3 394/365 – Château de Versailles,les appartements de Mesdames,bibliothèque de Madame Victoire (6)

Avant de débuter la visite, voiçi ci-dessous les liens des cinq premières parties du reportage.
Les liens sont en vert et en gras, il vous suffira de cliquer dessus.

1ère partie  –  première antichambre de Madame Victoire

2ème partie  –  seconde antichambre ou pièce des Nobles de Madame Victoire

3ème partie  –  grand cabinet de Madame Victoire

4ème partie  –  chambre de Madame Victoire

5ème partie  –  cabinet intérieur de Madame Victoire

La publication concernant cette pièce sera courte. La pièce en elle même n’est pas très grande comparativement aux précédentes et le nombre de visiteurs qui s’y presse commence à former un bouchon .
Donc beaucoup de monde, petite pièce, cadrages fait très rapidement.
Des éclairages viennent gêner mais on fera avec.

Quelques ouvrages (aux armoiries de Mesdames) proviennent des bibliothèques de Mesdames de Versailles ou du château de Bellevue.
L’ouvrage ci-dessous est un recueil d’airs avec accompagnement pour harpe de Meyer

Les appartements de Mesdames , Bibliothèque de Madame Victoire , Château de Versailles

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • quatre fauteuils deu cabinet intérieur de la dauphie Marie-Antoinette à Choisy, par Nicolas-Quinibert Foliot (1770)
  • secrétaire en pente de Mesdames Sophie et Louise à Versailles, par Jacques-Philippe Carel, plaqué en bois de violette, de rose et d’amarante et bronze, livré par Gaudreaus en 1751
  • petite table à écrire de Mesdames Henriette et Adélaïde à Versailles, plaquée de bois de violette, par François-Antoine Gaudreaus, livrée en 1746 pour leur appartement de l’aile du midi
  • livres reliés du XVIIIème siècle aux armes de Mesdames,de Marie Leszczinska et de Marie-Josèphe de Saxe. Quelques uns de ces ouvrages proviennent du château de Bellevue et en portent la marque

Le tapis est … juste … magnifique 😀

Merci de votre visite et n’oubliez pas le guide

 

 

 

 

Publicités

3 387/365 – Château de Versailles,les appartements de Mesdames,Cabinet intérieur de Madame Victoire (5)

Avant de débuter la visite, voiçi ci-dessous les liens des quatre premières parties du reportage.
Les liens sont en vert et en gras, il vous suffira de cliquer dessus.
>>>   1ère partie – première antichambre de Madame Victoire

>>>  2ème partie – seconde antichambre ou pièce des Nobles de Madame Victoire   

>>>  3ème partie – grand cabinet de Madame Victoire

>>>  4ème partie  –  chambre de Madame Victoire

Cette pièce est une partie de ce qui fut « le vestibule dorique de l’appartement des bains » qui fut séparé en trois pièces vers 1724.
Derrière les boiseries de ces pièces il reste deux rangées de colonnes en marbre de Rance 
* les boiseries ont été sculptées par Jules-Antoine ROUSSEAU en 1767 sur des dessins de Ange-Jacques GABRIEL, pour Madame Sophie.

Les appartements de Mesdames , Cabinet intérieur de Madame Victoire , Chateau de Versailles

* la « table à écrire » , en acajou et bronze doré, à plateau de marbre blanc, a été faite par LEVASSEUR vers 1785,  pour Mesdames, au château de Bellevue.
* le secrétaire à cylindre en acajou , bronze doré et marbre blanc, a été fait vers 1789 par Etienne LEVASSEUR
* la pendule en bronze doré et marbre vert de mer. Bronze par OSMOND , mouvement par LECOEUR, vers 1770
* l’écran de cheminée en hêtre sculpté et doré est attribué à Georges JACOB vers 1780
* le bureau en placage de bois d’amarante, de rose et de sycomore et bronze doré proviendrait des appartements de Marie-Antoinette à Fontainebleau vers 1775.

Je vous propose de voir une partie de cela dans le diaporama  ci-dessous. Diaporama dans lequel vous pourrez admirer la finesse des broderies des rideaux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Suite dans quelques jours.
Merci de la visite et … n’oubliez pas le guide 😀

3 382/365 – Château de Versailles,les appartements de Mesdames,Chambre de Madame Victoire (4)

Avant de débuter la visite, voiçi ci-dessous les liens des trois premières partie du reportage.
Les liens sont en vert et en gras, il vous suffira de cliquer dessus.
>>>   1ère partie – première antichambre de Madame Victoire

>>>  2ème partie – seconde antichambre ou pièce des Nobles de Madame Victoire  

>>>  3ème partie – grand cabinet de Madame Victoire

Aujourd’hui nous passerons par la chambre de Madame Victoire.

