3 181/365 – Du Pont des Arts au Pont Neuf en passant par la SAMAR – (partie 1)

Nouvelle promenade
Un dimanche matin le ciel est clair, je prends le 1er bus pour le centre ville.
Je decend du bus à la station,  Pont du Carrousel/Quai Voltaire sur le Quai Voltaire
La promenade débute 😀

bus stop
bus stop

Le soleil commence à être haut dans le ciel alors qu’il est à peine 7h30 (j’aurais aimé que le 1er bus passe plus tôt).
Je suis Quai Malaquais, les boites vertes des bouquiniste sne sont pas encore ouvertes, mais les cafés ont déjà sorti tables et chaises pour acueillir les premiers clients. Mon regard se porte sur une façade colorée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est vers le pont des arts que je me tourne. De là je pourrai admirer un superbe lever de soleil en direction du Pont Neuf. Les tons rouges,oranges et jaunes sont époustouflants sur la ville qui se réveille et le ciel ressemble à un ciel de feu !

Paris brûle t'il ?
Paris brûle t’il ?

Lorsque je me retourne vers le Pont du Carrousel, les rayons du soleil l’illuminent de toute sa splendeur.
Je reste là et j’admire. Mais nous sommes quatre photographes à être présent, voulant immortaliser ce moment que tout amateur de belles choses  se plaît à contempler.

lever de soleil pont des Arts vers pont du Carrousel
lever de soleil pont des Arts vers pont du Carrousel
lever de soleil tour St Jacques
lever de soleil tour St Jacques

J’ai envie aujourd’hui d’aller voir comment se trouve la « vieille dame » ou la SAMAR pour les amoureux de cet ancien grand magasin à la belle architecture.
Elle est maintenant toute entourée de bâches et sa façade de front de Seine est complètement cachée par des « box » qui servent de bureaux aux divers intervenants et ou de salles de repos aux ouvriers.
Il y a un petit peu plus de deux ans, j’étais allée la mitrailler, sous toutes les coutures (extérieures) et j’ai de ce fait des photographies qu’il ne sera plus possible de prendre.
J’ai sur mon site crée un sous chapitre intitulé « LA SAMAR » qui se trouve dans le chapitre PARIS 01 et qui se trouve : clic sur le lien en gras ici : >>>> LA SAMAR 
D’autres photographies suivront dans ce chaptre là, photographies que j’ai prises le jour de la promenade que nous commençons aujourd’hui, et photographies anciennes.
>> j’aurais aimé pouvoir suivre le projet photographiquement parlant, mais il est des projets qui sont pas impossible à réaliser, mais tres difficiles …
Ce que je peux faire se trouvera donc dans le chapitre cité plus haut.

Pour l’heure, je traverse le Pont des Arts
Les travaux de construction du Pont des Arts ont débutés en 1801 pour se terminer en septembre 1803.
C’est une loi du 24 ventôse de l’an IX qui ordonne la construction de trois ponts à Paris

Ventôse était le 6ème mois du calendrier républicain Français qui commençait un 19,20 ou 21 février pour se terminer un 19,20 ou 21 mars.

Ce pont a été inauguré le 23 septembre 1803 et a été endommagé plusieurs fois dont une fois en 1979 où il s’écroule sur une longueur de 60 mètres par un accident de bateau.
J’ai envie d’aller diire bonjour à LA SAMAR en direction du Pont Neuf puis de me laisserai guider. En passant devant une des entrées du Musée du Louvre qui donne dans la cour carrée, je tourne sur ma droite pour longer le Quai François Mitterand.

pont des Arts
pont des Arts
musée du Louvre, entrée cour carrée
musée du Louvre, entrée cour carrée

Le soleil réchauffe de ses rayons bienfaisants une des façades du musée du Louvre

musée du Louvre
musée du Louvre

La voilà , LA SAMAR, cachée derrière un légo de boites métalliques servant de bureaux aux divers intervenants du projet immobilier.

arret de bus Pont Neuf Quai du Louvre et LA SAMAR
arret de bus Pont Neuf Quai du Louvre et LA SAMAR

