,
69, 67,
72, 76, 70, 74, 75,
81, 85,
58,

Métro  :  Lignes : 4 – Cité , Saint Germain des Prés
7 –  Pont Neuf

Vous remarquerez que Paris est magnifiquement bienb désservie en transport en commun. Pour ma part je suis très loin de me plaindre et ravie dans le choix.
Alors ; laissez donc votre voiture au placard et prenez les transports en commun pour moins de pollution (et d’embouteillage) en ville 😀

3 185/365 – L’impasse de Nevers (partie 4)

Rappelez-vous, je terminais la précédente publication par un de mes jurons favoris en vous promettant une belle surprise bien glauque 😀

Allez, venez, suivez moi donc …. mais voyons, n’ayez pas peur  …. Nous allons LA … un nouveau coupe gorge 😉

impasse de Nevers
impasse de Nevers

Avant d’avancer on va d’abord revenir en arrière , quoi de plus normal, non ?
L’impasse de Nevers passe sous la voûte centrale de ce superbe immeuble en briques rouges

Pont Neuf
Pont Neuf
impasse de Nevers
impasse de Nevers

 

 

L’entrée de cette impasse est tout bonnement époustouflante. Un arche monumental, un très grand passage voûté sous immeuble.
Lorsqu’on passe dessous et qu’on prend la peine de lever les yeux on se dit (mon juro favori que vous devez connaître maintenant)
Voyez plutôt : sous cette grande voûte on peut y lire un poeme de Claude Le Petit (1668), un poète libertin qui, à l’âge de 23 ans fut brûlé en place de Grèves sans avoir achevé un livredu doux nom « le bordel des muses ».

 

Nous voyons donc un poeme écrit en vieux français

– La traduction (vous voudrez bien donc me corriger s’il y a des erreurs) est la suivante :

Toi qui va les guêtres traînant
Au long des quais de la rivière
Lis ces vieux vers écris au temps
Où ce beau coin de ton Paris
N’était plus qu’une fondrière
Indigne du bon roi Henry

Faisons ici renfort de pointes
Ce chemin nous  mène au Pont Neuf
D’un bon régal de nerf de bœuf
Saluons ces voûtes mal jointes
Vraiment Pont Neuf il fait bon voir
Que vous ne vous daigniez mouvoir
Quand les étrangers vous font fête
Savez vous bien nid de filous
Qu’il passe de plus grosses bêtes
Par-dessus vous que par-dessous

Pourquoi nous faites vous la morgue
Avec  ….. Votre nouveauté
Pont en cent endroits rajusté
Tout ainsi qu’un vieux soufflet d’orgue
Vous qui faites compassion
A la moindre inondation
D’où vous vient cette humeur altière
Est-ce à cause que vous avez
Cent égouts dans votre rivière
Et plus d’estrons que de pavé

Claude le Petit

 

Sans pied, à main levée, mon objectif 18-250 mm de Sigma couplé à mon 7D fait des merveilles … ❤

poeme de Claude le Petit
poeme de Claude le Petit

Nous allons donc (car vous me suivez, j’en suis certaine 😀  emprunter ce magnifique coupe gorge sans peur et sans crainte , marchant droit et fier, sans avoir peur d’être pris en sandwich par une bande de sacripans venant d’un côté et une autre bande arrivant de l’autre ….. car aucune échappatoire n’est possible 😀

impasse de Nevers
impasse de Nevers

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras

Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 1
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 2
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 3

3 184/365 – Du Pont au Change en passant par le quai des Orfèvres jusqu’au Pont Neuf – (partie 3)

Etant toujours en vie après être passée par le dernier bar avant la fin du monde, et avant de traverser le Pont au Change, j’ai envie de refaire un tour plus rapide dans le quartier qui est ma foi, très agréable. Nous sommes toujours dans le 1er arrondissement de la capitale (je pourrais peut-être caresser le rêve d’habiter un des logements sociaux  qui feront partie du nouveau projet immobilier de la SAMAR >>> Mr Brossat ?   😉  )

