3 207/365 – Paris Grande galerie de l’évolution Musée d’histoire naturelle Aye Aye Daubentonia Madagascariensis (12)

Aye Aye  – Daubentonia Madagascariensis – Madagascar – espèce EN DANGER

Moins rare qu’à une certaine époque, ce lémurien n’en demeure pas moins très menacé par la chasse et le déboisement.
Le Aye-Aye fut longtemps considéré comme disparu et ce n’est qu’en 1963 qu’il fut retrouvé dans une forêt à l’est de Madagascar

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir la publication précédente ? Clic sur les liens en vert et en gras
Grande galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 1ère partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 2ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 3ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 4ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 5ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 6ème partie
Grande Galerie de l’evolution musée d’histoire naturelle 7ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle (8)
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle (9)

Grande galerie de l’évolution Musée d’histoire naturelle (10)
Grande galerie de l’évolution Musée d’histoire naturelle (11)

 

3 205/365 – Paris Grande galerie de l’évolution Musée d’histoire naturelle Phoque Phocidae (11)

Phoque – Phocidae

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir la publication précédente ? Clic sur les liens en vert et en gras
Grande galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 1ère partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 2ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 3ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 4ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 5ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 6ème partie
Grande Galerie de l’evolution musée d’histoire naturelle 7ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle (8)
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle (9)
Grande galerie de l’évolution Musée d’histoire naturelle (10)

3 204/365 – Paris Montmartre Rivée sur son portable

Cette photographie a été prise dans la rue que la grosse majorité des touristes empruntent pour se rendre à Montmartre et visiter la Basilique du Sacré Coeur
Je rentrais d’une bien longue promenade matinale en descendant cette rue pour prendre mon métro

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 203/365 – Paris le semeur de coquelicot

Un matin un peu frais, me promenant dès potron minet.
Passant sur une passerelle , je vis un joggeur.
Chacun de ses pas faisait naître un coquelicot
S’envolant dans le ciel de Paris ….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 202/365 – Paris Grande galerie de l’évolution Babouin Papio hamadrias Papio (10)

Babouin – Papio Haladias Papio – Famille des Cercopithécidés – Savane Africaine
Des dents immenses et canines acérées

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Envie de revoir la publication précédente ? Clic sur les liens en vert et en gras
Grande galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 1ère partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 2ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 3ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 4ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 5ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle 6ème partie
Grande Galerie de l’evolution musée d’histoire naturelle 7ème partie
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle (8)
Grande Galerie de l’évolution musée d’histoire naturelle (9)

3 201/365 – Paris Montmartre escaliers du Mont Cenis

Les escaliers du Mont Cenis, un des plus longs de Montmartre !
La rue du même nom tient son origine du massif et col du Mont Cenis dans les Alpes du Nord , en raison de la forte déclivité de la voie. Depuis 1968. Cette rue étant très longue, j’y reviendrai lors d’une prochaine promenade, me contentant uniquement de vous montrer ce fameux escalier, du moins, la première partie. La deuxième étant située plus bas la bas …
Sur l’imprim écan les flèches de couleur bleue vous indiquent ma position, les flèches de couleur rose vous indiquent la seconde volée d’escalier (en descendant)
La vue est vraiment magnifique du haut de cet escalier et pas très loin sur la droite en bas de la première volée, se trouvent les vignes de Montmartre.

diaporama : 2 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

diaporama : 1 imprim écran

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a énormément à faire photographiquement dans ce quartier. J’y retournerai lorsque le confinement sera levé et qu’il n’y aura plus de risque , que l’on pourra circuler librement (je suis en pleine programmation. Nous sommes aujourd’hui le 1 avril et non le 24 et nous sommes qui sait, peut-être à nouveau libres de nos mouvements.)

3 199/365 – Paris Passage Cottin

Vous rappelez-vous, début février je publiais un article sur la rue du Chevalier de la Barre.
Aujourd’hui je vous emmène au passage Cottin.
Sur la photographie , il commence là à gauche, entre les deux immeubles.
diaporama ; 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le passage Cottin porte le nom de celui qui fut propriétaire des terrains adjacents.
Anciennement privée, cette voie est devenue publique par arrêté préfectoral  en 12/1985.
Longue de 130 mètres, du haut elle commence par une volée d’une quinzaine de marches, un petit terre plain puis … la surprise (que je vous montrerai en fin d’article)

Nous sommes ici dans le vieux Montmartre. Fabrice Lucchini, l’acteur, a évoqué que ses parents à l’époque tenaient un magasin de fruits et légumes à l’angle du passage Cottin et de la rue Ramey (dans le bas des escaliers).

