950/365 – Ferme Pordac de la renaissance- urbex

Lecteur, il faut que tu saches que si tu « Oses » entrer par ici, tu n’en ressortiras peut-être pas 😀

Ferme Porcdac
Ferme Porcdac

On prétend que l’ancienne ferme a accueilli des enfants, il y a de cela si longtemps …..
On ne les a pas vu ressortir.

On dit que la nuit, par temps d’orage, on entend crier les bêtes, plus que de coutume.
Le fermier, lui, vient chaque soir s’occuper d’elles.
On voit alors une ombre passer, vêtue d’une pèlerine râpée. L’homme marche un bâton à la main et porte capuche par tous les temps.

En été on entends les bêtes meugler sur les terres qui entourent la ferme mais, on ne les voit pas.
On entend aussi, sans les voir, des voix d’enfants qui les gardent …

L’homme, une fois son travail terminé porte les bidons de lait au bout du chemin de la ferme. Les enfants viendront les reprendre.

Je reprenais le chemin de la voiture, marchant dans les herbes et la boue, la pluie fouettant mon visage. Mais j’entendis quelqu’un marcher derrière moi, un bruit de bête, et je cru entendre le son d’une petite voix .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant de me retourner, je  senti un souffle chaud dans mon cou et une petite main est venue me tendre l’écharpe que j’avais laissé tomber  …

Publicités

946/365 – Gare 9. 3/4 – urbex

Découverte il y a déjà deux ans, mais « explorée » il y a peu de temps.
J’en ai fait le tour cette fois-ci .
La nature reprend ses droits sur cette gare, mais tout en restant maîtrisée par la main de l’homme.
Cette petite gare était un endroit très vivant. Chaque dimanche, c’était la fête au village, car le train arrivait de la ville, emmenant avec lui les gens qui allaient rendre visite à leurs familles, ils arrivaient par le train, tout endimanchés.
Après être allée à messe, chaque famille déjeunait entre elle,  les célibataires étaient bien souvent invités dans une maison ; car personne ne doit rester seul !

L’après-midi se passait au café, ou sur la place de l’Eglise : les hommes jouaient aux boules … Les jeunes  filles se promenaient, un ruban dans les cheveux, que les jeunes garçons essayaient de décrocher 😉
On écoutait de la  musique et on dansait sur le pas de sa porte.
Parfois, lorsque le printemps arrivait, un manège s’installait pour quelques temps. Le dimanche, il était alors prit d’assaut par la jeunesse du hameau .
A la tombée du soir tout le petit monde qui n’habitait pas sur place reprenait le chemin de la gare. On se disait au revoir et on se promettait de revenir au possible, le dimanche suivant.

Sur le coup de 18 heures 14 le chef de gare donnait le coup de sifflet pour ordonner au chef mécanicien l’ordre de faire partir le train en direction de la ville …

Ami lecteur, si tu fermes les yeux, regardes donc le chef de gare. Sous sa casquette tu y verras peut-être un regard malicieux, une paire de lunettes et sur son front : une étrange cicatrice ….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

937/365 – La Maison des Sept Nains – urbex

Des sept nains, il n’en reste plus que six en fait car … Grincheux est parti vivre en couple avec Blanche Neige, c’est pourquoi leur longère est en si mauvais état maintenant.

Voyez l’intérieur : si la décoration des rideaux tient encore par des bouts de fils de toiles d’araignées 😀 , le reste de la longère n’est pas dans un meilleur état.
Blanche Neige tenait à merveille cette petite maison, elle mitonnait de bons petits plats pour les sept frères et au retour des champs (car les sept nains ne travaillaient pas dans une mine de pierres précieuses), après une brève toilette, ils s’asseyaient tous autour de la table pour déguster les plats de Blanche Neige.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les six frères qui restaient ont essayé tant bien que mal de continuer à entretenir cette petite longère mais rien à y faire … minés par la tristesse de voir leur frère parti avec une fée du logis, ils tombèrent en dépression et sont maintenant dans une maison de repos, quelque part dans la campagne Française …

Mais, si nous jetions un coup d’oeil à l’extérieur de la bâtisse ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Derrière la petite maison se trouvait l’établi dans lequel ils rangeaient leurs outils, après être revenu des champs. Ils les réparaient eux-même au besoin et Blanche Neige leur chantait de jolies mélodies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En quittant le spot, nous avons été attirées par une odeur. Nous avons alors suivi les mouches pour voir ceci :

La maison des Sept Nains
La maison des Sept Nains

De plus près …

La maison des Sept Nains
La maison des Sept Nains

Et de plus près encore  …. 😀

La maison des Sept Nains
La maison des Sept Nains

Maintenant : si vous ouvrez le couvercle,  ne vous étonnez pas de voir sortir des blattes et des cafards 😀