211/365 – Lac du bois de Vincennes – Marathon de Paris 2012

Quelle belle surprise ce dimanche matinal d’apprendre que le marathon  de Paris allait passer là, au lac 😀
Cela valait la peine d’attendre une petite demie heure de plus avant de rentrer à la maison.

Bois de Vincennes
28-10-2012
Marathon de Paris

Pas facile de shooter des gens qui bougent, aussi difficile que des oiseaux en vol 😉
Je baisse mon objectif vers les jambes et les mollets des coureurs en plein effort.

Bois de Vincennes
28-10-2012
Marathon de Paris

Je ne vais pas non plus me refroidir sur place à regarder les près de 4000 marathoniens. Alors je continue ma promenade, mais je change de plan.
Je vais suivre en sens inverse le trajet des marathoniens jusqu’au départ tout à côté du parc floral .
En chemin je croise le bout de la course. Des gens courageux qui prennent part au marathon en sachant que la course sera encore plus difficile pour eux comparée aux personnes qui ont un entraînement intensif.
On voit sur ces visages la souffrance, même après à peine un petit kilomètre.
Lorsque j’en croise un(e) je l’encourage et cela fait plaisir. Puis je croise la voiture balais, le dernier coureur que j’encourage encore plus vivement 😀

Et je rentre chez moi. Je n’ai certes pas eu le lever de soleil, mais celui-ci était encore très bas dans le ciel lorsque je suis arrivée au bois.
La lumière était superbe ..

Allez, d’ici deux trois semaines je suis presque certaine que j’aurai mon cadeau, un beau lever de soleil au dessus de l’étang. On aura bien avancé dans la saison et le soleil se lèvera plus tard. Il faudra juste que je parte très tôt, c’est-à-dire 6 heures du matin pour effectuer tout de même une bonne heure de route avec les transports en commun (trois changements quand même).

Bon mardi à toi lecteur qui passe sur ma page 😀

Publicités

210/365 – Lac du bois de Vincennes – nature

C’est toujours de ma cache derrière le grillage et près de la rive de l’étang que durant un très long moment je me suis crue dans une cour d’école. Quel ne fut pas mon plaisir de « regarder » les plantes qui m’entouraient. Que ce soit un simple brin d’herbe plus très vert, une graminée se balançant au doux vent d’automne ou le givre sur une feuille tombée d’un arbre.

Bois de Vincennes
28-10-2012
Bois de Vincennes
28-10-2012

J’ai un petit peu hésité avant de pointer mon objectif vers ces graminées. Le soleil pointait déjà le bout de son nez et se trouvait dans la partie supérieure gauche de mon objectif mais je me suis dit .. essayes, testes, joues sur la lumière, les isos.
Si tu rates, pas grave, c’est comme cela que tu apprendras.
Alors j’ai essayé. Je m’attendais à avoir des images brûlées ou très sombre, d’autant plus que mon fond c’était le lac et qu’à cette heure matinale il était d’un bleu profond mais bien sombre.
Alors j’ai le plaisir de vous montrer mes essais 😀

Derrière moi se trouvaient d’autres graminées. Une toute en  boule avait encore sa robe de                 bal couverte de perles de rosée.

Bois de Vincennes
28-10-2012

Une autre se balançait doucement au gré d’un léger souffle de vent

Bois de Vincennes
28-10-2012

En repassant le grillage j’ai remarqué sur une des allées deux drôles de flèches. J’ai alors demandé à une personne qui se trouvait là ce qu’elles pouvaient bien signifier. Il m’a répondu que ces flèches indiqueraient le sens de la courses aux coureurs du marathon de Paris qui n’allait pas tarder à passer.
Ohhhhh chic alors 😀 , quelle aubaine de les voir traverser ce site enchanteur. Cela valait le coup d’attendre une petite demie heure supplémentaire avant de penser rentrer à la maison. Mais je vous raconterai cela demain 😉

Que votre journée soit merveilleuse.

209/365 – Lac du bois de Vincennes gelée matinale

Puis j’ai eu envie de retourner où il y avait du givre au sol.  Pour cela j’ai dû passer outre un grillage en l’enjambant et me retrouver sur une petite parcelle de terre très près du rivage du lac.

Mais la lumière était si jolie, l’endroit si calme, reposant.

