3 400/365 – Le cri d’amour et d’adieu du public pour Johnny Hallyday – Eglise de la Madeleine

Hier  à 7h00 du matin,  place de la Madeleine,  un public déjà en nombre se trouvait présent pour venir rendre un dernier hommage à Johnny Hallyday..

Tout au long du cortège qui est parti du funérarium (lieu où repose un corps avant sa mise en bière et ses obsèques, lieu où la famille vient se recueillir) , et qui se situe au Mont Valérien, en passant par l’avenue des Champs Elysées et arriver à l’Eglise de la Madeleine, nous avons toutes et tous vu des images télévisées d’une foule immense, monumentale, qui , par sa présence voulait ainsi rendre un dernier hommage à une personne qui les a marquée d’une façon ou d’une autre durant une partie de leur vie.

obsèques de Johnny Hallyday

De mon appartement j’ai regardé ces images puis … je sais pas mais … j’ai voulu m’y rendre moi aussi, bien que n’étant pas une fan de Johnny Hallyday.
J’ai quitté mon domicile parisien au moment où le cortège s’est arrêté peu avant de s’engager Place de la Concorde et je voulais me rendre place de la Madeleine. Un petit peu moins d’une heure plus tard je me trouvais parmi tous ces gens et à un endroit que je n’imaginais pas une seule seconde pouvoir atteindre avant de partir.

Avant d’arriver place de la Madeleine et comme des stations de métro étaient fermées, j’ai parcouru à pied le trajet et suis passée devant  l’Olympia qui, en hommage à Johnny Hallyday avait écrit son nom en lettres rouges .

La cérémonie qui se déroulait dans l’Eglise de la Madeleine était retransmise sur écran géant non loin duquel je me trouvais.
Comme le public j’ai écouté moi aussi la cérémonie.
J’ai été littéralement sidérée (dans le bon sens ) du silence qui régnait durant certaines parties de la cérémonie (pas une seule parole, pas un seul clic d’appareil photo, pas de murmure, pas de chant , pas de pleur … ), et tout spécialement lorsqu’a retenti l’Ave Maria.
Sur les marches de l’Eglise de la Madeleine, des gerbes de fleur dont une en forme de guitare de couleur rouge.
Dans la foule des gens portant pour certains des écharpes, drapeaux,casquettes à l’effigie de leur idole, quelques « sosies », des bikers aussi.

A l’heure actuelle, Johnny Hallyday est en route pour Saint Bath, lieu où il voulait reposer.

Au revoir et merci …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités

13 réflexions sur “3 400/365 – Le cri d’amour et d’adieu du public pour Johnny Hallyday – Eglise de la Madeleine

  1. Joli communion avec le public. Moi même, je ne suis pas fan même s’il est plus de ma génération, à quelques années près. Cependant, il est difficile de ne pas avoir un ou deux airs, comme Quelque chose en nous de Tennessee ou Lora, qui fait revivre quelques moments de votre vie…

    1. Bonjour Patrick
      Tu sais, j’ai essayé de retranscrire au mieux le « ressenti » vécu durant ces heures passées dans le froid …
      Comme tu le précise, même en n’étant pas fan il est difficile de ne pas avoir l’un ou l’autre airs de Johnny Hallyday en tête …
      Merci 😀

  2. Bonsoir, j’ai ressenti de l’émotion , j’ai versé quelques larmes et le surplus d’émotion c’est quand l’Ave maria a retentit, j’ai vraiment pleuré , toutes les larmes que j’avais refoulées sont sorties. J’aimais bien Johnny , mais j’avais du mal à comprendre cette ferveur qui a fait que beaucoup de gens ont bravé le froid, dans cette communion avec celui qui était leur idole, et là j’ai compris en les voyant tout ce qu’il a représenté pour eux. Un vibrant hommage qui a su réunir énormément de monde comme quoi…. Bonne soirée MTH

    1. Bonjour
      Il y a un mot que tu as écrit et je retiens , c’est le mot communion.
      Et c’est effectivement ce qu’il y avait sur place entre tous les gens, qu’ils soient fan de Johnny Hallyday ou qui aimaient simplement quelques unes de ses chansons, qui voulaient être là tous ensemble pour lui dire au revoir et merci.
      Chaque personne qui est venue ou qui est restée derrière son écran de télévision y était pour une raison personnelle (chacun la sienne).
      L’émotion générale on ne pouvait a ressentir qu’en étant sur place au plus près des autres et comme je l’ai expliqué, le …  » silence  » de cette foule gigantesque qu’il y avait, le silence durant l’ Ave Maria était pour moi le moment le plus fort.
      Etais tu toi aussi sur place ou devant ton téléviseur ?

  3. Merci de nous ,avoir fait partager ton ressenti à ce moment-là Yoshimi ! Moi non plus, je n’étais pas fan (même si j’apprécie quelques chansons bien sûr), mais j’ai regardé une partie de la cérémonie… je pense que c’était quelqu’un de bien 🙂

    1. Bonjour
      Mis à part un très grand nombre de fan inconditionné, je pense qu’il y avait également une bonne partie des gens qui bien que n’étant pas fan ont écouté et aimé certaines de ses chansons et ont voulu lui dire au revoir et merci.

  4. Cette ferveur en ce jour d’obsèques s’explique sans doute par le fait que, dès le début, Johnny Hallyday a montré qu’il aimait sincèrement son public. Celui-ci le sentait et le lui rendait bien.
    Cet homme a traversé 50 ans de la vie des gens sans jamais les tromper et a su passionner 3 générations de fans. Il a su chanter des morceaux dans lesquels ses fans se reconnaissaient à un moment ou à un autre de leur vie. Dans les années 60, il fut l’idole des jeunes, dans les années 70, il est devenu sans conteste la bête de scène qui ne trichait jamais avec son public. Dès les années 80, il a acquis la stature de monument de la chanson française et, dès les années 2000, il a fallu admettre que ce chanteur, au vu de sa carrière, de ses spectacles et de sa durée, est entré dans le patrimoine culturel français. Qu’on soit fan ou non, il est arrivé à chacun d’entre nous de chanter un jour sans nous en apercevoir une chanson de Johnny.
    C’est sans doute cette fidélité à son public, sa sincérité avec lui lorsqu’il était sur scène qui fait que beaucoup ont ressenti un grand vide au moment de sa disparition et ont ressenti le besoin d’aller lui rendre un dernier hommage.

      1. Fan ? Non. J’ai apprécié le Johnny des années 60, moins aimé celui des années 1974 à 1985.J’ai redécouvert un autre Johnny avec Berger et Goldman sans être un inconditionnel de ses chansons de cette époque. Par la suite, je ne peux pas dire qu’il ait enregistré des disques d’une grande valeur. Par contre, oui je suis un fan de l’homme de scène, endroit sur laquelle les chansons prenaient une toute autre dimension. Par contre, je n’ai aucun tatouage de Johnny, aucun vêtement à son effigie ni aucun autographe. J’apprécie l’artiste mais jamais je ne l’ai idolatré comme certains capable de se ruiner pou l’accompagner à Las Vegas. ?

Quelques mots pour dire ce que vous en pensez .... Merci de votre visite

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s