451/365 – Lac du bois de Vincennes – Un fond noir, sans fond noir :D

Une publication ou re publication d’un billet publié il y a bien longtemps pour démontrer qu’en photographie il n’est pas difficile de créer un fond noir (sans fond noir) et qu’en pleine nature pas besoin d’artifices .
Ce fond noir sans fond noir je l’ai obtenu en cherchant par moi même avec mon seul objectif 18-200 mm. Pas besoin de conseils relevés d’ untel ou untel, d’aller dans des livres pour savoir comment faire, car en cherchant par soi même on obtient également d’excellents résultats …. sans se la péter 😉

Il y a très peu de temps je suis enfin retournée voir mes oiseaux, dans mon bois, près de mon lac 😀 Quelque chose me désole : la mère cygne n’est pas suitée … Il paraît qu’il y a eu un petit mais que l’on ne voit plus. De plus la mère me paraît fort maigre comparativement à l’année dernière.

Lac de Vincennes 06-07-2013
Lac de Vincennes
06-07-2013

La seconde chose qui me désole est ces nouveaux grillages et ces « travaux »  pour de nouvelles plantations ou aires de gazon je présume. Tout ce que je peux dire c’est que cela laisse beaucoup moins de place aux promeneurs et aux photographes qui aiment s’aventurer sur les berges et … que c’est moche ! Cette fois-ci pour shooter les cygnes (qui restaient à l’endroit où il y a le plus gros du passage des promeneurs) j’ai du rester derrière ces grillages qui se trouvaient au devant de moi et poser mon objectif à travers les mailles …

Publicités

875/365 – Lac du bois de Vincennes – Charles Edouard et Gabrielle

Cela fait près de deux ans que je n’étais pas retournée voir Charles -Edouard et Gabrielle, ce couple de cygnes.

La dernière fois que j’ai vu Gabrielle  c’était en juillet 2013 et de ces 5 petits , elle n’en avait plus un seul. Mangés par un renard ou alors morts prématurément, mais je les avais vu disparaître un par un.
En 2012 c’était mon année faste avec cette jolie famille, je me trouvais au milieu des petits (qui étaient en fait déjà devenus de jeunes ados  et qui allaient apprendre à voler). En hiver j’avais même eu par bonheur (et temps de gel) pu voir le premier envol de l’un d’eux au dessus du lac gelé. A ce moment j’entendais des bruits de battement d’ailes et je n’ai pas eu le temps de’effectuer les réglages. Je me suis alors en vitesse tournée et j’ai shooté en rafale.
>>> clic sur les liens soulignés pour revoir les photographie

En octobre dernier je suis retournée au lac, cet endroit où j’aimais bien aller me promener en faisant le tour de ce lac et en marchant en forêt.
L’année dernière je voyais déjà des changements, des travaux, des grillages empêchant les gens de passer, des interdits …
Le mois dernier quelle ne fut pas ma stupeur de voir tous ces petits endroits sauvages autour du lac avoir disparu au profit d’endroits bien propres et délimités, bien gravillonnés où indiquer aux gens les endroits où ils pouvaient aller.
Je trouve cela dommage, l’endroit a complètement perdu de son charme.
Mais j’ai retrouvé Charles-Edouard et Gabrielle et cette fois-ci un petit a survécu. Il est déjà un (ou une bel adolescent et même si je n’aime plus cet endroit devenu complètement aseptisé et sans aucun charme je reviendrai en hiver pour voir ses premiers vols.

En faisant le tour du lac et dans un endroit retiré où ils aiment aller j’ai assisté à une scène des plus touchante entre les parents.
La mère se trouvait avec son ado en train de nager tranquillement et Charles-Edouard est arrivé. Les deux parents se sont vus et ont nagé avec vigueur l’un vers l’autre, (ils se trouvaient à une bonne vingtaine de mètres l’un de l’autre) se touchant le bec, allongeant le cou et se donnant des baisers (vraiment)…
Puis, ils se sont mit tête contre tête et cela a formé un cœur.