Mais notre promenade s’arrêtera pour aujourd’hui au Pont Neuf .
Les travaux de construction du Pont Neuf ont débuté en 1578 pour se terminer en 1607.
C’est un ouvrage  en maçonnerie, un pont routier voûté.
Jacques 1er Endrouet du Cerceau en est l’architecte.
C’est le Roi Henri III qui a désigné une commission chargée d’assure rla bonne construction de ce pont.
>> lorsque je lis dans des documents d’architecture, l’histoire de ce pont est fantastique. Mais trop longue pour vous la dévoiler.
Juste quelques petits infos.
– 1621 : consolidation des fondations de pile sur le grand bras
– 1813 la pompe de la Samaritaine est détruite. Son histoire avec copie d’un dessin ancien se trouve ici : clic sur le lien en gras ici >>> pompe de la SAMAR
– 1853 et 1855 : les candélabres ont été placés. Ces candélabres ont été concus par Baltard.
– 17 décembre 1885 : la deuxième arche du petit bras s’affaisse et entraîne donc les arces attenantes
– septembre 1985 : le pont est empaqueté par Christo

lever de soleil pont Neuf
lever de soleil pont Neuf

Notre promenade reprendra d’ici quelques jours . A bientôt 😀

Publicités

3 073/365 – Un Danois à Paris

Danois Arlequin
Bouledogue Allemand …

un Danois en ville,quartier du Faubourg Montmartre,rue Richer,copie blog,©Yoshimi-Paris Photographie,I7D_8328 (6)

2 072/365 – Entre Montparnasse et Port Royal (partie 3)

Vous rappelez-vous les deux premières parties de cette promenade ?

1 – Entre Montparnasse et Port Royal (partie 1)
2 – Entre Montparnasse et Port Royal (partie 2)

On s’était quitté chez Havard Père et Fils.

J’ai continué à marcher le long du boulevard Montparnasse en me répérant sur la tour Montparnasse pour me diriger vers le quartier des théâtres et traverser le carrefour au niveau d’un restaurateur de fruits de mer dont je  suis en admiration devant l’étalage de crabes et crustacés en tout genre. Je salive  tout en empruntant la rue Delambre, une petite et longue rue  avec des commerces, des cafés, des restaurants, des petits hôtels ….. pour arriver au carrefour où se trouve la station de métro Edgard Quinet.

Station de métro Edgard Quinet, carrefour rue de Montparnasse, rue d'Osdessa, boulevard Edgard Quinet, rue de la Gaieté, rue Delambre
Station de métro Edgard Quinet, carrefour rue de Montparnasse, rue d’Osdessa, boulevard Edgard Quinet, rue de la Gaité, rue Delambre

Edgard Quinet est né à Bourg-en-Bresse en 1803 et est décédé à Paris en 1875. Il est enterré au Cimetière du Montparnasse. Le cimetière du Montparnasse se situe deux, trois cent mètres plus loin sur la gauche.

On remarquera sur un mur à l’entrée de la rue de la Gaité une grande et jolie fresque .
Depuis 1900, la rue de la Gaité a toujours été peuplée de bars, de théâtres, de bistrots ; il n’y avait que cela. Beaucoup ont disparu, certains sont restés comme :

Clic ici >>>   Le Théâtre rive gauche  situé au n°6 rue de la Gaité

Théâtre de la rive gauche Montparnasse
Théâtre  rive gauche – Montparnasse

Clic ici >>> Le Théâtre Montparnasse situé au n° 31, rue de la Gaité
Théâtre dont vous pouvez prendre connaissance de l’historique en cliquant ici >>> HISTORIQUE

Théâtre Montparnasse
Théâtre Montparnasse

Une très jolie façade colorée pour  clic ici >>> le Théâtre Italien de Paris situé aux n°s 17/19, rue de la Gaité et dont vous pouvez prendre connaissance de l’historique en cliquant ici >>> HISTORIQUE

La comédie Italienne - Montparnasse
La comédie Italienne – Montparnasse

Je n’oublierai pas le très célèbre clic ici >>> Théâtre Bobino  situé aux n°s 14/20 rue de la Gaité
Son historique se trouve ici >>> HISTORIQUE

Bobino
Bobino

Bobino qui affiche le drapeau National Français et rend ainsi un très bel hommage à toutes les victimes des attentats commis ce vendredi 13 novembre 2015 dernier.

