3 199/365 – Paris Passage Cottin

Vous rappelez-vous, début février je publiais un article sur la rue du Chevalier de la Barre.
Aujourd’hui je vous emmène au passage Cottin.
Sur la photographie , il commence là à gauche, entre les deux immeubles.
diaporama ; 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le passage Cottin porte le nom de celui qui fut propriétaire des terrains adjacents.
Anciennement privée, cette voie est devenue publique par arrêté préfectoral  en 12/1985.
Longue de 130 mètres, du haut elle commence par une volée d’une quinzaine de marches, un petit terre plain puis … la surprise (que je vous montrerai en fin d’article)

Nous sommes ici dans le vieux Montmartre. Fabrice Lucchini, l’acteur, a évoqué que ses parents à l’époque tenaient un magasin de fruits et légumes à l’angle du passage Cottin et de la rue Ramey (dans le bas des escaliers).

1910-1911, le peintre Utrillo y a fait plusieurs toiles

Je remarque , en préparant cet article que beaucoup de gens voient et montrent  le passage Cottin par le bas vers le haut. Vous savez que je n’aime pas faire comme tout le monde !
Donc je vous le montre par le haut.
J’ai descendu seulement les premières quinzaines de marche pour y faire une jolie rencontre
diaporama ; 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’avais continué ma promenade par la rue du Chevalier de la Barre – voir article ici  >>>  rue du Chevalier de la Barre
j’ai continué à déambuler dans le quartier et au détour d’une rue je remarque , ohmy God … un p…. d’escalier d’enfer et je défie n’importe lequel d’entre vous de le monter (sans s’arrêter) et d’arriver en haut frais comme un gardon ! 😀
diaporama ; 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

diaporama ; 2 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a vraiment beaucoup d’endroits dans Paris, dont je connaissais l’existence bien sur mais que je suis ravie de découvrir par hasard et c’est ca que j’aime !

3 198/365 – Paris le Panthéon Ste Geneviève Patronne de Paris (4)

Savez-vous que l’actuel Panthéon est l’ancienne Eglise de Sainte Geneviève , patronne de Paris ?

C’est la faute à Louis XV ; enfin faute … il tomba si malade, son état était si alarmant qu’il se confessa. Il reçut alors l’extrême onction de l’évêque de Soissons. Il fit alors la promesse de mener une vie bien plus vertueuse et promit de consacrer une nouvelle Eglise à Sainte Geneviève, patronne de Paris.
Guéri, il fit reconstruire l’ancienne abbatiale Sainte Geneviève qui était en bien mauvais état.

C’est Jacques Germain Soufflot qui conçut une Eglise en forme de croix grecque surmontée d’un dôme etc … En 1764 le roi posa la première pierre de cette nouvelle église Sainte-Geneviève.

Après la mort de Soufflot, c’est Jean-Baptiste Rondelet qui la termine et sous la Révolution , Quatremère de Quincy lui fit subir quelques transformations et elle devint un temple destiné à accueillir les tombeaux des grands hommes . L’église Sainte Geneviève prit le nom de Panthéon.

Voilà pour la petite histoire

Outre des sclptures monumentales il y a également beaucoup de toiles exposées, de très grandes toiles
Plusieurs représentent Sainte Geneviève, patronne de Paris.

L’errance de Sainte Geneviève et la rencontre de Sainte Geneviève et de Saint Germain
huile sur toile 1874-1878, Pierre Puvis de Chavannes
Dès son jeune âge Sainte Geneviève donne les marques d’une piété ardente. Sans cesse en prière elle frappait d’admiration tous ceux qui la voyaient . En l’an 429 Saint Germain distingue une enfant. Il l’interroge et prédit à ses parents de hautes destinées auxquelles elle est appelée. Cet enfant fut Sainte Geneviève, patronne de Paris

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sainte Geneviève enfant en prière
huile sur toile 1874-1878, Pierre Pubis de Chavannes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La mort de Sainte Geneviève
Jean-Paul Laurens 1878-1879
Cette toile fut commandée en 1874 et fut mise en place en 1882
Le bras ouvert sur le peuple de Paris qu’elle accueille, alors qu’elle est en train de mourir

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous avez manqué les deux premières publications ou vous désirez les revoir ?
Un petit clic par ici (lien en vert et en gras)
>>>>  Panthéon (1)
>>>>  Panthéon (2)
>>>>  Panthéon (3)

3 197/365 – Paris ville fantôme mon quartier dans le 15ème vers Montparnasse durant le confinement Covid19 Coronavirus