Charles-Edouard et Gabrielle
Charles-Edouard et Gabrielle

Un excellent mercredi à tous mes visiteurs ❤

866/365 – RAMBOUILLET – Espace Rambouillet

Un exercice pas facile du tout, c’est de photographier des oiseaux en vol.
Alors, même si à l’espace Rambouillet l’on peut voir facilement d’où ils vont s’élancer et où ils vont aller ce n’est pas plus facile pour autant.
Nous n’étions pas très nombreux par cette superbe matinée d’un weekend d’octobre. Assise sur un des bancs j’écoutais bien sagement les consignes de sécurité.

Espace Rambouillet Octobre 2014
Espace Rambouillet
Octobre 2014

Il y allait avoir des lâchers d’oiseaux et certains pourraient avoir envie ou idée de venir se poser près de nous, à côté …

Espace Rambouillet Octobre 2014
Espace Rambouillet
Octobre 2014

 

alors il ne fallait pas faire de gestes brusques. Je n’ai pas osé trop bouger ou me retourner pour ne pas leur faire peur, mais j’ai pu prendre quelques photographies présentées pour la plupart avec un vignettage.

Espace Rambouillet Octobre 2014
Espace Rambouillet
Octobre 2014

 

Espace Rambouillet Octobre 2014
Espace Rambouillet
Octobre 2014
Espace Rambouillet Octobre 2014
Espace Rambouillet
Octobre 2014

Alors lui (ou elle) aimait vraiment rester là derrière les spectateurs avec ses ailes grandes ouvertes.

Espace Rambouillet Octobre 2014
Espace Rambouillet
Octobre 2014

C’est lui que j’ai vu arriver, droit sur moi alors que j’essayais de le photographier ..
J’ai senti ses ailes me frôler le dessus des cheveux et j’ai trouvé cela bien amusant.
En revanche, je ne me souviens absolument pas du nom de chaque espèce. Si l’on pouvait ou voulait m’aider, cela serait très gentil.

Il y avait également des cerfs (qui ne sont pas vraiment en liberté dans les bois comme on pourrait le faire croire 😀 )
Ils sont en réalité dans des grands espaces totalement clôturés et il ne faut pas attendre des heures avant de pouvoir en apercevoir un ou deux.
Et par chance j’ai pu entendre leur brame 😀

Bon samedi 😀

816/365 – Les paons du Jardin de Bagatelle – Mère et son petit

C’était en juillet ou en août de cette année durant mes nombreuses venues dans ce superbe jardin

Avec infiniment de patience, de respect et d’attention, quelques jolies images d’une mère accompagnée de son petit qui devait au moment où j’ai pris ces photos, avoir trois semaines.

Les paons du Jardin de Bagatelle Eté 2014
Les paons du Jardin de Bagatelle
Eté 2014

Son petit qui aime déjà aller à l’aventure.

Les paons du Jardin de Bagatelle Eté 2014
Les paons du Jardin de Bagatelle
Eté 2014

Mais elle le surveille de haut

Les paons du Jardin de Bagatelle Eté 2014
Les paons du Jardin de Bagatelle
Eté 2014
Les paons du Jardin de Bagatelle Eté 2014
Les paons du Jardin de Bagatelle
Eté 2014

Pas trop dure la rentrée ?

Excellent jeudi  à tous mes visiteurs 😀

(même si pour moi aujourd’hui c’est dimanche 24 août) et je continue de programmer …

796/365 – Les Paons du jardin de Bagatelle

Toujours arrivée de bonne heure lorsque je vais dans ce beau jardin. On y est au calme  tôt le matin, il n’y a pas encore tous ces gosses qu’on laisse courir un peu partout et qui crient bien souvent (en faisant peur aux animaux) et qu’on n’éduque pas à les respecter …

Dans ces moments là on a des moments privilégiés avec les paons qui se laissent approcher (comme ici) et fort près (moins de 60 cm … ou alors qui viennent au devant de vous car ils vous acceptent (ou sont curieux) 😀

©Yoshimi-Paris Photographie_MG_5704 (2)

Paon femelle du jardin de Bagatelle Juillet 2014
Paon femelle du jardin de Bagatelle
Juillet 2014

Cette jeune femelle se trouvait là avec son petit copain jeune lui aussi. Plus tard je les ai retrouvé plus loin côte à côte, la femelle semblant « veiller » le jeune mâle qui était étendu presque de tout son long. Ils se donnaient des bizoux. J’ai prit des photos à ce moment mais j’ai du faire vite et j’ai de légers flous (mais ils se trouvaient juste à mes pieds, c’était un régal. (je vous montrerai ces photos lors d’un prochain sujet sur les paons).