Il y avait donc rue de la Gaité beaucoup de bars, de salles de spectacles, de bistrots dont certains sont restés. Des couleurs flashy ont attiré mon regard pour  le Tournesol, un café animé qui sert des plats du sud-ouest et de la salade, situé au n° 9, rue de la Gaité

le Tournesol - 9 rue de la Gaité
le Tournesol – 9 rue de la Gaité

alors, je ne peux pas vous dire si la cuisine est bonne, je ne m’y suis pas arrêtée, je n’y ai pas mangé, je ne suis pas assez riche pour me payer des plaisirs de ce genre. Ma seule richesse ce sont les photographies que je prends plaisir à faire.

Je ne résiste pas au plaisir d’attirer l’attention de mes ami(e)s et ennemi(e)s urbexeurs par ce bâtiment 😉 . Ils ont suffisament de pistes cachées ou non, pour le trouver.

Montparnasse,quartier des théâtres
Montparnasse,quartier des théâtres

Ah oui … celles et ceux qui connaissent bien cette rue savent les autres genres de commerce qu’on y trouve … la rue de la Gaité et du plaisir … 😉

Au bout de la rue de la Gaité, la rue du Maine, que je traverse pour rentrer chez moi où j’arrive, après une bonne heure et demie de promenade. J’ai du faire 4 /5 km …

PS : j’aimerais avoir le plaisir de vos impressions sur ce genre d’article. Avez-vous aimé, désirez vous que je continue à vous en présenter de temps en temps ?  Merci de votre passage.

 

 

 

2 064/365 – Entre Montparnasse et Port Royal (partie 2)

Rappelez-vous, il y a quelques jours, la première partie de la promenade : clic >>>  Entre Montparnasse et Port Royal (partie 1) 

Nous nous étions arrêté du côté de l’Hôpital Cochin puis j’étais allée à mon entretien d’embauche (ou pas) et j’en étais ressortie sous une petite pluie fine qui faisait du bien .

Gilles Desportes - Chirurgien et photographe
Gilles Desportes – Chirurgien et photographe

Avant de la continuer, revenons, l’espace d’une photographie du côté de l’hôpital Cochin et des grilles d’enceinte du côté des urgences.

Un chirurgien, Monsieur le docteur Gilles Desportes est également photographe. Il a pris plusieurs photographies de collègues , j’en ai même vu une d’une femme âgée qui devait être une patiente. Et quelques uns de ces jolis portraits sont apposés aux grilles.
Voiçi celle de son auteur. L’histoire ne dit pas qui l’a prise 😀

J’avais remarqué dans le quartier, aux fenêtres d’une habitation, le drapeau National Français en berne …

Drapeau National Français en berne - Hommage aux victimes de l'attentat du 13 novembre 2015
Drapeau National Français en berne – Hommage aux victimes de l’attentat du 13 novembre 2015

Je remarquais d’autres hommages.

Je suis Charlie - Je suis Paris
Je suis Charlie – Je suis Paris

repartons pour de bon cette fois 😉

Boutique de deguisement de sorcières et autres demons
Boutique de deguisement de sorcières et autres demons

 

Je continuais à marcher d’un pas tranquille sous la pluie, le long du Boulevard de Port Royal et je laissais mon oeil se promener lui aussi.

 

Une boutique de farce et attrape et de déguisement de clowns et autres démons où je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire en <<<<< voyant ceci

 

 

 
Un détail original et en couleur d’un commerce de vin dont j’ai rebaptisé le nom (pour la photographie éditée).

