3 255/365 – Ariège Ruines du Castéla (2)

Vous êtes prêts ?
Chaussez vous bien, munissez vous si possible d’un bâton et emportez de l’eau et votre téléphone avec vous puis nous partirons ensemble pour une série de 3 courtes vidéos.
Je n’ai pas filmé la montée car elle était fort raide et longue, et cette première vidéo débute à mon arrivée au sommet.

A mon arrivée en Ariège on m’a dit ; va voir les ruines du château là bas en haut, dans les bois. Adorant les châteaux (et surtout leurs ruines) je m’y suis rendue en randonnée, par une très belle après-midi de fin février. J’ai d’abord du marcher jusqu’au petit hameau tout là bas, traverser le petit pont au dessous duquel coule un affluent de la rivière Ariège puis traverser le hameau, arriver à la petite Eglise (deux ou trois messes par an) et me dire ; wellll, va falloir monter maintenant. Munie de mon bâton, j’ai alors emprunté le petit sentier pentu, rocailleux et parfois glissant … qui longe le petit cimetière et deux ou trois terrains avant d’arriver dans le petit bois, le traverser , me dire qu’à l’automne prochain je viendrai ramasser des châtaignes, On m’avait dit que ca montait très fort et tout d’un coup et je puis vous assurer que mon cœur a pas mal morflé , (je me suis sentie mal un moment), mais j’avais déjà fait la moitié de la montée alors j’ai continué en priant que j’arrive en bon état tout en haut. En terme de ruine, il ne reste qu’un pan de mur. Je puis vous en dire ceci : C’est sur les fondations d’un ancien poste de surveillance romain (an XX) qu’a été construit en 1168 le château de Labarre. Il fut détruit par Simon IV de Montfort en 1210 durant la croisade contre les Albigeois. Ce château n’a pas eu une bien longue existence.

3 251/365 – Paris place et esplanade du Trocadero , Tour Eiffel

Petite visite guidée.
Vous me suivez, tels des promeneurs parisiens qui aiment arpenter les rues de la capitale pour voir Paris autrement ?
Je sors du métro Trocadéro pour arrive sur la place du Trocadéro.
Face à moi côté gauche se trouve le Théâtre National de Chaillot et sur la droite vous verrez le musée National de la Marine de Paris et le musée de l’Homme.
Au centre le Palais de Chaillot qui est un grand ensemble de musées et esplanade.
Nous avons là une tres belle vue vers l’esplanade du Trocadéro, les jardins du Trocadéro et la tour Eiffel qui se trouve de l’autre côté du pont de l’Iena

Peu de circulation, un pur bonheur et … j’en profite

 

 

Le blog du chat Violet Crawley : l’heure du coucher

Moi : Rhooooooooooo Violet ; tu as osé ?
Violet Crawley : Osé quoi , republier une vidéo ? Bah ouais 😉
Moi : mais il parait que je te dérange en tournant des vidéos
Violet Crawley : Me déranger moi ? Il en faudrait beaucoup. Mais de toute façon nous les chats on sait faire comprendre quand on ne veut pas ;  chacun à notre façon.
C’est quoi encore, cette connerie . 
Moi : comme tu le dis … une connerie 
nos dialogues c’est puéril, ca te dérange ?
Violet Crawley : on s’en fou, non ?
Moi : Bah ouais 😉

Violet Crawley adore pétrir, c’est une petite chatte qui « aime repasser » …
Alors un soir en allant me coucher, j’ai pris mon petit appareil photo Nikon Coolpîx 31 qui fait office de caméra et lorsque Violet Crawley est venue me rejoindre sur le lit , j’ai déposé ma lecture à côté de moi et j’ai laissé tourner la caméra, simplement.

Bonne nuit les gens. Nous , on va se coucher

2 346/365 – Jour de neige en Ariège 10 janvier 2021

Dernièrement je vous avais montré deux vidéos tournées le 9 janvier 2021 lors de cet épisode neigeux que nous avons connu en Ariège et « grâce » à la tempête Filoména qui sévissait en Espagne.
Cet épisode neigeux a vraiment été exceptionnel et en a ravit plus d’un(e)
J’avais bien pensé que la nuit du 9 au 10 janvier il continuerait de neiger sans discontinuer et , c’est bien ce qui s’est passé.

