3 147/365 – Quartier de la gare architecture moderne, chantiers et voiture ancienne (partie 3)

Laisson Obélix avec ses sangliers et poursuivons la promenade.
Lorsque je travaillais dans le quartier il y avait des chantiers de construction à proximité du bureau, le fameux « nid d’oiseau » tant décrié ….

Architecture moderne
Architecture moderne

Je n’ai jamais aimé cet immeuble. Les bouts de bois n’empêchent nullement la lumière d’entrer dans les bureaux  (pour celles et ceux qui on les fenêtres de leur bureau tournées vers le côté rue et non le côté jardin). Pas plus que j’ai vraiment aimé l’intérieur. C’etait plus moderne, mais j’ai toujours regretté mon bureau personnel de 25 m2 – vieux certes et ou il faisat froid en hiver- contre le bout de couloir que l’on m’avait octroyé dans le nouvel immeuble.
Etant dans le quartier je me suis dit que j’irais dire bonjour aux anciens collègues . Il fait toujours aussi chaud, pas d’air et une clim quasi inexistante … etc , etc …

Venons en aux chantiers du quartier. On peut dire que ca pousse par là bas.

Chantier de construction avenue de France - Paris 13
Chantier de construction avenue de France – Paris 13

La Halle Freyssinet est actuellement aussi en chantier. Voyons tout cela sous forme de diaporama

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En face du chantier de la Halle Freyssinet se trouve l’Oeuvre de Saint Casimir, une maison d’accueil Franco-Polonaise.

Oeuvre de Saint Casimir,maison d'accueil Franco Polonaise
Oeuvre de Saint Casimir,maison d’accueil Franco Polonaise

Quelques détails d’architecture en diaporama.
Un poete Polonais a vécu dans cette maison : Cyprian Kamil Norwid.
Une plaque commémorative à sa mémoire est apposée au mur de l’immeuble.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A la droite de ce bâtiment une ancienne entrée cochère sous immeuble, une voie privée fermé par une grande grille en fer forgé.

cour du Liegat,
cour du Liegat,

Nous sommes rue du Chevaleret. Une rue qui comporte encore beaucoup de vieux bâtiments dans un quartier ou les immeubles modernes poussent comme des champignons. Un quartier qui d’ici quelques années, lorsque la nouvelle Halle Freysinet ouvrira ses portes aura un petit peu plus perdu de son charme d’antan.
Je prenais le chemin du retour  lorsque j’ai pilé devant l’entrée d’un petit garage, tout petit mais avec des voitures anciennes. C’est tout d’abord une vieille Porsche qui a attiré mon regard.
Après avoir salué les ouvriers je leur ai demandé si je pouvais entrer, faire quelques photos et les publier.
Permission accordée
Mais je ne vous en montre qu’une seule, de taille (enfin de taille, vous me comprendrez lorsque vous verrez la photographie)

Une RNUR

voiture ancienne - RNUR
voiture ancienne – RNUR

Pour en savoir un petit peu plus sur ce type de voiture, cliquez donc sur les liens en gras suivants : >>>>  Histoire de Renault, les débuts de la RNUR   et sur celui-ci : >>>>  RNUR Renault l’automobile ancienne

Avant de monter les escaliers pour prendre le bus n°62, je vois une peinture murale.
Elle porte un nom : « les trois âges » et a été faite à l’occasion de la nuit blanche 2014

fresque murale "les trois âges" - Borondo
fresque murale « les trois âges » – Borondo

C’est ici que se termine notre courte promenade.
Courte et faite un petit peu à la va vite, cela s’en ressent …. mais je n’aime pas ce quartier.  A la longue il faut détruire l’ancien, l’insalubre , pour créer du neuf. Ce n’est pas tant cela que je n’aime pas, mais, le charme n’y est plus …

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

Quartier de la gare Paris 13 : >>>>  partie 1
Quartier de la gare Paris 13 : >>>>  partie 2

itineraire promenade quartier de la gare paris 13
itineraire promenade quartier de la gare paris 13

Bus : 62, 64, 132, N133 (Noctilien), 89
Métro : 14
RER : C

3 145/365 – Quartier de la gare nous sommes en 2016 après Jésus-Christ toute la Gaule est occupée, toute ? (partie 2)

Seul un peuple résiste, situé dans le sud ouest de Paris, le 13ème arrondissement et plus précisément … le quartier de la Gare !