Quelques canards m’ont tenu compagnie puis s’en sont allé rejoindre un cygne solitaire et des hérons  se trouvant un petit peu plus loin.
J’ai vu mon premier vol de canard colvert mais la photo est comme pour celle de mes premiers cormorans. Je ne sais pas comment régler mon appareil pour avoir en photo un vol d’oiseau bien net. Mais de voir ce vol fut merveilleux.
J’étais en admiration devant des petites choses simples comme, admirer la nature sous les premières gelées, un brin d’herbe transi, des graminées bougeant sous un souffle de vent, une poule d’eau s’approchant de moi, la nature calme par ce petit matin d’automne.

Gelées matinales
Bois de Vincennes
28-10-2012

Je me trouvais dans ce tout petit espace que vous voyez juste ci-dessus et je m’amusais à photographier chaque petit bout de nature endormie avec tout le bonheur que je ressentais par ce moment vécu.
Mon regard se portait sur les petits rayons de soleil venant réchauffer la nature toute givrée.

Lever de soleil sur la nature givrée
Bois de Vincennes
28-10-2012

En me retournant j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de graminées. Même morte, la nature reste jolie. Je vous montrerai cela demain.

Bon début de semaine tout le monde 😀

208/365 – Lac du bois de Vincennes – gelées

Par chance  j’ai bien dormi, enfin un petit peu mieux que d’habitude (cela change).
Alors j’ai pris le café, j’ai abandonné EOS (qui ne dormait plus et avait terminé de manger) à son triste sort de chat de luxe et je suis sortie avec mon canon, un thermos de café chaud et mes céréales et du lait dans un sac j’ai mélangé le tout et je suis sortie. Il devait être un tout petit peu plus de huit heures. (9 heures , heure d’hier)
Le soleil était certes déjà levé mais j’ai eu beaucoup de chance avec mes deux métros que j’ai eu de suite. Arrivée à Vincennes pas de bol, le bus qui allait au lac ne circulait pas encore.
C’est donc à pieds que j’ai fait les 2 km restant avec un soleil toujours levant qui commençait à atteindre la tête des arbres. J’ai marché d’un pas rapide, pressée également de retrouver mes jeunes cygnes. Il y avait deux personnes qui leur avaient apporté des grands sacs de pains et c’était la pagaille entre tous les oiseaux.
Mais comme je venais surtout pour une belle lumière, j’ai laissé les oiseaux prendre leur petit déjeuner et me suis engagée autour du lac.

Les premiers vrais froids ont fait leur apparition ce matin et c’est pour me ravir. La nature sera jolie 😀

Bois de Vincennes
Premiers frimas
28-10-2012

La lumière était encore de toute beauté car le soleil n’était heureusement pas encore très haut. Je commençais à avoir un peu froid et faim aussi. Alors j’ai posé mes affaires sur un banc en plein soleil face au lac. J’ai alors sorti mon café chaud, j’ai versé le lait apporté dans les céréales aux noix de pecan et au sirop d’érable et j’ai pris mon petit déjeuner au calme, dans la nature avec les oiseaux, la brume sur le lac et le silence pour seules compagnies, ou presque 😀

ps : la suite de ma promenade pour demain

207/365 – Mon pont

Jeudi je fus déçue de mon pont en partie bâché, mais comme je n’avais pas encore utilisé mon 18-200 mm dessus j’ai tout de même prit une image de lui, une seule . Enfin une demie image car juste à droite il y a une grande bâche  qui se trouve juste en face des escaliers qui descendent sur l’île aux cygnes où je vous ai emmenés hier.

Pont Bir Hakheim
Paris – 25-10-2012

Pourquoi j’appelle le pont Bir Hakheim « mon pont » ? Tout simplement parce-que c’est le pont de Paris que je préfère et même si j’en aime d’autres 😀

Changement d’horaire ce soir. On devra reculer nos montres d’une heure, on dormira donc une heure de plus.
Hummmm si je dors toujours aussi mal comme depuis près de quinze jours et que je me réveille brutalement au petit matin, et qu’il fait encore nuit noire, il se peut que je me fasse violence et que je parte dire bonjour à mes cygnes 😉 , peut-être pourrais je alors les voir lorsque le soleil se lève.
Pour cela il faudrait  * que je dorme mal (facile)
* que le ciel ne soit pas bouché et que le soleil puisse briller (quitte ou double pour cette option)
* que je me lève donc même si je suis out (quitte ou double aussi pour cette option, surtout un dimanche)
On verra donc demain.

