3 359/365 – Bouleversement dans les quartiers à Saint-Denis

Au début du mois d’août, j’ai voulu aller voir ce qu’il en était de ces quartiers de Saint-Denis/Aubervilliers .. quelque part par là, quartiers en pleine restructuration.

Pas vraiment des beaux quartiers.
Mais n’étant point « sectaire » comme le sont certaines personnes (qui doivent avoir les oreilles qui sifflent 😀 ), c’est avec envie de nouvelles découvertes que je m’y suis promenée, pour voir, sans idée toute faite sur un quartier ou sur des gens.

J’y ai vu plusieurs chantiers de construction. Des grands et de moins grands. Et me suis attardée quelques temps, histoire de regarder œuvrer les engins de BTP.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Certaines de ces entreprises sont installées dans des propriétés et des bâtiments qui ont dû être des fermes il y a encore pas si longtemps que cela, lorsqu’il y avait encore des prés, et des animaux qui y paissaient tranquillement.

St Denis,Aubervilliers

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En face de ces chantiers se trouvaient également des bâtiments neufs ou ayant vu le jour depuis peu d’années. Un étonnant mélange que ces chantiers, ces bâtiments neufs et d’autres insalubres, encore debout mais … pour peu de temps encore.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors j’ai marché, marché. Beaucoup marché, comme lorsque je pars ainsi à l’aventure dans ma ville Paris, ou ailleurs.

St Denis,Aubervilliers

Je suis arrivée dans un autre quartier, lui tout à fait insalubre et entouré d’autres chantiers, d’autres immeubles déjà né depuis peu d’années. Un autre étonnant mélange.
Je me suis promenée dans ce quartier, munie de mon seul petit APN de poche que j’avais pris pour l’occasion, laissant mon 7D au chaud à la maison. J’ai parlé à certains des habitants, d’autres se demandant ce que je pouvais bien faire ici.

St Denis,Aubervilliers

J’y ai vu des maisons  que je pensais vide, à l’aspect pas très engageantes, aux fenêtres pour certaines murées et d’autres laissant passer un voilage effiloché et pas toujours très propre. Une grande majorité sont encore habitées et la plupart par des squatter.
Il y a encore un café/bar qui vivote, tant bien que mal et qui vit aussi probablement ses derniers mois de vie.
Je m’en suis rendue compte car je pensais une habitation vide, je me suis engagée dans l’allée pour aboutir dans une cour ou j’ai aperçu des femmes africaines en train de cuisiner ou de laver du linge .  J’ai fait demi tour et suis repartie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je ne suis pas mécontente de cette promenade car je ne m’arrête pas ainsi face à une personne qui ne me ressemble pas, qui n’a pas la même culture ou les mêmes intérêts que moi.
Je ne la rejette pas car je ne suis absolument pas sectaire.
Je lui parle et s’il ou elle engage la conversation et que nous échangeons quelques mots je suis ravie 😀

Pour une nouvelle « amie » ….. 😉

Publicités

3 350/365 – Bataille de Saint-Denis (reconstitution)

Lors d’une journée du mois de juillet de l’an de grâce 2017, j’assistai à une bataille de grande ampleur.
Ecoutez donc mon récit.

Je me trouvais non loin de la Cathédrale de Saint-Denis .
Entendant des chants je me suis approchée de celle-ci pour voir des combattants en arme en sortir et se rassembler (selon les armées auxquelles ils appartenaient),  sur le parvis.

Bataille de Saint-Denis

Des échauffourées commencaient ; les armées différentes se provoquant avant la bataille qui allait bientôt avoir lieu.
Un instant prise entre deux combattants je pu m’en échapper et ainsi rejoindre le flot de gens allant assister au futur combat

Bataille de Saint-Denis

Les différents corps d’armée se préparèrent chacun de leur côté et selon leur façon de faire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deux chefs d’armée luttèrent ensemble , mas le plus féroce, le plus sanguinaire eut gain de cause et clama haut et fort sa victoire sur l’ennemi !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un ménestrel (même si la bataille de Saint-Denis eut lieu en 1567 et que les ménestrels c’était la période du moyen-âge 1401/1500 et que -en principe- il n’y en avait plus  >>> on s’en fou  😀 ) ; s’est alors avancé sur le terrain de bataille (vide pour le moment) et,  étant là pour encourager les troupes qui allaient maintenant toutes s’affronter entama une série de douces mélopées ennivrantes .