Au bien boire
Au bien boire

Au loin se profile la tour Montparnasse. >Et si je continuais tout simplement à pieds, jusque chez moi ?
Je marcherai lentement (ce sera bon pour mon coeur en pas tres bon état), je transpirerai, certes mais ca fera du bien. Puis, j’aime marcher.

Bien m’en a pris car j’arrête pile devant une vitrine où je vois deux artisans s’occuper à la restauration de cadres anciens. Un des deux , une femme, est en train de redorer un cadre. Je regarde. Nous nous parlons par mimes interposés. Je leur fait comprendre que j’aimerais bien photographier leur travail, de l’intérieur.
La boutique se trouve à côté. Je rentre donc et demande à la personne qui je pense doit en être le propriétaire si je peux photographier avec mon petit apn de poche, le travail de dorure. Il ouvre la porte de l’atelier et demande aux deux artisans leur permission. Qui me sera accordée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour la petite histoire, le temps approximatif total pour la dorure de ce cadre est de 7/8 heures de travail.
J’aurais bien aimé avoir mon 7D pour faire une jolie série, plus complète. Mais je suis deja heureuse d’avoir eu l’autorisation de prendre celles-ci.
Au moment où j’écris cet article je recherche le nom de la boutique. Je suis sur Google map pour la repérer puis je cherche tout simplement avec son adresse et quelques mots clés.
Il s’agit de clic ici >>>  Havard Père & Fils, que je tiens à remercier.

Pour la fin de la promenade et le troisième volet donc, nous nous retrouverons d’ici quelques jours.
Le volet 1 se trouve ici : clic ici >>>  Entre Montparnasse et Port Royal (partie 1)

 

 

 

2 059/365 – Entre Montparnasse et Port Royal (partie 1)

Aujourd’hui je crée un nouveau chapitre sur ce site.
Site qui , comme vous l’aurez (je l’espère) remarqué est en constante évolution depuis sa création en mars 2012.

Dans cette nouvelle section, je mettrai en ligne des articles sur des promenades faites comme ça, dans Paris. Partir à la découverte. Lorsque je me promène « leger », avec mon seul appareil photo de poche numérique et non avec mon gros 7D. Photographiant ma promenade pour montrer des coins de Paris que vous ne connaissez peut-être pas.
Il y aura plus de détails en ce qui concerne les localisations, mais, comme ce n’est pas de l’urbex … donc, pas de souci non plus qu’une personne vienne se placer juste apres moi, au même endroit pour prendre … la même photo (chose que j’ai absolument en HORREUR).

Il y aura … beaucoup de texte 😀

Let’s go pour la promenade n°1

C’était le mardi 17 novembre 2015, quatre jours après la série d’attentats à Paris. Ma première grosse sortie … pas peur, mais pas tout à fait rassurée.
J’allais à un entretien d’embauche pour un travail saisonnier dans une boutique de produit de bouche de luxe, un travail 3/4 temps (donc j’allais devoir discuter des horaires et du salaire, voir si je n’allais pas plus m’endetter avec un petit salaire qu’avec mes allocations de chômage)

Je m’en vais prendre le bus 91 à la Gare Montparnasse et .. la Police veille

La police veille - Gare Montparnasse
La police veille – Gare Montparnasse

le trajet se fait relativement vite et comme j’arrive trop tôt je me promène dans ce quartier vivant que j’apprécie.

Façade rue Pascal
Façade rue Pascal

Je longe le boulevard du Port Royal, entre Gobbelin et Port Royal. Il y a de part et d’autre du boulevard des ponts , enfin pas exactement, ou plutôt …
En fait , une rue passe sous le Boulevard et de part et d’autre de celui-ci des « coupures » sont faites, on voit donc en contre bas les petites rues adjacentes. Comme la rue Pascal (enfin je pense bien que ce soit celle là), où je remarque cette belle facade à verrières dont l’entrée principale se trouve au n° 19, Boulevard du Port Royal

 

 

 

 

 

Plus loin du street art qui n’est pas pour me déplaire. J’ai intitulé la photographie : argent propre 😉

Argent "propre"
Argent « propre »

Je vais retraverser le boulevard pour me diriger vers l’hôpital Cochin. Au moment de traverser, deux camions de l’armée arrivent. François Hollande a fait se déplacer sur la capitale pres de 3 000 militaires pour suppléer aux forces de l’ordre en ces temps … comment dire … particuliers. Je ne sais pas pour vous mais moi, je me sens plus en sécurité lorsque je les vois, même si cela ne peut pas empêcher une catastrophe d’arriver

Camion militaire dans Paris
Camion militaire dans Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, encore une demi heure à tirer avant le rendez-vous .

