3 132/365 – Du pont Mirabeau au pont Mirabeau en passant par Passy, le Pont Bir Hakeim et l’île aux Cygnes (partie 3)

rétroviseur Union Jack
rétroviseur Union Jack

Nous ne sommes pas en Angleterre (bien que j’ai une envie folle d’y faire un séjour) … Londres, Liverpool  … l’Irlande a coté (je rêve d’y retourner mais cette foic-ci pour aller à la découverte de ruines de châteaux)

Rappelez-vous  qu’il y a près de deux/trois semaines nous étions sorti vivants d’un coupe gorge, ce qui nous avait valu le plaisir d’aller nous promener dans un parc et de voir de belles architectures.
Aujourd’hui nous allons emprunter un autre coupe gorge 😉 , assez sympathique.

coupe gorge bien sympathique
coupe gorge bien sympathique

Du pont Mirabeau au pont Mirabeau en passant par Passy, le pont Birhakeim et l'île aux Cygnes,©Yoshimi-Paris Photographie,copie, I7D_9581 (54)D’ailleurs, je me suis arrêtée pile devant en poussant un de mes jurons préféré ….. 😀
Nous n’aurons pas de crainte de croiser un mauvais personnage, car je viens d’échanger quelques mots avec Jack l’éventreur et il a passé son chemin 😀
Venez , venez donc … j’ai une furieuse envie de descendre toutes ces marches qui nous mèneront non loin  de la station de métro de Passy et du pont Bir Hakeim.
Au loin nous admirons une façade en brique que le soleil matinal réchauffe de ses rayons bienfaisants.
N’êtes vous pas surpris de voir ce graff représentant Jean Moulin ?

Tag Jean Moulin dans coupe gorge
Tag Jean Moulin dans coupe gorge

J’ai éclaté de rire en lisant cette phrase « Jésus, il  a changé la rue des Eaux en Musée du Vin » – Evangile de Bacchus !
Surprise de lire cela , je me pose la question ; qu’est-ce que cette personne a voulu dire ou du moins il (ou elle) doit se référer à quelque chose dont je n’ai pas connaissance …

Jésus il a changé la rue des Eaux en musée du vin, Evangile de Bacchus
Jésus il a changé la rue des Eaux en musée du vin, Evangile de Bacchus
entrée de service
entrée de service

Savez vous que dans le passé, les immeubles bourgeois avaient des portes différentes pour les habitants ou alors leurs bonnes (ou petit personnel).  Soit il y avait deux portes presque côte à côte avec pour chacune d’entre elles leur fonction propre.
Soit comme ici la porte était une porte de petite taille située en général en bas de l’immeuble et donc des escaliers sur lesquels nous sommes. Elle était donc réservée pour le petit personnel (les bonnes, les cuisinières, chauffeurs et pour la livraison)

entrée de service
entrée de service

Du pont Mirabeau au pont Mirabeau en passant par Passy, le pont Birhakeim et l'île aux Cygnes,©Yoshimi-Paris Photographie,copie, I7D_9581 (61)

Cette phrase, qui m’interpellait, à propos de Jésus, d’eau, de vin …
C’est en arrivant en bas de l’escalier et en me dirigeant sur a gauche que j’ai compris pourquoi 😀

Musée du vin
Musée du vin

Je me suis par après dirigée vers Passy, le Pont Bir Hakeim et j’ai voulu terminer la promenade déjà bien longue, en nous faisant emprunter l’île aux Cygnes.
Il est agréable de s’y promener, admirer les péniches , les immeubles du front de Seine et le printemps coloré sur les arbres, des joggeurs fréquents qui aiment emprunter ce passage en plein milieu de la Seine.
On y voit également des chiens, heureux … qui spontanément aiment à descendre des petites marches , à regarder les canards puis, à se jeter à l’eau pour nager et ainsi se rafraîchir.
Voyons ces dernières photographies en diaporama ci-dessous

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

De Passy à l’île aux Cygnes : >>>  partie 1
De Passy à l’île aux Cygnes : >>>  partie 2

itineraire promenade de Passy à l'île aux cygnes
itineraire promenade de Passy à l’île aux cygnes

Bus : 62, 88, 72, N12, N61, 70

Métro : ligne 10 – Javel André Citroën
Mirabeau
ligne  6 – Passy
Bir Hakeim

RER : C – Champ de Mars Tour Eiffel
Avenue du Président Kenedy
Javel

Publicités

3 130/365 – Du Pont Mirabeau au pont Mirabeau en passant par Passy, le pont Bir Hakeim et l’île aux Cygnes (partie 2)

Au mois de mai j’avais trop envie de vous montrer le début de notre promenade en vous promettant la suite pour … plus tard, en juillet.
Après un petit peu plus d’un mois de frustration nous poursuivons donc notre promenade matinale.