Dans cette pièce, avant qu’elle ne devienne la chambre de Madame Victoire, il y a eu 12 colonnes de marbre.
Cette pièce fut l’antichambre ionique de la chambre des bains, seconde antichambre du Comte de Toulouse, puis de Madame de Toulouse, puis de Madame Adélaïde.
En 1767 elle fut la chambre de Madame Sophie et par après celle de Madame Victoire.

Les appartements de Mesdames, Chambre de Madame Victoire, Chateau de Versailles
  • les peintures sont de Jean Marc NATTIER.
  • l’impériale de lit est en bois de hêtre sculpté et doré.
  • le tapis « aux armes de France couronnées » est de la Manufacture de la Savonnerie. Le tissage est de la seconde moitié du XVIIIème siècle et d’un modèle dessiné par Pierre Josse PERROT en 1738 pour la salle à manger du château
  • deux fauteuils à la Rene et à châssis en hêtre sculpté et doré sont attribués à Jean-Baptiste 1er TILLIARD, vers 1740. (ils proviennent d’un don de Monsieur Antenor Patino.

D’autres détails dans le diaporama ci-dessous

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai aimé les tapisseries du lit et des divers fauteuils que je trouvais très frais.

A bientôt pour la suite de la visite.
N’oubliez pas la guide 😉

3 379/365 – Château de Versailles,les appartements de Mesdames,Grand Cabinet de Madame Victoire (3)

Pour la troisième partie de notre visite au Château de Versailles, nous visiterons le Grand Cabinet de Madame Victoire.

Les deux premiers parties du reportage se trouvent ici ,  clic sur le lien en vert et en gras ici :
<<<<   1ère partie – première antichambre de Madame Victoire

<<<<  2ème partie – seconde antichambre ou pièce des Nobles de Madame Victoire

Je vous a vais laissé une demi fesse posée sur un siège
Pour débuter la visite je vous propose un autre siège, vous pourrez ainsi vous y asseoir à votre aise 😀

Les appartements de Mesdames, grand cabinet de Madame Victoire, Chateau de Versailles

Originellement la pièce avait pour destination première d’être le cabinet octogone de l’appartement des bains de Louis XIV. Cette pièce était composée de marbres, de sculptures et de peintures.
En 1763, Mesdames voulurent changer le décor qu’elles trouvaient démodé.
Il ne reste plus grand chose des transformation. Seules des boiseries et la cheminée .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci de la visite et … n’oubliez pas le guide 😀

3 374/365 – Château de Versailles, les appartements de Mesdames, seconde antichambre ou pièce des nobles de Madame Victoire (2)

Nous voici au second épisode de ma visite au château de Versailles.
Avant de la commencer et pour celles et ceux qui auraient envie de revoir la 1ère partie, la voiçi : clic sur le lien en vert et en gras ici : <<<<  1ère partie de la visite – première antichambre de Madame Victoire

Lors de ma visite je m’intéresserai le plus possible aux détails des tissus, des meubles. Donc il y aura pas mal de gros plans durant les nombreuses publications du reportage, mais également des photographies lambda des pièces  (quand je pourrai ne pas photographier les nombreux visiteurs).

Avant d’être la seconde antichambre de Madame Victoire, cette pièce a connu plusieurs autres destination.
Il faut l’imaginer sol et mur en marbre lorsqu’elle fut une salle de bain, puis elle fut chambre du Comte de Toulouse , puis de la Comtesse de Toulouse. Par après elle fut occupée par Madame Adélaïde puis enfin par Madame Victoire.

Les appartements de Mesdames, seconde antichambre ou pièce des nobles de Madame Victoire, Château de Versailles

On remarquera au dessus des portes des tableaux. Ils ont été peints par Oudry, pour le dauphin et représentent des fables de la Fontaine.

Le tapis est de la manufacture royale de la Savonnerie (1761).

Cette pièce est très claire et je suis étonnée, alors que je n’aime pas particulièrement la décoration « chargée », de trouver que celle-ci n’est pas désagréable. Mais la pièce est grande et il y a des larges pans de purs et plafonds blancs.
Un tres grand paravent (1710/1715), d’après Blain de Fontenay , de la Manufacture de la savonnerie

Paravent de la Manufacture de la Savonnerie – Les appartements de Mesdames, seconde antichambre ou pièce des nobles de Madame Victoire, Château de Versailles

Une portière de Mars, tapisserie de la Manufacture des Gobelins, d’après un dessin de Charles Le Brun, pour la manufacture de Maincy (vers 1660).

