3 604/365 – Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine – (7)

Nous restos en Chine

Songdi Wang, roi du troisième enfer (1517 – en fonte de fer)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les rois-juge des enfers sont vêtus à la manière de magistrats de l’époque médiévale. Ils président des cours de justice où comparaissent les morts selon la nature des délits qu’ils ont commis durant leur existence

Le pendu, septième vénérable assistant du roi des enfers

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Epée d’exorcisme (métal et fil de coton)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

les armes de l’exorcisme : les prêtres taoïstes maîtrisaient les vampires grâce à des charmes en papier, des sabres en sapèques, des miroirs et des diagrammes magiques. Les symboles du yin et du yang, e riz gluant et le saké repoussent les jiangshi, à l’instar des gousses d’ail et des crucifix utilisés en Occident. Généralement les objets associés à la pureté, à la fertilité et à l’harmonie universelle sont de nature à chasser les esprits néfastes.
Justement parlons en ds prêtres taoïstes ou plutôt, regardons leurs costumes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ces costumes sont portés lors de grandes cérémonies
Costume de gauche : décor brodé des divinités de palais et de montagnes est un résumé de l’univers. Sur la coiffe, les étoiles de la Grande Ourse forment un lotus doré
Costume de droite : le décor en broderie représente le symbole du Tao (énergie universelle) entouré de huit trigrammes du « Classique des mutations ».

Vampires sauteurs

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bouchez vous le nez si vous les croisez.
Dents acérées, ils sont vêtus de costumes de mandarins et avancent comme des somnambules les bras tendus devant eux.

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris, enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon (3)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon  (4)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Cambodge – (5)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (6)

Publicités

3 600/365 – Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Cambodge – (6)

Revenons, le temps d’une photographie sur la suite de mes visites à l’exposition Enfers et Fantômes d’Asie, qui se termine d’ci deux jours.

Aujourd’hui nous serons au Cambodge avec Bodhisattva Vajrapani
Statue en grès de la deuxième moitié du xème siècle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans le courant du Xème siècle, les développements du Bouddhisme du Grand Véhicule ou mahayana (qui sera remplacé par le theravara  à la fin de la période angkorienne) conduisent les sculpteurs khmers à représenter certaines entités bouddhiques , tel ce « porteur de foudre » à la façon de démons (asura)

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris, enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon (3)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon  (4)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Cambodge – (5)

 

3 591/365 – Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Japon – (5)

Crabe habité par un esprit de samouraï noyé

Il est une région, située à la pointe sud de Honshu où il y a eu une bataille maritime. Cela s’est passé au XIIème siècle, une bataille entre deux clans.
Dans cette région,  des carapaces de crabe sont peintes et gardées dans les maisons en signe de protection . On pense que l’esprit d’un samouraï noyé habite cette carapace.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tsuba (garde de sabre)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour en savoir plus sur les tsubas, je vous propose de cliquer sur le lien en vert et en gras ici :  tsuba 

Yurei

Nom générique servant à désigner les fantômes de la tradition japonaise
Dans la croyance populaire japonaise, la mort d’une personne et la disparition de son enveloppe charnelle ne signifie pas nécessairement la montée au paradis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un clic sur le lien en vert et en gras vous en apprendra plus :  yurei

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris, enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon (3)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon  (4)

 

3 590/365 – Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon – (4)

L’horreur, l’épouvante se trouve également dans les BD  .

Hideshi Hino  –  Hell Baby
Ici se trouve une planche originale de Hell Baby de Hideshi Hino
Hideshi Hino est né en Chine de parents fuyant les événements d’après guerre. Il est retourné au Japon, s’intéresse pour le dessin et au lycée opte pour le métier de mangaka.

Alors ; Hell Baby sont des de jumeaux nés dans une nuit sombre et orageuse à Tokyo : un démoniaque assoiffé de sans, une fille infernale. Abandonné dans une décharge dans un sac en plastique, Hell Baby meurt, mais est ramené à la vie par une lumière mystérieuse . Hell Baby se bat pour la survie parmi les animaux de la décharge cherchant à se venger parmi les gens normaux de Tokyo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Shigeru Mizuki

De son vrai nom Shigeru Mura est également un auteur de mangaka . Il est d’ailleurs un des fondateurs du manga d’horreur. Il se spécialise dans des histoires de monstres et de fantômes japonais.
Il est mort le 30 novembre 2015
Ici un article qui relate son décès (clic sur le lien en vert et en gras) :  Shigeru Mizuki 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris,enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques chirac, Japon (3)

3 579/365 – Paris,Enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon – (3)

Nous resterons encore au Japon pour cette 3ème partie de la visite de l’exposition enfers et démons d’Asie au musée du quai Branly Jacques Chirac

Masque et costume de shishi (lion mythique)

Voiçi ce qu’en dit le panneau explicatif de l’exposition
Le shishi est l’adaptation japonaise du lion chinois gardien de temples, influencée par d’anciens cultes locaux de divinités animales.
Généralement, la danse des shishi fête l’arrivée du printemps. Elle a lieu dans les temples, dans la rue, devant les maisons ou dans d’autres espaces publics pour chasser les mauvais esprits.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Celui-ci date des années 2000 et provient de la préfecture de Yamagata,Nagai.
Il est en bois laqué et doré, poils de yak, costume en toile de coton ; lanterne en papier, bois, métal.