Comme vous avez aimé la dernière publication de mon Paris ville déserte, fantôme , je vous en montre une deuxième
Mercredi matin je suis sortie sur le coup de 9h00 munie de mon attestation et de ma carte d’identité pour me dérouiller les jambes et faire une promenade « autorisée » dans un rayon de 1 km autour de mon domicile et d’une durée maximum d’une heure.
Il fait grand beau, soleil et ciel bleu et Paris est si calme …
Cette-fois ci je vous emmène , toujours dans mon quartier mais celui à l’opposé du parc Georges Brassens (le 15ème est très grand  …)

Alors, toujours munis de mon petit appareil photo de poche , le petit Nikon Coolpix31 pour plus de discrétion et ne pas avoir l’air de celle qui travaille je me suis dirigée vers la gare Vaugirard Montparnasse.
C’est également par là que je passe lorsque je désire aller à pied à Montparnasse, ou vers le cimetière de Montparnasse, un endroit calme où je passe devant un petit jardin potager communautaire
diaporama : 3 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lorsque je désire passer par les sous sol de la gare Vaugirard pour arriver à celle de Montparnasse j’emprunte un raccourci mais aujourd’hui je contourne celui-ci pour monter vers le boulevard Pasteur (en évitant largement l’ancien cabinet vétérinaire -y’en a qui ont de la chance que je ne sois pas Corse … comprenne qui pourra-) ……. au loin la tour Eiffel qui doit se sentir bien seule
diaporama : 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’au vu un train de banlieue qui quittait la gare Vaugirard/Montparnasse mais celle-ci est bien vide, les rails ne verront passer que peu de trains
Diaporama : 2 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entre le boulevard Pasteur et la Place de Catalogne il y a toujours énormément de circulation ; des autobus, des voitures, des scooters  et des piétons qui se faufilent à travers tout ce monde bruyant et pollueur. Aujourd’hui, rien de tout cela sauf une personne en roller qui profite de sa liberté
La rue du Commandant René Mouchotte où se situe l’Hôtel Pullman est elle aussi vierge (ou presque) de toute circulation.
Diaporama : 4photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Contournant cette place je me dirige vers les arcades pour passer dessous , passer par la place Sliman Azem, devant la Paroisse Notre Dame du Travail  et descendre la rue Vercingétorix en me promenant par le Square du Cardinal Wyszynski , emprunter la passerelle qui surplombe la rue Alain et continuer le long de la rue Vercingétorix jusqu’au bot en restant tout le long de celle-ci dans un endroit arboré et fleuri. Je continue également à longer les voies de chemin de fer.
Vous remarquerez que les jeux d’enfant  (les engins de gymnastiques croisés également, sont tous entourés de barrière . Avec le Covid19 les rassemblements, donc les jeux aussi et la pratique du sport sur les engins disséminés ici et là sont interdits).
Les personnes désireuses d’en savoir plus sur cette paroisse et cette Eglise (l’histoire est intéressante et l’intérieur de l’Eglise assez particulière …) peuvent cliquer sur le lien en vert et en gras (il faudra dans cet article regarder la fin du sujet, c’est là que je parle de cette Eglise particulière)  :  Place de Catalogne et Eglise notre Dame du Travail
Diaporama : 7 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La promenade est agréable les parterres de fleurs de printemps sentent encore diablement bons
Le boulodrome où j’aimais aller jouer à la pétanque est plus petit qu’auparavant et lui aussi est ceint de barrière pour éviter que les gens ne se rencontrent durant cette pandémie
Nous arrivons à la fin de la promenade, j’arrive chez moi dans pas longtemps, les rues désertes me ravissent beaucoup.
Une dernière prise de vue avec mon ombre … je peux largement profiter de me positionner au milieu de la rue ….
Diaporama : 4 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais chose étrange, aujourd’hui où j’ai effectué ma promenade (le mercredi 08 avril 2020),  je trouve qu’il y a plus de circulation que d’habitude. Je me demande si plus de gens ne s’octroieraient pas plus de « liberté », comme celle de partir en catimini en vacances de Pâques …….

J’espère que vous allez toutes et tous bien et que si vous sortez, vous respectez bien les consignes données.
Faites attention à vous, vos proches (si vous en avez), vos amis et contacts et pensez aussi à téléphoner pour prendre de leurs nouvelles.

3 196/365 – Paris les escaliers de la Butte Montmartre et le funiculaire

Existant depuis 1900, le funiculaire de la butte Montmartre est une manière facile et agréable … de ne pas monter les fameuses marches des escaliers de la butte Montmartre.
Depuis son ouverture en 1900 il a été restauré deux fois. Une première en 1965 et la suivante en 1991.