Portière de Mars,tapisserie de la manufacture des Gobelins – Les appartements de Mesdames, seconde antichambre ou pièce des nobles de Madame Victoire, Château de Versailles

Très bon article et documentation sur la manufacture des Gobelins, clic sur le lien en gras et en vert : >>>>  Manufacture des Gobelins

Il y a beaucoup de pièces au château, mais je n’ai pas tout visité non plus.
D’autres pièces, dans d’autres reportages  … plus tard.

Merci de votre visite et , suivez le guide 😀

3 372/365 – Château de Versailles, les appartements de Mesdames , première antichambre de Madame Victoire (1)

Un bien long reportage qui attendait sagement depuis le mois d’août.

Cela faisait des années que je voulais y entrer, cela faisait des années où de temps en temps je venais à Versailles puis cela m’a prit un beau matin du mois d’août et avec un itinéraire dont je n’avais pas pensé qui de surplus est largement plus facile pour m’y rendre et beaucoup plus court.
Je ne sais pas pourquoi auparavant je m’évertuais à partir de la gare Saint Lazare alors qu’il me suffisait de prendre le bus 62 jusque Javel (10 minutes à peine de bus) puis de prendre le RER. En 40 minutes à tout casser et avec de la chance j’y suis.

Si souvent j’ai hésité à y aller c’est que je ne vouais absolument pas voir l’intérieur du château de Versailles avec des expositions d’art moderne.
Je ne dénigre absolument pas cet art mais j’ai beaucoup de mal à imaginer Louis et consort mélangés à cet art là !

Coup de bol on va dire ; grâce à mon formulaire de gratuité d’entrée pour les monuments et musées nationaux (on peut dire que « le malheur du rsa a du bon de ce côté »), je n’ai pas eu à faire la queue (qui de surcroît n’était pas longue) et j’ai ainsi pu passer devant tout le monde, montrant le précieux sésame  aux gardiens.

J’ai traversé une cour pour entrer dans un aile centrale  du château appelée « les appartements de mesdames ».

Situés au rez-de-chaussée , à partir de 1752 les six filles de Louis XV y ont élu domicile. Adélaïde et Victoire, qui ne se marièrent pas y vécurent plus longtemps. Elles y ont habité jusqu’au moment de la révolution.
Louis-Philippe les a complètement transformés, puis le XXème siècle ces appartements ont retrouvé leur éclat et origine d’antan avec les meubles et les sièges de provenance royale.

Nous commencerons la visite avec la première antichambre de Madame Victoire
Autrefois elle fut cabinet des bains de Louis XIV,
puis de 1692 à 1724 cabinet intérieur du Comte de Toulouse
puis de 1724 à 1750 cabinet intérieur de la comtesse de Toulouse,
puis de 1752 à 1753 cabinet de Madame Adélaïde,
puis de 1755 à 1767 chambre de Madame Sophie,
puis en 1769, première antichambre de Madame Victoire.
On y accède par un grand hall carrelé de grandes dalles noires et blanches, des colonnes de marbre et statues décorent l’endroit avec grâce.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est au niveau de la galerie basse, quelques marches plus bas, que nous allons entrer dans les appartements de Mesdames en commençant par l’antichambre de Madame Victoire.

Les appartements de Mesdames, galerie basse, Chateau de Versailles

A vrai dire, je ne m’y suis pas attardée bien longtemps. La visite promettait d’être longue.
Je me suis attardée sur un petit coffre richement décoré et sur du mobilier

Les appartements de Mesdames, première antichambre de Madame Victoire, Chateau de Versailles

Mais rassurez vous ; le manque de photographie de ce premier reportage sera largement récompensé par des jolies vues et mobilier qui , j’en suis certaine, en ravira plus d’une (je ne pense à personne particulièrement 😉  )

En attendant, posez donc une demi fesse sur ce siège confortable 😀

Les appartements de Mesdames, première antichambre de Madame Victoire, Chateau de Versailles

3 353/365 – Jardins Grand Trianon (5)

Nous voici à la fin de ma visite au Grand Trianon (visite effectuée le 16 août 2017).
Cette journée j’avais vraiment , une fois de plus, beaucoup marché et surestimant ma capacité à « tenir le coup » je commençais également à m’essouffler.

