3 631/365 – Chapelle dans la campagne profonde

Une photographie qui date déjà.
En voiture pour une bien longue journée, sur une petite route de campagne gravillonnée du 78, entre deux champs je stoppe net.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

3 558/365 – Versailles, Cathédrale Saint Louis

Lorsqu’on prévoit de visiter un monument et que l’on sait qu’il est grand ou … qu’il en impose on est préparé à ce que l’on va voir.

Mais parfois …. je vais vous raconter une histoire …

L’été dernier je me suis rendue plus d’une fois à Versailles, une ville que j’aime vraiment beaucoup. J’accepterais même de quitter Paris pour y habiter (c’est tout dire, moi l’amoureuse de Paris) !

Donc … un matin d’été je me suis rendue à Versailles et je me promenais dans les rues.  Voyant une petite rue je me suis dit ; tiens, je vais l’emprunter.
Et là … et LA …  p….n  de  b…el  de  M…e  oh my God  (sans e au bout) !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une Cathédrale !
En avant plan un immense, mais immense parvis et de beaux bâtiments entourent ce même parvis.
De chaque côté de la Cathédrale des rangées d’arbres.

Je ne jure pas, vous le savez bien mais là … mais LA  p….n  de  b…el de M…e !!!
Durant de bien longues minutes je suis restée devant elle, bouche bée.

Elle n’était pas le but de ma visite mais elle le sera certainement une prochaine fois que j’irai à Versailles (je prendrai le temps de faire le tour et peut-être y entrerais-je). Ce sera alors l’occasion d’en parler.

3 323/365 – Basilique ST Denis

Cela fait des années que je désirais la visiter. Cela fait des années que je désirais « voir » la dernière demeure des rois et reine de France.
Voilà qui fut chose faite lors de ma journée passée à St Denis il y a près de deux semaines.

En attendant ce reportage dans la Basilique,  je vous laisse en prière dans le choeur de celle-ci 😀

basilique St Denis, choeur

3 068/365 – Dans le quartier du Faubourg Montmartre, l’Eglise Saint-Eugène et la rue du Conservatoire (partie3)

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

Au coin opposé au dôme se trouve l’Eglise Saint Eugène, c’est la paroisse Saint Eugène Sainte Cécile.

Sur ma gauche j’ai emprunté la rue du Conservatoire pour m’intéresser à la façade et à quelques détails , du côté du presbitaire.

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aurez remarqué que le nom de cette paroisse porte deux noms de Saints  : Sainte Cécile qui est la patronne des musiciens et Saint Eugène en l’honneur d’Eugénie la femme de Napoléon III qui fut à l’origine de la construction de cette Eglise et qui en fut la marraine.
Eugène, compagnon de St Denis fut décapité à Deuil (pres d’Enghien). Ses restes furent jetés dans un lac.

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette Eglise a la particularité de ne pas posséder de clocher pour ne pas troubler les étudiants du Conservatoire National de Musique qui se trouve proche.
Elle est le premier edifice religieux à avoir été entièrement construit en métal ; technique qui a eu un énorme avantage dans le gain de temps de la construction qui a duré près de 25 mois de travaux entre 1854 et 1855. Seuls les murs ont été édifiés en maçonnerie.
Elle a une longueur de 50 mètres pour une largeur de 25 mètres et une hauteur de 23 mètres.

L’ensemble de l’edifice est éclairé par des vitraux de Lusson.

Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile
Paroisse Saint Eugene Sainte Cecile

Elle a été construite à l’emplacement de l’Hôtel des Menus Plaisirs du Roi par l’architecte Louis-Auguste Boileau (le même architecte que le Bon Marché)

A l’intérieur s’y trouve  un orgue réalisé en 1850 pour l’Exposition Universelle.

Jules vernes s’y est marié à l’âge de 29 ans avec une jeune veuve du nom d’Honorine de Viane. (il n’y avait que 12 personnes présentes et il a rétribué chacun d’eux ; sacristain, employé de Mairie …)
>>> Alors, les Menus-Plaisirs du Roi  … qu’est- ce que cela pouvait bien être ?
Et bien … pas ce que vous devez toutes et tous penser … bande de dégoûtants ! 😉
Nous sommes ici a côté du conservatoire national. Le Roi a toujours été grand amateur d’art, de musique … il ne faut don cfaire qu’un pas et cliquer sur ces liens pour assouvir votre curiosité et enfin savoir 😀

Les Menus-Plaisirs du Roi se trouvaient donc (avant leur destruction donc) à l’emplacement qu’occupe l’ Eglise depuis. Par après ils ont été dirigés vers Versailles.
Lien en vert ici >>> L’Hôtel des Menus-Plaisirs du Roi

Ils y sont restés jusqu’en 1852 : clicc sur le lien en vert ici >>> autres infos sur les plaisirs du Roi

 

Et si vous désirez en savoir plus sur l’histoire de ce patrimoine, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en vert >>>> Eglise Saint-Eugène, Sainte Cécile

Alors ; venons en à la rue du Conservatoire dans laquelle nous nous trouvons.
Par un décret du 30novembre 1853, cette rue fut ouverte sur les terrains d’un ancien garde-meuble et fait référence au Conservatoire National de musique s’y trouvant.
Elle a une longueur de 197 mètres et une largeur de 12 mètres.

Une prochaine publication, nous nous arrêterons à son carrefour avec la rue Sainte Cécile puis nous le traverserons pour en parcourir quelques mètres et arriver devant un bâtiment qui a vu passer (et verra encore passer de nombreuses années) des artistes venus apprendre leur art.

Pour revoir les autres parties, veuillez cliquer sur les liens en gras
>>> Dans le quartier du Faubourg Montmartre, les Folies Bergères (partie 1)

>>> Dans le quartier du Faubourg Montmartre, rue de Trévise, rue Sainte Cécile et le Comptoire National d’Escompte de Paris (partie 2)