J’aime aussi pas simplement shooter, mais j’aime essayer de capter un regard ou une expression.

Paon femelle du jardin de Bagatelle Juillet 2014
Paon femelle du jardin de Bagatelle
Juillet 2014
Paon femelle du jardin de Bagatelle Juillet 2014
Paon femelle du jardin de Bagatelle
Juillet 2014

On est lundi… terminé les congés …. C’est tout de même encore fort calme au bureau. La semaine avant mes congés j’étais seule dans ma partie de bureau durant trois journées entières (qui furent interminables pour moi).
Allez, on se donne du courage 😉

Bon lundi ❤

772/365 – Les paons du Jardin de Bagatelle

Dimanche matin je suis retournée une fois de plus au jardin de Bagatelle.
Pour continuer à photographier les roses de la roseraie puis pour me promener dans le jardin à la recherche des paons qui savent se laisser approcher pour qui sait être patient 😀

Pour (et je le reconnais) rapporter quelques petits cadeaux à EOS, en l’occurrence des douces plumes pour continuer de lui constituer un duvet (EOS est devenue par ma faute un chat de luxe), puis lui rapporter je l’espère une belle longue plume de paon car elle adore jouer avec.

Ayant photographié une bonne dizaine de nouvelles roses que je vous montrerai petit à petit , j’ai commencé à ramasser des plumes duveteuses pour EOS.
Après avoir croisé des mères paons avec , pour deux d’entre elles,  un petit qui suivait (dont l’un d’eux avait à peine une semaine -j’ai vu la coquille-). , j’ai jeté mon dévolu sur un mâle (je parle du paon hein ….) qui se trouvait près d’un arbre et dont une des plumes menaçait de tomber. Je me suis dit elle ne va pas tarder, attendons.

Je pose mes affaires dans l’herbe et prend un café mérité en le regardant vaquer à ses occupations.
Ayant terminé je me décide d’aller le rejoindre sous les branches (il était monté sur l’une d’entre elles).
Alors j’ai marché doucement, à pas feutrés. M’arrêtant lorsqu’il levait son regard vers moi et reprenant la marche lorsqu’il se lavait ou dégustait quelque chose.

Paon du Jardin de Bagatelle 27-07-2014
Paon du Jardin de Bagatelle
27-07-2014

Je me suis retrouvée vraiment très près de lui, à moins d’un mètre 😀
J’ai donc fais deux tirs, dans le calme et le respect le plus complet que je pouvais avoir envers lui.

Paon du Jardin de Bagatelle 27-07-2014
Paon du Jardin de Bagatelle
27-07-2014

Il s’est alors retourné vers moi, m’a regardée avec un petit peu de surprise puis a sauté de l’arbre pour rejoindre le sol.

Une longue plume se trouvait à terre 😉

 

 

741/365 – Paon du jardin de Bagatelle – Danse avec lui

Vendredi matin, encore un petit peu à la fraîche, ce paon m’a offert une danse 😀

Paon du Jardin de Bagatelle 27-06-2014
Paon du Jardin de Bagatelle
27-06-2014
Paon du Jardin de Bagatelle 27-06-2014
Paon du Jardin de Bagatelle
27-06-2014

Je l’ai suivi dans le cadeau qu’il m’a offert 😉

Paon du Jardin de Bagatelle 27-06-2014
Paon du Jardin de Bagatelle
27-06-2014
Paon du Jardin de Bagatelle 27-06-2014
Paon du Jardin de Bagatelle
27-06-2014

Pour terminer par une  révérence

Paon du Jardin de Bagatelle 27-06-2014
Paon du Jardin de Bagatelle
27-06-2014

C’est un cadeau, oui , un « cadeau » que j’ai largement apprécié.
Se trouver à quelques dizaines de centimètres à peine de lui, avoir su patienter pour qu’il m’accepte …. entendre le froufroutement des plumes qui s’étalent
Merci à lui 😉
Ce matin, comme pas mal de mes collègues je vais découvrir les nouveaux bureaux que nous avons. Nous changeons radicalement de quartier. D’un quartier plein d’histoire, nous allons nous installer dans un « nid » ….
Beaucoup n’aiment pas, mais absolument pas … mais font belle mine 😉
Moi ?  Je m’adapte facilement puis, je n’en ai plus que pour sept mois de contrat avec eux.