Très bon weekend d’automne à tout le monde qui passe ici, et n’hésitez pas à vous faire connaître et laisser trace de votre passage par un petit mot. Nous ferons tous votre connaissance 😀

206/365 – Lumière automnale

Hier comme la lumière sur Paris était jolie en fin d’après-midi, après 16 heures je suis allée faire une petite promenade.
J’ai alors prit le bus qui passe juste devant mon domicile pour me rendre en direction de la Seine. Je voulais marcher entre le pont Mirabeau pour aller retrouver « mon pont » le pont Bir Hakheim 😉
En descendant du bus je me trouvais très près du domicile de François Hollande où je m’étais rendue un jeudi matin le jour précédant son investiture et où j’ai pu prendre une superbe photo de lui.

Il faisait superbe et doux, un beau ciel bleu de fin de journée et un soleil qui avait déjà commencé à baisser sur l’horizon. J’étais à la station Javel et j’ai marché le long des quais en direction de mon pont 😉
Un petit bonjour en passant à la proue du France qui se trouve à Grenelle et j’arrive vite en vue du pont. Il y a des mariniers qui sont amarrés à l’année là bas. C’est un endroit calme où j’aime me rendre de temps en temps mais surtout en automne et ne hiver. Allez savoir pourquoi.
Un vieux marinier y promenait son vieux chien et nous commençons à parler tout naturellement. Il me parle de la guerre (Bir Hakheim est rappelez-vous en, une bataille qui a eu lieu durant la seconde guerre mondiale ) http://www.youtube.com/watch?v=_0NBzdjJ1zY
I
l me parle aussi de son ancien métier où avec sa femme ils transportaient des marchandises sur leur péniche .

Le temps passait et je l’ai poliment remercié de cette conversation puis suis allée voir mon pont
Quelle ne fut pas ma surprise de le trouver bâché à certains endroits et avec des barrières. Impossible de le shooter correctement.
Ce n’est pas grave, l’île aux cygnes est à mes pieds. L’île aux cygnes est une île artificielle de 850 mètres de long au milieu de la Seine. Un endroit avec différentes variétés d’arbres où les gens aiment se promener tranquillement, s’asseoir sur un banc et regarder les bateaux qui passent, venir y faire leur jogging , photographier aussi 😉
Bref, c’est un endroit plein de charme. Il y avait beaucoup de feuilles mortes et j’y ai passé une petite heure de délice.

Soudainement je me suis arrêtée face à un arbre et j’ai regardé précisément une feuille.
Alors, j’ai joué avec la lumière en réglant mon Canon 😀

L’île aux cygnes – Paris 25-10-2012

Il y avait d’autres feuilles sur l’arbre, mais c’est celle-ci qui m’appelait.
Je pourrais (je vais d’ailleurs peut-être le faire, à l’instar d’un ancien billet, https://yoshimiparis.wordpress.com/2012/09/30/179365-variations-sur-un-meme-theme/ et vous le montrer un autre jour), faire un montage des différents jeux de lumière que j’ai fait.

ps : beaucoup de texte, je me rapproche du genre de billets que je faisais dans un autre blog mais dans lequel je mettais surtout plus de photos. Il faudra aimer lire aussi si je vous ponds de temps en temps un article de ce genre 😀

Bonne journée à tous  (sous la grisaille à Paris) 😀

205/365 – Moineau au jardin des Tuileries

Il n’est pas facile de toujours bien (ou le mieux possible) photographier des animaux en liberté, et encore moins des oiseaux.
Je n’aime pas les zoos ou les parcs animaliers mais je leur reconnais une certaine utilité pour la conservation des espèces animales qui sont menacées d’extinction. Je ne vais pas parler de la « condition » dans laquelle ils sont ainsi « exposé, ce n’est pas le but de ce billet.
Bien naturellement il m’est déjà arrivée d’aller dans un parc ou un jardin zoologique pour regarder des espèces que je ne connais pas et maintenant que j’ai un bien meilleur objectif, je projette d’aller dans un jardin où je pourrai voir des espèces animales qui ne sont pas de notre pays et peut-être en prendre en photo (sauf s’ils sont bêtement et inhumainement derrière des grilles)

Dimanche au Jardin des Tuileries (j’aime beaucoup ce jardin) il y avait bien sur du monde, car les familles vont faire leur promenade dominicale, puis ce jardin est en plein centre de Paris et fait face au Musée du Louvre.
Je me promenais dans les allées puis suis retournée vers un petit bassin où j’ai commencé à photographier mes premiers oiseaux il y a quelques mois.

