3 130/365 – Du Pont Mirabeau au pont Mirabeau en passant par Passy, le pont Bir Hakeim et l’île aux Cygnes (partie 2)

Au mois de mai j’avais trop envie de vous montrer le début de notre promenade en vous promettant la suite pour … plus tard, en juillet.
Après un petit peu plus d’un mois de frustration nous poursuivons donc notre promenade matinale.

Cette publication sera courte mais vous montrera surtout de quoi est capable mon Sigma 18-250 mm et avec une netteté incroyable

Nous étions donc sorti en vie du coupe gorge .
De loin la tour Eiffel.  Touristique, certes, mais j’ai envie de tester mon zoom au maximum de ses possibilités en vous présentant deux photographie peut-être banales mais qui démontreront … que j’ai vraiment tres bien choisi  le seul objectif avec lequel je travaille (car je n’ai pas les moyens de choisir plusieurs objectifs mais également parce-que pour le travil que je fais je ne veux pas à devoir changer sans cesse),  sans écouter des anges  😉 …  qui pensent donner les meilleurs conseils qu’il soit.

Mais tout d’abord le parc de Passy dans lequel nous sommes.

parc de Passy
parc de Passy

Un petit peu d’histoire

pelle starck - famille Delessert
pelle starck – famille Delessert

Le parc de Passy fut à l’origine un haut lieu de thermalisme (entre 1600 et 1700).
Début 1800 un Monsieur Delessert (que l’on retrouvera plus tard dans mes photographies) achète les lieux, y fait construire un hôtel particulier, un pont suspendu . L’hôtel particulier a servi durant la première guerre mondiale, de QG à l’Etat Majour des troupes américaines, il est detruit en 1920 , d’autres immeubles sont construits en bord de Seine mais le parc subsiste. 1990 ; ce qui est devenu le Ministère de l’équipement est désormais installé à la Défense, le terrain est vendu à Fougerolles et c’est le début des contentieux avec les riverains…. des mouvements de terrains ont lieu durant la construction des nouveaux immeubles qui entourent le parc. Ils reprennent et le parc, finalement sauvé réouvre en 2004.

J’avais également envie de vous montrer trois photographies sur les capacités qu’à mon sigma 18-250 mm.
Montons ensemble la volée d’escaliers pour « regarder » le parc de haut.
Photographie n°1 – Nous sommes à bonne distance de la petite rotonde qui se trouve bien loin devant nous. On voit bien la dénivellation, l’avenue Marcel Proust que nous avons traversée, les potelets etc …
Photographie n°2 – Je zoome une première fois à mi-distance  où l’accent est mit sur la verdure et les immeubles
Photographie n°3 – Je me concentre sur la petite rotonde et une partie du grillage d’enceinte.

Regardons  donc tout cela sur le diaporama suivant en débutant par la photographie prise de loin

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Revenons à notre tour Eiffel

1ère photographie banale de loin …pour vous montrer où on se trouve, la distance qui nous sépare …

contrails persistants et tour Eiffel
contrails persistants et tour Eiffel

2ème photographie zoomée au maximum de mon Sigma 18-250 mm sur la flèche de la tour Eiffel où sont installés les émetteurs radios et télévisuels

contrails persistants et tour Eiffel
contrails persistants et tour Eiffel

Dans le lien suivant , petit historique sur le rôle qu’a joué la tour Eiffel dans la retransmission télévisuelle : clic sur le lien en gras ici : >>>  la tour Eiffel et l’histoire des transmissions

Vous aurez remarqué ce mot « contrails ». Mais, savez vous ce qu’il signifie ?
Un contrail est une traînée (ne le prenez pas mal, hein ? 😉  ) … de condensation qui fait suite au passage d’un avion dans le ciel. Il y a les persistantes (comme celles que nous voyons sur ces deux photographies de la tour Eiffel, puis il y a celles qui s’effacent presque immédiatement apres le passage de l’avion.

