3 112/365 – L’atelier de cuir

Il y a quelques semaines de cela, je musardais dans un quartier de Paris, sans recherche particulière donc lorsque … oh my Gode (une fois de plus 😉  ),  je suis tombée nez à nez avec l’atelier d’un artisan du cuir.

L'atelier de cuir
L’atelier de cuir

Un atelier,  un vrai quoi , avec de larges baies vitrées un petit peu sales quand même et une porte fermée qui ne demandait qu’à s’ouvrir pour me laisser entrer 😉

L'atelier de cuir
L’atelier de cuir

C’est ce que je fis d’ailleurs. J’ai d’abord toqué à la porte puis je l’ai ouverte.
Après avoir dit bonjour à trois charmants hommes, je me suis présentée et leur ai fait part de ma demande.
J’avais mon boîtier à la main et leur ai posé la question à savoir ; si je pouvais promener mon regard dans leur immense atelier , car j’avais un site où je montrais mes reportages photographiques et leur atelier était pour moi une jolie occasion.

La permission m’a d’ailleurs été accordée car ils la trouvaient intéressante. Ils ont continué leur travail respectif et m’ont laissée déambuler librement dans tout l’atelier, le temps qu’il me faudrait.
Il y avait d’abord tous ses outils divers et variés pour le travail du cuir ; des tracoirs, abats, un nombre incroyable de molettes à marquer, des découseurs, alènes, pinces,  fermoirs,  gouges, diverses lames et lisettes etc .. etc .. etc …

Sur les reborde de fenêtre il y avait des pots où dans certains trempaient des outils. Un emolette était en train de chauffer sur une machine.

L'atelier de cuir
L’atelier de cuir

Des peaux de diverses couleurs attendaient d’être découpées et travaillées.
Sur le sol se trouvait du cuir qui avait déjà été « marqué ».

L’un des artisants m’a appelée car il voulait me montrer comment , avec l’aide d’un outil marqueur (dont je ne connais pas le nom) on dorait le cuir qui laissait donc sur celui-ci, une trace dorée du dessin qui était gravé sur l’outil.

Je n’ai pas photographié les trois hommes ni les machines, mais je me suis attardée sur quelques  détails, des outils que je vous laisse voir tranquillement en diaporama ci dessous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand vous vous promenez dans Paris, d’abord, sortez des quartiers touristiques, quittez les grands boulevards, les avenues, osez l’aventure dans notre si belle capitale qu’est Paris, flanez, musardez sans recherche particulière.
Alors, c’est que vous trouverez ce que vous n’attendiez pas 😀

Publicités