3 524/365 – Grand Prix d’Amérique 2018 – Lutte à l’arrivée entre Readly Express et Bold Eagle

En réalité, cela fait déjà près de deux semaines qu’ils sont arrivés 😀

Plus sérieusement maintenant, mon avis sur la course en elle même.
C’est bien la première fois que le départ s’est déroulé catastrophiquement, c’est incroyable ce qu’il s’est passé et cela n’aurait pas du l’être, surtout pour un Grand prix pareil !
Deux faux départ ; l’un occasionné par le cheval Bold Eagle et l’autre par le cheval Propulsion.
Un troisième faux départ puis un cafouillage pas possible entre les drivers eux-même. A croire que c’étaient tous des apprentis !!
Après 12 tentatives la treizième fut enfin la bonne et le départ a pu être validé.

Premier  passage devant les tribunes ; on voit la jument portant le n°9 Belina Josselyn dans le dos du cheval n° 18 Bold Eagle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans le dernier tournant la lutte devient sévère lorsque Bold Eagle se lance à la poursuite de la victoire. On avait cru un moment qu’il allait passer en tête la ligne d’arrivée mais cette année il a trouvé plus fort que lui en l’occurrence le cheval Readly Express qui est sacré nouveau champion  après une lutte spectaculaire.

A l’issue de la course plusieurs drivers ont du se présenter devant les juges de course et s’expliquer sur les faux départs et … le reste.
Plusieurs d’entre eux ont écopé d’une amende de 2 000, 00 €.  Les insubordinations face au juge de départ ont également été sanctionnées.
Rendez-vous compte, avec le nouveau règlement du code des courses qui est entré en vigueur début 2018, un cheval qui occasionne deux faux départ se voit disqualifié de la course.
On est passé à côté d’une catastrophe nationale 😀

L’année dernière  le cheval Anna Mix a occasionné deux faux départs. Mais en fait elle n’est jamais partie, elle n’a pas voulu partir , restant campée sur ses quatre jambes et a donc été retirée de la course (depuis elle ne peut plus prendre part à une course avec un départ volté)

Cette année beaucoup de monde était encore présent et dans les tribunes et dans l’enceinte du pesage où je me trouve. Je suis positionnée juste devant le poteau d’arrivée et peut donc bien voir la lutte finale !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le chaval Bold Eagle n’est plus arrivé 1er depuis quelques mois. Il a déjà mit plusieurs fois un genou à terre. Je me demande si c’était une bonne idée de l’avoir engagé dans l’Elitloppet en 2017 (course remportée par le cheval Timoko), course se déroulant en deux batteries (ce qui est éprouvant pour le cheval).
Ce weekend il est engagé dans le Grand Prix de France  …..
Je me demande si on ne devrait pas laisser  tranquille un cheval de cette trempe qui a déjà tout donné et n’a franchement plus rien à prouver.

Après un non départ du cheval Anna Mix en 2017.
Après les trop nombreux déboires au départ de cette année.
Que nous réservera le départ du prochain Grand Prix d’Amérique 2019 ? On se le demande !

Envie de revivre  cette journée exceptionnelle ?
Regardez donc les videos ci-dessous

Publicités

3 522/365 – Paris patine sous la neige

Paris 07 février 2018

Ce mercredi matin au réveil nous sommes plusieurs à nous être précipité à la fenêtre pour voir sur  combien de centimètres de neige nous allions devoir nous déplacer qui à pieds, qui en voiture ou en moto.
Pas de bus de toute la matinée. Milieu d’après-midi, toujours aucun bus alors que ce n’est tout de même pas la mer à boire ! Les métros eux, circulaient.

Les personnes ayant à se déplacer en train n’ont pas pu se rendre sur leur lieu de travail. Les bureaux devaient être bien vides aujourd’hui, les écoles pour la plupart sont fermées, les transports scolaires ne circulent pas.

Lorsque je vois les pays nordiques, il n’y a pas autant de démêlées qu’ici à Paris lorsqu’il tombe de la neige. Les gens là bas se déplacent en voiture, à pied, en bus, les trains circulent. Ici en France et spécialement à Paris, c’est tout un drame dès qu’il y a 5 cm de neige et moi … cela me fait rire.

J’opte pour une sortie sous la neige. Un sous pantalon, un pantalon, tshirt en coton à courte et longue manche, polaire, doudoune sans manche, petite doudoune , écharpe,bonnet,deux paires de bas, des boots et hop là, dehors la bête 😀

Froid moi ? Il y a trois jours à Chantilly sur les pistes oui, je gelais mais là pas le moins du monde.
En attendant, Paris patine sous la neige !
La circulation sous la neige est épique.  Les parisiens n’en ont pas l’habitude !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 521/365 – Grand Prix d’Amérique 2018 – Harley Davidson partenaire du Grand Prix d’Amérique

Ils sont invités régulièrement pour défiler au Grand Prix d’Amérique.
Ils sont d’une sympathie énorme.
Cette année je ne suis pas allée sous la tente (en tout bien tout honneur, hein ? …) , me contentant de rester dans l’enceinte du pesage.
C’est sous cette grande tente qu’étaient exposées la gamme 2018 des modèles de la prestigieuse marque.

De loin les bikers montés sur leur chevaux de feu attendaient de s’élancer, au tournant de la petite piste.

Grand Prix d’Amérique 2018 ,défilés bikers et drivers

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 520/365 – Une matinée avec Criquette Head Maarek aux pistes d’entraînement de Chantilly

Un petit peu plus de deux ans après ma première venue aux écuries de Criquette Head Maarek,  la veille du dernier Qatar du cheval Trêve j’appelle Criquette aux écuries pour savoir si je peux venir lui dire bonjour.
Il est convenu que j’arrive en gare de Chantilly ce matin puis que je monte tranquillement jusqu’aux écuries.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Presque tous les chevaux sont partis maintenant et il reste ses propres chevaux qui ne sont pas encore dispatché chez des entraîneurs divers puis quelques autres qui ne sont pas encore parti.