Alors, le matin du 10 janvier 2021 lorsque j’ai ouvert la fenêtre de la salle de bain pour regarder le paysage qui s’offrait à mes yeux, je n’ai pas été étonnée.

jour de neige en Ariège 10 janvier 2021

Il ne m’a pas fallu tergiverser bien longtemps pour savoir ce que je ferais ainsi de mon dimanche matin 😀
Hop là, je nourrit mon fauve, je fais passer le café et durant ce temps un petit tour rapide à la salle de bain, préparer mon petit apn (je ne sors plus pour le moment avec mon gros matériel, pas envie), des piles de rechange, grosses chaussettes, chaussures de marche en cuir pour avoir chaud).

Je veux absolument être dehors avant que d’autres n’aient l’idée d’aller fouler une neige vierge de tout pas 😀

Je vais vous montrer les mêmes endroits que vous avez pu voir il y a quelques temps et qui datent de la journée précédente pour que vous puissiez voir la différence de paysage (et du nombre de cm de neige ….)
Un petit rappel ? 
Envie de revoir cela ?
Un petit clic sur le lien en vert et en gras ici : >>> jour de neige en Ariège 9 janvier 2021

Maintenant, quelques vues photographiques de ce paysage dans lequel j’ai aimé, mais vraiment aimé marcher. Des endroits où par moment aucune personne n’avait encore marché et où je me suis enfoncée de 30 à 40 cm dans la neige. Un pur moment de bonheur, les yeux, les mirettes qui s’émerveillent devant ce paysage splendide.
Et … le silence …..
>>> clic sur la première photographie pour lancer le diaporama

Mais vous ne serez pas en reste de paysages splendides. 
Sur une des deux vidéos , la deuxième, je vous emmène le long d’un petit chemin qui longe un petit cours d’eau, le fameux raccourci qui mène vers quelque part … et où j’ai eu parfois du mal à avancer tellement la neige était profonde par endroit.

3 234/365 – Descente vers la rivière Ariège

Première promenade dans mon nouveau pays et à moins de 10 minutes de mon logement un charmant petit coin .
Le plaisir d’entendre la rivière Ariège chanter et le silence (ce qui me change des klaxons parisiens). Ici je n’ai pas encore entendu un seul coup de klaxon en 12 jours.
Prenez le plaisir de regarder la vidéo en mettant le son, vous entendrez l’eau couler librement

En remontant j’ai prit le plaisir de m’arrêter pour ramasser des châtaignes et suis revenue avec une belle récolte
Aujourd’hui j’y suis retournée et ma récolte a doublé de volume 😀

3 231/365 – Paris Montparnasse rue de la Gaité quartier des théâtres

C’était pendant la crise sanitaire du Covid, alors qu’on avait le « droit » de sortir dans un rayon de plus d’1 kilomètre autour de son domicile.
Une petite promenade vers le quartier des théâtres de Montparnasse, deux courtes vidéos pour vous montrer

Nous sommes ici dans le quartier des théâtres de Montparnasse (14ème arrondissement de Paris) et plus principalement rue de la Gaité. Des petites maisons à deux ou trois étages en début de rue et plus loin dans celle-ci on verra des immeubles de quelques étages seulement. On pourra toujours voir la tête de la tour Montparnasse, haute de 58 étages. La crise du coronavirus a fait se refermer les portes et les volets sur des programmes encore à l’affiche en ce moment , tel que le muguet de Noël (au théâtre de Montparnasse). Et nous sommes au mois d’Avril . Le théâtre de la Gaité Montparnasse inauguré en 1868 a été édifié par le limonadier François Jamin et construit avec des matériaux récupérés lors de la démolition du théâtre de l’exposition universelle de 1867. Sa capacité d’accueil est de 398 places. Le théâtre Montparnasse lui , c’est la veuve d’Henri Larochelle qui l’a fait construire en 1886 avec Louis-Hubert Hartman. Une capacité de 915 places (715 pour la grande salle) et 200 places pour celle du petit Montparnasse. Le bâtiment est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1984 C’est un sentiment étrange de se promener dans les rues de Paris encore vides de circulation. Les volets des commerces de bouche (pas ceux réservés pour les adultes …) sont encore fermés. On se croirait presque en plein mois d’août lorsque Paris se vide de ses habitants et qu’il fait si bon s’y promener.