Nous sommes proche de la Tour St Jacques et de l’Hôtel de Ville de Paris, proche de la rue de Rivoli, à côté de la Seine avec ses superbes points de vue … ❤ (soupirs)

Et pour l’instant je suis rue des deux Boules et mon esprit ne peut s’empêcher de penser à , vous voyez ce que je veux dire, hein ? D’autant plus qu’un petit hôtel s’y trouve ….

rue des deux boules
rue des deux boules
rue des deux boules
rue des deux boules

au milieu de cette rue je lève les yeux sur un balcon bien garni. Il y a du y avoir une fête, un anniversaire ou alors les habitants ont des enfants qui aiment faire d ela décoration et des bricolages.
La façade a un certain attrait ; regardez plutot

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un regard vers la rue Saint Germain l’Auxerrois et je le dirige vers le Pont au Change.  (en fait le Pont Saint Michel de ce côté)
Il n’y a pas une belle lumière sur la plus vieille horloge publique de Paris qui se trouve sur une des façades du Palais de la Cité .
D’ailleurs je traverserai d’un pas rapide l’Ile de la Cité pour me rediriger vers le Pont Neuf en passant par le boulevard du Palais et oh … je suis passée devant le fameux 36 quai des Orfèvres …
Je reviendrai prochainement dans le quartier , un petit matin lorsqu’il y aura moins de monde, pour vous en montrer ma vision 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La promenade qui longe le quai des Orfèvres est agréable, avec une belle vue sur le Pont Neuf et le nombreux bâteaux et péniches qui sont amarrés au quai.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’arrive en bout de quai, mon regard se porte sur … oh  putain de bordel de m…e   D.I.A.N.T.R.E  qu’est-ce-que c’est que ce binz ? Je DOIS aller aller par là !

Pont Neuf
Pont Neuf

Vous saurez ce qui s’y trouve.
Et je suis en train de rire sous cape, car je sais que vous allez me dire que je vous emmène encore dans des endroits glauques 😀
Mais vous le verrez à la prochaine publication .

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 1
Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>  partie 2

3 183/365 – Autour de la SAMAR jusqu’au dernier bar avant la fin du monde – (partie 2)

Nous continuons aujourd’hui la promenade commencée il y a quelques jours à peine.

Après avoir traversé le pont des Arts , j’avais emprunté le Quai du Louvre en direction de la SAMAR.
J’avais envie de voir où en étaient les travaux, s’ils avaient repris (pour la partie qui avait du arrêter à cause du enième procès)…

Je suis maintenant Quai de la Mégisserie et rue du Pont Neuf je remarque une façade qui m’intrigue.
L’enseigne imposante porte la marque de Luis Vuitton, c’est le siège du malletier qui se trouve installé là. De grandes baies vitrées donne à cet ensemble une impression colossale.

Luis Vuitton - malletier
Luis Vuitton – malletier

Mais pour l’heure, c’est la SAMAR qui m’intéresse.
Si les travaux de grand hôtel de luxe qui prendra place à l’endroit de l’ex magasin principal de la SAMAR sont toujours en cours, en revanche il me semble que les travaux tant décriés du côté de la rue de Rivoli semblent stoppés, une fois de plus. Du moins et à l’heure actuelle, je ne sais pas si le chantier a pu reprendre.

Coin rue de la Monnaie - rue Baillet
Coin rue de la Monnaie – rue Baillet

Lorsque j’emprunte une petite rue, la rue Baillet , un trou béant entouré d’une palissade laisse présager que la suite des travaux est en « attente ». Les vieilles maisons qui se trouvent rue de l’arbre sec ont fait couler beaucoup d’encre. Pour l’heure, elles sont debout et bien protégées.