Derrière un grillage qui protégeait ce bassin il y avait un petit buisson et j’entrapercevais des moineaux.

Jardin des Tuileries
Paris – 21 octobre 2012
Moineau commun ?

Je me suis approchée à très petits pas et très doucement puis, je me suis accroupie toujours tout aussi doucement. Les moineaux n’ont pas bougé 😀
Alors, j’ai approché mon objectif  contre le grillage et j’ai cadré  attendant de pouvoir appuyer sur le déclencheur au moment où un des oiseaux tournerait la tête vers moi.
Ce ne fut pas facile de rester de longues minutes ainsi accroupie et de bouger (tout aussi doucement que mon approche) à chaque fois que les moineaux se déplaçaient.
Voilà donc une des meilleures de la série. Je me trouvais à  moins d’un mètre de lui, je dirais près de 60 cm ? 😉

Belle journée tout le monde 😀

204/365 – Reflet bassin jardin des Tuileries

Les reflets, ceux que l’on voit dans de l’eau ou ceux que l’on voit sur les tours de la Défense par exemple 😉  sont quelque chose qui m’attire.

J’aime voir ainsi ce qui se trouve derrière moi ou voir en double ce qu’il y a devant moi et qui se reflète dans l’eau, j’aime également voir le rayonnement de la lumière sur de l’eau et les couleurs qu’elle prend.

Jardin des Tuileries (petit bassin)
Paris 21 octobre 2012

Ici j’ai essayé de faire des réglages sur mon canon pour avoir un reflet qui tire vers l’argenté. J’ai encore des progrès à faire, certes, mais je commence à obtenir ce que je désire ou du moins je m’y approche de plus en plus.

Bonne fin de journée à tous 😀

203/365 – Jardin des Tuileries – Fiac 2012

Paris est une ville surprenante, ce dimanche au Jardin des Tuileries, un oiseau (goéland ou mouette ?) se chauffait au soleil d’un bloc de glace. Ohhhhhhhhhhhhh même pas vrai !
Ha haaaa, même pas vrai ?

Jardin des Tuileries
Paris – octobre 2012
Exposition d’art lors pour la FIAC 2012

Et bien lecteur, c’est vrai à moitié ou faux à moitié. Tu choisiras 😀

La FIAC est une exposition d’ oeuvres d’art contemporaine et cette année dans différents parcs et jardins de Paris plusieurs d’entre elles étaient exposées.
Le Jardin des Tuileries se trouvant à à peine un petit trajet avec le bus 95, j’ai opté pour lui. Il faisait couvert alors le bois et le lac de Vincennes sous les nuages, je n’avais pas envie. Par chance, le soleil est arrivé, ce qui a donné une jolie lumière et des ombres qui commencent à s’allonger.

Pour en revenir à ma photo ce n’est même pas un faux bloc de glace, mais dans ce bassin se trouvait une des oeuvres d’art (on ne voit que le bas de celle-ci) et il y a divers oiseaux : canards,pigeons et CA (goéland ou mouette ).

J’ai voulu avoir un effet « age de glace », alors j’ai réglé la balance des blancs pour avoir un effet bleuté mais pas trop puis j’ai à peine bougé la nuance au logiciel. Comme le soleil est sorti de derrière les nuages au bon moment et qu’il se reflétait sur l’eau du bassin et l’oeuvre d’art, cela a fait un bel effet dont .. je suis contente 😀
J’en ai fait une autre avec un canard, qui se détache un petit peu plus sur l’objet en question.
Cela n’a pas été si évident de n’avoir que celui-ci car les oiseaux, tu sais bien visiteur, que ca va, ca vient, sans se soucier de savoir si tu te trouves sur son passage.
J’ai d’ailleurs presque eu une collision avec un de ses semblables qui au dernier moment a vu que je me trouvais sur sa trajectoire. J’ai poussé sur le déclencheur mais comme cela a été une photo prise sur le vif , je n’ai pas eu le temps de faire les réglages et elle est un petit peu floue. Mais la tête de l’oiseau et sa surprise c’est pas mal.

Bon mardi à toi , ami(e) lecteur (trice) 😉