Bon lundi à tous mes visiteurs 😀

734/365 – Les Paons du Jardin de Bagatelle – Parade amoureuse

C’est avec sérénité et un calme on ne peut plus olympien que j’ai passé pas loin d’une demi heure autour et avec lui ❤

Jardin de Bagatelle 14-06-2014
Jardin de Bagatelle
14-06-2014

Nous sommes en période des amours et il crie, il appelle la femelle et se montre beau 😀

Jardin de Bagatelle 14-06-2014
Jardin de Bagatelle
14-06-2014

Il s’égosille, ouvrant le bec grand et marche fièrement, ses plumes descendues en panache balayant le sol avec grâce

Jardin de Bagatelle 14-06-2014
Jardin de Bagatelle
14-06-2014

Puis il se retourne, s’excite , refait la roue en bombant le torse  et gonflant …. (ses plumes) …. comme un mec, un vrai, un dur  ???? 😉
De l’esbrouffe quoi 😀

Jardin de Bagatelle 14-06-2014
Jardin de Bagatelle
14-06-2014

Et il se retourne encore pour appeler sa  belle qui semble tarder …. ou est allé conter fleurette ailleurs ?

Jardin de Bagatelle 14-06-2014
Jardin de Bagatelle
14-06-2014

Ce fut un régal de rester ainsi près de lui.
D’abord une longue observation pour qu’il s’habitue à ma présence et voit que je ne lui veut aucun mal
Puis je me suis installée à mon aise,j’ai continué à observer et à shooter avec cet oiseau qui venait jusqu’à me frôler ❤

D’autres vues de paons, plus tard, car il y en a beaucoup et …. pour ne pas vous lasser.

Excellent dimanche à tous mes visiteurs ❤ ❤ ❤ ❤
ben oui 4 ❤ car je vous aime beaucoup 😀

 

205/365 – Moineau au jardin des Tuileries

Il n’est pas facile de toujours bien (ou le mieux possible) photographier des animaux en liberté, et encore moins des oiseaux.
Je n’aime pas les zoos ou les parcs animaliers mais je leur reconnais une certaine utilité pour la conservation des espèces animales qui sont menacées d’extinction. Je ne vais pas parler de la « condition » dans laquelle ils sont ainsi « exposé, ce n’est pas le but de ce billet.
Bien naturellement il m’est déjà arrivée d’aller dans un parc ou un jardin zoologique pour regarder des espèces que je ne connais pas et maintenant que j’ai un bien meilleur objectif, je projette d’aller dans un jardin où je pourrai voir des espèces animales qui ne sont pas de notre pays et peut-être en prendre en photo (sauf s’ils sont bêtement et inhumainement derrière des grilles)

Dimanche au Jardin des Tuileries (j’aime beaucoup ce jardin) il y avait bien sur du monde, car les familles vont faire leur promenade dominicale, puis ce jardin est en plein centre de Paris et fait face au Musée du Louvre.
Je me promenais dans les allées puis suis retournée vers un petit bassin où j’ai commencé à photographier mes premiers oiseaux il y a quelques mois.

Derrière un grillage qui protégeait ce bassin il y avait un petit buisson et j’entrapercevais des moineaux.

Jardin des Tuileries
Paris – 21 octobre 2012
Moineau commun ?

Je me suis approchée à très petits pas et très doucement puis, je me suis accroupie toujours tout aussi doucement. Les moineaux n’ont pas bougé 😀
Alors, j’ai approché mon objectif  contre le grillage et j’ai cadré  attendant de pouvoir appuyer sur le déclencheur au moment où un des oiseaux tournerait la tête vers moi.
Ce ne fut pas facile de rester de longues minutes ainsi accroupie et de bouger (tout aussi doucement que mon approche) à chaque fois que les moineaux se déplaçaient.
Voilà donc une des meilleures de la série. Je me trouvais à  moins d’un mètre de lui, je dirais près de 60 cm ? 😉

Belle journée tout le monde 😀