3 257/365 – Paris, attente Place de l’Opéra

C’était il y a plusieurs mois maintenant. Je savais déjà que j’allais quitter Paris et je me promenais souvent dans mes quartiers de prédilection,  me positionnant quelque part et attendant … quelque chose 😀
Cette dame, portant ses sacs de commissions s’est positionnée, les pieds joints, les bras le long du corps, attendant on ne sait quoi …

attente, place de l’Opéra

3 531/365 – Paris, décrue de la Seine sous la neige, 7 février 2018

Profitant de ma promenade de ce 7 février 2018 alors qu’il avait neigé toute la nuit, je prends quelques prises de vue de la décrue de la Seine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 508/365 – Paris, rue Visconti, scène de rue

Située dans le quartier de Saint-Germain des Prés, la rue Visconti est une rue large de 4 à 7 mètres et longue de 176 mètres.

rue Visconti, scène de rue

A l’époque Romaine, le chemin (qui plus tard allait devenir la rue Visconti) était située sur un terrain légèrement en hauteur, qui aujourd’hui n’est plus du fait des diverses opérations de voiries qui ont eu lieu depuis. Ce qui fait qu’il était à l’abri des crues de la Seine se trouvant quelques 500 mètres plus loin.

Ce chemin était également situé près d’un lieu de culte appelé le Temple d’Isis ?
En 550, c’est sur les ruines de ce Temple d’Isis que Childebert fonde l’Abbaye de Saint-Germain.

Le reste de l’histoire est longue, alors pour les curieuses et curieux, vous pouvez aller la lire ici : clic sur le lien vert en gras : >>> rue Visconti

3 506/365 – Paris, Galeries du Palais Royal

Rue de Beaujolais ; c’est en 1784 qu’est ouverte cette rue, sur une partie de l’ancien jardin du Palais Royal. Le Duc d’Orléans y fit bâtir des galeries de pierre.

galeries du Palais Royal

Ci-dessous deux liens intéressants où les curieuses et curieux pourront en apprendre sur l’histoire ce cet endroit.

Les galeries du Palais Royal, ancêtre des passages couverts

Les galeries du Palais Royal  (paristoric.com)

 

 

 

 

3 502/365 – Paris, le noble de la galerie Vivienne

Un samedi après-midi, quelques jours avant Noël, je me promenais galerie Vivienne.
Un groupe de jeunes femmes affublées de chapeaux de renne attira mon attention et au centre de cet attroupement de jeunes femmes se trouvait un personnage haut en couleur et détonnant, comme j’aime en voir.
Je l’approchai pour lui demander la permission de le prendre en photographie. La demande me fut accordée avec la plus grande courtoisie.

le noble de la galerie Vivienne