Il est ouvert 7jours/7, de 06h00 à 00h45
Pour l’emprunter, il vous en coûtera un ticket de métro.
Pour les possesseurs du pass navigo, celui-ci vous suffira (et en même temps sert de coupe file 😀  )
Ma santé ne me permettant pas de monter plus d’une dizaine de marches, j’ai emprunté avec bonheur les escaliers pour m’élever vers la Basilique du Sacré Coeur.
Il est tout de même long de 108 mètres et la déclivité de celui-ci est de 36 mètres !

Vous me suivez ?

Mais, si le cœur …. vous ne dit, rejoignez moi là haut après avoir emprunté ces escaliers ….
On verra qui arrivera le premier en haut 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 195/365 – Paris mon quartier dans le 15ème vers le parc Georges Brassens durant la période de confinement covid19 coronavirus

Avant toute chose, j’ai pris ces photographie lors de mes rares promenades que je m’autorise une à deux fois par semaine dans un rayon de maximum 1 kilomètre de mon domicile et munie de mon attestation de sortie et de ma carte d’identité.
Habitant dans un petit appartement de 38m2 rempli de cartons de déménagement, la vie à l’intérieur n’est guère facile mais, je ne me plains pas. Seulement j’ai mal aux jambes moi qui aime marcher …

J’ai voulu montrer mon quartier durant la période de confinement, ce qu’on peut y rencontrer, ce qui se passe aux abords des supermarchés et dans la rue, quelle était l’ambiance.

Ces prises de vues ont été faites avec  mon petit appareil de poche le Nikon coolpix 31 , voulant rester discrète et ne désirant pas être prise avec mon gros matériel , être contrôlée et donc de ce fait pas en règle car n’étant pas considéré comme sortie pour se dégourdir les jambes.

La qualité s’en ressent mais ici le seul but était de montrer  et raconter.

L’Etat assassine !
diaporama : 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’habite à 10 minutes à pied du boulevard des Maréchaux et j’ai d’abord voulu aller le voir, lui d’habitude si  grouillant de voitures, camions , bus et assez bruyant et pollué.
Je pouvais me mettre en son centre sans risquer de me faire écraser.
Quelques personnes attendent à l’arrêt du tramway, d’autres se promènent ou font leurs courses alimentaires.
Je remarquerai que les gens ne se croisent plus, préférant traverser la rue  et la retraverser ensuite pour ne pas se croiser ou alors  ils s’écartent fortement pour s’éviter.
diaporama : 2 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après quelques centaines de mètres longeant ce même boulevard des Maréchaux, je bifurque vers le parc Georges Brassens où j’étais déjà passée dernièrement car voulant faire une photo des cerisiers en fleurs et la mettre sur mon profil facebook.
Les parcs sont bien sur fermés et celui-ci a donc comme tous les autres portes closes.
diaporama : 4 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ayant pris ces photographies en plusieurs périodes, un petit matin deux amies japonaises prenaient le thé ou le café face à une des entrées situés aux anciennes halles bouchères
Il est dommage de ne pouvoir venir y admirer les diverses floraisons, le parc est également en cours de travaux

Les rues avoisinantes sont vides et l’on peut même se pousser le luxe de ne pas rester sur les trottoirs, la voirie continue de travailler et il est bien agréable en ces moments de voir des balcons joliment fleuris
diaporama : 2 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je remarquerai tout de même que les distances de sécurité (même lors de promenades) ne sont pas toujours respectées que ce soit des familles, voire une bande de copains …  le samedi après-midi des familles et autres personnes se promènent aussi comme si de rien n’étais ou alors restaient là assis sur un banc se dorant la pilule au soleil ……

