3 660/365 – Noisiel ancienne chocolaterie Menier les machines dans le Moulin details

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

3 659/365 – Noisiel ancienne chocolaterie Menier Voltmètre thermique

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 655/365 Noisiel ancienne chocolaterie Menier robot intelligent

L’année dernière j’ai voulu le soudoyer pour l’emmener en promenade mais il n’y comprenait rien le bougre !

il répond à vos questions si vous lui en posez une à propos du café bien évidemment 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 644/365 – Noisiel ancienne chocolaterie Menier le Moulin

Lors des dernières journées du patrimoine en septembre dernier, je suis retournée à Noisiel pour pouvoir visiter une fois de plus l’ancienne chocolaterie Menier.

Partie très tôt le matin, c’est sur le coup de 8H30 que j’arrive à l’entrée de l’établissement qui ouvrira ses portes à 9 heures. Seules 8 personnes me devancent.
A l’ouverture  je me dirige vers le Moulin , suis la première à entrer sur place. Derrière moi toutes les personnes tournent à gauche, se suivant comme des moutons.
En mouton noir … je tourne à droite 😀 et n’ai absolument personne devant moi pour prendre mes deux premières photographies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est un site vraiment exceptionnel ; tant du point de vue de l’histoire que par son architecture.
C’est en 1825 que la famille Menier – spécialisée dans la pharmacie et la droguerie – achète le moulin hydraulique de Noisiel.
En 1849 il propose l’invention de la tablette de chocolat.
En 1867, Emile Justin Menier, prend a décision de consacrer l’usine exclusivement à la fabrication de chocolat alimentaire (production de masse).
Le chocolat étant devenu un produit de consommation courante, la marque Menier ainsi que la nouvelle usine prennent un essor considérable.
L’entreprise Menier prend part aux expositions, au XXème siècle la publicité se développe ; une publicité crée par Lucien Buissiet devient même l’emblème de la marque.
Rappelez-vous, c’est celle où l’on voit une petite fille portant des nattes, vue de dos et écrivant sur un mur les mots chocolat menier.
Entre 1920 et 1930 l’usine doit faire face à des concurrents de plus ne plus nombreux et est rachetée par plusieurs groupes.
Aujourd’hui, l’usine (fermée) est devenue le siège de la société Nestlé France et donne chaque année lors des journées du Patrimoine, l’occasion aux gens de venir visiter ce site vraiment exceptionnel.

Le « Moulin Saulnier » que l’on voit ci dessus est le premier bâtiment au monde à avoir été construit sur une ossature métallique. Les briques vernissées venant simplement remplir la paroi.
Pourquoi ce nom Saulnier ? Tout simplement parce-que c’est Jules Saulnier qui l’a conçu.
C’est dans le moulin que l’on retrouvera les machines de nettoyage, de broyage et de malaxage pour la fabrication du chocolat (nous les verrons dans un autre article)

les divers motifs de décoration de la façade sont inspirés de l’architecture arabo-andalouse (style Alhambra).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De loin nous voyons le Pont Hardi et la Cathédrale.
Le pont Hardi
structure : pont en arc raidi par le tablier
fonction : passerelle de connexion (entre deux bâtiments)
matériau : pont en béton armé
conception : Armand Considere 1841 – 1914

Ce pont a une portée de 44,5 mètres (à l’époque c’était un record)et relie la cathédrale aux patios. Au moment de sa construction, il fut le plus long pont connu à seule arche porteuse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 640/365 – Noisiel Cité Ouvrière Menier

Emile Menier, – fils du fondateur « Jules Antoine Brutus Menier « de l’ancienne chocolaterie Menier,  était bon envers ses ouvriers.

En 1861 et sous la maîtrise d’ouvrage de l’architecte Jules Saulnier,  il commence aux abords de son usine la construction d’une cité devenue un vrai petit village quelques années plus tard.
Une Mairie, une école, des magasins … furent construits avec ses propres deniers.
Les maisons réservées aux ouvriers étaient construites en briques et avaient toutes le même standard ; une surface moyenne de 64 m2 , 2 étages, une cave en brique, un jardin de plus ou moins 350 m. Au rez-de-chaussée il y avait une pièce avec 2 fenêtres, une cuisine pourvue d’un fourneau et d’un évier. A l’étage ; 2 chambres et 1g renier dans le toit. Dans chaque pièce une cheminée, une armoire et des persiennes aux fenêtres. Dans le jardin se trouve le cabinet fermé.
Emile Menier s’est inspiré des cités ouvrières anglaises pour construire les maisons. Les logements devaient être sains et confortables, avec un jardin, beaucoup de lumière et d’air. Le local réservé à l’hygiène possède une canalisation d’évacuation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les maisons réservées aux employés et aux ingénieurs se trouvaient aux angles des rues, elles étaient plus cossues, plus grandes , disposaient d’une pierre à évier en guise de cabinet de toilette.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans la cité il y a des lavoirs, des bains d’eau chaude, une étuve à désinfection, des fontaines, de l’éclairage.

La cité comprend également un service médical gratuit, un abattoir, un pharmacien, des bains douches. Des sapeurs pompiers, un service d’enlèvement des ordures, une mairie, une poste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les ouvriers logent près de leur lieux de travail, s’approvisionnent dans les commerces locaux qui proposent des prix bon marchés. (les achats peuvent être réglés ; au comptant, à la fin du mois ou alors retenu sur les salaires.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au milieu des années 60, en 1963 plus précisément, l’usine est en faillite. Les logements alors en mauvais état sont vendus en lot à un promoteur qui les revends ensuite, à l’unité.

3 632/365 – Noisiel en bord de Marne

Durant les journées du Patrimoine 2018 je suis retournée visiter l’ancienne chocolaterie Menier , devenue le siège de Nestlé France.
Mais, avant de vous montrer les photographies de cette architecture particulière, les détails des machines etc … laissez moi vous faire voir l’endroit où, après ma visite à l’ancienne chocolaterie, je suis allée faire une pause pic nique et recharger mes batteries.

Je me suis dirigée vers les anciennes écuries en bord de Marne et j’ai avisé un endroit agréable et un petit peu d’ombre, avec des barques (visiblement peu utilisées).

Ce diaporama nécessite JavaScript.