Bataille de Saint-Denis

Les combattants furent acharnés les uns envers les autres et utilisèrent au mieux leurs armes.
Certains demandèrent grâce, pitié, pitié …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des samaritains arrivèrent (si si , ils existaient surement à cette époque ! )
Ils demandèrent la paix entre tous, pour le bien de tous.

Bataille de Saint-Denis

La paix décrétée, les différents corps d’armée se rassemblèrent et se mélangèrent pour une photo de groupe.

Bataille de Saint-Denis

Euhhhh des photographies à cette époque et,  des photographes ?
Ben oui. Sinon, chère lectrice, cher lecteur ; comment aurais tu pu les visionner ? 😉

D’ailleur ; la photographe fatiguée de sa journée passée à Saint-Denis, s’en alla prendre le métro (je vous assure que le métro existait déjà à cette époque) pour rentrer se reposer dans son chez-elle.

 

3 345/365 – Route barrée travaux en vue

Revenons vers ces îlots insalubres en cours de destruction.
Il y a des gens qui ont beaucoup d’humour, vraiment.

route barrée

Un terrain déjà vide  mais cependant restant clôturé et quelques baraques faites de bric et de broc, ce qu’ils appellent leur théâtre.
Devant le terrain , un autre terrain vide ou s’attellent des pelleteuses.
Derrière eux, un gigantesque terrain vide en plein défrichement.
De part et d’autre du terrain, deux petites maisons où se trouve déjà apposé le permis de démolir.

Attention chantier

D’ici quelques semaines il ne restera probablement plus rien.
Ce petit théâtre de quartier vit probablement son dernier été.

3 344/365 – Le pêcheur du canal de Saint-Denis

Les vacances sont terminées.
Peut-être  vous êtes vous adonné à une de vos passions durant ces congés comme ; aller à la pêche ?

Le pêcheur du canal de Saint denis

Durant ces deux mois de vacances j’avoue avoir prit un petit peu plus de temps pour moi. Pas trop mais quelques escapades hors de Paris, aller à la rencontre de l’inconnu ou alors visiter des châteaux.
Des petits plaisirs simples et gratuits. Pas vraiment des vacances, non, mais une journée de détente par ci, par là …

Au jour de cette promenade j’avais remarqué ce pêcheur à la ligne, de loin. Lorsque je suis arrivée plus près de lui j’ai d’abord attendu qu’il termine de ramener le poisson qu’il venait de pêcher puis je lui ai demandé si je pouvais approcher pour voir ce qu’il faisait.

Le pêcheur du canal de Saint denis
Le pêcheur du canal de Saint denis

Ce pêcheur a accepté que je prenne quelques photographies et que je publie son image.
Merci à lui.

Le pêcheur du canal de Saint denis
Le pêcheur du canal de Saint denis

Nous avons ainsi discuté une dizaine de minutes et je lui ai demandé ce qu’il en était de la qualité des poissons pêchés. Ils ne sont pas excellents de goûts dans ce canal, mais il pêche par plaisir et sitôt pêché, rejete sa prise à l’eau (ce qu’il a fait devant moi).

3 337/365 – Les plus beaux graffs du 93 – Street art

Ces derniers temps je me suis régulièrement promenée à Saint Denis ; ici et là ….
J’ai marché beaucoup, beaucoup … vraiment beaucoup (Saint Denis est grande et .. riche de tout)
J’y ai découvert beaucoup de choses.
J’y ai fait de fort jolies rencontres, sans préjugés …..
J’y ai aussi vu de très jolis graffs forts colorés pour la plupart.
En voiçi quelques uns.

félins – Katre – Marko93

Ce diaporama nécessite JavaScript.

street art à Saint Denis
street art à Saint Denis
street art à Saint Denis

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 335/365 – Dernier commerce de l’îlot avant destruction imminente

C’est le dernier.
Le dernier commerce du quartier, de cet îlot vétuste que l’on détruit, petit à petit.
Les engins de destruction sont dans son dos.
Ce petit commerce, le dernier du quartier, le dernier de cet îlot vétuste n’a plus que quelques semaines à vivre.
Bientôt; il ne sera plus que gravas et poussière.

dernier commerce de l’îlot

Si j’avais eu quelques euros en poche je serais entrée.
J’aurais acheté quelque chose ; des bonbons, et j’aurais échangé quelques mots avec Simone, ou Ahmed, ou Maria, ou Cécile, ou Mohamed, ou Fatima … qui se serait peut-être assis(e) sur le devant de la porte avec dans le regard des images dans lesquelles j’aurais pu lire ….