Cette publication sera courte mais vous montrera surtout de quoi est capable mon Sigma 18-250 mm et avec une netteté incroyable

Nous étions donc sorti en vie du coupe gorge .
De loin la tour Eiffel.  Touristique, certes, mais j’ai envie de tester mon zoom au maximum de ses possibilités en vous présentant deux photographie peut-être banales mais qui démontreront … que j’ai vraiment tres bien choisi  le seul objectif avec lequel je travaille (car je n’ai pas les moyens de choisir plusieurs objectifs mais également parce-que pour le travil que je fais je ne veux pas à devoir changer sans cesse),  sans écouter des anges  😉 …  qui pensent donner les meilleurs conseils qu’il soit.

Mais tout d’abord le parc de Passy dans lequel nous sommes.

parc de Passy
parc de Passy

Un petit peu d’histoire

pelle starck - famille Delessert
pelle starck – famille Delessert

Le parc de Passy fut à l’origine un haut lieu de thermalisme (entre 1600 et 1700).
Début 1800 un Monsieur Delessert (que l’on retrouvera plus tard dans mes photographies) achète les lieux, y fait construire un hôtel particulier, un pont suspendu . L’hôtel particulier a servi durant la première guerre mondiale, de QG à l’Etat Majour des troupes américaines, il est detruit en 1920 , d’autres immeubles sont construits en bord de Seine mais le parc subsiste. 1990 ; ce qui est devenu le Ministère de l’équipement est désormais installé à la Défense, le terrain est vendu à Fougerolles et c’est le début des contentieux avec les riverains…. des mouvements de terrains ont lieu durant la construction des nouveaux immeubles qui entourent le parc. Ils reprennent et le parc, finalement sauvé réouvre en 2004.

J’avais également envie de vous montrer trois photographies sur les capacités qu’à mon sigma 18-250 mm.
Montons ensemble la volée d’escaliers pour « regarder » le parc de haut.
Photographie n°1 – Nous sommes à bonne distance de la petite rotonde qui se trouve bien loin devant nous. On voit bien la dénivellation, l’avenue Marcel Proust que nous avons traversée, les potelets etc …
Photographie n°2 – Je zoome une première fois à mi-distance  où l’accent est mit sur la verdure et les immeubles
Photographie n°3 – Je me concentre sur la petite rotonde et une partie du grillage d’enceinte.

Regardons  donc tout cela sur le diaporama suivant en débutant par la photographie prise de loin

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Revenons à notre tour Eiffel

1ère photographie banale de loin …pour vous montrer où on se trouve, la distance qui nous sépare …

contrails persistants et tour Eiffel
contrails persistants et tour Eiffel

2ème photographie zoomée au maximum de mon Sigma 18-250 mm sur la flèche de la tour Eiffel où sont installés les émetteurs radios et télévisuels

contrails persistants et tour Eiffel
contrails persistants et tour Eiffel

Dans le lien suivant , petit historique sur le rôle qu’a joué la tour Eiffel dans la retransmission télévisuelle : clic sur le lien en gras ici : >>>  la tour Eiffel et l’histoire des transmissions

Vous aurez remarqué ce mot « contrails ». Mais, savez vous ce qu’il signifie ?
Un contrail est une traînée (ne le prenez pas mal, hein ? 😉  ) … de condensation qui fait suite au passage d’un avion dans le ciel. Il y a les persistantes (comme celles que nous voyons sur ces deux photographies de la tour Eiffel, puis il y a celles qui s’effacent presque immédiatement apres le passage de l’avion.

Revenons à ces marches que nous avons gravies entre à la sortie du parc de Passy. C’est haut … je souffle donc monte tres, tressssssss lentement en m’arrêtant plusieurs fois.
En haut nous sommes dans la rue Raynouard, un quartier du genre … cossu , on va dire ca comme ca, hein ?
Des immeubles qont quelques uns à vous, me couper le souffle tant l’architecture est monumentale.
Je n’ai pas hésité à zoomer au maximum, une fois de plus me direz vous, sur deux très belles coupoles.
Bon maintenant imaginez vous être aux pieds d’un immeuble de 6 ou 7 étages assez cossu, levez donc les yeux pour voir …

dôme d'un immeuble cossu de la rue Raynouard
dôme d’un immeuble cossu de la rue Raynouard

>> >> plutôt pas mal, n’est-ce pas ? Mon Sigma 18-250 mm et sa netteté époustouflante à une telle distance ❤
Qu’est-ce que je l’aime ❤

Un deuxième dôme, différent, je ne peux pas résister à l’envie de zommer, une fois de plus.

dôme d'un immeuble cossu de la rue Raynouard
dôme d’un immeuble cossu de la rue Raynouard

Et pour voir un petit peu de quoi à l’air cet immeuble cossu, voiçi donc :

dôme d'un immeuble cossu de la rue Raynouard
dôme d’un immeuble cossu de la rue Raynouard

Maintenant j’ai un aveu à vous faire. Je ne me souviens absolument pas auquel de ces deux immeubles appartient cette belle tête de bélier sculptée dans la pierre 😀 , mais au demeurant ; ce n’est pas bien grave.

tête de bélier sculptée dans la pierre
tête de bélier sculptée dans la pierre

Je continue la promeande (vous êtes toujours là ? ) lorsque tout d’un coup (encore un de mes jurons préférés) p….n de b….l de m…e !
Hé hé , je sens que je vais encore, une fois de plus, vous emmener dans un endroit bien glauque ou plutôt dans un tres beau coupe gorge  😉
Vous voulez le voir tout de suite ?
Hé ben N ANNNNNNNNN , prenez donc le temps de vivre deux trois jours de plus avant d’oser me l’emprunter  😀

Envie de revoir les autres parties de la promenade ?
Veuillez cliquer sur le lien en gras ci-dessous .