Les shishi sont des animaux mythiques à tête de lion et symbole de protection.
Pour en savoir encore plus, clic sur le lien en vert et en gras ici :  shishi

Oni (démon)

Il peut être un ogre, un démon ou même  … un chat
clic sur le lien en vert et en gras pour en savoir plus ici :   oni

Ce diaporama nécessite JavaScript.

celui-ci est en bois peint

Le fantôme de Kohada Koheiji
(série Hyakumonogatari), les « cent histoires »
editeur : Tsuruya Kiemon (Senkakudo)

D’après la légende, Kohada Koheiji était un acteur de fantômes qui devint lui-même un de ses personnages. Lors d’une partie de pêche en barque, il se noya après avoir été poussé à l’eau par l’amant de son épouse. Son cadavre sort du marais, passe la tête au dessus de la moustiquaire du lit de son assassin et de sa complice pour les hanter jusqu’à les faire sombrer dans la folie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Spectre de Seigen

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

3 578/365 – Paris,Enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon – (2)

Nous commencerons la visite de cette extraordinaire exposition par le Japon
J’ai voulu regrouper pour la présentation des visites effectuées les photographies prises par pays.
Je n’ai pas tout photographié non plus donc possible que les publications de certains pays soient moins fournies.

Pour les personnes désirant voir le premier volet, un clic sur le lien en vert et en gras ici : enfers et fantômes d’Asie

Masques de théâtre nô
Tout d’abord, qu’est-ce que le théâtre Nô ?
Voiçi ce qu’en dit le site « vivre le Japon »
ILLUSTRE FORME DU THÉÂTRE CLASSIQUE JAPONAIS, LE NÔ REPRÉSENTE, DANS UNE ESTHÉTIQUE ELLIPTIQUE ET ALLUSIVE UN TEMPS POÉTIQUE, UN DRAME SUBTIL ASSOCIANT LE CHANT ET LA DANSE À UN TEXTE LYRIQUE. LE NÔ A FAILLI DISPARAÎTRE UNE PREMIÈRE FOIS AVEC L’AVÈNEMENT DE L’ÈRE MEIJI, EN 1868, QUAND LE JAPON A OUVERT SES PORTES À L’OCCIDENT ET APRÈS LA SECONDE GUERRE MONDIALE QUAND L’ANCIEN EMPIRE INSULAIRE FUT OCCUPÉ PAR LES AMÉRICAINS
Pour en savoir plus, clic sur le lien en vert et en gras ici :  théâtre nô

Vous verrez dans le diaporama les masques d’une femme et d’un homme damnés et celui d’un esprit de guerrier

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur cet art, quelques clics sur les liens en vert et en gras ci dessous 
Masques de théâtre Nô 

Théâtre Nô

théâtre Nô

Je me suis arrêtée devant ces affiches de cinéma
L’une représente le film Kaibyô noroi numa (the gost-cat cursed pond), d’Oshihiro Ishikawa (1968), et l’autre affiche représente le film Arima Neko (le chat fantôme du palais d’Arima) de Shigeru Kito (1937)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Yokaï
Le mot Yokaï signifie esprits, démons, ou encore fantôme
Pour en savoir plus, clic sur le lien en vert et en gras :  Yokaî

Ici les yokaïs sont représentés sur des cartes postales (2016)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Figurine de Sadako
Sadako Yamamura est le fantôme du célèbre film d’horreur japonais The Ring (1998). Personnage tres populaire au début des années 2 000.Ring est un film d’horreur japonais réalisé par Hideo Nakata sous le scénario de Hiroshi Takahashi d’après le roman du même titre de Kōji Suzuki, sorti dans les salles en 1998

Sadako a de longs chevaux qui cachent un œil exorbité.
Sadako est un spectre qui ne se promène plus dans les campagnes d’Edo mais dans les appartements

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deux extraits de ce film « the ring »
Je vous avoue n’avoir regardé mon écran que le temps de prendre les liens
C’est donc à vos risques et périls que vous les regarderez …..

