3 619/365 – Starting gates, hippodrome de Longchamp

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En travaux depuis deux années il a réouvert en avril 2018 et a de suite fait couler beaucoup d’encre ….
Sur les réseaux sociaux beaucoup d’amoureux de l’ancien Longchamp ne l’aiment pas, mais pas du tout. Sa structure, l’architecture et surtout … sa couleur .
L’état des pistes au moment de la réouverture étaient à la limite du déplorable (gageons pour l’amélioration de celles-ci  dans le futur).
Du côté des professionnels tout le monde (ou presque) aime bien … en tout cas je n’ai pas entendu dans les médias télévisés ou lu dans la presse spécialisée que les professionnels n’aimaient pas cette nouvelle infrastructure.

Du côté des joueurs, des turfistes, des passionnés … beaucoup de réclamations ; on perd trop de temps entre le visionnage des chevaux au rond de présentation et le retour dans les tribunes, on ne peut pas aller partout dans les tribunes .. des endroits nous sont désormais interdits, on ne peut plus passer du rond de présentation au devant des pistes en traversant les tribunes etc … il y a des courants d’air désagréables.
Pour celles et ceux qui ont accès aux tribunes, on n’ a plus la même vision qu’auparavant.

Pour les personnes venant en transport en commun depuis Paris, ils n’y a plus la navette qui part d’Auteuil jusqu’aux portes de l’hippodrome et les personnes marchant difficilement ont de ce fait beaucoup plus de chemin à faire à pieds.
Pour le commun des mortels , le tarif est cher ; 10,00 € l’entrée (le tarif réduit est à 8,00 €) . Pour les « petits revenus » cela reste cher.

Si on veut vraiment faire venir du monde aux courses et que celles-ci puissent rester populaires, il faudrait rétablir les navettes (ce qui drainerait plus de spectateurs et donc d’éventuels joueurs), il faudrait baisser les tarifs pour les personnes ayant de petits revenus et leur permettre ainsi de pouvoir assister aux réunions du weekends et aux courses de groupe.

Pour ma part, qui suis comme vous le savez une passionnée du monde des courses et qui ai travaillé dans le milieu en Belgique lorsque les courses signifiaient encore quelque chose, je ne peux pas me permettre d’aller à l’hippodrome de Longchamp, je ne peux pas me permettre d’assister aux courses le weekends, aux courses de groupe, aux grands prix … et je ne pourrai certainement pas venir pour le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe  >>> 35, 00 € l’entrée !

Mais le plus important à mes yeux est que les infrastructures des écuries soient de qualités, car après tout ; l’important ce sont les chevaux et leur confort.

Je n’y suis allée qu’une seule fois, le lendemain de ma visite dans une écurie à Chantilly, et parce-que l’on m’avait offert un billet d’entrée pour le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe justement.
J’aimerais tellement y aller et faire de jolies photographies.

Envie d’en voir ? Celles de l’Hippodrome de Longchamp se trouvent ici >> clic sur le lien en vert et en gras puis faire descendre l’ascenseur pour voir toutes les publications :  Hippodrome de Longchamp

 

Publicités

3 520/365 – Une matinée avec Criquette Head Maarek aux pistes d’entraînement de Chantilly

Un petit peu plus de deux ans après ma première venue aux écuries de Criquette Head Maarek,  la veille du dernier Qatar du cheval Trêve j’appelle Criquette aux écuries pour savoir si je peux venir lui dire bonjour.
Il est convenu que j’arrive en gare de Chantilly ce matin puis que je monte tranquillement jusqu’aux écuries.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Presque tous les chevaux sont partis maintenant et il reste ses propres chevaux qui ne sont pas encore dispatché chez des entraîneurs divers puis quelques autres qui ne sont pas encore parti.

Venez donc suivre le deuxième lot avec moi.
J’accompagne dans la voiturette électrique jusqu’aux pistes.
Criquette n’entraîne plus depuis une semaine maintenant, mais les chevaux doivent sortir.
Le ciel est bouché et en arrivant au réservoir Criquette sent qu’il ne va pas tarder à neiger.
Et … de fait, de touts petits flocons commencent à tomber dru.
Il fait pas loin de quatre degrés sous zéro et la neige tombe de plus en plus épaisse et de plus en plus fort avec en prime un vent glacial et les chevaux de l’écurie …. sages comme des images, même le petit deux ans facétieux 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous croisons quelques lots. Les pistes sont gelées sauf une  qui longe la piste des réservoirs et est en sable fibré (qui ne gèle pas).

Avant de retourner aux écuries je demande si nous pouvons nous arrêter au rond « Trêve » pour une photographie. La personne qui nous avait accompagnée sur les pistes me propose d’en prendre une de moi que je garderai bien précieusement .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il neige de plus en plus fort. Je suis ravie, vraiment ravie. Cela faisait au moins trois ans que je n’avais plus vu la neige tomber. A Paris il doit certainement tomber quelques flocons mais certes pas comme ici où la neige tient bien au sol.
Il neige tellement fort que l’on me reconduit en voiture jusque la gare. J’ai du temps avant de prendre le train et je décide d’aller à travers le petit bois juqu’aux pistes de l’hippodrome de Chantilly. Envie de le voir sous la neige (la photographie sera pour plus tard).

Aux écuries, un autre lot sort pour les pistes. Ce n’est pas le monogramme de Criquette sur les couvertures. Il neige vraiment très fort.
Les gens qui travaillent dans le milieux sont vraiment des passionnés pour être dehors par tous les temps, vraiment tous les temps.
Un cheval mange tous les jours ….
Un cheval doit être pansé tous les jours ….
Un cheval salit sa litière tous les jours ….
Un cheval doit sortir tous les jours ….
Ce n’est pas toujours facile quand il fait plusieurs degrés sous zéro, de se lever à 5/6 heures du matin, de venir aux écuries quel que soit le temps, de travailler dur … Ne restent que ceux qui ont « CA » dans le sang 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.