Venez donc suivre le deuxième lot avec moi.
J’accompagne dans la voiturette électrique jusqu’aux pistes.
Criquette n’entraîne plus depuis une semaine maintenant, mais les chevaux doivent sortir.
Le ciel est bouché et en arrivant au réservoir Criquette sent qu’il ne va pas tarder à neiger.
Et … de fait, de touts petits flocons commencent à tomber dru.
Il fait pas loin de quatre degrés sous zéro et la neige tombe de plus en plus épaisse et de plus en plus fort avec en prime un vent glacial et les chevaux de l’écurie …. sages comme des images, même le petit deux ans facétieux 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous croisons quelques lots. Les pistes sont gelées sauf une  qui longe la piste des réservoirs et est en sable fibré (qui ne gèle pas).

Avant de retourner aux écuries je demande si nous pouvons nous arrêter au rond « Trêve » pour une photographie. La personne qui nous avait accompagnée sur les pistes me propose d’en prendre une de moi que je garderai bien précieusement .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il neige de plus en plus fort. Je suis ravie, vraiment ravie. Cela faisait au moins trois ans que je n’avais plus vu la neige tomber. A Paris il doit certainement tomber quelques flocons mais certes pas comme ici où la neige tient bien au sol.
Il neige tellement fort que l’on me reconduit en voiture jusque la gare. J’ai du temps avant de prendre le train et je décide d’aller à travers le petit bois juqu’aux pistes de l’hippodrome de Chantilly. Envie de le voir sous la neige (la photographie sera pour plus tard).

Aux écuries, un autre lot sort pour les pistes. Ce n’est pas le monogramme de Criquette sur les couvertures. Il neige vraiment très fort.
Les gens qui travaillent dans le milieux sont vraiment des passionnés pour être dehors par tous les temps, vraiment tous les temps.
Un cheval mange tous les jours ….
Un cheval doit être pansé tous les jours ….
Un cheval salit sa litière tous les jours ….
Un cheval doit sortir tous les jours ….
Ce n’est pas toujours facile quand il fait plusieurs degrés sous zéro, de se lever à 5/6 heures du matin, de venir aux écuries quel que soit le temps, de travailler dur … Ne restent que ceux qui ont « CA » dans le sang 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 519/365 – Grand Prix d’Amerique 2018 – Mini driver

Mini driver, Grand Prix d’Amerique 2018

Cette année , les drivers qui participaient à cette compétition étaient tous accompagnés d’un mini driver.
Ils ont défilé au plus près des spectateurs et c’était vraiment une idée merveilleuse .

Mais savez vous que des courses de trot à poney existent et que ce sont des enfants aux commandes ? On les appelle les mini drivers.
Les courses au trot pour enfants sont une véritable discipline sportive et ont leur championnat.
4 catégories existent :
– Les Minis de 7 à 9 ans
– Les Minis de 10 à 11 ans
– Les Juniors de 11 à 13 ans
– Les Juniors de 14 à 16 ans

 

Les enfants qui pratiquent cette discipline proviennent du monde des courses, mais également du milieu de l’équitation.
Fin décembre, à la veille de Noël , se clôture sur l’hippodrome de Vincennes, le « temple du trot », le championnat de France. Les enfants qui y participent ont tous été qualifiés.
Cette compétition sur poney se passe sur la ligne droite devant la grande tribune.
Les mini drivers font exactement comme les grands mais … en plus petit .

Regardez cette vidéo de présentation.

La vidéo suivante on les voit défiler et se défier devant les tribunes sur la cendrée parisienne, tout comme les grands champions ! 😀

Si vous désirez en savoir plus, je vous invite à cliquer sur le lien suivant en vert et en gras ici : >>>> junior trot

 

3 518/365 – Grand Prix d’Amérique 2018 – Christophe Soumillon

Chaque année également, quelques personnalités du sport ou autres sont invitées sur l’hippodrome de Vincennes (à Paris), à l’occasion du Grand Prix d’Amérique.

Quatre jours plus tard (jeudi 1 février) Christophe se trouvait aux Emirats Arabes Unis, à l’hippodrome de Meydan, en selle dans trois courses :
2ème course –  Prix Al Rashidiya sponsorised by Jebel Ali Port – 4ème place sur Light the Lights
3ème course – Prix Jafza – 2ère place sur Steady Pace
7ème course – Prix Hamdan Bin Mohammed Cruise Terminal – 1ère place sur Goldstar

Grand Prix d’Amérique 2018, Christophe Soumillon

3 517/365 – Grand Prix d’Amérique 2018, Pierre Pilarski

Pierre Pilarski, propriétaire de Bold Eagle ici interviewé par Laurent Bruneteau , journaliste d’Equidia et « animteur du Grand Prix d’Amérique depuis de nombreuses années », dans l’enceinte du pesage après la remise des prix de cette compétition sur le podium.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 516/365 – Grand Prix d’Amérique 2018, parade Américaine, les géants

Chaque année la parade qui précède le Grand Prix d’Amérique est différente.
Cette année ne déroge pas aux autres.
Elle s’est principalement déroulée devant le public avec les drivers accompagnés chacun d’un « mini driver » comme pour les matchs de football .
Les géants sur échasses étaient encore présents et rencontrent toujours un succès fabuleux.
Ceux-ci, ainsi que les drivers et mini drivers ont déambulé cette année au plus près du public.

Je vous présente les géants

Ce diaporama nécessite JavaScript.