13ème
13ème

Les fans d’Astérix et Obélix se plairont à venir s’y promener pour y voir des plaques avec de drôles d’inscription, des potelets colorés et en regardant bien vers le sol ou en l’air, nous y verrons des répliques cultes.
Engagez vous, rengagez vous qu’ils disaient. Et bien non : je n’ai pas signé, pas envie de troquer mes DrMartens contre des godillots de l’armée.

réplique culte astérix et obélix
réplique culte astérix et obélix

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous avez faim ? Ca tombe bien, moi aussi. Et d’ailleurs Obélix va être ravi, il y aura du sanglier au menu.

réplique culte astérix et obélix
réplique culte astérix et obélix

Venez, continuons la promenade car …hummm, cela commence à sentir diablement bon par ici. La pause déjeuner approche, Obélix s’impatiente aussi !
Il y a beaucoup de bureaux dans ce quartiers donc beaucoup de personnes qui vont avoir envie de manger quelque chose dans pas longtemps.
On connait toutes et tous la mode des food trucks. Mais il y a également des cantines volantes de quartier, qui viennent, s’installent, cuisinent sur place et vous proposent également de bons petits plats.
A l’instar de cette cantine

Cantine mobile paris 13
Cantine mobile paris 13

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une camionnette garée sur le trottoir d’en face avait ses portes ouvertes et des cageots posés à terre. J’ai voulu aller voir de quoi il s’agissait et oh merveille … encore des babines qui salivent .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La suite pour dans quelques jours

Envie de revoir les autres publications de la promenade ?
C’est par ici : cliquez sur les liens en gras.

Quartier de la gare Paris 13 : >>>>  partie 1

 

3 144/365 – Quartier de la gare et les jardins de l’Abbé Pierre Grands Moulins de Paris (partie 1)

Nouvelle promenade 😀  Quartier de la gare du 13ème !

Nous sommes dans le 13ème, le quartier de la gare plus précisément. Le quartier dans lequel se trouvait l’immeuble de la Mairie de Paris où j’ai travaillé. Possible que j’aille dire un rapide hello aux collègues, je verrai.
Pour l’heure, je descend du bus n°62 à l’arrêt auquel je descendais chaque matin sur le coup de 8h30 environs.
J’ai envie tout d’abord d’aller au Jardin de l’Abbé Pierre. En réalité ce jardin se nomme de différentes façons : (Jardin des grands moulins Abbé Pierre, grands moulins de Paris jardins Abbé Pierre etc …)

Jardins Grands Moulins Abbé Pierre - 75013 Paris
Jardins Grands Moulins Abbé Pierre – 75013 Paris

Inauguré en 2009 ce jardin d’une tres grande superficie est révolutionnaire. Révolutionnaire parce qu’il est un bel exemple en matière d’écologie.
Ce jardin est en fait un ensemble de trois jardins qui s’enfilent les uns dans les autres (n’y voyez aucun jeu de mot de ma part … 😀  ).
J’y allais parfois pour prendre mon déjeuner, m’asseoir sur un banc puis m’y promener parmis les différents niveaux que l’on y trouve. Regarder les poissons nager dans l’eau, appercevoir des insectes dans l’espace sauvage etc …
Un jour, entre deux lattes en bois d’un banc j’y ai vu une dent, une belle grosse canine (sans carie, sans rien) avec toute sa racine …
Venez donc, on va y faire un tour

Ce diaporama nécessite JavaScript.

et si vous désirez en savoir plus, je vous propose de cliquer sur le lien suivant en gras ici : >>>> Jardins Abbé Pierre

Faisons maintenant un petit tour dans le quartier.
Pas envie d’aller aux Frigos. Un ancien entrepot frigorifique qui devenu un grand squatt d’artiste l’est toujours encore … Plusieurs fois j’y suis allée mais là j’en ai un peu soupé.
Toutefois je vais promener mon regard dans le coin pour voir si par ci ou par là ne traînent pas des graffs sur les murs du quartier

