3 530/365 – Paris, la liberté prend l’eau

7 février 2017 , promenade dans la neige sur l’île aux cygnes. Je profite de la vue de Paris enneigée.
La Seine en décrue et la liberté qui prend l’eau !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

3 529/365 – Paris, allée des cygnes sous la neige, 07 février 2018

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 522/365 – Paris patine sous la neige

Paris 07 février 2018

Ce mercredi matin au réveil nous sommes plusieurs à nous être précipité à la fenêtre pour voir sur  combien de centimètres de neige nous allions devoir nous déplacer qui à pieds, qui en voiture ou en moto.
Pas de bus de toute la matinée. Milieu d’après-midi, toujours aucun bus alors que ce n’est tout de même pas la mer à boire ! Les métros eux, circulaient.

Les personnes ayant à se déplacer en train n’ont pas pu se rendre sur leur lieu de travail. Les bureaux devaient être bien vides aujourd’hui, les écoles pour la plupart sont fermées, les transports scolaires ne circulent pas.

Lorsque je vois les pays nordiques, il n’y a pas autant de démêlées qu’ici à Paris lorsqu’il tombe de la neige. Les gens là bas se déplacent en voiture, à pied, en bus, les trains circulent. Ici en France et spécialement à Paris, c’est tout un drame dès qu’il y a 5 cm de neige et moi … cela me fait rire.

J’opte pour une sortie sous la neige. Un sous pantalon, un pantalon, tshirt en coton à courte et longue manche, polaire, doudoune sans manche, petite doudoune , écharpe,bonnet,deux paires de bas, des boots et hop là, dehors la bête 😀

Froid moi ? Il y a trois jours à Chantilly sur les pistes oui, je gelais mais là pas le moins du monde.
En attendant, Paris patine sous la neige !
La circulation sous la neige est épique.  Les parisiens n’en ont pas l’habitude !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 513/365 – Grand Prix d’Amérique 2018, les 18 partants

Voici le tableau des 18 partants du Grand Prix d’Amérique 2018 .

Grand Prix d’Amerique 2018 – les 18 partants

Cette fabuleuse compétition se déroulera dimanche 28 janvier 2018 sur la cendrée Parisienne.
L’hippodrome de Paris/Vincennes est prêt à accueillir pas loin de 40 000  spectateurs.
40 000 spectateurs qui feront vibrer les tribunes en venant encourager leur cheval, leur driver,leur entraîneur, leur propriétaire préféré.
Des centaines de journalistes, d’équipes de télévision, de photographes seront présent pour couvrir cette journée.

C’est la 97ème édition du championnat du monde des trotteurs.
Les 18 meilleurs prendront part à cette magnifique compétition au trot attelé sur la distance de 2 700 mètres de la grande piste, départ volté.

Quatre drivers participeront à leur premier Grand Prix d’Amérique à savoir :
* Goran Antonsen, le propriétaire de Lionel qui le drivera donc lui même.
* Mathieu Mottier qui drivera Booster Winner
* Alexandre Abrivard qui drivera Billie de Montfort
* Daniel Olsson qui drivera Wild Honey

Cette édition 2018 se révélera être une édition palpitante, une fois de plus.
Bold Eagle remportera t’il un 3 ème Grand Prix d’Amérique consécutif ?
Un des premiers participants à cette compétition montera t’il sur le podium ?
Deux entraîneurs ont plusieurs partants  dans cette course.

J’aime assez Voltigeur de Myrt et Lionel même s’ils ne partent pas favori.
Il faudra faire attention à Jean-Michel Bazire et Belina Josselyn qui ne sera déferrée que le jour J

Mais rappelez vous, même s’il existe des favoris, une course n’est pas jouée d’avance.

Que la, le meilleur gagne !

Je vous donne rendez-vous dimanche sur la cendrée Parisienne

3 512/365 – Grand Prix d’Amérique 2018

Le Grand Prix d’Amérique est une course qui a été créée en 1920 et se dispute dans le temple du trot qu’est l’hippodrome de Vincennes à Paris. C’est aussi la plus grande course au trot au monde !
La première édition de cette course fabuleuse a été disputée sur la distance de 2 500 mètres. Cette distance fut progressivement augmentée à 2 625 mètres, 2 850 mètres, 2 800 mètres, 2 600 mètres pour, en 1994 être de 2 700 mètres. Distance qui n’a plus été modifiée depuis.

En 1945, 1946  et 1947 après la guerre cette course fut disputée sur l’hippodrome d’Enghien. L’hippodrome de Vincennes ayant été occupé par du matériel militaire la piste ayant été défoncée, un autre hippodrome fut choisi.
Le Prix d’Amérique fut alors couru en deux manches,  car la piste de l’hippodrome d’Enghien était bien moins large que celle de Vincennes et ne pouvait de ce fait accueillir autant de partants .

poney portant le drapeau americain,parade d’ouverture édition 2017

Cette course internationale de groupe I  est réservée aux chevaux de 4 à 10 ans inclus qui doivent avoir gagné au moins la somme de 16 000 € au 1er janvier
Les 18 meilleurs cracks mondiaux se disputeront cette compétition sur une distance de 2 700 mètres (grande piste) au trot attelé.

Elle est dotée de 1 000 000 € répartis de la façon suivante :
* 1er :    450 000 €
* 2ème   250 000 €
* 3ème   140 000 €
* 4ème     80 000 €
* 5ème     50 000 €
* 6ème     20 000 €
* 7ème     10 000 €

Très populaire, cette course est diffusée dans le monde entier auprès de millions de téléspectateurs et dans près de 30 pays !
Le cheval OURASI est celui qui a gagné le plus de fois cette compétition. En 1986,1987,1988,1990.
Le driver Jean René Gougon l’a gagnée 5 fois !
le cheval Bold Eagle est le recordman en terme de vitesse .
En 2016 il a gagné cette compétition en 1’11″4

On le voit ci-dessous lors de sa victoire dans l’édition 2017 de cette compétition

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous vous douterez,  que si je publie durant les prochains jours des billets sur le Prix d’Amérique, c’est que j’ai reçu mon accréditation et que ce dimanche 28 janvier 2018 je passerai ma journée à l’hippodrome de Paris Vincennes.

Lorsque les 18 partants définitifs seront connu je ne manquerai pas de publier le tableau ici même.

3 508/365 – Paris, rue Visconti, scène de rue

Située dans le quartier de Saint-Germain des Prés, la rue Visconti est une rue large de 4 à 7 mètres et longue de 176 mètres.

rue Visconti, scène de rue

A l’époque Romaine, le chemin (qui plus tard allait devenir la rue Visconti) était située sur un terrain légèrement en hauteur, qui aujourd’hui n’est plus du fait des diverses opérations de voiries qui ont eu lieu depuis. Ce qui fait qu’il était à l’abri des crues de la Seine se trouvant quelques 500 mètres plus loin.

Ce chemin était également situé près d’un lieu de culte appelé le Temple d’Isis ?
En 550, c’est sur les ruines de ce Temple d’Isis que Childebert fonde l’Abbaye de Saint-Germain.

Le reste de l’histoire est longue, alors pour les curieuses et curieux, vous pouvez aller la lire ici : clic sur le lien vert en gras : >>> rue Visconti