3 636/365 – Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Thaïlande – (9)

Nous voilà à nouveau présents après une bien longue absence, pour la suite de la publication sur mes visites à cette exposition extraordinaire qu’a été Enfers et Fantômes d’Asie, à Paris, au musée du Quai Branly Jacques Chirac.

Autre pays, autres coutumes.  Et si nous en prenions connaissance ?

Amulettes Thaï
Les pouvoirs des moines sont concentrés par ces amulettes . Les moines les créent à partir de matériaux tenus secrets et sous différentes formes : cachets bouddhiques en terre cuite, diagrammes magiques gravés sur feuille d’or, effigies d’animaux mythiques. Certaines amulette speuvent prendre une forme de foetus qui renferment un esprit « ange gardien » que son propriétaire est tenu d’adopter.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Phi Pret
Dans le bouddhisme, renaître sous la forme d’un damné famélique (Phi Pret) est la dernière et la plus misérable des formes de réincarnation. Yama, le juge des enfers a condamné ces créatures difformes à souffrir de la faim en conséquence de leurs mauvaises action passées. Selon la croyance populaire, l’âme d’un défunt peut aussi se changer en Phi Pret si le rituel funéraire et les offrandes de nourriture ne sont pas respectés.
Le Traité des Trois Mondes décrit le corps mutilé de ces créatures à la bouche « petite comme le chas d’une aiguille » qui les empêche de se nourrir. Elles n’absorbent d’ailleurs que la fumée qui se dégage des aliments et apprécient surtout les plats fumants cuits à la vapeur.
Comme les Phi Pret  résident dans le premier enfer , juste en dessous du monde des humains , ils errent parfois parmi le monde des vivants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après s’être enrichi dans le commerce des amulettes et des tatouages, ces deux moines bouddhistes sont tombés dans les enfers. Ils se battent sous la forme de damnés faméliques.
Anupong Chantorm utilise les monstres des enfers pour critiquer les dérives commerciales de la religion contemporaine, notamment la vente des amulettes. La peinture est réalisée sur un assemblage de robes monastiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

NANG NAK le fantôme sentimental

Mademoiselle Nak (Nang Nak) est le fantôme le plus célèbre de Thaïlande. Son histoire, entre fiction et réalité, se passe au XIXème siècle, à Phakanong, aujourd’hui quartier de Bangkok.
Nak meurt en donnant naissance à son fils, peu après le départ à la guerre de son mari,Mak. De retour chez lui Mak retrouve son épouse et son enfant mais ignore que ceux-ci ne sont que des fantômes. Une succession de faits étrange le conduit à admettre bientôt la réalité et à prendre conscience du danger que représente l’âme tourmentée de Nak.
Depuis sa première version muette en 1930, ce récit a inspiré plusieurs films. Son succès au cinéma, et plus particulièrement celui de l’adaptation réalisée en 1999 par Nonzee Nimibutr  (voir plus bas le lien du film) à contribué à élever Nak au rang de divinité locale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ou si vous préférez cliquer sue le lien en vert et en gras qui vous mènera à la chaîne youtube qui le diffuse :  NANG NAK

Suite de la publication Thaïlande de cette exposition, d’ici quelques jours.
En attendant, merci de la visite et … n’oubliez pas le guide 😀

Envie de revoir les publications précédentes ?
Un clic sur les liens suivants en vert et en gras
Paris, enfers et fantômes d’Asie,musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Paris,enfers et fantômes d’Asie,musée du Quai Branly,Jacques Chirac,Japon (2)

Paris, enfers et fantômes d’Asie, musée du quai Branly Jacques Chirac,Japon (3)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Japon  (4)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Cambodge – (5)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (6)

Enfers et Fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Chine (7)

Enfers et fantômes d’Asie, Paris, Musée du quai Branly Jacques Chirac, Vietnam  (8)

Publicités