1910-1911, le peintre Utrillo y a fait plusieurs toiles

Je remarque , en préparant cet article que beaucoup de gens voient et montrent  le passage Cottin par le bas vers le haut. Vous savez que je n’aime pas faire comme tout le monde !
Donc je vous le montre par le haut.
J’ai descendu seulement les premières quinzaines de marche pour y faire une jolie rencontre
diaporama ; 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’avais continué ma promenade par la rue du Chevalier de la Barre – voir article ici  >>>  rue du Chevalier de la Barre
j’ai continué à déambuler dans le quartier et au détour d’une rue je remarque , ohmy God … un p…. d’escalier d’enfer et je défie n’importe lequel d’entre vous de le monter (sans s’arrêter) et d’arriver en haut frais comme un gardon ! 😀
diaporama ; 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

diaporama ; 2 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a vraiment beaucoup d’endroits dans Paris, dont je connaissais l’existence bien sur mais que je suis ravie de découvrir par hasard et c’est ca que j’aime !

3 198/365 – Paris le Panthéon Ste Geneviève Patronne de Paris (4)

Savez-vous que l’actuel Panthéon est l’ancienne Eglise de Sainte Geneviève , patronne de Paris ?

C’est la faute à Louis XV ; enfin faute … il tomba si malade, son état était si alarmant qu’il se confessa. Il reçut alors l’extrême onction de l’évêque de Soissons. Il fit alors la promesse de mener une vie bien plus vertueuse et promit de consacrer une nouvelle Eglise à Sainte Geneviève, patronne de Paris.
Guéri, il fit reconstruire l’ancienne abbatiale Sainte Geneviève qui était en bien mauvais état.

C’est Jacques Germain Soufflot qui conçut une Eglise en forme de croix grecque surmontée d’un dôme etc … En 1764 le roi posa la première pierre de cette nouvelle église Sainte-Geneviève.

Après la mort de Soufflot, c’est Jean-Baptiste Rondelet qui la termine et sous la Révolution , Quatremère de Quincy lui fit subir quelques transformations et elle devint un temple destiné à accueillir les tombeaux des grands hommes . L’église Sainte Geneviève prit le nom de Panthéon.

Voilà pour la petite histoire

Outre des sclptures monumentales il y a également beaucoup de toiles exposées, de très grandes toiles
Plusieurs représentent Sainte Geneviève, patronne de Paris.

L’errance de Sainte Geneviève et la rencontre de Sainte Geneviève et de Saint Germain
huile sur toile 1874-1878, Pierre Puvis de Chavannes
Dès son jeune âge Sainte Geneviève donne les marques d’une piété ardente. Sans cesse en prière elle frappait d’admiration tous ceux qui la voyaient . En l’an 429 Saint Germain distingue une enfant. Il l’interroge et prédit à ses parents de hautes destinées auxquelles elle est appelée. Cet enfant fut Sainte Geneviève, patronne de Paris

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sainte Geneviève enfant en prière
huile sur toile 1874-1878, Pierre Pubis de Chavannes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La mort de Sainte Geneviève
Jean-Paul Laurens 1878-1879
Cette toile fut commandée en 1874 et fut mise en place en 1882
Le bras ouvert sur le peuple de Paris qu’elle accueille, alors qu’elle est en train de mourir

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous avez manqué les deux premières publications ou vous désirez les revoir ?
Un petit clic par ici (lien en vert et en gras)
>>>>  Panthéon (1)
>>>>  Panthéon (2)
>>>>  Panthéon (3)

3 197/365 – Paris ville fantôme mon quartier dans le 15ème vers Montparnasse durant le confinement Covid19 Coronavirus