Les petites et grandes surfaces restent bien achalandées, ce n’est heureusement plus la cohue comme lors du début de cette crise sanitaire mondiale
diaporama : 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais on continue de faire la queue à l’entrée des grandes surfaces, on n’attend plus si longtemps, les gens respectent la distance de sécurité et on ne laisse entrer que 50 personnes à la fois.
Personnellement je ne me contente plus de faire les courses que tous les 15 jours, (avec le peu de moyen financier que j’ai – je ne peux  me permettre de me deplacer à l’autre bout de Paris , de prendre le bus sans masque et aller chercher au SP ce qu’ils me donnent et me permet de vivre normalement) voulant m’exposer le moins possible à cause de la fragilité de ma santé (entre autre) . Ne possédant pas de masque, respirer derrière un foulard ou une écharpe n’est pas facile non plus pour moi (il faut aussi penser à les laver chaque fois que je rentre)
Il y a des chiens qui attendent bien sagement et on achète toujours du papier de toilette (la France n’aura jamais eu le derrière aussi propre !)
diaporama : 5 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je ne suis pas loin de chez moi, ca monte, pas trop fort mais je m’arrête plusieurs fois pour reprendre mon souffle et respirer
diaporama : 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On ne remerciera jamais assez tout le personnel soignant, les ambulanciers, les aides soignants, les infirmières, les pompiers, les médecins urgentistes et les autres, les médecins qui se rendent chez les patients, tout les gens qui mettent chaque jour leur vie en jeu pour sauver celles et ceux qui sont tombés malades.
diaporama : 1 photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les nouvelles sont mauvaises, partout
Ce midi j’entendais au journal que hier dans l’Etat de New York il y a eu autant de personnes décédées que depuis le début de la crise sanitaire en France ….. c’est effarant .
Personnellement je trouve que l’Etat est incompétent face à la crise ( dépassé ?), qu’il n’a pas prit suffisamment à temps la gravité de celle-ci et qu’on aurait du prendre depuis le début une mesure de confinement encore plus stricte que celle que nous connaissons, en prenant exemple sur la Chine.
Tant qu’on permettra aux gens de circuler le virus lui circulera …..
Mais je ne pense pas que la majorité du peuple Français puisse « obéir » à des injonctions plus fortes, du moins il y aura toujours une partie de la population à faire des conneries et à sortir et prendre des risques pour eux … mais aussi pour les autres. Les gens sont trop habitués à leur liberté de circulation, à leur confort, à leur train de vie (pour les plus riches …) et je crois sincèrement que ce sont les personnes les moins riches, celles et ceux qui se contentent de peu au quotidien  qui supporteraient au mieux un confinement sévère
L’Etat ne pourrait pas ou difficilement a t’il déjà dit se permettre de nourrir la population si le confinement était TOTAL.
Je pense que nous ne sommes pas encore prêts de sortir de cette crise sanitaire

Comment je vais ?
Et bien ca va, je supporte ce confinement. Ne sors que rarement mais j’ai des occupations (lecture internet et ce site, la radio, musique,cuisiner aussi -on peut faire de tres bons plats avec peu de moyens financiers- .

Mais vous, mes lecteurs. J’espère que vous allez bien, que vous prenez soin de vous, de votre famille et de vos proches (si vous en avez encore).  Prenez aussi des nouvelles de vos amis, de vos connaissances ; un coup de fil, l’envoi d’un email
S’il vous plait … #restezchezvous

 

 

 

3 194/365 – Paris le Panthéon maquette du Panthéon (3)

Réalisée par Rondelet au 1/25ème , ce mini Panthéon est une maquette de pierre qui, dans sa coupe nord/sud a été sectionnée alors qu’elle était encore appelée l’Eglise Sainte Geneviève (on reviendra sur cette Sainte plus tard, lors d’une autre publication)

Cette maquette (restaurée) a été réalisée au XVIIIème siècle, au cours du chantier de construction.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous avez manqué les deux premières publications ou vous désirez les revoir ?
Un petit clic par ici (lien en vert et en gras)
>>>>  Panthéon (1)
>>>>  Panthéon (2)

3 193/365 – Paris le Carmel de Montmartre

Vous rappelez vous la rue du Chevalier de la Barre où j’étais allée me  promener il y a quelques temps ?
Celle où il valait mieux se dé-chapeauter et s’agenouiller au passage d’un cortège religieux (pour garder la tête sur les épaules), celle où on aimait à fusiller les  gens …..
Pour la revoir clic sur le lien en vert et en gras ici >>> rue du Chevalier de la Barre

Le Carmel est situé lui aussi dans cette rue, au n°34 rue du Chevalier de la Barre.
C’est pour assurer auprès de la Basilique de Montmartre une présence de prière, que fut fondé en 1928 le Carmel de Montmartre.
Ce bâtiment à l’aspect austère est surprenant par son architecture faite de grosses pierres blanches
Situé au pied du campanile de la Basilique du Sacré Coeur de Montmartre, le Carmel de Montmartre est une communauté de moniales de l’Eglise catholique vivant selon la spiritualité du Carmel et l’esprit de sainte Thérèse d’Avila
diaporama : 3 photographies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

… j’aurais aimé en savoir plus sur son histoire, son architecture ….