3 103/365 – Quartier de l’Odéon, de l’Eglise Saint Sulpice à la rue de Vaugirard (partie 1)

Nous voilà enfin aux premières publications faites avec mon nouvel objectif : le 18-250 de Sigma

Levée un petit peu après les poules, j’ai du attendre le passage du 1er bus (6h30 seulement) pour voir le soleil se lever du côté de l’Eglise Saint Sulpice.
Plus d’une fois je suis venue dans le quartier (qui n’est qu’à une dizaine de minutes en bus de mon domicile) et à chaque fois que je suis venue devant cette Eglise j’en ai la chair de poule.
Pourquoi donc ?
Elle est tout simplement impressionnante avec ses deux grosses tours !
Sa hauteur totale fait 73 mètres !

Eglise et fontaine St Sulpi ce
Eglise et fontaine St Sulpice

 

Eglise et fontaine St Sulpice
Eglise et fontaine St Sulpice

Le soleil qui se lève donne au ciel de magnifiques teintes bleutées, orangées que cela en est un tableau de toute beauté.

Savez-vous que c’est ici qu’a  été tournée une des  scènes du  début du film Da Vinci Code, où la religieuse se fait assassiner ?
L’histoire de cette Eglise elle est longue.
Les travaux de construction ont débuté en 1646 pour se terminer en 1736
C’est Chrisophe Gamard , voyer de l’Eglise de Saint-Germain des Prés  qui, en 1636, propose un plan pour une reconstruction totale de l’Eglise. Ce plan est approuvé en 1643 . En 1646 c’est Anne d’Autriche qui pose la première pierre, mais les travaux sont ralentis par les troubles de la fronde. En 1678 les travaux sont arrêtés pour faute de financement et en 1719 les travaux reprennent. En 1745 l’Eglise est consacrée. En 1766 la tour Sud (68 m de haut) et le grand fronton sont construits. Quatre ans plus tard le fronton est frappé par la foudre et sera remplacé par une balustrade.  C’est l’architecte Jean-François Chalgrin qui en fera les travaux et c’est également lui qui construira la tour nord (73 mètres de haut)

Quelques intervenants :

  • Jean-Nicolas Servandoni (architecte)
  • Gilles-Marie Oppenord (architecte)
  • Daniel Gittard (architecte)
  • Oudot de Maclaurin (architecte)
  • Jean-François-Thérèse Chalgrin (architecte)
  • Pierre Patte (architecte)
  • Christophe Garnard (architecte)
  • Michel-Ange Dal Gabbio (Maître maçon)

… J’ai trouvé un lien (wilkipedia) qui rassemble la grande majorité des informations : clic sur le lien en gras ici >>> Eglise Saint Sulpice
Depuis 1915 elle est classée Monument Historique.

Eglise Saint Sulpice
Eglise Saint Sulpice

Mais revenons en à la promenade (je pars dans des descriptifs, j’écris à l’instinct – c’est -à dire que je ne prépare absolument rien au moment ou je compose l’article) …
Je disais que cette Eglise est impressionnante.
Allez y donc de bon matin lorsque tout le monde ou presque (sauf moi …) (oui , le chauffeur de bus aussi) , dors encore .  Avant de m’en approcher réellement j’ai du me l’apprivoiser, la regarder de loin, lui dire que je ne venais pas en intrus mais en curieuse et amoureuse du patrimoine. Puis, j’ai commencé à m’en approcher et j’ai levé les yeux, doucement, vraiment dou oucement ….
J’ai failli tomber à la renverse !

J’en ai fait le tour, avec le soleil qui commençait à lécher les façades. J’ai continué à tester mon nouveau Sigma 18-250 mm sur des details et .. nom de bleu ;  cet objectif, 50 mm de + comme je disais dans un article, ca peut faire touuuuuuuuute la différence 😀

Alors ; ne me demandez pas les significations (de ce que je pense être des initiales), je ne sais absolument pas ce que cela représente . Si l’un(e) d’entre vous le sait, ce serait sympa de le dire dans un commentaire. Merci.

En faisant le tour de l’Eglise Saint Sulpice je me suis arrêtée sur une petite place, des details de façade, la fontaine et ses immeubles en arrière plan, une verrière d’un immeuble, une arrière cour, un detail de toiture à l’arrière de l’Eglise, une tres vieille plaque de rue, et le soleil qui commence à me réchauffer …
Voiçi un petit diaporama de tout cela : cliquez sur la première photographie pour lancer un diaporama

Jai jeté un dernier regard sur ce soleil qui donne vraiment une lumière de toute beauté sur cette tres grande verrière du 6ème étage d’un immeuble face à l’Eglise St Sulpice.

74 rue Bonaparte
74 rue Bonaparte

Je ne bouge pas vraiment de l’endroit d’ou je suis et sur ma droite une dernière prise de vue de Paris qui s’éveille sur la rue des Canettes.
Jadis elle portait le nom de rue Saint-Sulpice parce qu’elle conduisait tout simplement à l’Eglise du même nom ! Sur de vieux plans manuscrits de 1651 elle a aussi porté le nom de rue Neuve-Saint-Sulpice.
Etrangement, elle porte le nom qu’elle a aujourd’hui, depuis 1636 et provient d’une maison ou une enseigne représentait trois canettes

rue des canettes
rue des canettes

et je vous dis à très vite pour la suite de cette promenade qui devrait compter 8 parties.

 

 

Publicités

8 réflexions sur “3 103/365 – Quartier de l’Odéon, de l’Eglise Saint Sulpice à la rue de Vaugirard (partie 1)

  1. La lumière sourit à ceux qui se lèvent tôt, mais parfois aussi à ceux qui se couchent tard (enfin en été…). Pour les initiales, sauf erreur il s’agit du « chrisme » symbole chrétien, symbolique du christ.
    J’aime particulièrement la photo de ce qui ressemble à une cour. Un côté rétro mystère dans ce petit matin….

    1. Bonjour Claude
      Tu sais, je suis tributaire des transports en commun, alors je compose avec . Pour de beaux levers de soleil (et pouvoir être là à temps) je dois attendre l’horaire d’hiver, ainsi avec le bus de 6h30 je serai plus à mon aise.Là, les ponts et la Seine se trouvaient à proximité mais j’avais fait un choix pour commencer à l’Eglise Saint Sulpice.
      Peut-être un autre jour , une autre promenade je partirai d’un des ponts qui enjambent la Seine, mais comme je ne prévois pas mes promenades, l’avenir seul le dira .
      Merci pour l’information, je vais continuer mes recherches avec cela .
      La lumière n’est pas toujours facile (tout depend ou tu te trouves), là c’etait encore un petit peu sombre mais tant mieux au final, car ma photographie pla^yt ainsi 😀

    1. Bonjour
      Merci de ton appreciation
      Il faut savoir se lever et ce n’est pas toujours facile 😀
      la chose la plus importante en photographie c’est la lumière … je me souviendrai toujours des paroles de Anthony Allard, ce celebre portraitiste Français …

Quelques mots pour dire ce que vous en pensez .... Merci de votre visite

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s