Nous continuons à parcourir la rue de la Gaité, le quartier des théâtres à Montparnasse. Bobino est une salle de music-hall très célèbre. Son nom est issu d’un clown et marionnettiste du XIXème siècle. Inaugurée en 1873 cette salle ne fut qu’une petite guinguette qui a bien évoluée depuis. Ce n’est qu’au lendemain de la première guerre mondiale que la salle devient un music-hall. Cet endroit mythique est détruit en 1985. 1991 réouverture du lieu qui porte désormais un nouveau nom, celui de studio Bobino Eté 2010 les portes se referment quelques mois et est ré appelée Bobino. La salle peut accueillir 900 spectateurs. La comédie Italienne se reconnaît à sa façade bleue et aux ornementations y faisant partie. Avant de bifurquer dans la rue du Maine, vous apercevrez l’enseigne d’un autre théâtre ; le théâtre de la rive gauche qui est un théâtre privé d’une capacité de 400 places. La rue du Maine est une petite rue pavée étroite où se trouve un charmant petit square , le square Gastn Baty C’est ici que se termine notre petite visité guidée du quartier des théâtres de Montparnasse, une façon de voir Paris autrement. Peut-être que vous aussi vous viendrez ici tel un promeneur parisien, un piéton parisien qui aime parcourir comme moi les rues de la capitale

ps : ce sera peut-être le dernier article que je publie avant de déménager, mais je passerai encore pour vous répondre et vous dire bonjour sur vos espaces. A partir du 5 octobre je serai sans internet jusque prochaine connexion.

3 213/365 – Paris Jardin de Bagatelle Paonne et paonneaux

Au mois d’août ou septembre dernier je me suis rendue au jardin de Bagatelle et y ai rencontré plein de paonneaux avec leur mère. Je n’étais munie que de mon petit Nikon coolpix 31 mais il possède une caméra vidéo .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 208/365 – Paris la Tour Eiffel et les 72 savants

Cela fait des années que je voulais prendre cette photographie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Souvent je suis passée en vélo ou à pied sous  ou autour d’elle (j’habite Paris depuis presque 20 ans) et ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai remarqué un détail exceptionnel.
Au niveau du 1er étage de la tour Eiffel et faisant tout le tour de celle-ci, sont inscrits 72 noms de savants, ingénieurs, industriels, et scientifiques qui ont honoré la France entre 1789 et 1889.
Ces 72 noms sont inscrits en lettres d’or mesurant 60 cm de haut 

Le 20 février 1889 , Gustave Eiffel s’exprimait dans une allocution donnée à l’Ecole des Hautes études commerciales, il voulait que cette tour qu’il a fait élevée le soit sous le nom de la science et que pour cette raison il voulait que les noms des plus grands savants qui ont honoré la France entre 1789 et 1889 y soient inscrits en lettres d’or.
Perrier, Triger, Cail , Fizeau et 68 autres y figurent mais, aucun nom de femme.
Certains noms ont été refusés car trop longs et seul le nom de famille apparaît.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

De retour (progressif car je ne reviendrai régulièrement qu’en début de semaine prochaine) je me suis pas mal promenée dans un Paris encore bien calme le matin, vide ou presque de toute circulation, même dans des endroits où en temps normal  il n’aurait pas été vivable de prendre le risque de traverser (comme je l’ai fait) pour me rendre d’un point à un autre.

J’ai également profité de ces petites vacances pour effectuer de la programmation sur mon site.
Vous y verrez des vieilleries, c’est-à-dire des photographies prises il y a déjà plusieurs mois ou même l’année dernière puis, progressivement, suivront d’autres plus récentes. (il y aura quelques petites pépites …) J’aime être aussi parfois décalée dans mes sujets (pour les lecteurs qui me connaissent bien ils ne seront guère étonné)