Je rentre dans a cour  de l’hôpital pour y voir un ancien presbitaire fort joli.  En face du presbitaire se trouve un autre bâtiment encore plus joli qui sert au personnel médical. Et à côté de cette belle architecture se trouve un bien vieux bâtiment tout en bois blanc, assez disparate face à l’architecture qui l’entoure.
Sur le vieux bâtiment en bois, une plaque semble indiquer le nom d’une personne. Je suis curieuse et me déplace jusqu’à elle  pour y lire qu’il s’agit de :  « Ici vécu Marie-Louise Imbert , après l’avoir fondée en 1929 dirigea l’école à l’hôpital »

Marie-Louise Imbert fut la fondatrice de  :  clic ici >>>  l’Ecole à l’hôpital Marie-Louise Imbert

Marie-Louise Imbert a été pionnière par rapport à l’humanisation des Hôpitaux ! Ce concept, en 1929, n’était pas encore perçu avec l’importance d’aujourd’hui. Elle savait déjà à quel point la scolarité et les apprentissages étaient fondamentaux pour le développement de l’enfant et elle y a mis toute son énergie et son talent.
Ceux qui ont eu le privilège de la connaître nous ont transmis à quel point elle était attachante, toute emplie de douceur, modestie et ouverture.
Pour redire cette perception géniale de Marie-Louise Imbert, fondatrice de l’Ecole à l’Hôpital, nous ne pouvons que vous la citer : « Donnons à l’esprit les soins que d’autres donnent au corps ».
http://www.lecolealhopital-idf.org/

Plaque commémorative - Marie -Louise Imbert
Plaque commémorative – Marie -Louise Imbert

Voiçi une vidéo où l’on entend la directrice, Madame Béatrice Oudot, directrice , qui raconte le but de cette association

Histoire et vie quotidienne d’une association qui existe depuis plus de 80 ans.
L’Ecole à l’Hôpital permet aux enfants malades de 5 à 25 ans de poursuivre leur scolarité malgré la maladie, qu’ils soient hospitalisés ou suivis par une équipe médicale à domicile. L’association assure chaque jour, dans toute l’Ile-de-France, une scolarité gratuite et personnalisée pour plus de 6000 jeunes grâce à 600 professeurs bénévoles. L’association vit de dons, legs et subventions. L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, des Conseils Généraux et certaines mairies la soutiennent.
http://www.lecolealhopital-idf.org

hopital cochin
hopital cochin

Détail d’une ancienne porte ou fenêtre bien remaniée au fil des temps et des restaurations.

Hopital Cochin - détail ancien Cloître
Hopital Cochin – détail ancien Cloître

L’entretien s’est merveilleusement bien passé. Maintenant reste à voir si le salaire me permettre de mieux vivre qu’avec celui du chômage. Ce n’est que pour un moi aussi …. mais cela pourrait me faire de l’experience supplementaire dans un domaine que je ne connais absolument pas (et qui ne semble pas gêner la patronne).

Il s’est mit à pleuvoir,Je me dirige vers Port Royal, au niveau du RER puis au final je continuerai à pieds un petit peu plus d’une heure, jusque Montparnasse qui n’est pas loin et jusque chez moi , qui est un peu plus loin quand même. Cela m’aura fait une marche tres tranquille d’un une petite pluie fine que j’aime bien. Je désire continuer à marcher un peu.

Je vous raconterai la suite en texte et en photographie … d’ici un jour ou deux 😀