EOS, le blog du chat Eos, la vie est belle sur mon patchwork

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Catherine : sur « TON » ? ….. 😉

Eos : oh arrête, ça va … sur ton patchwork si tu préfères.

Catherine :
– merci d’avoir découpé patiemment des carrés de tissus de 12 X 12
– merci d’avoir fait les ourlets à la main pour qu’ils fassent des carrés de 10 X 10
– merci de les avoir TOUS assemblés , cousu à la main pour en faire ce patchwork de 2m20 X 2M40

Eos : ca va j’ai dit … oui c’est joli et très confortable, mais je le mérite bien, non ?

Catherine : si tu le dis. Mais pour ta gouverne, saches que j’en ai réalisé deux, et ce, bien avant que nous ne vivions ensemble. Et je ne m’en suis suis pas arrêtée là .

Eos : mais ca va  j’ai dit.

Catherine : tu peux me parler sur un autre ton s’il te plait ?

Catherine : rassurez-vous les lecteurs, Eos et moi ne nous disputons pas. Nous avons mis ensemble ce petit scénario tout simple pour nous amuser.

Catherine : comment vas tu Eos ?

Eos : ma foi, je supporte vaillamment la chaleur, mais je dois dire que tu fais fort attention pour que l’appartement reste le plus frais que possible. J’aime sortir le matin tôt à la fraîche sur le petit balcon, je profite que Paris soit calme au mois d’août, qu’il y aie peu de circulation et des petits coups de vent qui me rafraîchissent. Après, dans la journée je m’installe où je ressens des petits courants d’air dans l’appartement et je n’ai heureusement pas trop chaud. Mes activités sont principalement : du repos ! 😉

Catherine : nous avons la chance d’être orienté sud, plein sud. Cela a ses avantages mais en période de canicule cela a également ses inconvénients. Dis moi, tu as repris du poids depuis 15 jours. Tu es descendue assez vite dans le poids en mangeant comme pas deux et maintenant que tu manges moins avec la canicule tu as repris du poids et est revenue à 5 kg 100.

Eos : c’est à ni rien comprendre, mais que veux tu ? J’ai toujours ces énormes grosseurs dans le ventre mais pour le moment cela a l’air d’aller. Je suis assez heureuse d’ arriver ainsi au cap des 7 mois après l’opération, alors qu’on me laissait entre 4 et 12 mois à vivre.

Catherine : un jour après l’autre ma chérie

 

 

Publicités