Une large volée de marches attend les visiteurs à la sortie du Grand Trianon. Celles-ci descendent vers les jardins que nous allons visiter.
Ce jardin est constitué de grandes haies, de plusieurs bassins . Beaucoup de bancs sont disséminés ici et là. Petite visite pour moi.

Grand Trianon sortie vers jardins

Ce n’est pas au pas de course que j’ai terminé ma visite , mais d’un pas rapide. J’y retournerai à l’automne lorsque la lumière deviendra rasante.
Pour l’heure, voici une vue du Petit Trianon et de sa façade côté sud. c’est elle que l’on voit de l’extérieur lorsqu’on se promène dans le grand parc.
Au décès de Louis XIV, Louis XV lui succède donc et il prend la décision de faire construire pour Madame de Pompadour , un petit château. Comme celle-ci décède à son tour et avant la fin de la construction de celui-ci, c’est à la Comtesse du Barry (nouvelle favorite de Louis)  qui occupera le nouveau petit château

petit Trianon façade sud

Il y a quelques fontaines avec des angelots à l’air facétieux que je n’ai pas hésité un seul instant à immortaliser.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De jolies fleurs égaient ici et là le jardin de parterres richement colorés.

jardins Grand Trianon

La promenade continue et j’arrive devant un petit pavillon au milieu du jardin. C’est un petit pavillon réservé au calme , aux collations et « divertissements » …
Ce pavillon à une histoire lui aussi. J’y reviendrai lors de ma prochaine visite dans cet endroit fort joli.

Petit Trianon pavillon au milieu du jardin

Le Petit Trianon (proche du petit pavillon), a été construit de manière à ce que chacune de ses façades donne sur un jardin différent.

Petit Trianon

Le Temple de l’Amour lui, a été construit dans le Jardin Anglais.
Marie Antoinette, à la mort de Louis XV, a effectué beaucoup de changements dans le domaine.
Je vous en parlerai également plus longuement lors de ma prochaine visite dans le courant de ce prochain automne je l’espère …

Petit Trianon temple de l’amour

Pour revoir les 4 premières publications, c’est par ici.
Suivez le guide !
La 1ère partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici :1ère partie de la visite

La 2èmee partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 2ème partie de la visite

La 3èmee partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 3ème partie de la visite

La 4èmee partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 4ème partie de la visite

3 352/365 – Panneau de velours de soie cramoisi, Grand Trianon Château de Versailles (4)

Grand Trianon Panneau de velours de soie cramoisi semé d’aigles impérials russes

Nous sommes à la sortie du Grand Trianon avec cette éclatante tapisserie rouge.

C’est un panneau en velours de soie cramoisi semé des aigles impériales Russes – 1856
Il provient de la manufacture LE MIRE, père et fils (1811-1865)

Commandé à Lyon en janvier 1856 et livré aux tapissiers russes en février 1858, ce meuble textile en lampas brocard cramoisi est enrichi de l’aigle impériale rebrodée.

L’échantillon d’époque représenté ici révèle le faste de la petite salle du trône du palais d’Hiver.
Mise en oeuvre dans la première moitié du XIXème siècle, cette pièce d’apparat constitue un hommage au règne de Pierre le Grand.

voici ci-dessous un détail de cette très jolie pièce.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour la 5ème et dernière partie de notre visite au Grand Trianon, nous sortirons pour une courte promenade au jardin.
A très vite 😀

Pour revoir les 3 premières publications, c’est par ici.
Suivez le guide !
La 1ère partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici :1ère partie de la visite

La 2ème partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 2ème partie de la visite

La 3ème partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 3ème partie de la visite

3 347/365 – Grand Trianon, salon de la famille de Louis-Philippe, salon de la Chapelle , salon de musique, Château de Versailles (3)

Aujourd’hui pour la troisième partie de la visite, nous continuerons par le salon de famille de Louis-Philippe (vues de détails seulement), le salon de la chapelle (1 seule photographie) qui fut aussi le premier salon de l’Impératrice et par le salon de musique (photographies de détails également) et par le salon de musique.

Grand Trianon salon de famille de Louis Philippe

C’est en 1838 que Louis-Philippe fait réunir deux pièces pour créer un grand salon qui servira aux réunions de la famille royale et de ses invités de marque. La corniche actuelle date de cette époque.
Les pièces qui furent « réunies » sont : l’antichambre des jeux et la chambre du sommeil (première chambre à coucher de Louis XIV), devenues salon des Grands Officiers et salon des Princes (sous le 1er Empire).

La couleur dominante de cette chambre est  … le jaune.