Comme vous avez aimé la dernière publication de mon Paris ville déserte, fantôme , je vous en montre une deuxième
Mercredi matin je suis sortie sur le coup de 9h00 munie de mon attestation et de ma carte d’identité pour me dérouiller les jambes et faire une promenade « autorisée » dans un rayon de 1 km autour de mon domicile et d’une durée maximum d’une heure.
Il fait grand beau, soleil et ciel bleu et Paris est si calme …
Cette-fois ci je vous emmène , toujours dans mon quartier mais celui à l’opposé du parc Georges Brassens (le 15ème est très grand  …)

Alors, toujours munis de mon petit appareil photo de poche , le petit Nikon Coolpix31 pour plus de discrétion et ne pas avoir l’air de celle qui travaille je me suis dirigée vers la gare Vaugirard Montparnasse.
C’est également par là que je passe lorsque je désire aller à pied à Montparnasse, ou vers le cimetière de Montparnasse, un endroit calme où je passe devant un petit jardin potager communautaire
diaporama : 3 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lorsque je désire passer par les sous sol de la gare Vaugirard pour arriver à celle de Montparnasse j’emprunte un raccourci mais aujourd’hui je contourne celui-ci pour monter vers le boulevard Pasteur (en évitant largement l’ancien cabinet vétérinaire -y’en a qui ont de la chance que je ne sois pas Corse … comprenne qui pourra-) ……. au loin la tour Eiffel qui doit se sentir bien seule
diaporama : 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’au vu un train de banlieue qui quittait la gare Vaugirard/Montparnasse mais celle-ci est bien vide, les rails ne verront passer que peu de trains
Diaporama : 2 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entre le boulevard Pasteur et la Place de Catalogne il y a toujours énormément de circulation ; des autobus, des voitures, des scooters  et des piétons qui se faufilent à travers tout ce monde bruyant et pollueur. Aujourd’hui, rien de tout cela sauf une personne en roller qui profite de sa liberté
La rue du Commandant René Mouchotte où se situe l’Hôtel Pullman est elle aussi vierge (ou presque) de toute circulation.
Diaporama : 4photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Contournant cette place je me dirige vers les arcades pour passer dessous , passer par la place Sliman Azem, devant la Paroisse Notre Dame du Travail  et descendre la rue Vercingétorix en me promenant par le Square du Cardinal Wyszynski , emprunter la passerelle qui surplombe la rue Alain et continuer le long de la rue Vercingétorix jusqu’au bot en restant tout le long de celle-ci dans un endroit arboré et fleuri. Je continue également à longer les voies de chemin de fer.
Vous remarquerez que les jeux d’enfant  (les engins de gymnastiques croisés également, sont tous entourés de barrière . Avec le Covid19 les rassemblements, donc les jeux aussi et la pratique du sport sur les engins disséminés ici et là sont interdits).
Les personnes désireuses d’en savoir plus sur cette paroisse et cette Eglise (l’histoire est intéressante et l’intérieur de l’Eglise assez particulière …) peuvent cliquer sur le lien en vert et en gras (il faudra dans cet article regarder la fin du sujet, c’est là que je parle de cette Eglise particulière)  :  Place de Catalogne et Eglise notre Dame du Travail
Diaporama : 7 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La promenade est agréable les parterres de fleurs de printemps sentent encore diablement bons
Le boulodrome où j’aimais aller jouer à la pétanque est plus petit qu’auparavant et lui aussi est ceint de barrière pour éviter que les gens ne se rencontrent durant cette pandémie
Nous arrivons à la fin de la promenade, j’arrive chez moi dans pas longtemps, les rues désertes me ravissent beaucoup.
Une dernière prise de vue avec mon ombre … je peux largement profiter de me positionner au milieu de la rue ….
Diaporama : 4 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais chose étrange, aujourd’hui où j’ai effectué ma promenade (le mercredi 08 avril 2020),  je trouve qu’il y a plus de circulation que d’habitude. Je me demande si plus de gens ne s’octroieraient pas plus de « liberté », comme celle de partir en catimini en vacances de Pâques …….

J’espère que vous allez toutes et tous bien et que si vous sortez, vous respectez bien les consignes données.
Faites attention à vous, vos proches (si vous en avez), vos amis et contacts et pensez aussi à téléphoner pour prendre de leurs nouvelles.