3 559/365 – Paris, Saint Germain des Prés, Cour de Rohan, visite guidée

Mercredi  je suis sortie l’après midi, j’avais besoin de dérouiller mes vieilles jambes.
Dans quelle direction aller ?
Il fait trop chaud , donc, je prends le bus 95 qui m’arrêtera à Opéra et là je verrai bien.
En cours de route je change de projet, il fait vraiment très chaud, je descend à Saint germain des Prés et je longe le boulevard Saint Germain.
Je ne sais pas ce que je vais rencontrer ou voir.

Comme à mon habitude j’erre au hasard des rues.
Durant ma promenade j’ai fait plusieurs tres belles decouvertes, des petits détails, des coins chargés d’histoire dont une … brrrrrrrrrrrrrrrr, qui fait bien froid dans le dos et qui se situe Cour de Rohan.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans cette cour se trouve … quelque part, l’endroit où a été fabriqué la première guillotine ; la guillotine de Schmidt .
Tobias Schmidt était un fabricant de pianos et de clavecins. C’est dans son atelier qu’a été construite cette fameuse guillotine. La conception de cet instrument fut confiée à Ignace Guillotin alors, député de Paris.
C’est l’ Assemblée qui, en 1791 décida que les hommes devaient être égaux en matière d’exécution capitale ! Elle adopta alors la décapitation comme seule peine de mort.
On dit aussi que c’est là qu’elle fut pour le première fois, expérimentée.

Elle fut testée en avril 1782 sur des bottes de paille puis, sur des moutons vivants. Cette expérimentation fructueuse sur des moutons vivants, celle-ci fut poursuivie sur des cadavres de la prison de Bicêtre.

C’est le 25 avril 1792 qu’elle fut utilisée pour la première fois sur des condamnés, Place de Grève.

Cette première « mise en bouche » m’a donné l’envie de revenir dans le quartier, il y a vraiment beaucoup à découvrir et à apprendre.

ps : être photographe, ce n’est pas que photographier des paysage, ce n’est pas que faire de la photo d’art, c’est également se promener dans les rues , être curieux (euse), immortaliser des instants et en apprendre sur l’histoire de son pays 😀 .
C’est également pouvoir faire vivre le mieux que l’on peut une histoire, qui donne aux gens l’impression de s’y projeter.

 

Publicités

3 531/365 – Paris, décrue de la Seine sous la neige, 7 février 2018

Profitant de ma promenade de ce 7 février 2018 alors qu’il avait neigé toute la nuit, je prends quelques prises de vue de la décrue de la Seine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 508/365 – Paris, rue Visconti, scène de rue

Située dans le quartier de Saint-Germain des Prés, la rue Visconti est une rue large de 4 à 7 mètres et longue de 176 mètres.

rue Visconti, scène de rue

A l’époque Romaine, le chemin (qui plus tard allait devenir la rue Visconti) était située sur un terrain légèrement en hauteur, qui aujourd’hui n’est plus du fait des diverses opérations de voiries qui ont eu lieu depuis. Ce qui fait qu’il était à l’abri des crues de la Seine se trouvant quelques 500 mètres plus loin.

Ce chemin était également situé près d’un lieu de culte appelé le Temple d’Isis ?
En 550, c’est sur les ruines de ce Temple d’Isis que Childebert fonde l’Abbaye de Saint-Germain.

Le reste de l’histoire est longue, alors pour les curieuses et curieux, vous pouvez aller la lire ici : clic sur le lien vert en gras : >>> rue Visconti

3 506/365 – Paris, Galeries du Palais Royal

Rue de Beaujolais ; c’est en 1784 qu’est ouverte cette rue, sur une partie de l’ancien jardin du Palais Royal. Le Duc d’Orléans y fit bâtir des galeries de pierre.

galeries du Palais Royal

Ci-dessous deux liens intéressants où les curieuses et curieux pourront en apprendre sur l’histoire ce cet endroit.

Les galeries du Palais Royal, ancêtre des passages couverts

Les galeries du Palais Royal  (paristoric.com)

 

 

 

 

3 502/365 – Paris, le noble de la galerie Vivienne

Un samedi après-midi, quelques jours avant Noël, je me promenais galerie Vivienne.
Un groupe de jeunes femmes affublées de chapeaux de renne attira mon attention et au centre de cet attroupement de jeunes femmes se trouvait un personnage haut en couleur et détonnant, comme j’aime en voir.
Je l’approchai pour lui demander la permission de le prendre en photographie. La demande me fut accordée avec la plus grande courtoisie.

le noble de la galerie Vivienne

3 409/365 – Let’s Dance !

Il y a quelques jours je vous présentais un groupe de Makabés, tous bien vivants et remuants, qui se produisait sur la Place du Palais Royal.
Durant leur prestation je regardais également le public puis oh  ohhhhhhhhhh 😉

Let’s dance
Let’s dance

Danser, c’est ce que feront peut-être certaines et certains d’entre vous à l’occasion du passage vers la nouvelle année ce soir.

3 280/365 – Paris Ville candidate Jeux Olympiques de 2024

Paris ville candidate jeux olympiques 2024

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Toi, tu aimes vraiment ta ville , tu en es une véritable amoureuse … me disait un proche (alors que j’ai du prendre la décision d’entamer les procédures pour la quitter)  -avoir un logement ailleurs prends du temps aussi- , … et pour continuer à publier, malgré tout.

Je lui ai répondu ; oui je l’aime mais j’ai du prendre cette decision car j’attends depuis 6 ans un logement social (moins cher que dans le privé donc) parce-que je DOIS quitter mon logement et qu’il ne me reste moins d’un an avant une éventuelle expulsion, … qu’on ne ma toujours attribué aucun logement

Je n’aurai donc pas le bonheur d’assister à ces Jeux Olympiques à Paris alors que photographiquement il y aura beaucoup, mais vraiment beaucoup à faire ❤   ❤   ❤

A moins … il me sera toujours possible d’arrêter cette procédure (tant que je n’ai rien signé ailleurs …) SI j’ai enfin pu obtenir un logement à Paris et que je suis en mesure de payer