Non loin des jardins je vois une oeuvre de Jo Di Bona et sur les murs de l’ascenseur du jardin Abbé Pierre, trône un drôle de personnage.
Je commence à avoir soif et n’hésite pas à m’arrêter à une fontaine de la Ville de Paris. Elle sert de l’eau pétillante ou plate, selon les envies que vous avez.
Après je compte bien faire une petite pause sur ce banc qui m’a l’air confortable.
Après l’avoir testé je confirme … il est tres confortable 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour en savoir plus sur l’eau de Paris, cliquez donc sur le lien suivant en gras ici : >>>> eau de Paris

Un deuxième lien qui vous amènera à une carte où sont répertoriées toutes les fontaines de Paris. Cliquez sur le lien en gras ici : >>>> carte des fontaines de Paris

A très vite,  pour la suite !

3 003/365 – De la Pitié Salpetriere à Alesia (partie 4)

Reprenons, voulez-vous, notre promenade entre la Pitié Salpetrière et Alésia.
Nous nous étions quitté en compagnie d’un chat …
J’emprunte une petite rue pavée … c’est parce qu’elle est pavée justement que je me suis dirigée vers elle.
Au coin du n°7 de la rue des Gobelins  l’artiste Miss Tic a laissé son emprunte.

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Miss.Tic - rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Miss.Tic – rue des Gobelins

Sur la façade opposée de ce même bâtiment un autre artiste a préféré laisser un message écrit.

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – rue des Gobelins

Lorsque je  me recule pour admirer le bâtiment dans son ensemble , il me fait penser à une ancienne usine ou alors un bâtiment qui a pu héberger des ateliers d’artistes. Pourquoi ? A cause de ses grandes vitres.
La Manufacture des Gobelins que nous avons quitté la dernière fois se trouvant à côté, mon impression pourrait être  bonne ou du moins se rapprocher de la vérité.

 

 

 

En revenant sur mes pas je m’intéresse de plus près à une grande entrée en fer forgée que j’avais croisée. Elle se trouve au n° 3 de la rue des Gobelins et se trouver fermée. Je me contenterai d’observer au travers des barreaux pour apprendre qu’au fond de la cour se trouve l’ Eglise Evangélique des Gobelins.

Vous voyez ce panneau, un de ceux que je vous avais décrit dernièrement.  Vous vous souvenez de son nom ?
Allez,  je vous le redis si vous avez oublié. C’est un panneau « histoire de Paris » ou appelé « panneau Pelle Starck » : du nom de son inventeur. Voyons voir les informations écrites dessus.

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - 3 rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – 3 rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - 3, rue des Gobelins
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – 3, rue des Gobelins

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La promenade continue vers le Boulevard Arago que j’emprunte en direction de Denfer Rochereau (qui se trouve bien, bien loin …).

En faisant bien attention, si vous vous y aventurez de ce côté (à pieds) … vous apercevrez sur le trottoir de gauche un équipement urbain richement décoré.
Je continue vers Denfer Rochereau en commençant très sérieusement à traîner la savatte. Bon Dieu, mais qu’est-ce qui m’a prit de vouloir rentrer à pied chez moi en m’aventurant par là bas ? J’ai mal aux pieds que Diantre !Rentrer dans cette boulangerie pour acheter de quoi tenir le coup jusque la maison ?  Ce serait tres tentant en effet mais je resisterai jusqu’au bout !

