3 256/365 – Ariège épisode neigeux

Cela ne vous refroidit pas ? 😀

Ariege,épisode neigeux janvier 2021

C’était en janvier 2021 durant le fort épisode neigeux que nous avons connu.
C’est un des chemins que j’emprunte pour me rendre sur mon terrain , mon jardin. (depuis, j’ai trouvé un autre chemin, moins rude pour m’y rendre et un petit peu plus court)
A l’époque, je me suis arrêtée en début de montée.

 

3 255/365 – Ariège Ruines du Castéla (2)

Vous êtes prêts ?
Chaussez vous bien, munissez vous si possible d’un bâton et emportez de l’eau et votre téléphone avec vous puis nous partirons ensemble pour une série de 3 courtes vidéos.
Je n’ai pas filmé la montée car elle était fort raide et longue, et cette première vidéo débute à mon arrivée au sommet.

A mon arrivée en Ariège on m’a dit ; va voir les ruines du château là bas en haut, dans les bois. Adorant les châteaux (et surtout leurs ruines) je m’y suis rendue en randonnée, par une très belle après-midi de fin février. J’ai d’abord du marcher jusqu’au petit hameau tout là bas, traverser le petit pont au dessous duquel coule un affluent de la rivière Ariège puis traverser le hameau, arriver à la petite Eglise (deux ou trois messes par an) et me dire ; wellll, va falloir monter maintenant. Munie de mon bâton, j’ai alors emprunté le petit sentier pentu, rocailleux et parfois glissant … qui longe le petit cimetière et deux ou trois terrains avant d’arriver dans le petit bois, le traverser , me dire qu’à l’automne prochain je viendrai ramasser des châtaignes, On m’avait dit que ca montait très fort et tout d’un coup et je puis vous assurer que mon cœur a pas mal morflé , (je me suis sentie mal un moment), mais j’avais déjà fait la moitié de la montée alors j’ai continué en priant que j’arrive en bon état tout en haut. En terme de ruine, il ne reste qu’un pan de mur. Je puis vous en dire ceci : C’est sur les fondations d’un ancien poste de surveillance romain (an XX) qu’a été construit en 1168 le château de Labarre. Il fut détruit par Simon IV de Montfort en 1210 durant la croisade contre les Albigeois. Ce château n’a pas eu une bien longue existence.

3 243/365 – Ariège trois arbres penches, Ariege three leaning trees

Arbre 1 : voilà je me penche
Arbre 2 : encore un peu plus
Arbre 3 : moi je ne me penche pas plus sinon je ne pourrai plus me relever

Les trois arbres ensemble : bienvenue à la nouvelle arrivante en Ariège

trois arbres penches

 

3 240/365 – Ariège, deux petits bergers, two little shepherds

Début d’après midi, envie d’une promenade.
Je regarde le ciel ; des nuages , couvert mais rien d’alarmant. Je décide d’aller me promener.
Aujourd’hui je vais vers ce chemin que j’ai déjà emprunté par deux fois , mais j’irai plus loin encore.
Je marche lentement dans la montée, continue d’aller à la découverte mais ne désire pas trop m’égarer car le temps peut vite changer ici.
De chez moi jusqu’à la caserne des pompiers (qui se trouve près des jardins ouvriers), je mets une demi heure à mon aise.
Sur le retour je fais une très belle rencontre. Une chèvre puis un troupeau entier de chèvres et de moutons.
Deux bergers, deux enfants qui la journée entière se promènent avec les chèvres, les moutons et les deux chiens.
Nous entamons une conversation et ils m’expliquent donc qu’ils passent la journée à les faire paître. Elles sont mieux dehors qu’à l’étable puis, le lait des chèvres est meilleur aussi
Je leur pose alors une question car j’ai vu que le bélier porte un tablier sous son ventre ; c’est pour qu’il ne fasse pas sans cesse des petits. Le tablier freine la ….(vous voyez bien ce que je veux dire ….. 😀 ).
Une merveilleuse après-midi, vraiment

deux petits bergers

 

 

3 239/365 – Petit matin de décembre en Ariège

Ce matin, sur le coup de 9 heures, à la fraîche, je décide de m’évader pour une petite promenade dans les environs.
Envie de marcher, besoin de marcher aussi. Après une semaine à sans cesse me coltiner des cartons et commencer à ranger je voulais voir d’autres horizons.
Violet Crawlay est sage et m’attendra tranquillement.

Il fait « juste » un petit peu frais, sans plus. De quoi vous réveiller tranquillement en respirant un air divin.

Petit matin de décembre en Ariège

Les déménageurs m’ayant plantée jeudi dernier en laissant la garde robe a moitié montée et le lit qui « bouge », je commence déjà à me battre pour les faire revenir. J’ai payé pour démontage et montage des meubles. Ils m’ont dit être passé ce matin, je n’ai ni vu, ni entendu personne. 
Rendez vous début janvier seulement mais un gentil petit recommandé avec accusé de réception va leur parvenir tout de même. J’ai payé assez cher.

Je n’ai pas encore ressorti mon gros matériel photo. Pour le moment  j’ai encore d’autres chats à fouetter, terminer de m’installer, je commence à ranger mes bibliothèques aussi et avec grand plaisir.

3 236/365 – Moment de convialité , de musique et de danse avant la criée du vendredi

Vendredi dernier, après être allée au marché, de retour vers la maison je me rend sur le lieu de la criée du vendredi. Nous avons une crieuse locale qui le vendredi en fin de matinée clame les doléances, les mots d’amour ou autre des gens qui viennent les déposer dans des petites boites aux lettres
Mais, aujourd’hui je vous montrerai en vidéo un petit moment de convivialité, de musique et de danse avant cette même criée que je vous montrerai en vidéo bien sur

 

 
 

3 234/365 – Descente vers la rivière Ariège

Première promenade dans mon nouveau pays et à moins de 10 minutes de mon logement un charmant petit coin .
Le plaisir d’entendre la rivière Ariège chanter et le silence (ce qui me change des klaxons parisiens). Ici je n’ai pas encore entendu un seul coup de klaxon en 12 jours.
Prenez le plaisir de regarder la vidéo en mettant le son, vous entendrez l’eau couler librement

En remontant j’ai prit le plaisir de m’arrêter pour ramasser des châtaignes et suis revenue avec une belle récolte
Aujourd’hui j’y suis retournée et ma récolte a doublé de volume 😀