915/365 – Sanatorium de Dreux – Urbex

Nous terminerons aujourd’hui notre visite au Sanatorium de Dreux par  : le Pavillon « Préventorium Maurice Violette », qui fut ouvert en mai 1931 et dont la capacité se portait à 300 places en 1939, après la construction du pavillon pour enfants et d’un lazaret.
Lorsqu’on se retourne pour avoir le pavillon dans notre dos, nous apercevons au bout d’une longue allée un des pavillons d’entrée, par lequel nous sommes ressorties.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous retrouvant sur la route et marchant un demi kilomètre pour nous retrouver devant la maison de repos pour jeunes femmes et jeunes filles devant lequel nous avions garé la voiture.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Alors  effectivement, ce spot est nommé de son vrai nom. Lieu mythique et connu de tous les urbexeurs  (des autres également).
L’entrée :  personne ne le cache qu’elle est aisée, mais … à ses risques et périls, tenant compte que c’est un lieu d’entraînement : pour les pompiers, pour les membres du GIGN et qu’il peut y avoir des tirs « à balles réelles » ».

C’est un endroit peu sûr, très glauque, qui sent franchement mauvais et peu sécurisant.
Il ne fut pas mon spot préféré (comme vous le savez, mon dada en urbex ce sont les châteaux), mais je suis bien contente de l’avoir fait tout de même , pour y découvrir de mes propres yeux une architecture des années 1930.

Ce fut une journée de spot terriblement fatigante : nous avons du faire trois ou quatre spots dans la journée depuis l’heure où les poules se lèvent jusque tard après leur coucher 😀

ps : je pense que nous allons sous peu  nous inviter dans la maison des sept nains 😉

Belle journée de jeudi à tous mes visiteurs 😀

Publicités

912/365 – Sanatorium de Dreux – Sanatorium « Clinique Laennec »

La partie où nous nous trouvons aujourd’hui s’appelle Sanatorium  « clinique Laennec ».
C’est un ensemble de trois bâtiments (ouverts en 1932) d’une capacité totale de 400 lits (ce qui vous fait aisément imaginer la grandeur des bâtiments) !
Ils se nommaient respectivement

– Pavillon Pasteur
– Pavillon Calmette
– Pavillon Kosh
– Pavillon Villemin
– Pavillon Guersant
Le personnel de cette partie du sanatorium s’élevait à pas loin de 200 personnes.

Nous ne sommes pas allées dans tous, le soleil déclinant très vite et l’endroit très peu sécurisant.
Rappelez vous dans le 1er billet , l’endroit est un lieu d’entraînement divers et il y a des tirs à balles réelles (d’ailleurs des panneaux avertissent du danger de se promener dans cet endroit) !

Commençons par le pavillon d’entrée :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La clinique « Villemin »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le pavillon « Pasteur »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Belle journée 😀

911/365 – Sanatorium de Dreux – Maison de repos pour femmes et jeunes filles – Urbex

Depuis longtemps je n’étais pas intéressée particulièrement par cet endroit, car il n’est que ruine. On n’y trouve vraiment plus rien. C’est aussi un centre d’entraînement du GIGN, un lieu de jeu pour les fans de paintbollers, les pompiers viennent s’y entraîner, les graffeurs s’exercer et … les photographes  pratiquer leur passion 😀

Puis comme nous passions pas loin de là je me suis dit :bah oui vas y , ce sera l’occasion de le découvrir.
Alors : je n’aime toujours pas les sites Urbex qui ne sont plus que ruine et sur les murs desquels il n’y a que graffs. Mais, maissssssssssssss je ne suis pas mécontente du tout d’en avoir découvert l’architecture car là : j’AIME !

Comme tous les sanatoriums, à partir du moment où  furent découverts les médicaments pour soigner la tuberculose, celui-ci a vu son utilité décroître et il a  progressivement été abandonné.
En 1999 il a été racheté par la ville du même nom, pour la somme symbolique de 1,00 €

Le site fait près de 45 hectares ce qui est , reconnaissons le : gigantesque. Il se compose d’une dizaine de bâtiments. Nous ne les avons pas tous explorés. Arrivées avec la fin e l’après-midi, le soleil n’a pas tardé à décroître, ce qui ne nous a pas laissé suffisamment de temps pour tout explorer, mais ce qui a ravi nos regards respectifs , car la lumière était à tomber 😀

Sanatorium de Dreux 2014
Sanatorium de Dreux
2014

Nous ferons la visite en deux trois parutions et aujourd’hui nous allons commencer par une maison de repos pour femmes et jeunes filles, qui fut ouverte en 1935 et qui, à partir de 1955 devient un centre de cardiologie.

Sanatorium de Dreux 2014
Sanatorium de Dreux
2014

Vues extérieures du bâtiment

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans l’intérieur du bâtiment, j’ai aimé m’attarder sur quelques petits détails.

Sanatorium de Dreux 2014
Sanatorium de Dreux
2014

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le 31 janvier. Déjà ?
Comme le temps a passé vite.
Demain dimanche je suis à Vincennes pour le Prix de l’Ile-de-France. Roxane Griff présente. Mais c’est la reine au trot monté également, elle est à ce jour la jument française la plus richement dotée de l’histoire des courses !

Un bon weekend à toutes celles et ceux qui passeront par ici 😀

910/365 – Sanatorium de Dreux – Graffs au sanatorium

Lorsque je pars en exploration urbaine, j’essaie toujours de regrouper plusieurs sites. C’est-à-dire qu’avant de partir je choisis (avec la personne qui m’accompagne lors de ces sorties) un itinéraire permettant de faire plusieurs visites dans la journée .
C’est toujours très utile si l’on ne parvient pas à entrer sur un site. Parfois on rentre bien fatiguées car l’on a fait de 3 à 4 sites en une journée.

Sanatorium de Dreux Automne 2014
Sanatorium de Dreux

Le site est gigantesque, mais vraiment gigantesque et très glauque.

L’architecture est très, très intéressante en revanche. Architecture des années 1930. Mais elle, vous la verrez une autre fois. Vous vous douterez bien, après avoir regardé cette série de graffs que je n’en suis pas restée là.

Commençons notre visionnage du diaporama.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un excellent jeudi à tous mes visiteurs ❤