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Boulevard Arago
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Boulevard Arago

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En continuant mon chemin, quelques petits détails attirent mon regard comme : ce commerce où ne se trouve aucun marchand.
Hein, quoi  ….. 😉
Ce sont des grandes vitrines en fait, de très grands distributeurs automatiques., un nouveau genre de commerce qui a commencé à fleurir dans la capitale. Il y en a quelques uns qui ont ouvert au cours de l’année 2015 et proposent  des produits comme des boissons, des snacks salés et sucrés, des repas rapides qui peuvent être pris sur le pouce …

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau

Un ancien restaurant/bar à vin qui proposait de la cuisine traditionnelle française qui, si on enlevait une lettre de son enseigner serait rebaptisé d’une drôle de façon 😉
L’amant du sud, en plein Paris … pourquoi pas après tout 😀

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau

Un petit peu plus loin je résiste difficilement à l’envie d’un autoportait (que vous verrez demain)

Toujours sur le Boulevard Arago (qui est bien trop long pour des pieds fatigués) et au croisement de celui-ci et de le rue du Faubourg Saint Jacques je me suis encore arrêtée quelques minutes.
S’y trouve une bien jolie façade et j’apprendrai que c’est , clic ICI pour des informations >>>  la Faculté de Théologie Protestante.

Elle est voisine de la Prison de la Santé qui se trouve derrière,et une petite rue, la rue Messier fait office de frontière 😀

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau - Faculté de théologie protestante de Paris
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau – Faculté de théologie protestante de Paris

Là je ne résisterai pas non plus au plaisir de la description de ce bâtiment. J’ai retrouvé sur internet des documents PDF sur lesquels je travaillais à la Mairie de Paris , lors de mes descriptifs de photographies et plus précisément lorsque je travaillais sur des bâtiments classés Monuments Historiques.
C’était un régal ce travail et extrêmement jouissif pour ma curiosité . Il n’a duré malheureusement que deux ans !
Mes sources sont donc de ce document PDF …

 » Au point de vue architectural, la faculté de théologie protestante de Paris est un ensemble de bâtiments implantés dans un vaste jardin comportant deux éléments de grandes qualités : un portail d’entrée, ouvert  dans un pan coupé constitué de deux colonnes toscanes supportant un entablement et un fronton triangulaire  orné d’une minerve, et un bâtiment principal présentant une façade composée de deux étages sur rez-de-chaussée et un niveau de comble dont la travée centrale est signalée par des pilastres à bossage et un fronton brisé. Sa façade présente un avant corps en saillie surmonté d’un petit campanile. La faculté de théologie protestante  a investi les locaux préexistants en 1879.  »

Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau
Entre la Pitié Salpêtrière et Denfer Rochereau

En face de la Faculté de Théologie Protestante, sur l’autre côté du Boulevard Arago il y a cette superbe Eglise. En rentrant chez moi  et en m’informant sur internet j’apprendrai qu’il s’agit d’une Eglise privée qui se trouve sur les propriétés foncières des Sœurs  de Saint-Joseph de Cluny.
Un petit peu d’histoire en cliquant sur le lien ici >>> : sœurs Saint Joseph de Cluny
La fondatrice des Sœurs de Saint Joseph de Cluny s’appellait  clic ici >>> : Anne-Marie Javouhey 

Est dite Bienheureuse.
La Chapelle a été contruite par l’architecte Lebreton et est de style néo-gothique inspiré du 13ème. Elle possède des autels dans l’abside et aux extrémités des transepts avec de nombreux vitraux latéraux. Elle est du XIXème. (source le patrimoine religieux).

Je commence à boitiller car j’ai réellement mal aux pieds.
La Place Denfer Rocherau n’est plus trop loin maintenant, encore un petit  gros effort !
Après quelques minutes de repos nous reprendrons cette promenade pour une cinquième et dernière partie

 

2 096/365 – Entre la Pitie Salpetriere et Alesia – Manufacture des Gobelins – (partie 3)

Etes vous bien chaussés amis lecteurs ? Car nous continuons notre promenade aujourd’hui.

Au coin de l’avenue des Gobelins et de la rue de Croulebarde, la facade en briques rouges et pierres de calcaire blanches d’un tres grand bâtiment était  entièrement recouvert de vigne vierge. La partie du côté de l’avenue des Gobelins était lui, complètement nu. Le contraste est saisissant !
J’apprendrai en passant devant l’entrée principale qu’il s’agit de la Manufacture des Gobelins dont le nom officiel est Manufacture Nationale des Gobelins.