Rue de Rivoli, le soleil matinal illumine la belle façade (encore debout) d’un des anciens magasins de la SAMAR

LA SAMAR rue de Rivoli
LA SAMAR rue de Rivoli
LA SAMAR rue de Rivoli
LA SAMAR rue de Rivoli

Je tournerai dans le coin, entre la rue de Rivoli, la rue Boucher, rue des Bourdonnais. Je profite de ce moment matinal où la ville est encore endormie et où ne circulent que très peu de véhicules pour me promener à mon aise.
Quai de la Mégisserie je passe devant l’oisellerie bien connue mais que je n’apprécie guere pour vendre ses animaux qui restent dans des boîtes vitrées, sur de la paille synthétique, dans l’attente d’un hypothétique acheteur.
Regardant au travers de la vitre , je remarque le regard porté d’un pett chien dans ma direction, il a un regard déterminé, il doit avoir du caractère  😀

oisellerie du Pont Neuf
oisellerie du Pont Neuf

Me perdant vers l’avenue Victoria (le nom avenue est pompeux je trouve même si elle est bordée d’arbres.
Je m’esclaffe lorsque je vois le titre d’un établissement
Il porte le doux nom de « dernier bar avant la fin du monde »
Intriguée je m’approche et purée …  il me donne envie d’aller y faire un tour un de ces quatres (des amateurs pour m’y accompagner ? )
Vous pourrez y boire une dernière bière, y faire des rencontres transhumaines, passer un blind test spécial « geek », voire prendre un verre en terrasse dont la palissade a entièrement été réalisée en colosse floral de la planète X.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je resterai encore un petit peu dans le quartier pour me diriger ensuite vers le Pont au Change … mais ce sera pour le prochain épisode de notre promenade)

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

Dans le quartier Saint-Germain l’Auxerrois : >>>> partie 1

3 164/365 – Quartier Saint Lambert Rue Santos Dumont (partie 3)

Nous quittons ce petit coin de paradis pour revenir à la rue Santos Dumont et emprunter le sens interdit (aux voitures) 😀

32 rue santos dumont
32 rue santos dumont

La promenade dans le quartier Saint Lambert se termine aujourd’hui. Elle aura été courte (en nombre de publication) mais je l’ai faite un matin , après le café  car j’avais envie simplement de profiter du soleil, du calme avant les grandes chaleurs que nous avons connues cet été.
Dans cette rue se trouvent quelques maisons au cachet particulier. C’est une rue avec de petites maisons ou petits immeubles à deux étages en général, la plupart sont anciennes et possèdent des éléments d’architecture qui valent qu’on s’y intéresse.
Comme au coin de la rue antos Dumont et de la rue Franquet. Un immeuble où se trouve sur le toit une ballustrade . Alors , est-ce que cet élément a été rajouté après la construction ? J’ai effectué des recherches sans trouver.  On verra au rez-de-chaussée des grilles qui doivent être d’origine à la construction.

1 rue Franquet
1 rue Franquet

Aux numéros 18, 20, 22  et 24 de la rue Santos Dumont, 4 immeubles
Les n°s 22 et 22  semblent faire partie d’un ensemble appelé à être soit détruit, soit réhabilité.

24 rue Santos Dumont
24 rue Santos Dumont
22 rue santos dumont
22 rue santos dumont

Au n°20 je me suis intéressée à ces 4 marches qui mènent  à une porte qui doit ouvrir directement à la pièce d’habitation principale.

20 rue Santos Dumont
20 rue Santos Dumont

le n° 18 quand à lui est assez détonnant par rapport aux autres maisons de la rue. Ses propriétaires (selon un habitant du coin) n’y passeraient que quelques mois par an.

18 rue Santos Dumont
18 rue Santos Dumont
18 rue santos dumont
18 rue santos dumont

Pour l’ensemble de ces habitations j’ai effectué des recherches dans des documents relevant du patrimoine je n’ai absolument rien trouvé concernant la date de construction, l’architecte etc …

Il commence à faire faim. Le café du matin ne suffit plus. Le ventre crie famine et il est déjà près de 11 heures. Du café, je passerai directement au poulet du dimanche 😉
Un regard sur l’enfilade de maison et je repars chez moi où Eos doit bien sagement m’attendre, couchée dans les plumes .

rue santos dumont
rue santos dumont

 

 

itineraire promenade quartier saint lambert
itineraire promenade quartier saint lambert

BUS : 62 – 95 – 89

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

Quartier Saint-Lambert : >>>>  partie 1
Quartier Saint-Lambert : >>>>  partie 2