Ici il vous faudra cliquer sur le lien en vert et en gras  : the ring

Envie de revoir les publications précédantes ?
Clic sur le lien en vert et en gras
Enfers et fantômes d’Asie (1)

3 574/365 – Paris,Enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac – (1)

Depuis le 10 avril et jusqu’au 15 juillet 2018, au Musée du Quai Branly Jacques Chirac il y a une exposition à ne pas manquer.
Pour qui est curieuse ou curieux, pour qui a un intérêt pour l’Asie, sa culture.
Pour qui a envie d’aller se faire peur et d’en rire, pour les personnes qui aiment les fantômes, les vampires, les squelettes …
Pour qui s’intéresse aux mythes et aux esprits du Japon, de Chine, de Thaïlande, du Cambodge …
Pour qui a envie de voir des belles estampes
Pour qui a envie de voir des extraits de films d’horreur …

>>  cette exposition est faite pour vous !

N’hésitez pas à pousser la porte du musée et d’aller y passer du temps.

Pour ma part j’y suis allée deux fois déjà (samedi 12 et jeudi 17), et je pense y retourner encore.
Je suis en train de vous préparer des diffusions complètes (avec photographies et nombreux textes) et par pays.
Cela me prendra du temps, beaucoup de temps et peut-être que lorsque j’aurai terminé de diffuser l’exposition sera terminée. Outre les sources trouvées sur place et dont je me servirai, j’essayerai de vous trouver des liens instructifs ou du moins intéressants.
Je diffuserai entre d’autres reportages pour éviter de lasser et peut-être que nombre de mes lectrices et lecteurs risquent de ne pas aimer.
Tiendrais je la distance point de vue recherches, explication ?  Vous vous en rendrez compte à la manière dont je diffuserai, possible que je change d’avis en cours de route 😀

J’y suis allée pour l’intérêt que j’y porte, mais également pour la photographie.

Une première toute petite mise en bouche.

Têtes de démons – « Namahage » – Tablette votive « ema »
Vers 1960 – Japon – Région de Tohoky – Bois peint
« Namahage » 
Le Japon possède de nombreuses traditions. Le « namahage » est une tradition de la préfecture d’Akita située dans le nord de Tohuku. Le « namahage » est une coutume qui est spécifique de la région d’Oga.
>> pour en savoir plus, un clic sur le lien suivant en vert et en gras:    « Namahage »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A quelques jours près, lors de ma visite, j’aurais pu y croiser une sorcière …. 😀

3 510/365 – Street art canal de Saint Denis , Aubervilliers

Les photographies ont été prises il y a quelques mois alors que je me promenais légèrement par là bas avec mon petit appareil photographique de poche.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

lorsqu’on marche un petit peu plus loin que la limite que les gens se donnent, lorsqu’on passe des barrières on fait de jolies découvertes 😀

3 403/365 – Paris, le petit joueur de saxophone

Un samedi en fin d’après-midi, je sortais du jardin du Palais Royal pour aller prendre le 95.
J’avais avec moi un sac rempli de livres trouvés dans une caisse non loin de la galerie Vivienne et je cheminais ainsi mon appareil photo scotché à la main lorsque …

Lorsque j’entendis s’élever des notes de musique.
Je cheminai ainsi, me laissant guider par mon oreille puis je vis un petit garçon jouant du saxophone place Colette, devant la Comédie Française.

Il avait posé sa trottinette contre le pied d’un éclairage public, avait ouvert son étui et jouait, muni de gants (il faisait bien froid).

le petit joueur de saxophone

Je suis restée ainsi quelques minutes à l’écouter et je lui aurait bien donné une pièce pour son mérite, mais n’avais à mon habitude pas d’argent sur moi
Je lui souhaite une longue vie de musicien.

3 402/365 – Michel Goulet et les chaises poemes du Palais Royal

Un samedi en fin d’après-midi je traversais le jardin du Palais Royal pour aller prendre le 95 .
Comme à mon habitude ou presque je fais des rencontres et ainsi fait la connaissance de gens très différents.
J’avais avec moi un sac rempli de livres trouvés dans une caisse non loin de la galerie Vivienne et je cheminais ainsi mon appareil photo scotché à la main lorsque …

chaise poeme

Lorsque je remarque que mis à part les chaises toutes simples qui se trouvent disséminées ici et là dans le jardin , il y a également des chaises qui s’apparent à des chaises gigognes.
A y regarder de plus près je remarque que sur chaque dossier de chaise il est écrit le nom d’un poète et un vers de l’auteur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est au laser que ces dossiers de chaises ont été percés pour y inscrire un vers ainsi que le nom de son auteur.
Ces paires de chaises sont ainsi rassemblées ensemble par une soudure et entre chque des ensemble de chaise se trouve soudé lui aussi un petit objet sculpté par l’auteur et en bronze (une paire de jumelle, une pomme, un livre …) à l’intérieur duquel se trouve un lecteur MP3. Si vous branchez vos écouteurs dessus vous pouvez écouter un poème déclamé par son auteur ou un acteur de la Comédie Française.