Durant ces petites vacances j’ai tourné quelques petites vidéos pour montrer à mes lecteurs étrangers (et qui sont nombreux) des vues de Paris « qui bougent ». Des vues où vous verrez Paris vide ou presque de toute circulation. et même de gens. Ces petites vidéos n’ont pas pour but d’être des grands films (rire) mais serviront simplement à montrer différemment Paris.  Parfois (je devrais me procurer une carte mémoire plus « vorace ») le petit film s’arrête net, ce qui signifie malheureusement pour moi que la carte mémoire est pleine)

vous pouvez mettre le son et entendre donc ma voix – que je n’aime absolument pas  … (rires)

3 190/365 – Paris vue en hauteur sur l’Opéra le Sacré Coeur de Montmartre et l’Opéra (Palais Garnier)

Quelque chose de différent aujourd’hui. Pas de photographie mais une vidéo.
Je me trouvais sur un toit, dans Paris (of course), il y avait pas mal de vent et je filmais la vue autour de moi avec mon petit Nikon Coolpix31

Une autre façon, pour mes visiteurs étrangers, de voir Paris ❤  ❤  ❤  ❤

3 179/365 – Paris Montmartre En descendant la rue du Chevalier de la Barre

Dimanche dernier , reprenant mes bonnes vieilles habitudes, j’étais partie de bon matin me promener du côté de Montmartre. Je voulais bien évidemment éviter la foule de touriste maissssssss pour vous emmener ici j’ai bien du faire un petit détour et me fondre au milieux d’eux le temps de prendre un chemin de traverse .
Me trouvant donc derrière la Basilique du Sacré Coeur de Montmartre, j’ai laissé le flot de touriste tourner à droite pendant que …. je tournais à gauche 😀
Nous sommes rue du Chevalier de la Barre.
Quel drôle de nom. Mais le personnage qui était-ce,le nom de la rue ; son histoire ?

Celui qui a donné son nom a la rue a été décapité.
Que diantre, décapité ; et la raison ?
Il n’a tout simplement pas voulu retirer son chapeau au passage d’une procession religieuse !!!
On peut dire qu’il est mort jeune. Né en 1746 il est mort … sans sa tête, 20 ans plus tard.
Mais on lui a octroyé un privilège ; rendez vous compte, il a été décapité à l’épée, privilège réservé aux nobles. Le bourreau lui aurait « épargne » le supplice de lui arracher la langue (ils étaient charmants à cette époque)

Revenons à notre promenade . Je longe le parc  pour rejoindre une volée d’escaliers (les escaliers si typiques et nombreux de Montmartre) et les descendre.  Me trouvant rue Lamarck  et avant de la traverser, je me retourne vers la Basilique du Sacré Coeur de Montmartre
(diaporama : 2 photographies)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

puis, je la traverse pour continuer mon chemin vers cette maison aux volets bleus.
(diaporama : 2 photographies)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant de continuer , je voudrais inclure deux vidéos , une nouveauté dans ce site (marchant mon Canon dans une main et mon petit apn servant à filmer dans l’autre, je n’ai pu éviter quelques saccades)

 

Un joli coupe gorge (le passage Cottin) et de très nombreuses marches sur ma gauche, mais je continue à descendre cette petite rue pavé qui m’appelle.

La rue du Chevalier de la Barre date du XVIIème siècle. Elle a porté le nom de rue des Rosiers et est déjà indiquée sur un plan en 1672.
C’est en 1885 que lui fut donné le nom de la Barre puis en 1906, en mémoire du chevalier décapité elle fut appelée rue du Chevalier de la Barre.
A cette époque beaucoup de restaurants, de bistrots et de boutiques de souvenirs où on y trouvait seulement des articles de piété.
Des généraux furent mis à mort dans cette rue (mais cela je vous le laisserai découvrir par vous même)

La partie de cette rue que j’emprunte est piétonne, on se croirait presque dans un décor de cinéma, il y passe peu de monde, il fait calme. On entend parfois les habitants des immeubles qui s’interpellent, semblant se connaître et échangeant paisiblement entre eux. Une femme à la fenêtre du 1er étage croise mon regard, on se salue.
(diaporama : 2 photographies)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Arrivée dans le bas de la rue on ne peut plus y circuler qu’à pied (ou en poussant un vélo à la main) et je finis par arriver rue Ramsey et à peine plus loin je rejoindrai la rue de Clignancourt.
On est ici dans le vrai Paris, l’authentique je dirais, le Paris dans lequel je n’habiterai malheureusement pas …