Revenons à ces marches que nous avons gravies entre à la sortie du parc de Passy. C’est haut … je souffle donc monte tres, tressssssss lentement en m’arrêtant plusieurs fois.
En haut nous sommes dans la rue Raynouard, un quartier du genre … cossu , on va dire ca comme ca, hein ?
Des immeubles qont quelques uns à vous, me couper le souffle tant l’architecture est monumentale.
Je n’ai pas hésité à zoomer au maximum, une fois de plus me direz vous, sur deux très belles coupoles.
Bon maintenant imaginez vous être aux pieds d’un immeuble de 6 ou 7 étages assez cossu, levez donc les yeux pour voir …

dôme d'un immeuble cossu de la rue Raynouard
dôme d’un immeuble cossu de la rue Raynouard

>> >> plutôt pas mal, n’est-ce pas ? Mon Sigma 18-250 mm et sa netteté époustouflante à une telle distance ❤
Qu’est-ce que je l’aime ❤

Un deuxième dôme, différent, je ne peux pas résister à l’envie de zommer, une fois de plus.

dôme d'un immeuble cossu de la rue Raynouard
dôme d’un immeuble cossu de la rue Raynouard

Et pour voir un petit peu de quoi à l’air cet immeuble cossu, voiçi donc :

dôme d'un immeuble cossu de la rue Raynouard
dôme d’un immeuble cossu de la rue Raynouard

Maintenant j’ai un aveu à vous faire. Je ne me souviens absolument pas auquel de ces deux immeubles appartient cette belle tête de bélier sculptée dans la pierre 😀 , mais au demeurant ; ce n’est pas bien grave.

tête de bélier sculptée dans la pierre
tête de bélier sculptée dans la pierre

Je continue la promeande (vous êtes toujours là ? ) lorsque tout d’un coup (encore un de mes jurons préférés) p….n de b….l de m…e !
Hé hé , je sens que je vais encore, une fois de plus, vous emmener dans un endroit bien glauque ou plutôt dans un tres beau coupe gorge  😉
Vous voulez le voir tout de suite ?
Hé ben N ANNNNNNNNN , prenez donc le temps de vivre deux trois jours de plus avant d’oser me l’emprunter  😀

Envie de revoir les autres parties de la promenade ?
Veuillez cliquer sur le lien en gras ci-dessous .

De Passy à l’Ile aux cygnes : >>>  partie 1

Publicités

4 réflexions sur “3 130/365 – Du Pont Mirabeau au pont Mirabeau en passant par Passy, le pont Bir Hakeim et l’île aux Cygnes (partie 2)

  1. Autant Paris centre et est sans apprêt, déroutant de sincérité, rassurant de convivialité et solidarité malgré le « melting pot » de sa population, autant 8e-16e et villes jouxtant sont pour moi sur faits et dépourvus d’âmes. Je parles d’ambiance pas de tes photos (même si indirectement elles me font ressentir cette impression)

    1. Bonjour
      Chaque quartier de Paris est différent, chaque arrondissement aussi.
      Ne t’étonnes cependant pas d’y rencontrer des clochards qui dorment dans certains coins (que j’ai croisé), donc, dans ces quartiers sans âme.

  2. J’ai vécu et travaillé 58 ans a Paris sillonné bien des quartiers connu leurs réhabilitations, l’évolution des fortifications, la transformation des gares, les taudis des 11-19 et 20e, etc. Reste que des quartiers s’ils ont tous un certain charme, certains plus que d’autres ont encore une âme. Je pense au sentier, a l’arrière de la Bastille et ses multiples artisans, dans le 11e du coté de la roquette ou encore dans le 19e derrière le sacré cœur. Alors Paris et une grande partie des proches banlieues j’ai sillonné et puis dire aujourd’hui du fond de mes 75 ans … Paris, cette très belle ville qu’il faut savoir quitter pour vivre mieux et y revenir pour gouter temporairement ses beautés.

    1. Je suis passée déjà dans certains de ces quartiers.
      Mais tu sais ; lors de mes promenades je ne prévois pas à l’avance où je vais aller …
      je suis allée dans le 11ème il y a quelques mois et j’ai deja publié le reportage

Quelques mots pour dire ce que vous en pensez .... Merci de votre visite

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s