De Passy à l’Ile aux cygnes : >>>  partie 1

3 090/365 – Du pont Mirabeau au pont Mirabeau en passant par Passy, le pont Bir Hakeim et l’île aux cygnes (partie 1)

Nouvelle promenade 😀

Un petit matin du mois de mai je prends le bus 62 en direction du pont Mirabeau. J’avais envie cette fois-ci d’aller vers le haut de Passy , enfin quelque part par là bas, puis de continuer au gré de mon envie.

Mais tout d’abord et avant de prendre un deuxième bus, je m’arrête un arrêt avant le pont Mirabeau simplement pour une seule photographie à faire.
De l’autre côté du pont le soleil qui flirte avec les arbres donne une lumière à tomber et il est pourtant déjà 7h15 du matin. Les voitures encore peu nombreuses en ce dimanche matin sur la voie George Pompidou.

Voie Georges Pompidou
Voie Georges Pompidou
La tour Eiffel prise en etai entre deux immeubles de la rue berton
La tour Eiffel prise en etai entre deux immeubles de la rue berton

Mon deuxième bus ne tarde pas à arriver et quelques arrêts plus tard je descend aux environs du RER.
Je suis dans le quartier Auteuil du 16ème et me dirige du côté de Passy.
J’avais vu sur un plan que de cet endroit il y avait un long escalier à gravir pour parvenir vers Passy, j’avais remarqué une petite ruelle bien intéresante et je vais donc aller y voir de plus près. J’espère que la lumière sera avec moi.

Cette petite ruelle pavée est encore endormie, je sui ssurprise de voir la tour Eiffel en étau entre deux immeubles. La lumière n’est pas facile à gérer ; trop forte déjà d’un côté,  mais elle donne une tonalité pas trop mauvaise et inhabituelle pour moi.

Il y a un mur énorme sur ma gauche qui doit bien faire trois ou quatre mètres de hauteur, un escalier avec de nombreuses marches (je remarquerai que par ici il y a de nombreux escaiers), nous sommes sur les hauteurs de Passy et si l’on continue un petit peu en dehors de Paris sur la ligne du tramway en direction du quartier d’affaire de la Défense vers Suresnes et le Mont Valerian, la vue sur Paris de là bas est de toute beauté.

rue Berton
rue Berton

Cette ruelle est un vrai coupe gorge, un de plus me direz vous. On va  décidement dans des endroits glauques avec moi 😀
Après avoir fait quelques pas dans la rue je tombe nez à nez avec une merveille et une fois de plus je sors mon juron préféré p….n de b….l de m…e 😀

25 rue berton
25 rue berton

Une maison de fou avec un portail cocher de fou ; on retourne plus de 200  ans en arrière là, un vrai retour vers le passé.
Il y a quelques années encore elle aurait pu ravir  les urbexeurs,  mais elle est habitée maintenant.
La ruelle est étroite, la lumière au final pas au top mais je fais avec. Il est quasi impossible d’avoir une prise de vue globale de l’ensemble.  J’opterai pour un puzzle. A vous de le reconstituer mentalement 😉

Voyez donc ici en diaporama

25 rue berton
25 rue berton

Vous aurez certainement remarqué dans le diaporama une plaque.
Cette plaque indique qu’il y a une borne datant de 1731 et qui délimite les communes d’Auteuil et de Passy. Historiquement parlant je trouve cela intéressant.
Sur la plaque j’ai remarqué qu’il y a comme un sceau avec un dessin de ce qui pourrait je pense représenter un bateau et il est écrit Paris.
Dans le coin inférieur droit de la plaque une date : 1910. Cette « plaque » daterait elle de 1910 ? Tout le laisse supposer

Si la partie que nous venons d’emprunter accepte le passage d’un véhicule, à partir d’ici l’etau se resserre et nous rentrons dans un entonnoir.

rue berton
rue berton
rue berton
rue berton

Nous voilà en pleine lumière et en vie 😉
Le soleil brille, il fait un temps splendide, tout est encore calme, je suis seule et m’en vai à ma guise , me dirigeant là où mes pas s’en vont.

Une vue du coupe gorge que nous venons d’emprunter 😉

rue berton
rue berton

Pour terminer le 1er volet de cette promenade, j’avais envie d’y inclure une série d’imprim écran que j’ai effectué sur le site Géoportail, depuis 1920 jusque 1998 pour vous montrer de tres haut à quoi ressemblait le quartier et cette petite ruelle en particulier, que j’ai soulignée en rouge.
Diaporama ci-dessous

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

La suite … hé hé  ; il vous faudra attendre le mois de juillet.