Le mobilier de ce salon est composé de canapés, de sièges, de guéridons, de consoles, de vases, de tables, de candélanres, d’appliques en bronze, de tableaux …..

Je vous propose de voir quelques-uns des détails dans le diaporama ci-dessous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Grand Trianon salon de famille de Louis Philippe

J’ai vraiment beaucoup apprécié ce salon, tant par la luminosité qui s’en dégage que par la décoration qui n’est pas si chargée . Les dorures sont d’une splendeur.

Le salon de la Chapelle a été transformé en antichambre en 1692 lorsque Louis XIV s’y est installé. A l’époque de Napoléon ce salon devint le salon de l’Impératrice.

Grand Trianon salon de la chapelle premier salon de l’Impératrice

Le salon de Musique a été l’antichambre du 1er appartement de Louis XIV. C’est là aussi qu’avait lieu le souper du roi. Ce salon est devenu par après la salle de billard, celle où aimait à jouer Louis-Philippe.

Il y a d’ailleurs un grand choix de queues fièrement dressées dans leur présentoir.
On ne saurait d’ailleurs laquelle choisir. … mais je m’égare, je m’égare …

Grand Trianon salon de musique

Dans ce salon trône fièrement sur une table une pendule colonne en porcelaine de Sèvres . Nous n’en verrons ici que la base.
Voyons ceci ainsi que le détail d’un tisonnier dans le diaporama ci-dessous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous en avons terminé pour aujourd’hui. J’espère que vous avez aimé la visite.
Je vous propose de nous retrouver d’ici quelques jours, une semaine.

Pour revoir les 2 premières publications, c’est par ici.
Suivez le guide !
La 1ère partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 1ère partie de la visite

La 2ème partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : 2ème partie de la visite

 

3 343/365 – Grand Trianon, chambre de l’Impératrice, salon de la Chapelle, Château de Versailles (2)

Aujourd’hui pour la deuxième partie de la visite, nous continuerons la visite par la chambre de l’Impératrice et le salon de la Chapelle (1 seule photographie pour lui).

La 1ère partie de la visite se trouve ici , cliquez sur le lien en gras et en vert ici : >>> 1ère partie de la visite

La chambre de l’Impératrice Marie-Louise était auparavant la chambre du roi Louis XIV.
Créée en 1691 à l’emplacement de quatre petites pièces de buffets et destinée à Louis XIV, puis au grand Dauphin. Au XIXème siècle , elle fut affectée à Madame Mère, puis à l’Impératrice Marie-Louise, et enfin à la reine Marie-Amélie. Celles-ci conserva une partie du mobilier impérial qu’elle fit compléter.
Sous l’Empire la chambre a été divisée pour former une chambre plus petite et un salon qui a servi à l’Impératrice.

Grand Trianon chambre de l’Impératrice

Le lit fut celui que Napoléon avait aux Tuileries et celui dans lequel mourut le roi Louis XVIII, frère de Louis XVI, en 1824.
Il est en bois doré et baldaquin par JACOB DESMALTER , livré en 1809 pour Napoléon 1er aux Tuleries, puis modifié pour Louis XVIII qui y mourut en 1824.
Apporté à Trianon et élargi pour Louis-Philippe et Marie-Amélie, le dossier porte le chiffre LP couronné.

Grand Trianon chambre de l’Impératrice

On remarquera de part et d’autre du lit royal des colonnes corinthiennes.
Le mobilier est dû à l’ébéniste MARCION. (sièges, pommier, bergère, six fauteuils, douze chaises, un tabouret de pieds et un écran).
La balustrade est en bois peint et dorée par MARCION – 1810 –
Deux somnos (table de nuit) en frêne par ALFONSE JACOB DESMALTER – 1837 –
Table dite de famille (table circulaire)
etc, … etc … etc …

J’ai été en admiration devant les couleurs vraiment pétantes flamboyantes aux yeux .
La première chose que j’ai remarqué en entrant dans la pièce fut ce canapé, rose fushia , vif, très vif que j’ai adoré, vraiment !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Passons dans le salon de la Chapelle.
Je n’ai fait que de le traverser mais je m’y arrêterai plus en profondeur lors d’une prochaine visite.

En 1692, il fut transformé en antichambre lors de l’installation de Louis XIV.

Grand Trianon salon de la chapelle premier salon de l’Impératrice

J’espère que vous avez aimé la visite de ce jour.
Je vous dis à dans quelques jours, une semaine, pour la suite de la visite et d’autres couleurs oh combien chatoyantes 😀