Entre la Salpetrière et Alesia - Manufature des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufature des Gobelins

La construction de cet édifice a débuté au XVIIème siècle pour se terminer en 1918.
Je ne vais pas vous en retracer l’histoire.  Je vous propose, pour vous documenter de clic ici >>> Manufacture Nationale des Gobelins

Je n’hésite pas à vous communiquer un autre lien (document PDF) de 24 pages hyper intéressant sur la manufacture et bien plus précis que le lien Wilkipédia. Clici ici >>> la Manufacture des Gobelins, quatre siècles de création

 

De chaque côté du grand portail principal, sur la façade avant (qui comporte plusieurs travées) de briques et de pierres de calcaire blanches, se trouvent des médaillons représentant des personnages aux noms illustres et représentant chacun une activité ayant trait à la tapisserie.
Pour les voir il vous faudra  … lever la tête. Je conçois que cela peut être difficile pour certains d’entres vous qui seraient pressés, mais en se promenant le nez en l’air on voit tellement de choses 😉

Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne pourrai pas admirer la grande façade dans son entièreté, car un camion de déménagement du Mobilier National : pour t’informer, clic ici >>> mobilier National était en train de charger (ou décharger).
La Manufatctre se visite, ds panneaux horaires et indicatif de ce que l’on peut voir se situent sur la façade principale.

Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins

Dans tous les arrondissements parisiens et devant tous les musées, tous les monuments historiques, les téâtres etc … se trouvent ce que on appelle des « panneaux histoire de Paris » plus communément appelés Pelles Starck.
Elles sont situées à hauteur d’hommes et sont en fonte noire. On y trouve indiqué des notions historiques sur ce qu’on s’apprête à visiter . Elles ont été dessinées par Monsieur Philippe Starck.
En 2009 on disait que ces bornes devenaient desuetes et qu’on allait penser à les modifier pour en faire des bornes interactives. Nous sommes à la fin de 2015 et je n’en ai encore vues aucunes dans Paris  >>> pour mon plus grand bonheur

Entre la Salpetrière et Alesia - Manufacture des Gobelins
Entre la Salpetrière et Alesia – Manufacture des Gobelins

voiçi donc la fin de la 3ème partie de cette promenade (qui comportera 5 publications)

 

664/365 – Destruction de la tour 13 – Une autre vision de la Tour 13 – 3ème partie

Restons encore dans la poussière et les gravats, pour ce troisième volet de ma vision de la Tour 13.

TOUR 13 - Paris 13 avril 2014
TOUR 13 – Paris 13 avril 2014
TOUR 13 - Paris 13 avril 2014
TOUR 13 – Paris 13 avril 2014
TOUR 13 - Paris 13 avril 2014
TOUR 13 – Paris 13 avril 2014
TOUR 13 - Paris 13 avril 2014
TOUR 13 – Paris 13 avril 2014

663/365 – Destruction de la tour 13 – Une autre vision de la Tour 13 – 2ème partie

Toutes les images de cette série qui a débuté hier, ont été prises à travers les mailles des grilles de protection qui entourent désormais le chantier.

TOUR 13 - Paris 13 avril 2014
TOUR 13 – Paris 13 avril 2014
TOUR 13 - Paris 13 avril 2014
TOUR 13 – Paris 13 avril 2014
TOUR 13 - Paris 13 avril 2014
TOUR 13 – Paris 13 avril 2014
TOUR 13 - Paris 13 avril 2014
TOUR 13 – Paris 13 avril 2014
TOUR 13 - Paris 13 avril 2014
TOUR 13 – Paris 13 avril 2014

315/365 – Wallace

On va rester dans l’eau et les fontaines aujourd’hui 😉
A Paris il y a aussi beaucoup de fontaines Wallace.

Hé, kesquetu dis ? 😉
Va lire cet article (wilkipedia), mais je n’ai rien trouvé de mieux. : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fontaine_Wallace

Ici je ne te montre qu’un petit détail, imagines le reste 😉

Fontaine Wallace (détail)Paris - 18-02-2013
Fontaine Wallace (détail)
Paris – 18-02-2013

J’ai essayé de jouer avec la lumière. Ce fut difficile.