791/365 – L’Usine de tourteaux – urbex

Une passerelle en béton reliait (et relie encore) les deux parties de l’usine, pour passer par dessus la petite route qui monte.

L'Usine de tourteaux Octobre 2013
L’Usine de tourteaux
Octobre 2013

Elle servait à acheminer le grain et les différentes matières (d’une partie à l’autre de l’usine) qui servaient à la fabrication de granulés pour nourir le bétail.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Belle journée de jeudi et profitez bien du reste de vos vacances 😀

Publicités

776/365 – L’Usine de tourteaux – urbex

La chose qui m’a impressionnée est le fait de trouver sur place, dans la partie la moins glauque de l’Usine, des machines qui sont en bien bon état. Je pense que si elles le sont encore c’est le fait que le bâtiment soit en béton et que même si  les carreaux sont cassés le béton lui… est solide.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En revanche, dans a partie bien glauque de l’Usine, de l’autre côté de la route, c’est … autre chose 😉
C en’est que bâtiment défoncé, toiture trouée (avec de bien beaux trous d’aération pour voir un superbe ciel bleu) ….

L'Usine aux Grenouilles 08-11-2013
L’Usine de tourteaux
08-11-2013

 

761/365 – L’usine alcootest

L’usine Alcootest (car il fallait bien que je lui trouve un nom) 😉
ps : je suis rentrée sobre , n’ayez crainte 😀

Alors pour la petite histoire, mais sans en dire trop, l’Usine possède un portail qui est classé, enfin, c’est la ferronnerie du portail qui est classée.
Dans l’usine il ne reste rien, toutes les machines depuis son abandon ont été vendues aux Antilles, en Guyane, dans d’autres usines du même genre 😉
Le site doit être décontaminé avant sa destruction (sauf le portail d’entrée qui ne peut l’être, pour les raisons invoquées plus haut)
On y fabriquait de l’alcool de betterave à 90 ° pour les hommes, dont les résidus servaient aux animaux

Pour celles et ceux qui désireraient s’y rendre, qu’ils cherchent l’endroit mais qu’ils sachent qu’il est absolument impossible d’y entrer par quel que moyen que ce soit. Voilà la chose est dite 😀

Une première mise en bouche avec 4 photos. Si sur le première le ciel est bien bleu, sur les suivantes le ciel est cramé, même avec les bons réglages. La météo est resté excellente, avec du soleil, mais le ciel s’est « bouché » .

L'Usine Alcootest Juillet 2014
L’Usine Alcootest
Juillet 2014
L'Usine Alcootest Juillet 2014
L’Usine Alcootest
Juillet 2014
L'Usine Alcootest Juillet 2014
L’Usine Alcootest
Juillet 2014
L'Usine Alcootest Juillet 2014
L’Usine Alcootest
Juillet 2014

Très bon samedi à tous mes visiteurs ❤

571/365 – Usine de tourteaux – URBEX

L’usine de tourteaux d’Epiais Rhus fabriquait des tourteaux (ou granulés) qui servaient à la nourriture du bétail.

Les grains se trouvaient acheminés par une passerelle et traité de l’autre côté de la rue dans d’autres bâtiments de l’usine, où ils étaient mélangés à de la mélasse et d’autres céréales pour ressortir sous forme de granulés de la marque Totaliment. De la mélasse était mélangée à des betteraves . Tout cela ressortait sous la forme de petits cubes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bâtie à la fin des années 1930, l’activité à duré jusque les années 1980 ou un incendie a mit fin à la production et l’usine a été laissée à l’abandon.
Il y subsiste de grosses machines totalement rouillées aujourd’hui.

 

 

568/365 – L’Usine de tourteaux – urbex

Premier spot dans une friche industrielle.

L'Usine de tourteaux - 08-11-2013
L’Usine de tourteaux – 08-11-2013

Situé dans un village du Val d’oise de 27 habitants dirigé par une femme qui règne comme une despote sur un village où toute contestation est sanctionnée.
Depuis des lunes le village « appartient » à une même famille (les membres d ela famille se succèdent à la Mairie lors de chaque élection).
Mais si vous louez une maison dans le village et que vous ne votez pas pour la famille, votre vote est sanctionné par un non renouvellement de bail.
Le village perd ainsi ses habitants et la démographie en 2011 est tombée à 27 habitants contre 208 en 1946 !

Dans le passé la plupart des habitants travaillaient pour le compte de l’exploitation de la grand-mère d’Yves du Petit-Thouars de Saint-Georges, maire de Theuville et frère d’Angèle de Liedekerke, et tirait l’usufruit des différentes fermes localisées dans le bourg.
Jusqu’au jour où ceux-ci ont reçu de la municipalité une lettre interdisant tout renouvellement de leur bail.
Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une partie des habitants a osé déposer une liste d’opposition lors des élections municipales, camouflet à la famille Liedekerke, qui se transmet les rennes de la mairie à travers les décennies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Depuis, le village se vide …